Avenir des Républicains (LR) dans le « nouveau monde »


Voici un article intéressant sur le désastre en cours chez LR, Les Républicains, qui risquent de rejoindre le PS au cimetière des éléphants.

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager !
Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas 
Observatoire du MENSONGE 

Avenir des Républicains (LR) dans le « nouveau monde »

Par Maxime Tandonnet

Les sondages concernant LR, ou la droite républicaine en général, sont désastreux: 8% aux prochaines européennes. Cette évolution est riche en questionnement: le mouvement est-il en train de mourir dans un « nouveau monde » où il n’aurait pas sa place? Son président de M. Wauquiez est en général tenu pour responsable du désastre. Il est toujours facile de désigner un coupable idéal. Et si le malaise était infiniment plus profond que tenant à la seule question d’une personnalité? Au-delà du sort d’un parti, c’est la question de l’avenir d’un courant politique qui est en question.
Le « nouveau monde » n’est pas qu’un simple slogan, mais une réalité. La France a été profondément transformée sur une dizaine d’années dans son rapport à la politique. Sans doute a-t-il plus changé en cette brève période qu’en 70 ans, depuis la Libération. Plusieurs secousses l’ont ébranlé: la succession des affaires depuis DSK et Cahuzac qui ont détruit la confiance en la parole politique; la vague d’attentats islamistes qui a ensanglanté le pays – 250 morts – et l’a plongé dans un climat de terreur et la conscience d’un Etat affaibli et fragilisé face à la tourmente planétaire; la crise migratoire européenne, la défaite des démocraties, en 2015 et 2016, face aux passeurs criminels, l’effondrement de la maîtrise des frontières et les crises européennes qui en sont issues (Brexit, Italie, Hongrie, Pologne, Allemagne, etc.).


Sur te terreau de défiance, de désillusion et d’angoisse, la politique française a basculé dans l’extrémisme. A gauche, les Insoumis ont pris les commandes. Dans un discours d’une violence que l’on croyait révolue, ils prônent la révolution et la destruction de la société bourgeoise. A droite, le parti fondé par Jean-Marie le Pen sur les provocations que l’on sait, dont la force, aujourd’hui encore, tient au culte du même nom de famille et une vertigineuse surmédiatisation, est devenu de loin la première formation politique dans les sondages. Le pouvoir lui-même a pris une connotation extrême à travers sa personnalisation à outrance dans un chef jupitérien, éthéré, qui existe avant tout par ses poses et ses paroles provocatrices (« venez me chercher ») et la haine farouche suscitée en retour. Cette dernière s’est exprimée dans la crise sociale des Gilets Jaunes, l’une des plus dramatiques depuis 1945, qui a fait 9 morts, soit 4 fois plus que mai 68 ou les émeutes de 2005.
Le voici donc, ce « nouveau monde », de bruit et de fureur, tout dans la provocation, les gesticulations et l’esbroufe médiatique, attisant les passions haineuses, rayonnant sur le chaos médiatique exacerbé par le déchaînement des réseaux sociaux, désertant ainsi le monde réel, plus proche de l’enfer que du paradis. Une mouvance républicaine, républicaine modérée comme on disait sous le IIIe République, ou « droite républicaine », peut-elle y avoir une place ou est-elle condamnée à mourir étouffée par le triomphe de l’extrémisme sous toutes ses formes?
La chance ou l’espoir de cette mouvance est de préparer l’avenir et de proposer une autre voie que celle de l’extrémisme qui s’incarne dans la personnalisation du pouvoir à outrance et cet effondrement permanent dans la provocation et la recherche de la polémique stérile qui n’ont de cesse que de fuir la réalité. Le défi est immense: faire renaître une formation populaire, ancrée dans le réel et le respect du peuple, foncièrement démocratique, qui renoncera à privilégier le culte exacerbé du chef providentiel mais qui saura renouer avec le débat d’idées, le service de l’intérêt général, la passion de la vérité et de l’action concrète au service du pays, la préparation du destin de la France en abordant sans fard les grands sujets de l’heure, le chômage, la pauvreté, la maîtrise de l’immigration, la résistance à l’islamisme radical, la crise scolaire, la désindustrialisation, la réforme des institutions, la révolution européenne en cours – et en proposant au pays une politique.
Chercher à imiter les Insoumis, le lepénisme ou le macronisme, ces totems du « nouveau monde » en cultivant le culte d’un « quatrième sauveur », la personnalisation à outrance et l’idolâtrie, le jeu de la surenchère et des provocations qui éloignent de la réalité et du sens du bien commun, ne conduira jamais qu’au désastre et à l’échec. Mais au contraire jouer le pari d’un retour à la culture et l’intelligence démocratique des Français en leur offrant tout autre chose: un débat d’idées respectueux des valeurs de tolérance et d’écoute, bref, ressusciter la démocratie française. Le seul leader qui vaille est celui qui, à l’inverse du narcissisme, de la démagogie et de la mégalomanie triomphant partout en ce moment, saura incarner non pas l’obsession élyséenne, mais le débat d’idées et la volonté de servir la France en donnant une image de désintéressement personnel. Anticiper sur la sortie du « nouveau monde »: la voie est étroite, mais elle mériterait d’être tentée…

Maxime Tandonnet

max tAncien conseiller à la Présidence de la République sous Sarkozy, auteur de plusieurs essais, passionné d’histoire…

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier:
Maxime Tandonnet pour Maxime Tandonnet – Mon blog personnel

Inscrivez-vous gratuitement pour nous SUIVRE

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Ne manquer aucun article d’Observatoire du MENSONGE en vous inscrivant GRATUITEMENT à

parution chaque samedi

NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

COMMENTAIRES:

Avertissement: Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE qui se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Ne pas mettre de liens vers d’autres sites car votre commentaire sera supprimé par le système.
Votre adresse mail ne sera pas publiée et vous pouvez signer de votre nom ou d’un pseudo.

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 50 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

Faire un don

Pour aider le site à poursuivre…

€5,00

 

Publicités

9 commentaires

  1. Le LR, un parti fantoche, un parti tourne la veste !
    Nous ne devons pas oublier que les LR n’ont pas voté contre l’augmentation de la CSG et que c’est donc à cause d’eux que MACRON a réussi à l’augmenter !
    Les LR: Beurk ,… à vomir !

    Aimé par 1 personne

  2. J’aimerais comprendre une chose : La droite ne cesse de critiquer la politique menée par les socialistes depuis 4 ans. Qu’attend-elle pour aller dans les rues aux côtés des citoyens pour exiger la destitution du gouvernement ?

    Aimé par 1 personne

    1. vous savez très bien que notre droite est molle et na jamais eu le courage de parler franchement , de dire les choses vraiment , la peur du FN les paralyses,, ,,les pauvres

      Aimé par 1 personne

  3. Je suis surpris de ne pas voir Monsieur Tandonnet sur les plateaux de télévision pérorer au même titre que les « experts consultants » qui, à part provoquer un sommeil bienvenu et réparateur, ne se régalent que de leur suffisance…
    Nostalgique de ce parti suicidaire auquel il a appartenu et dont il a participé à la ruine en conseillant (mal) Nicolas Sarkozy, il anonne ses théories fumeuses dans un grand respect de la bien pensance, qualifiant d’extrémistes les seuls courants d’idées (de droite ou de gauche) qui osent dénoncer les vrais problèmes de la France. Je crois, Monsieur Tandonnet, qu’il va bientôt être temps de vous apporter, à chaque anniversaire, des chocolats dans votre maison de retraite. Je le ferai volontiers, pas au titre des services rendus mais au nom de la compassion.

    J'aime

      1. Vous pourrez, Monsieur, demander le partage des chocolats. Vous ne l’obtiendrez certainement pas, mais, qui ne tente rien n’a rien… Quant aux conseils que j’aurais pu prodiguer, ils n’auraient sans doute pas obtenu meilleurs résultats mais peut-être pas pire non plus. Celui que je formulerais pour vous commencera par retirer le terme « gaulois » de votre sobriquet. Notre histoire mérite une autre envergure !

        J'aime

  4. Allons Maxime ,notre déclin viens de loi,,,,très loin ,RPR-UMP-LR ,qui non jamais eu le courage de reconnaitre le FN comme un parti de droite ,Wauquier ,jamais nous ne collerons a Mme LEPEN,,,, ,résultat près du millions avec TOUBON et très peut avec Wauquier et en plus le déchirement avec nos élues ,quand le FN a raison , nous devons le dire ,et ne pas avoir peur ,vous le verrez au Européenne en MAI ,,, comme vous le savez bien ,la priorité des gens ,sont le chômage et l’immigration , comment voulez vous donner du travail a des millions de gens ,lorsque tout les ans rentre chez nous plus de 230 000 étrangers avec papiers et des centaines de milliers de sans papiers ,plus les travailleurs détacher ,alors que nous manquons de logement ,,,les politiciens et les haut fonctionnaires qui les conseilles on échouer,,,on nous vides les poches pour rien ,ce qui mécontente tout le monde ,,,

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.