50 nuances de Macron


Appel à l’intelligence du coeur de ceux que nourrit la réflexion!

Nous aimons la liberté de publier.
Attention ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas
 
Observatoire du MENSONGE 

50 nuances de Macron

Par Jean-Marie Pieri

Chapitre XLIX

<bAPPEL A L'INTELLIGENCE DU COEUR.
Appel à l’intelligence du coeur de ceux que nourrit la réflexion!
La relecture du programme de E.M, candidat à la magistrature suprême est édifiante, que de déclarations si vite oubliées après dix-huit mois passés à la tête de l’état ( promesses faites je n’augmenterai pas la CSG pour les retraités, nous ne laisserons personne au bord du chemin, aucun SDF dans les rues, surtout en hiver) tout semblait si beau dans ce monde nouveau, hélas il n’en est rien aujourd’hui, la machine est irrémédiablement brisée et s’accompagne d’une perte très dommageable de confiance et l’exécutif ne vaut guère mieux et semble orchestrer la cacophonie!
Point besoin de jeter l’anathème, ni des tombereaux d’invectives des faux dévots hystériques de Molière au peuple des gilets jaunes qui protestent dans les rues de nos villes, ce serait trop facile et indigne de notre république (voir les dérapages multiples des ministres), comment peut-on ainsi maltraiter ses enfants!

Vous aimez ? Alors participez !

Contribuez à maintenir une opposition digne de ce nom !

€5,00


Dans ces défilés de la misère et du désespoir, parfois « festifs » rien à voir avec les glorieuses Panégyries du grand Ramsés (processions organisées en l’honneur du pharaon d’Egypte, conquérant emblématique considéré comme un Dieu)! On assiste depuis deux mois à la grande vadrouille des désespérés, des méprisés, des déboussolés, la pire crise populaire qu’aie connue la Vième République!
La crise que traverse le régime et le blocage d’un système défaillant inquiète, la responsabilité n’incombe pas seulement aux gilets jaunes, mais retombe tout naturellement sur un pouvoir totalement désaxé et incompétent!
Peut-on à ce point faire preuve de sécheresse d’âme, de cruauté absolue et d’incompréhension totale d’un peuple de démunis! Ce manque criant de compassion à l’égard de ceux qui souffrent ne serait-il prélude qu’à l’accentuation d’une répression encore plus féroce! L’indignation couve et les exemples ne manquent pas! Le torchon brûle entre le haut et le bas! Le déversement des fameux 10 milliards ressemble davantage à une aumône, un os à ronger que l’on jette à la populace, ce côté subreptice d’un plan tarabiscoté insulte le bon sens et indispose ceux qui devraient en être les bénéficiaires et dans ce tissu embrouillé de contradictions plus personne ne s’y retrouve et plus personne n’y comprend rien, y compris les ministres qui tentent de l’expliquer!!
Discuter aimablement pendant deux mois avec celui qui est en train de se noyer ne l’empêchera pas de se noyer! L’urgence absolue impose d’agir au plus vite, de lui tendre une main secourable sans chercher à l’humilier. Parler de dignité, d’espoir c’est très bien, moins de théorie et plus de pratique!
Les belles paroles restent lettre morte et attisent la colère de ceux qui protestent et se heurtent à un mur de suffisance et d’arrogance des nantis!
La fracture sociale Paris-Province, Villes et Campagnes s’aggrave dans les faits et le peuple risque de perdre patience devant l’aveuglement d’un pouvoir empêtré dans ses contradictions, ses atermoiements insupportables qui conduisent à la catastrophe!
Je porte à votre connaissance quelques réflexions qui viennent à la lecture de Machiavel, je cite en vrac, mais je pourrais renvoyer à une poignée d’écrivains ayant fait la gloire de notre pays (Montesquieu et l’esprit des lois, Voltaire, Rousseau, Diderot et ce ne sont que quelques exemples « … car s’il n’est rien de plus redoutable qu’une multitude déchaînée et sans chef, il n’est rien aussi de plus veule »… l’irresponsabilité d’un pouvoir figé n’entraîne-t-elle pas un danger mortel pour la démocratie celui de la dictature!
« … un Prince qui peut tout ce qu’il veut ne fait que folies, un peuple qui peut tout ce qu’il veut ne fait pas que des folies… » on est loin de l’esprit jacobin qui méprise le peuple!
« … pour guérir les maux du peuple il suffit de quelques paroles, pour guérir ceux du prince il faut toujours le fer, lequel de ces deux maux est le plus dangereux, chacun peut en juger »(Machiavel, OC page 505)
Cet appel modeste à l’intelligence du coeur a un nom, celui du bon sens et ne dit on pas qu’il faut savoir raison garder, mettre un terme au désordre ne veut pas dire le maîtriser au prix de violences brutales trop évidentes pour être contestées, l’ordre républicain n’est pas synonyme de gazage et matraquage des manifestants(blessés graves et victimes collatérales), l’idée populaire selon laquelle il ne faut pas laisser les clefs du pouvoir aux politiques serait-elle justifiée par des dérives inacceptables?
Ce qui rend perplexe c’est que l’affirmation des bolcheviques selon laquelle « une cuisinière peut diriger un état » semble parfaitement dérangeante surtout quand les politiques font faillite! Bien triste époque d’une société inégalitaire tombée entre les mains d’une oligarchie insupportable!

à suivre

Jean-Marie Pieri

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier:
Jean-Marie Pieri pour Observatoire du MENSONGE

Inscrivez-vous gratuitement pour nous SUIVRE

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Ne manquer aucun article d’Observatoire du MENSONGE en vous inscrivant GRATUITEMENT à

parution chaque samedi

NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

COMMENTAIRES:

Avertissement: Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE qui se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Ne pas mettre de liens vers d’autres sites car votre commentaire sera supprimé par le système.
Votre adresse mail ne sera pas publiée et vous pouvez signer de votre nom ou d’un pseudo.

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 50 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

Faire un don

Pour aider le site à poursuivre…

€5,00

Publicités

3 commentaires

  1.  » L’adulte ne croit pas au père Noël ; il vote.  » – Pierre Desproges..
     » La guerre ! C’est une chose trop grave pour la confier à des militaires.  » – Georges Clemenceau.
    « La politique est une chose trop sérieuse pour être confiée aux politiciens. » – Charles de Gaulle.

    J'aime

  2. Le plaisir de vous lire Jean-Marie Pieri, l’instinct de vérité dans cet écrit est accablant pour le pouvoir en place, le peuple souffre, Le peuple a le droit de savoir.
    Il a aussi le droit de penser, et il doit maintenant agir. Et notre République a le devoir de lui obéir.
    Nous devons créer un raz-de-marée citoyen pour exiger du président de la République qu’il ouvre ce référendum, et qu’il agisse déjà face à l’urgence.
    Nous devons :
    • cesser de verser des milliards inutiles en « politique de la ville »,
    • cesser de signer aveuglément des centaines de milliers de titres de séjour et de visas,
    • revoir nos accords migratoires et notre code de la nationalité,
    • réformer notre protection sociale,
    • couper les subventions aux associations qui favorisent illégalement l’immigration clandestine,
    • restaurer une justice implacable,
    • mettre fin aux « naturalisations » massives,
    • expulser et sanctionner réellement les centaines de milliers de clandestins et autres « déboutés » …
    • Diminuer le nombre de députés et Sénateurs, puisqu’une loi peut être votée avec 50 voix…
    • Suppression de la CSG sur les retraités…
    La liste est non exhaustive et pour finir dissolution de l’assemblée Nationale.
    LE GÉNÉRAL TAUZIN APPELLE AU CALME ET TACLE SÉVÈREMENT LE GOUVERNEMENT
    « Faire de la politique, c’est d’abord aimer la France et les français. […] Nous sommes quelques officiers généraux tout à fait disposés à venir vous apprendre à faire de la politique, ou à vous
    remplacer si vous voulez partir, ce que vous ferez bientôt ». Citation du Général Didier Tauzin

    Aimé par 1 personne

  3. Excellent article où je relève cette phrase : « Les belles paroles restent lettre morte et attisent la colère de ceux qui protestent et se heurtent à un mur de suffisance et d’arrogance des nantis! » qui est l’image même de la réalité.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.