De tempête en tempête…


La France d’en haut n’est plus crédible.

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager !
Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas 
Observatoire du MENSONGE 

De tempête en tempête…

Par Henri de Gramond

La France d’en haut n’est plus crédible.
La rupture est totale entre ceux que l’on dénomme « l’élite » et le peuple. Le risque d’une révolution commence à être sérieusement envisageable.
Elle a permis à la fureur et à la violence d’installer un climat insupportable.
La destruction et le pillage qui chaque samedi viennent comme une tornade faire leurs ravages ne sont plus acceptables. Ce n’est pas à la France d’en bas de payer pour le laxisme du gouvernement qui refuse toujours l’évidence et malheureusement laisse faire les casseurs.
Il faudra ensuite faire les comptes et constater que cela entraine toujours ruines et malheurs.
La misère qui s’ensuivra forcément devra être payée par tous ou presque tous.

Observatoire du MENSONGE

Je soutiens ! Je fais un don !

€5,00


L’ordre n’est plus assuré par un gouvernement aux abois qui a failli.
Pourtant ce ne sont pas les moyens qui manquent mais sans la volonté de respecter les lois existantes, il n’y a plus de solution possible pour ce gouvernement.
Ce ne sont ni le mépris ni la fausse concertation qui résoudront quoique ce soit. Quand j’écoute les ministres ou les élus de LaREM, je suis consterné par leur arrogance. Ils prennent trop les gens pour des imbéciles.
Les affaires se succèdent pour ravager encore plus l’État. Le château de l’Élysée voit ses murs trembler dans une fébrilité désormais affichée. La dernière en date démontre bien que l’air est vicié au château, après la sulfureuse affaire Benalla qui n’en finit plus, voilà Madame Jouanno qui refuse désormais de s’occuper du grand débat national mais qui entend quand même garder son poste au tarif privilégié que ce gouvernement grand seigneur ou plutôt grand seigneur lui octroie. Pendant qu’un ancien ministre, accessoirement philosophe, Luc Ferry propose que les policiers utilisent leurs armes contre les manifestants, certes il faut condamner cette violence extrême et la combattre. Ferry serait-il un marxiste nostalgique des années Staline ?
Mais alors pourquoi faire l’amalgame entre des manifestants et des casseurs ? Seraient-ce parce que les derniers viennent des banlieues où le Français n’a plus droit de cité et la République encore moins ?
Le fameux « touche pas à mon pote » a fait les dégâts que le peuple n’en finit plus de payer.
Les médias qui sont vilipendés par l’immense majorité des Français parce qu’ils n’informent plus et vivent en autarcie ne sont plus regardables. Ils invitent toujours les mêmes qui débitent inlassablement leur propagande et quand ils daignent accueillir une voix discordante, ils l’empêchent systématiquement de s’exprimer. Leur technique éculée est de plus en plus nauséabonde.
On nous fait ou refait le coup du danger fasciste qui rôde à nos portes. D’ailleurs le président Macron, plus candidat que président, n’a-t-il pas séparé la France en deux camps ? D’un côté les progressistes, braves et bons, son camp et de l’autre, les populistes, dangereux et néfastes, l’ennemi à abattre.
Cette vision manichéenne au plus haut sommet de la France est inquiétante.
Évidemment les médias se ruent sur cette séparation avec délectation. Certains journalistes crient plus fort au fascisme que la caste politique, c’est dire dans quelle mare les médias pataugent par idéologie.
Osons l’écrire ici : ce sont bien les politiciens de gauche et affiliés avec la complicité totale des médias qui font monter les extrêmes comme jamais auparavant en France. Et une fois de plus, mais certainement la fois de trop, LR et affiliés s’engouffrent derrière le pouvoir, de peur comme toujours d’être fiché ED ou Extrême droite. Cette façon de procéder de la soi-disant droite est suicidaire.
Mais par expérience, nous savons très bien qu’au moment de voter, rien ne se produira de nouveau.
Macron le sait très bien aussi et agit en vieux briscard de la politique avec enfumage, baratin, jeux de mots déplaisants, tout y passe.
On peut affirmer que notre société est à bout de souffle et que son élite, enfin celle qui se prétend comme telle, sont enfoncées dans une spirale infernale qui risque bien de tout emporter au passage.
Ce ne sont pas les mous de l’opposition dite de droite républicaine, empêtrée dans leur propre chute, qui vont redresser la trajectoire de ce bateau ivre.
La France deviendra à ce rythme un pays en voie de disparition qui laissera place à ce que nous appelions « pays du tiers monde » ou pauvre.
Le fait que tout soit sur-médiatisé et que les politiques agissent plus comme des stars ou des plutôt des starlettes est le signe le plus visible de cette dégénérescence.
Les médias qui ne se fatiguent même plus à fournir ce qu’ils sont censés fournir, l’information, sont devenus les champions de la table ronde stérile et vaseuse.
On nous bassine sur le danger des « fake news » mais les médias font quoi avec leur désinformation ? Justement des « fake news » !
Quant au débat national, c’est un coup politique du gouvernement pour faire croire que notre démocratie est toujours en marche alors même que ce débat est totalement cadré et interdira toutes les questions qui intéressent les Français. C’est un débat leurre et rien d’autre qui va permettre à Macron d’occuper le terrain pendant des semaines et ainsi d’occulter tous les sujets fâcheux mais bien réels, eux !
Mais le peuple n’est pas étranger à toute cette décadence puisqu’il est toujours en droit de choisir ses élus et de regarder ou non lesdits médias..
La démocratie sera bientôt un vague souvenir.
Mais surtout pas de vagues, n’est-ce pas ?
De tempête en tempête, le bateau Macron va-t-il se fracasser sur les rochers du désespoir ?

Henri de Gramond

  NB : certaines images des manifestations des Gilets jaunes face aux forces de l’ordre sont troublantes parce qu’elles donnent vraiment l’impression que ces dernières cherchent l’affrontement, presqu’à chaque fois en plus…

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier:
Henri de Gramond pour Observatoire du MENSONGE

Inscrivez-vous gratuitement pour nous SUIVRE

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Une fable d’Élodie POUX

Ne manquer aucun article d’Observatoire du MENSONGE en vous inscrivant GRATUITEMENT à

parution chaque samedi

 

 

NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

COMMENTAIRES:

Avertissement: Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE qui se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Ne pas mettre de liens vers d’autres sites car votre commentaire sera supprimé par le système.
Votre adresse mail ne sera pas publiée et vous pouvez signer de votre nom ou d’un pseudo.

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 50 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

 

 

Faire un don

Pour aider le site à poursuivre…

€5,00

Publicités

15 commentaires

  1. Comme à son habitude, Monsieur de Gramont produit ici un texte précis, éclairé et d’une grande lisibilité. Avec Nanouche dont la gouaille et la verdeur se vérifient en chacun de ses pamphlet, il constituent, à mes yeux, l’équipe la plus fidèle à l’esprit à l’esprit d’Alexandre Godfarb, initiateur de cet Observatoire du Mensonge. Pendant que quelques autres se limitent à satisfaire leur ego en noircissant du papier, ces deux-là assènent quelques vérités bien agréables à lire…

    J'aime

  2. EN FRANCE, LE TIR AUX PIGEONS CONTINU. LA CIBLE: LES GILETS JAUNES !!
    Comment ne pas mettre de côté le système hospitalier à bout de souffle : « Je ne pense pas que l’on pourra attendre jusqu’en 2022 » Invités du Tour de la question sur Europe 1, la neurologue Sophie Crozier et l’économiste Jean-Paul Domin estiment que le système de financement de l’hôpital public met désormais en péril l’offre de soins.
    Et Macron veut supprimer des emplois dans le milieu hospitalier !!!
    Vous le dites si bien Henri de Gramond : « La France d’en haut n’est plus crédible. »
    La rupture est totale entre ceux que l’on dénomme « l’élite » et le peuple. Le risque d’une révolution commence à être sérieusement envisageable.
    Cette situation est lamentablement dirigée par des incapables, la France filmée par tous les médias de la planète, donne l’image d’un pays chaotique en situation pré-insurrectionnelle.

    Aimé par 1 personne

      1. Donc c’est bien ce que je dis : il n’y a pas d’opposant face à Macron car seuls les gens qui votent élisent quelqu’un et pas ceux qui râlent … le Peuple lui subit.

        Aimé par 1 personne

  3. Entièrement de votre avis, M. de Gramond, les policiers agissant sur ordre ont souvent provoqué les Gilets jaunes. Je l’ai constaté le 1er décembre 2018 place Charles de Gaulle où sans raison ils ont chargé vers 9 heures du matin ce qui a déclenché le reste..

    Aimé par 1 personne

  4. nous savons très bien ,que notre droite molle ,surtout ses irresponsables on peur du partis de Mme LEPEN ,il on tort ,la France ou les droites sont majoritaires ne cesse de se battre en elle ,au dieu de se rassemblée ,ce qui fait l’affaire de la gauche ,donc , après les Européennes ,et la victoire du RN , Wauquiez devra prendre ses responsabilités ,avec ses probable 9% il a aucune chance de revenir au pouvoir SEUL ,,,donc alliance des droites ,,,,,,,

    Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.