La conquête de l’Occident #24


Qu’on le veuille ou non, notre société occidentale se trouve confrontée à une croisade contre ses valeurs et son mode de vie : le nier ne sert à rien, l’accepter c’est se soumettre. Chapitre 24

La conquête de l’Occident

Par Daniel Desurvire

Chapitre 24

Côté démocratie, l’Amérique du Nord, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et l’Europe, de culture judéo-chrétienne, se sont entendues pour contrôler l’équilibre du monde sur un socle idéologique commun. Cet abouchement géopolitique ficelé en système bipartiste gauche-droite, travaillistes-conservateurs ou démocrates-républicains suppose autant de strates politiques qui fonctionnent ensemble, mais en retrait de la perception des électeurs bernés quant à la réalité des intentions de leur candidat respectif. Ces frères-ennemis cohabitent sous couvert d’une entente cordiale à l’image de la France et de la Grande-Bretagne depuis la monarchie de Juillet 1830 passé les Trois Glorieuses.

En dépit de leur apparente différence étalée dans la presse pour masquer leur ressemblance, ils savent s’entendre pour évincer un candidat indésirable risquant d’emporter trop de suffrages, sinon de réaliser un score significatif. L’intronisation d’Emmanuel Macron à l’Élysée, après l’échec de la particratie bipolaire PS/LR, illustre cette ruse du changement dans la continuité après la dislocation des indéboulonnables Socialistes et Républicains (Voir infra, note 56). Cette alliance contre-nature s’entend fort bien pour duper subrepticement l’électorat présumé naïf et aisément manipulable. Les socio-démocrates de tous bords brouillent les pistes, se muent en adversaires de scène au moment des débats publics de campagne, mais restent susceptibles d’alterner opportunément pour emprunter la même stratégie, comme en matière d’immigration et de niches fiscales. Les partis non alignés quant à eux, dissidents ou opportunistes, s’érigent en maître-chanteurs entre partition ou coalition, puis au final louvoient jusqu’à se vendre en basses compromissions.

Côté pays en voie de développement – un euphémisme condescendant – beaucoup s’affublent du titre de république, à épithète islamique. Ces dictatures sont placées entre les mains de religieux, intransigeants et féroces qui entretiennent l’ignorance et le paupérisme ; des ingrédients productifs de chair à canon. Il en va ainsi du Conseil de la révolution sous l’empire d’un guide suprême tel en Iran, des émirs charismatiques affidés au sein du Conseil de coopération des États arabes du Golfe (CCG), de nébuleuses terroristes s’autoproclamant en khalifat, voire d’un descendant du Prophète telle la dynastie chérifienne du narco-État marocain. Ici, point de technologie pour étrangler le droit d’expression des sujets musulmans ou autres, puisque la liberté de conscience, l’égalité des sexes et la justice séculière sont des postulats inacceptables en Islam, donc passibles de fatwa.

Qui dit pouvoir dit argent, donc subodore prévarication, avidité, corruption, autant de déviances dormantes qui, sous les tentations et sollicitations, s’éveillent par la faiblesse de la nature humaine, l’honnêteté faisant souvent exception à la règle. Sur ce chapitre, aucun régime politique n’y échappe, que ce soit une dictature monarchique, une théocratie voire une démocratie représentative à prépondérance oligarchique. Il existe cependant une différence entre le droit islamique (fiqh et sharî’a) qui ne reconnaît pas la séparation des pouvoirs, puisque l’exécutif et la justice se concentrent autour des oukases coraniques et des tribunaux islamiques aux procédures douteuses et à l’exécution des sentences expéditive.

En échange, les valeurs démocratiques s’appuient sur une compliance sociale, un code des valeurs, une instruction laïque, des standards humanitaires ainsi l’égalité des genres, le tout nanti de juridictions indépendantes. Deux mondes s’affrontent dont les marqueurs éthiques ne correspondent en rien. De sorte que l’interpénétration de ces cultures, entre la civilisation et la barbarie diamétralement opposées, n’est guère miscible.

Pour conclure sur un parallèle entre Israël et l’Europe face à la menace de l’intégrisme, l’État hébreu se présente tel un condensé de l’imbroglio géostratégique qui préside au destin du monde libre. Entre les émirs du Golfe qui financent le terrorisme, les théocraties khalifiennes qui produisent ces terroristes et la submersion du monde libre par une migration qui fuit le désastre de son culte tout en l’exportant, la civilisation occidentale procède à la nidification de ses propres exterminateurs.

b) Un État laïc issu du Foyer juif : Israël

Qui en France connaît ou a vu le film documentaire du journaliste et réalisateur Michael Grynszpan (un français qui fit son alyah parmi tant d’autres nationaux), titré « The Forgotten Refugees » ? Ce court métrage de 49 minutes fut diffusé par PBS sur le territoire américain, Whro-Tv en Californie et en Virginie, Rtvi en Russie, ARUTZ1 en Israël etc. Cette œuvre cinématographique magistrale quant à la précision de l’histoire, produite par The David Project et IsraTV et sorti le 23 octobre 2005 à Berkeley en Californie, fut projeté au Congrès américain et deux fois aux Nations unies, mais jamais en France.

Ce document d’enquête, d’interviews et toujours d’actualité, constitué de témoignages contemporains et d’un reportage historiographique sur l’exode massif de la communauté juive au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, fut primé et nominé comme le « Meilleur film documentaire » au Festival du film juif de Varsovie en 2006, puis de « Meilleur documentaire » au Festival du film de Marbella en 2007. Ce film met en scène les expulsions brutales, les razzias, les massacres et les déportations humaines que perpétrèrent les Musulmans qui s’étaient ralliés à la division Handschar ; un contingent de SS qui Òne comptait pas moins de 60 000 exterminateurs islamo-nazis, lesquels sévirent au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

À suivre

Daniel Desurvire


Ancien directeur du Centre d’Étude juridique, économique et politique de Paris (CEJEP), correspondant de presse juridique et judiciaire. Daniel Desurvire est l’auteur de : « Le chaos culturel des civilisations » pointant du doigt les risques de fanatisme de certains cultes et de xénophobie de certaines civilisations, auxquels s’ajoutent les dangers du mal-être social, de la régression des valeurs morales et affectives ou de la médiocrité des productions culturelles, dont la polytoxicomanie en constitue l’un des corollaires. L’auteur choisit d’opposer le doute et le questionnement aux dérives dogmatiques et aux croyances délétères » (in, Les cahiers de Junius, tome III, “La culture situationniste et le trombinoscope de quelques intellectuels français” : Édilivre, 2016).


♣ ♣ ♣

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Daniel Desurvire pour Observatoire du MENSONGE


♣ ♣ ♣


Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager ! Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas Observatoire du MENSONGE 

Vous pouvez acheter le livre ou l’Ebook
en cliquant ICI

Vous avez le droit de nous soutenir en vous abonnant simplement à :

parution chaque samedi

La Semaine du MENSONGE pour 12 € par an. Votre aide nous est précieuse  !

Validation sécurisée du formulaire de paiement en cliquant ICI

En cadeau, pour tout abonnement à Semaine du MENSONGE, vous recevrez mon dernier livre en PDF « à travers mes commentaires »(V2)

*****

NB : vérifiez que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…


Voici les livres et Ebook que nous éditons en exclusivité via AMAZON, pour les visualiser et les acheter sur AMAZON, cliquer sur le titre :

Le temps du boniment
La conquête de l’Occident  
L’histoire vraie sur Israël
À travers mes commentaires
Et la laïcité ? Bordel !!!
Nouveau : à travers mes commentaires V2

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 60 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

Chers lecteurs, D’abord nous vous remercions de venir lire nos articles sur Observatoire du MENSONGE. Nous avons besoin de votre soutien car notre survie dépend des dons (à partir de 2€). Alors nous comptons sur vous ! Cliquersurleboutonci-dessous : c’est simple et sécurisé!

 

3 commentaires

  1. On ne peut qu’être effaré par ce qui se passe dans ce monde perverti et veule. L’islam est en croisade tandis que nos dirigeants ne mesurent même pas le danger imminent. C’est dire comment tout cela va mal finir.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.