M. François Baroin et le Système

Telle est la faiblesse de ce régime: les partis politiques ont disparu mais ils ont laissé la place au quatrième pouvoir, celui des grands médias radio/télé.

Pour savoir ce qui se passe en 🇫🇷
Lire Observatoire du MENSONGE

M. François Baroin et le Système

Par Maxime Tandonnet

La soudaine montée en puissance médiatique de M. François Baroin (notoriété télévisuelle, articles de presse, sondages le concernant) est révélatrice d’un phénomène nouveau en cette fin 2019.

Le « Système » (comme disaient de Gaulle et Mitterrand), commence à chercher une alternative à la réélection de M. Macron qui lui paraît de moins en moins évidente. L’élection présidentielle passe inévitablement par la bénédiction du Système: c’est lui qui décide de mettre en avant une personnalité, soit pour la tirer du néant, soit pour l’encenser, soit pour la diaboliser. Nul n’y échappe. Telle est la faiblesse de ce régime: les partis politiques ont disparu mais ils ont laissé la place au quatrième pouvoir, celui des grands médias radio/télé.

Le Système prend en ce moment acte de l’impasse du tandem Macron/le Pen. L’élection de Mme le Pen aggraverait encore les désordres du pays (impopularité absolue et chronique, déchirure du corps social, blocages massifs des services publics, absence de majorité, de gouvernement, naufrage politique, explosion de la violence). La réélection de M. Macron, déjà infiniment impopulaire après deux ans et demi, plongerait la France dans un enfer tout aussi apocalyptique. De toute façon, le régime politique issu du quinquennat ne se prête pas à la réélection: le président exubérant de cette Ve république dégénérée ne peut que susciter l’exaspération et le rejet.  Alors, le Système, c’est-à-dire, grosso modo les propriétaires, les dirigeants ou principaux acteurs des grands médias et instituts de sondage, teste en ce moment une autre solution pour 2022: celle de M. François Baroin.

En politique, la perfection n’existe pas. Il faut laisser aux imbéciles la croyance en un « nouveau monde », « la transformation de la France », ou encore une présidence « normale » ou « jupitérienne ». Il faut aussi abandonner aux idiots le réflexe d’indignation parce qu’untel n’est pas celui ou celle dont ils sont amoureux. Penser que l’occupant de l’Elysée, quel qu’il soit, détient une baguette magique pour transformer le destin national est encore pire crétinerie. L’élection d’un chef de l’Etat respectueux des Français, non manipulateur et pas trop mégalomane, décidé à faire de son mieux, plutôt qu’obsédé par la réélection, serait un moindre mal.  Une telle élection peut aussi permettre (qui sait?), de doter la France d’une Assemblée et d’un premier Ministre déterminés à travailler au règlement des désastres français (violence, dette, déficits, chômage, pauvreté, migrations hors contrôle). La question n’est pas de crier victoire, ni de s’enflammer ou se réjouir, mais de constater que quelque chose se passe enfin…

Maxime Tandonnet

max t

Ancien conseiller à la Présidence de la République sous Sarkozy, auteur de plusieurs essais, passionné d’histoire…
Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Maxime Tandonnet pour Maxime Tandonnet – Mon blog personnel

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager ! Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur donc en aucun cas Observatoire du MENSONGE


4 commentaires

  1. C’est pour mettre BAROIN Le Franc-mac sur orbite pour la présidentielle 2022 que Ch Jacob a été mis sur un piédestal chez LR.
    ET C’EST POUR CELA QUE 1/JE VAIS QUITTER LR COMME BEAUCOUP D’AMIS; 2/ nous voterions tous pour Nath Artaud ou O Besancenot si le risque existait de voir Baroin accéder à l’Elysée .

  2. Quel est l’intérêt d’un Baroin puisque l’on sait d’avance que battu au premier tour, il appellera à voter pour Macron ?

  3. Baroin est celui qui avait en 2017 à 20 heures appelé à voter Macron… Encore un people comme on dit qui penche sérieusement à gauche donc pas question pour moi de voter pour ce type.

  4. Le même en couleur, par et pour les mêmes. Stop aux candidats imposés. Démocratie participative avec des candidats choisis par le peuple et pour le peuple.

Laisser un commentaire