Une retraite Canada Dry

La retraite par points fait débat et c’est parfaitement légitime car elle est largement un écran de fumée qui ne s’attaque pas aux fondamentaux de tout système de retraite par répartition ou par capitalisation !

Une retraite Canada Dry

Par Jacques Myard

La journée a été à nouveau une journée de galère pour les usagers des services publics et de forte mobilisation syndicale, rien ne semble résolu et la partie de bras de fer continue.
Pourquoi un tel blocage, pourquoi une telle impasse ?

La retraite par points fait débat et c’est parfaitement légitime car elle est largement un écran de fumée qui ne s’attaque pas aux fondamentaux de tout système de retraite par répartition ou par capitalisation !
En réalité sous couvert d’apparence d’équité, la retraite par points se veut un régime universel. 
En réalité c’est bien une étatisation des retraites, une caporalisation sous l’autorité du l’Etat en raison de l’unicité du système, le gouvernement peut alors avoir la main sur tout le système et faire varier la valeur du point.
Cette pseudo réforme a un aspect soviétique et va fonctionner comme une sorte de nasse, dans laquelle chaque retraité sera contraint !L’ajustement viendra d’en haut , c’est le retour de l’Etat Jupiter…
A ce sujet le gouvernement cite souvent le régime de retraite complémentaire ARGIC- ARRCO qui est un système à points, mais il oublie de rappeler que les partenaires sociaux ont bloqué la revalorisation de la valeur en euros du point depuis plusieurs années, ce qui signifie une baisse des retraites complémentaires.
A propos des régimes spéciaux qui font les choux gras du Café du Commerce et qui sont dénoncés avec véhémence car exorbitants du droit commun, il y a évidemment des modifications à apporter à leur régime, MAIS les régimes spéciaux ne sont pas abolis par le système de points et ils sont en voie de re-création en octroyant des points supplémentaires à de nombreux métiers; le gouvernement a d’ailleurs accepté de valoriser dans le système de retraite par points l’ensemble des policiers, leur reconnaissant ainsi un statut spécifique !

C’est là le maintien d’un régime spécial que le gouvernement voulait supprimer …
Les fondamentaux de tout régime de retraite sont toujours les mêmes :Combien d’actifs et combien de retraités , le reste relève de la technique de calcul que ce soit pour l’acquisition des trimestres ou celle des points, au passage sans se lancer dans cette usine à gaz de la réforme à points, il était très facile de comptabiliser les droits à retraite au prorata des jours travaillés dans un trimestre .

C’est sur ce rapport entre actifs et retraités qu’il faut agir, le Premier ministre l’a d’ailleurs évoqué à plusieurs reprises avec une certaine dose d’hypocrisie en soulignant qu’il faut inciter les Français à plus travailler, belle litote !

C’est ce rapport actifs / retraités qui commande l’équilibre économique du système des retraites.
Pour améliorer l’équilibre il y a 3 possibilités :
– 1) augmenter les cotisations, on entend déjà le tollé …
– 2 ) repousser l’âge de la retraite à taux plein, même réaction que précédemment…
– 3 ) relancer la machine économique et redonner du travail entre 500 000 et un million de Français pour augmenter le nombre de cotisants !
Illusoire ? NON !
C’est possible à la condition de sortir des dogmes, de la purge budgétaire de la Commission de Bruxelles et de retrouver les financements de la IV et V eme République par des avances de la Banque centrale au Trésor pour les investissements, SANS recourir à l’emprunt.
Les bons esprits dogmatiques vont hurler à la planche à billets, c’est pourtant ce qu’a fait Draghi avec son Assouplissement Quantitatif ( 2600 Milliards de création monétaire ) pour sauver les Banques qui ne prêtent pas à l’économie réelle, aux entreprises les seules qui créent des emplois : CQFD
-4 ) relancer la politique nataliste pour renouveler les générations.
On ne gouverne pas l’économie avec des dogmes idéologiques, c’est cependant ce que nous faisons depuis le traité de Maastricht, politique aggravée par un malthusianisme anti famille !

La retraite par points rappelle étrangement le fameux Canada Dry qui a la couleur du Whisky mais ce n’est pas du Whisky , c’est un leurre !

Dessin de couverture par CAMBON pour URTIKAN

4 commentaires

  1. Dommage que l’auteur de cet article presque partout de bon sens se soit laissé allé à évoquer des solutions miracles : iaka remettre tout le monde au travail et iaka revenir à une banque centrale accordant des avances gratuites illimitées à l’état chaque fois qu’il le demande. Un bon fonctionnement de l’économie demande un équilibre entre les différents facteurs de production. L’améliorer demande de jouer sur tous les facteurs à la fois et cela demande aussi du temps. S’il y a tant d’inemployés c’est aussi que leur manque de qualification et parfois leur inadaptation au monde du travail fait qu’ils ne rapporteraient même pas à l’entreprise ce qu’ils lui coûtent. Pense t on sérieusement qu’elles renonceraient à une source de bénéfice s’il y en avait une ? Cela ne peut être corrigé que par un lourd travail non seulement de formation professionnelle mais aussi d’éducation aux codes de la vie en société. Quand aux crédits à gogo (idem pour les entreprises), ce n’est pas ce qui manque en priorité. Ce qui manque c’est bien de savoir les utiliser. Injecter plus de crédit sans réformer sérieusement ne peut être que du gaspillage et une fuite en avant dans une dette toujours plus lourde.

  2. On n’entend pas beaucoup le Macron ces derniers temps… Il semble être en retrait et bouder les médias. Bizarre comme c’est bizarre. Philippe va certainement sauter très vite.

Laisser un commentaire