Nouveau monde de Macron #17

La f(r)acture sociale. (Somme à payer?)

Nouveau monde de Macron ?

Par Jean-Marie Pieri

Chapitre 17

La f(r)acture sociale. (Somme à payer?)

Scénario inchangé sous le soleil du satan mondialiste(progressiste) qui nous enfume et casse-tête insoluble pour têtes chaudes et dures, l’affrontement syndicats gouvernement se poursuit de plus belle.

La lutte des pervers d’un exécutif envers et contre tous déroule une litanie soulante d’éléments de langage: faiblesse ahurissante de l’argumentaire spécieux digne des plus belles envolées de l’appareil jésuitique, tartufe ou es-tu? 

A l’heure du bilan carbone et autres simagrées écolo-bobo médiatiques selon sainte Greta, l’état laïque se préoccupe des générations futures en sacrifiant (onctueux sacripants) les générations actuelles!

Triomphe d’hypocrisie ou imbécillités congénitales font assaut d’impuissance dans l’horreur de notre quotidien jeté en pâture à des chiens!

Cavalcade de ministres hilares qui ne cachent même plus ce sentiment d’impunité et de prétention qui les anime.

La France des repus d’en haut auto-satisfaits affronte les rompus d’en bas au prétexte d’un âge pivot aléatoire dont plus personne ne veut. 

Ce cynisme pathologique et odieux d’un pouvoir fragile mérite un diagnostic sévère non seulement chez un psy assermenté auprès des services spécialisés mais aussi d’un peuple épris de liberté et de justice sociale. 

Faillite morale, faillite économique d’un régime devenu fou, la France pétaudière livrée à l’anarchie socialo-mondialisante (depuis 2 ans), la fille aînée de l’église devient la catin de l’Europe car elle confond humanisme, droit d’asile, charité, progrès et ouverture d’esprit avec la prostitution de l’idéal républicain au mépris de toute justice.

L’hôpital ne se moque-t-il pas de la charité?

Les flatulences convulsives d’une idéologie peu démocratique ne sont-elles que le passage inévitable du purgatoire vers l’enfer de la dictature ou pire?

À suivre

Jean-Marie Pieri


Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Jean-Marie Pieri pour Observatoire du MENSONGE


Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager ! Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas Observatoire du MENSONGE 


3 commentaires

  1. Vous écrivez: « …jeté en pâture à des chiens! » L’image est significative. Cependant, pour moi, ayant vécu (et vis encore) avec des chiens, déjà depuis l’adolescence j’avais adopté une pensée d’un de mes collègues de classe:  » plus je regarde les hommes, plus j’aime mon chien ». Je trouve que l’utilisation du mot « chiens » devrait être remplacé par « charognards ».

  2. Vous écrivez : « Faillite morale, faillite économique d’un régime devenu fou… ». Certes mais les Français sont quand même les premiers responsables de cette tragique situation. La moitié ne vote pas et cautionne ce régime ainsi. Les « vieux » votent massivement pour Macron. Alors si personne ne bouge, cela ne pourra qu’empirer sans oublier la guerre des islamistes contre l’Europe.

Laisser un commentaire