Et la laïcité ? Bordel !!!


L’inexorable processus de désintégration des standards laïcs se poursuit au XXIe siècle… Mais la résistance s’organise.

Bonne année à tous

Et la laïcité ? Bordel !!!

Par Daniel Desurvire

Chapitre 1

I – Quelques réflexions de fond autour du divin, du scientisme, du profane, de leurs coïncidences métaphysiques et de leurs influences séculières

a) Les fondements ontologiques : entre l’appréhension philosophique d’une chimère céleste et le couperet des idéations délétères d’un dogme à prépondérance sectaire

Désincarner le mode divin du mystère de l’émergence, d’où le miracle de la vie, la déclinaison des espèces et leur évolution, procède d’une périlleuse acrobatie cognitive. Mais peut-on créer une dimension fractale à partir du néant, le chaos peut-il vraiment accoucher de la matière et de l’esprit ? Depuis quelle énergie nous vient cette animation subatomique et spatiale ? Il s’agit là d’une déraison qui n’en finira jamais de s’enchevêtrer entre les logiques alambiquées depuis le mode onde-particule à la géophysique, les transmutations quantiques frappées d’une entropie indécelable, voire la transcendance virtuelle des liturgies sacralisées qui font de nous des équilibristes intellectuels. Morceler le fractal les quarks en chimères, convenir d’une entropie astrophysique à l’aide d’algorithmes universels, ou s’inventer un dieu par atrophie cognitive, voilà bien autant de réponses pour délester le trop-plein insoutenable de nos certitudes.

Mais s’il est un fait probant, c’est que rien ne soit définitivement arrêté et qu’il reste toujours un savoir à conquérir dans le questionnement, l’introspection et la zététique (la sapience par le réflexe du doute selon le biophysicien contemporain Henri Broch). De sorte que la sagesse ne saurait siéger dans une croyance divine, quelle qu’elle soit, parce que la foi incarne la faiblesse d’une certitude figée, peu réceptive à l’évolution, le progrès et le dépassement de soi. De fait, cette résistance à la réflexion retient le mental de celui qui cesse de vouloir comprendre, comme s’il n’existait qu’un seul sentier spatio-temporel dans le vacuum qui condamnerait une zone de l’esprit à l’étiolement.

Voyons ici le syndrome du millénariste sclérosé dans l’invocation pithiatique d’un Armageddon, voire de l’angoisse obsessionnelle et kafkaïenne du devenir présumé après la mort, c’est dire le rapport de l’être au néant. Pour guérir de cette aliénation initiatique, il suffirait au croyant d’ouvrir, par-delà sa foi, sa conscience à toutes les facettes de la connaissance. Le savoir exhumé de son manteau ascétique a cela de prophylactique qu’il peut rendre à l’esprit le sens des réalités, qui jusqu’avant son éveil lui paraissait n’appartenir qu’à Dieu. Il s’agit, pour le sectateur possédé par ses démons intemporels, de se libérer des interdits cultuels pour oser explorer les strates cognitives du savoir des autres et démystifier le doute qui sommeille en lui comme un coupable démon.

En effet, l’hésitation, signe subjectif du doute, découle de l’espace manichéen de la conscience qui fait basculer l’âme dans l’univers de la réflexion. Sur un plan liturgique : « Tout ce qui ne résulte pas de la foi est un péché ». Ainsi, « Celui qui doute est condamné parce qu’il n’agit pas par conviction » (Romains, 14:23). Si les écoles publiques sont laïques, c’est précisément pour libérer les élèves de toute sclérose liturgique de nature simplificatrice propre à leur confisquer la liberté et le désir d’apprendre dans toutes les directions.

En l’occurrence, il ne saurait y avoir un mal à douter pour se sentir libre de ses investigations, de s’engager dans l’humilité et de forger son opinion sous le prisme de la réfraction multiple des idées, puis encore d’appréhender le savoir autrement que dans certaines logiques réductrices, comme les tabous et interdits religieux (ainsi l’évolutionnisme qui s’oppose au créationnisme, l’astrophysique et la géologie qui s’objectent avec le dogme de l’immuable Genèse etc.). Dans le fil d’une tirade shakespearienne, croire (l’Être) ou ne pas croire (en Lui), telle est la question !

À suivre

Daniel Desurvire


Ancien directeur du Centre d’Étude juridique, économique et politique de Paris (CEJEP), correspondant de presse juridique et judiciaire. Daniel Desurvire est l’auteur de : « Le chaos culturel des civilisations » pointant du doigt les risques de fanatisme de certains cultes et de xénophobie de certaines civilisations, auxquels s’ajoutent les dangers du mal-être social, de la régression des valeurs morales et affectives ou de la médiocrité des productions culturelles, dont la polytoxicomanie en constitue l’un des corollaires. L’auteur choisit d’opposer le doute et le questionnement aux dérives dogmatiques et aux croyances délétères » (in, Les cahiers de Junius, tome III, “La culture situationniste et le trombinoscope de quelques intellectuels français” : Édilivre, 2016).


♣ ♣ ♣

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Daniel Desurvire pour Observatoire du MENSONGE


♣ ♣ ♣


Achetez le livre Et la laïcité ? Bordel !!! en exclusivité sur AMAZON : en cliquant ICI Le livre est également disponible en version numérique : en cliquant


Cher Lecteur,
C’est le temps des voeux et des bonnes résolutions…
Sachez qu’en dépensant 1 Euro par mois, vous permettrez au premier site de l’opposition en France de pouvoir continuer son action salutaire.
C’est vraiment vital !
Observatoire du MENSONGE n’existerait pas sans vous.
C’est par vous et grâce à vous que le site peut se développer et combattre ainsi le macronisme, qui met la France en marche arrière.
Merci d’avance pour votre support !
Meilleurs voeux.
Alexandre Goldfarb
Président fondateur Observatoire du MENSONGE

Aidez Observatoire du MENSONGE simplement en vous abonnant à


parution chaque samedi

La Semaine du MENSONGE pour 12 € par an.
Votre soutien est précieux et représente 1€ par mois 

Validation sécurisée du formulaire de paiement en cliquant ICI

En cadeau, pour tout abonnement à Semaine du MENSONGE, vous recevrez mon dernier livre en PDF « à travers mes commentaires »(V2)

NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 50 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

Pour nous suivre : il faut remplir « Adresse mail » puis cliquer sur Suivre ci- dessous, ce service gratuit vise à nous soutenir

Voici les livres et Ebook que nous éditons en exclusivité via AMAZON, pour les visualiser et les acheter sur AMAZON, cliquer sur le titre :

Le temps du boniment
La conquête de l’Occident  
L’histoire vraie sur Israël
À travers mes commentaires
Et la laïcité ? Bordel !!!
Nouveau : à travers mes commentaires V2

Chers lecteurs, D’abord nous vous remercions de venir lire nos articles sur Observatoire du MENSONGE. Nous avons besoin de votre soutien car notre survie dépend des dons (à partir de 2€). Alors nous comptons sur vous ! Cliquersurleboutonci-dessous : c’est simple et sécurisé!

 

N’hésitez pas à commenter après cet article ! Vous pouvez utiliser un pseudo et votre adresse mail n’apparaitra pas…

4 commentaires

  1. Monsieur Desurvire, vous avez, encore une fois stimulé magistralement mon imagination. Il n’en faut pas beaucoup pour faire réagir un physicien, en regard de ces interrogations éthériques (sensiblement tout physicien se pose). Je me suis laissé aller à mes « élucubrations ». Peut-être décousues, mais qui reflètent un état d’âme face à l’état actuel de ce que l’humanité vie, se questionne et réagit face à son existence.
    Douter, questionner, se poser les questions sur notre existence… notre origine… l’origine de la matière (dont nous sommes supposément) … le néant peut-il générer de la matière… Si oui, par quel procédé, quel processus… Comment « rien » peut-il générer un univers matériel complexe… Est-ce une illusion?… Quelle est la nature de l’illusion?
    L’inexplicable nous est-il la source d’une fabulation? D’une recherche d’un (des) « Ami Céleste imaginaire » qui contribue(nt): soit à nous apaiser… Soit à nous faire peur!
    Ces imaginaires, sont-ils des outils utilisés par des humains machiavéliques qui utilisent ces peurs et autres craintes? …Afin de contrôler et d’exploiter des populations à la recherche de la ou les vérité(s)? À la recherche de la paix et du bien-être, dans un monde (réel ou artificiel), mené par des entités (dites humaines), lesquelles agissent pour le bien collectif…Versus celles qui agissent à l’encontre, voire véhiculent haine et propagent la violence? Comment?…
    En créant une entité imaginaire aux pouvoirs dictatoriaux; représentés par des entités terrestres; lesquelles se sont appropriés des pouvoirs « célestes » manichéens qui terrorisent celles pacifiques… Dont l’harmonie, le bien être et ce qui est appelé « l’Amour » qui tend à maintenir et à garantir l’harmonie… Quelle conclusion en tirer?
    Peu importe l’origine de l’univers, de ses lois, ses principes d’existence et de non-existence que la science moderne tend d’élucider…
    Le mal dans notre existence actuelle est… Réel ou non… L’Islam conquérant, caressé par les fossoyeurs de la France avec… Macron en tête.

    J'aime

  2. Voilà le texte que j’attendais sur le sujet. C’est bien écrit, c’est clair et on comprend bien ce qui se passe et se trame contre les Français.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.