Huit ans de prison pour avoir préparé un attentat islamiste


Dans la plus totale indifférence médiatico-politique, Alain Feuillerat, un ex-militaire de 37 ans, a été condamné mercredi 5 février par le Tribunal correctionnel de Paris à 8 ans de prison (assortis d’une peine de sûreté des deux tiers) pour avoir préparé un attentat en 2017 au nom de DAESH. + bonus vidéo.

Huit ans de prison pour avoir préparé un attentat islamiste

Par Nicolas Dupont-Aignan

Dans la plus totale indifférence médiatico-politique, Alain Feuillerat, un ex-militaire de 37 ans, a été condamné mercredi 5 février par le Tribunal correctionnel de Paris à 8 ans de prison (assortis d’une peine de sûreté des deux tiers) pour avoir préparé un attentat en 2017 au nom de DAESH. Cette préparation a été des plus achevées puisque Feuillerat avait, sur des clés USB, le texte de son projet, très précisément décrit. Il y évoquait le meurtre des militaires et sa volonté de mourir en « martyr ». Il a été arrêté juste avant de passer à l’acte et sa motivation semblait des plus affermies puisqu’il portait à ce moment-là sur lui, les insignes de DAESH, un fusil à pompe, deux révolvers et trois couteaux de commando. Il venait de découper le grillage d’enceinte de la base.

La faiblesse de sa condamnation semble peu explicable au vu des faits qui lui sont reprochés. On pourrait imaginer que, près de trois ans après les faits, cet ex-militaire ait pris ses distances avec l’islam radical, et ait exprimé des regrets. Il n’en est rien. Sa radicalisation, qui date de 2015, n’a rien perdu de sa violence et de sa haine anti-française. Il a ainsi réitéré à la barre les propos qu’il avait tenus au lendemain des attentats contre Charlie Hebdo : « Les auteurs des attentats méritent des médailles ». Toujours devant le tribunal, ce fiché S depuis 2015 a déclaré au sujet de l’Etat islamique : « Pour moi, c’est le top ». Et, sans ambages, il nous a offert sa vision de la République française : « La République est une insulte à Dieu. Elle n’a pas de légitimité, pas d’avenir. Elle fait l’objet d’un décret divin de destruction. »

En dépit de ces propos qui sont une déclaration de guerre à notre pays, à notre civilisation, le Tribunal, dans sa grande mansuétude, n’a retenu que 8 années de prison que – bien sûr- cet individu ne purgera pas intégralement.

Ce jugement, rendu au nom de tous les Français, est une insulte à la mémoire des centaines de morts que la France a eu le malheur de connaître dans des attentats islamistes depuis 2012. Cette incapacité à punir, à donner des peines exemplaires, nous condamne à subir sans fin des récidives.

J’accuse le système actuel d’être aux ordres d’un Etat laxiste.

J’accuse le Président de la République et son gouvernement d’être indifférents aux risques d’attentats que court la population.

J’accuse le Président et son gouvernement d’être lâches et résignés en laissant des individus dangereux et fanatisés sortir de prison après quelques courtes années passées dans le confort de cellules individuelles, où les journées se déroulent entre prières, lecture du Coran et musculation.

J’accuse le Président et son gouvernement de nier le fait que DAESH mène une guerre à la France.

A Debout la France nous préconisons :

• d’appliquer l’article 411.4 du Code Pénal qui prévoit 30 ans de prison pour toute personne reconnue coupable d’intelligence avec l’ennemi. • de créer une Cour de sûreté de l’Etat qui mette en oeuvre une justice d’exception avec des procédures accélérées et une impossibilité d’octroyer des remises de peine. • de créer des établissements pénitentiaires dédiés et une mise en oeuvre de la perpétuité réelle aux Iles Kerguelen.

L’insupportable bienveillance du système judiciaire français actuel repose sur l’idée que chacun mérite une seconde chance. Les terroristes aussi ont droit à une seconde chance, celle de réussir un attentat lorsque la première tentative a échoué.

A Debout la France nous refusons que les valeurs universalistes de générosité de notre pays bénéficient à ceux qui veulent sa destruction.

Nicolas Dupont-Aignan

Président de Debout La France, Député de l’Essonne


Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier : Nicolas Dupont-Aignan pour Le Blog de Nicolas Dupont-Aignan

Vous avez le droit de nous aider en vous abonnant simplement à :

parution chaque samedi

La Semaine du MENSONGE pour 12 € par an.
Votre soutien est précieux et représente 1€ par mois 

Validation sécurisée du formulaire de paiement en cliquant ICI

En cadeau, pour tout abonnement à Semaine du MENSONGE, vous recevrez mon dernier livre en PDF « à travers mes commentaires »(V2)

NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 50 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

Nous savons que vous êtes trop sollicités.
Mais un site comme Observatoire du MENSONGE dépend de votre soutien.
Alors, même modeste, à partir d’un Euro, votre don ne peut que nous aider.
Merci ! Alexandre Goldfarb


4 commentaires

    1. Je n’aimais pas spécialement ce politicien mais comme vous, je constate qu’il ose dire les choses et j’ai révisé mon appréciation à son sujet.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.