Quand le pouvoir s’égare !

Macron aurait-il mangé tout son pain blanc ? La macronie semble désormais faire n’importe quoi.

Quand le pouvoir s’égare !

Par Alexandre Goldfarb

Macron aurait-il mangé tout son pain blanc ? La macronie semble désormais faire n’importe quoi.

L’affaire Griveaux est révélatrice soit de l’amateurisme de la macronie soit du sentiment de supériorité sur le citoyen.
Dans tous les cas, c’est catastrophique pour la France.

Sitôt, Benjamin Griveaux renonçant à se présenter, voici que se présente Agnès Buzyn comme candidate de la macronie.
Ce choix est complètement anormal puisque Madame Buzyn était ministre de la Santé et à ce titre très occupée notamment par le problème grave du virus coronavirus et qu’elle le proclamait à la veille d’être imposée candidate
Madame Buzyn, encore ministre, disait qu’elle n’avait pas le temps nécessaire de rejoindre Benjamin Griveaux.

La preuve en images date du 16 février 2020 !!!

Cette démission d’Agnès Buzyn en pleine crise des hôpitaux et avec un virus dramatique à gérer ressemble à un désaveu du Président, en tous cas, ce n’est pas une promotion.

Peut-être aussi que le Président Macron commence son ménage de printemps au gouvernement…

On se retrouve à Paris avec trois candidates possibles : Anne Hidalgo, sortante et favorite, Rachida Dati, surprenante seconde et Agnès Buzyn, aux possibilités actuelles inconnues.

Cela appelle la réflexion suivante : la France demeure électoralement immobile et c’est franchement inouï voire inexplicable.
Certes, le pouvoir baratine que tout va pour le mieux, que le chômage baisse, etc.
Mais qui peut encore y croire ?
La réalité que les Français vivent tous les jours ne reflète absolument pas cet optimiste béat et grotesque. L’insécurité s’est encore développée pour atteindre la cote d’alerte.

La dernière prestation du Président Macron, mardi 18 février 2020, est ridicule et visiblement hors des réalités.
Emmanuel Macron a annoncé que la France allait progressivement cesser d’accueillir des «imams détachés» envoyés par d’autres pays, comme la Turquie et l’Algérie, en augmentant parallèlement le nombre d’imams formés en France.
Or, le danger islamique provient des mosquées, centres de formation, et des prisons, centres de pression, et, ce n’est pas en formant soi-disant des imams en France que ce danger pourra être écarté.
La proposition de Macron, c’est comme si un docteur donnait à un malade qui se convulse une tape dans le dos : le malade finirait alors par mourir.
Ce Président vit dans un monde irréel, factice de bisou nounours, et pendant ce temps, la vie devient de plus en plus infernale.
La caste politico-médiatique entretient depuis longtemps la confusion entre islam et islamisme ou entre islam et islam politique est vraiment tordue.
Monsieur le Président, il n’y a qu’un islam comme d’ailleurs le réclament ses adeptes.

Quand le pouvoir s’égare !

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier : Alexandre Goldfarb pour http://observatoiredumensonge.com

Une déclaration récente de l’ancienne ministre et nouvelle candidate à l’élection municipale à Paris…



6 commentaires

  1. Madame Buzyn est l’exemple type de cette piteuse macronie : elle dit tout et son contraire en seulement deux jours et se montre ainsi minable.

  2. Agnès Buzyn, c’est la gauche caviar et marxiste des beaux quartiers. En plus, elle a l’air stupide.

  3. Je suis consterné par Édouard Philippe et ses ministres : à croire qu’ils sont tous abrutis.

Laisser un commentaire