Les « sans dents » sont-ils coupables?


Le « sans dent », le petit peuple est aujourd’hui le coupable tout trouvé.

Les « sans dents » sont-ils coupables?

Par Maxime Tandonnet

Le discours public, celui de la France dite d’en haut, des élites dirigeantes, médicales, médiatiques est désormais unanime: « les gens sont irresponsables »

A l’appui de ces propos, les journaux télévisés montraient dimanche des centaines de personnes avec leurs enfants rassemblées dans les parcs ou au bord de la Seine.
« Toute société qui souffre a besoin de boucs émissaires à qui imputer son mal » écrit Raoul Girardet (Mythes et mythologie politiques, le Seuil, 1983) à l’image de ces grandes épidémies de jadis donnaient lieu à d’effroyables chasses aux sorcières.

Le « sans dent », le petit peuple est aujourd’hui le coupable tout trouvé.

De fait, la France assiste à l’une des pires faillites de ses élites dirigeantes depuis 1945. Jusqu’à la fin de la semaine dernière, le basculement intervenant entre jeudi et dimanche, le message officiel était profondément rassurant, lénifiant. Le corps médiatico-médical parlait d’une « grippe sans danger pour les personnes bien portantes ».
Les plus hautes autorités du pays proclamaient un devoir de résistance en s’affichant elles-mêmes dans le foule et au spectacle.
Les Français, confiant dans ce message, venu de leurs autorités médicales, politiques, médiatiques, ont continué jusqu’à la fin de la semaine dernière, jusqu’au 13 mars, à se rendre dans les grandes surfaces bondées pour faire leurs courses, sans aucune précaution, à s’entasser dans les transports en commun, dans les conditions répugnantes auxquelles ils sont habituées, non pour le plaisir, mais pour accomplir leur devoir en allant travailler.

45% sont allés dimanche voter surmontant leur inquiétude pour accomplir leur devoir de citoyen.
Depuis dimanche, la France a basculé dans un autre monde: perspectives d’une effroyable hécatombe, d’un tsunami économique, le spectre de pénuries, et la suspension d’une liberté fondamentale, celle d’aller-et-venir sans doute pour la première fois dans l’histoire. « Nous sommes en guerre ». Or, nous savons aujourd’hui que, depuis le début de  février, les exemples chinois et italiens montraient l’extrême gravité de la situation.
Il a fallu attendre le 15 mars, avec plus d’un mois de retard, pour que la France dite d’en haut, médicale, politique, médiatique, la France dite d’en haut toute confondue, celle qui détient les manettes du pouvoir et de l’influence, sorte enfin de sa torpeur.
Accuser, fustiger faire payer le petit peuple, le peuple des sans dents, en le traitant d’idiot et d’irresponsable?
Lui faire payer la faute des « grands »? Trop facile.
Quand cette crise sera passée, il sera temps de faire la lumière sur la chaîne historique des responsabilités. Espérons qu’elle sera faite.

Maxime Tandonnet

max t

Ancien conseiller à la Présidence de la République sous Sarkozy, auteur de plusieurs essais, passionné d’histoire…
Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Maxime Tandonnet pour Maxime Tandonnet – Mon blog personnel

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager ! Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur donc en aucun cas Observatoire du MENSONGE


L’article à lire en cliquant sur son titre :
Le sans-dents et le Réfractaire


Vous voulez nous soutenir ? Alors abonnez-vous maintenant !

parution chaque samedi – 12 € par an 

Validation sécurisée du formulaire de paiement en cliquant ICI

En cadeau, pour tout abonnement à Semaine du MENSONGE, vous recevrez mon dernier livre en PDF « à travers mes commentaires »(V2)

*****

NB : vérifiez que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 60 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 


Nous avons besoin de votre soutien ! Comment ?
Soit vous nous suivez, c’est gratuit, soit vous vous abonnez (12€ par an) à Semaine du MENSONGE, soit en faisant un don. – voir ci dessous –

Même modeste, à partir 1 Euro, votre don ne peut que nous aider. Merci ! Alexandre Goldfarb

6 commentaires

  1. Ce système va tomber nous entrainant malheureusement dans sa chute!!les rêves de Soros et de sa bande, de « nouveau monde » selon leur délire, est contrecarré par un petit virus remettant en question leur mondialisation !

    J'aime

  2. … Une chose (de plus !) dont on ne nous dit rien : tous ces territoires de non-droit où la police n’ose même plus s’aventurer. Vous croyez que leurs habitants vont être miraculeusement préservés de la pandémie grâce aux faux masques qu’ils fourguent contre monnaie sonnante et trébuchante au marché noir avec des bidons de gel hydro-alcoolique trafiqués ? Que nenni ! Ce qui veut dire quoi, en clair : que le virus va s’abattre sur eux comme la vérole sur le bas clergé breton ! Et comme ils ont l’intelligence de caillasser les forces de l’ordre ET les services de sécurité (comme les pompiers, par exemple) qui tentent d’y intervenir, bien inconscients les services sanitaires qui oseront s’y aventurer… s’il y en a !
    Donc, comme pour tout milieu biologique toxique confiné, tout ça va se mettre à fermenter jusqu’à ce que la pression soit suffisamment forte pour tout faire exploser ! Et alors, qu’est-ce qui se passera une fois le point de non-retour franchi ?
    Personnellement, je ne vois qu’un seul exutoire : l’intervention militaire… lourde. Et comment s’appelle la situation où l’armée d’un pays intervient contre sa population ? La guerre civile.
    Le drame, c’est qu’il fallait être totalement inconscient pour ne pas se rendre compte du risque depuis l’arrivée du Macrignol « aux affaires » : ce type a toujours pué la suffisance satisfaite d’elle-même et l’inaptitude absolue à la fonction, et ce dès le départ.
    « Malheur à la ville dont le prince est un enfant. »
    M’est aviss qu’on n’en est encore qu’au tout début du naufrage…
    T.O.

    J'aime

  3. Nos élites qui ne sont d’ordinaire préoccupées que par leurs finances personnelles semblent subitement soucieuses. Les fautes graves dont elles sont coupables et qu’elles ne peuvent plus noyer dans leur galimatias verbal habituel leur laisse entrevoir une carrière écourtée. Espérons qu’au réveil, l’ensemble des français va les foutre dehors à grand renfort de coups de pied au cul.

    J'aime

  4. Totalement d’accord avec votre analyse, Monsieur Tandonnet. J’ai été choqué par les propos du Président et du Premier ministre qui se défaussent sur les Français. c’est honteux et mal venu étant donné les circonstances.

    J'aime

    1. C’est exact, ils n’arrêtent pas de nous incriminer et de nous critiquer alors qu’ils sont censés diriger le pays. A la vérité, ils en sont incapables.

      J'aime

      1. Ce n’est pas qu’ils en soient incapables, c’est juste qu’ils n’en ont rien à foutre!… macron ne voulait pas fermer les frontières parce que c’est un truc de facho (…) , il ne voulait pas freiner l’économie. Donc le fric compte plus pour lui que la santé des Français…c’est aussi simple que ça. On va droit dans le mur, aussi bien en terme de santé (ça va etre l’hécatombe, que les gens en aient conscience ou pas), qu’économiquement… des sociétés ne se relèveront jamais de ça, les banques plongent allègrement dans un silence assourdissant (les épargnants des classes moyennes risquent de tout perdre).. vu la dangerosité de ce gouvernement, je ne comprend meme pas pourquoi l’armée ne fait pas de putch pour destituer ces malades… Je suis dépité. (signé, un aide soignant)

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.