Un monde irréel 2.2


EXCLUSIF : l’inexorable déclin, entre le désengagement des peuples et la dégénérescence morale des élites… Chapitre 1- suite

Un monde irréel

Par Daniel Desurvire

Chapitre 2 seconde partie

II – La guerre des tranchées se perpétue sur notre territoire

Jusque depuis un âge récent, l’histoire des conquêtes territoriales, martiales et létales, ne se résumait qu’à des joutes de rivalité et de convoitise entre belligérants, jamais pour sauver la nature ou améliorer le sort du genre humain. La guerre de harcèlement terroriste, via l’immigration et les émeutes razziaques, préfigure à ce jour un autre type de conquête, en passant par la porte dérobée des fragilités et perméabilités des Droits de l’homme humanistes et des régimes démocratiques et laïcs. Le droit d’asile, instrumenté par les ethnies professant un culte au dogme radical, se pose désormais comme le fer de lance d’une nouvelle guerre de l’ombre, expansionniste et sournoise.
La désinformation pratiquée par les élus qui participent de cette ingression, d’écrasement et de substitution, passe par une dialectique de soumission, où ce n’est plus le refugié qui doit se plier aux lois et règlements du pays d’accueil, mais au pays hébergeur de s’accommoder du droit canon et des coutumes barbares des populations qui l’envahissent. De surcroît, cet assujettissement des autochtones passe insidieusement par le filtre d’une culpabilisation accommodée de sanctions. L’imprudent, par réflexe patriotique, qui ose constater la réalité délétère de ce remplacement, discerne la décrépitude des valeurs civilisatrices et assiste à l’anéantissement progressif des standards directeurs de la civilisation occidentale. Mais rapidement, ce dernier se voit inexorablement rhabillé des pires qualificatifs, en passant par des imputations de racisme et autres étiquettes populistes.

Entrer une adresse mail valide dans la case dédiée.

Voilà en clair la situation sociétale de l’Union européenne malmenée et subornée entre les mains de dirigeants politiques aux idées courtes mais au portefeuille bien garni par leurs mécènes en djellaba, dont chacun en leur temps contribua à saborder l’identité indo-européenne : Angela Merkel, François Hollande et Emmanuel Macron, entre autres José Manuel Barroso et Jean-Claude Juncker pour la commission européenne et Donald Tusk pour le Conseil européen (d’avant les élections de l’UE du 26 mai 2019) ; des noms qu’il faut retenir pour la postérité. Ces promoteurs inconditionnels pour une immigration essentiellement de nature mahométane, œuvrent pour installer durablement l’islamisation européenne, facilitant cette razzia cultuelle contre les valeurs patrimoniales des pays libres, tels la laïcité et le régime constitutionnel de source judéo-chrétienne.
Ceux-là se posent comme de véritables félons à leur Nation respective ; une sinistre conjuration sociale-démocrate à la faveur de sombres intérêts inavouables et antipatriotiques. L’essayiste et reporter Pierre Rehov publia une analyse objective et courageuse de cet épiphénomène qui mortifie l’Union européenne, dont un extrait qui fut partiellement reproduit sur Figarovox/tribune le 1er mars 2018 : « Le dialogue euro-arabe est un chantage dans lequel les intérêts pétroliers l’emportent sur la raison. Prisonnières de leurs alliances avec les pays musulmans, les nations européennes se contraignent à un angélisme naïf face à l’islam, condamnant ceux qui en dénoncent les dangers ».
C’est ainsi que les démocraties européennes, honteusement leurrées par le leadership suprématiste des pétromonarchies détenteurs de l’or noir, se voient dépossédées de leur indépendance économique au travers les échanges commerciaux entre les énergies fossiles d’un côté du vieux continent, contre les marchés juteux de la haute technologie militaire entre autres du côté du Golfe persique. Mais en filigrane, c’est également la souveraineté des États de l’Europe qui s’effrite avec la montée en masse des réfugiés musulmans que l’Union accepte d’accueillir à l’appui de ce business consternant. En échange de cette corruption financière, dont les bakchichs déposés sur les comptes numérotés des sociétés extraterritoriales, une utopie mahométane – qui remonte à l’hégire – se trame sur les territoires occupés par les ghettos islamisés d’Europe. Il ne s’agit rien de moins que d’un panislamisme khalifien rampant, même si la concrétisation de ce mythe doit en passer par le terrorisme et les soulèvements séditieux des populations islamiques implantées dans l’Union.
Paradoxalement, ces chefs d’État arrogants et grands ordonnateurs d’une morale qu’ils se fabriquent pour eux-mêmes, mais qu’ils imposent à l’ensemble des partenaires de l’Union, en se comportant comme de farouches défenseurs de la cause migratoire des réfugiés de l’islam, ne rendent aucun service aux réfugiés. En regard des tensions et des frictions qu’ils suscitent, eu égard aux proportions exponentielles que prend cette immigration massive sur les territoires autochtones de l’Union, cette immixtion peu délayable provoque des crises identitaires. Il ne fait aucun doute que les Musulmans intégrés majoritaires, sont pris en tenailles entre leurs coreligionnaires fondamentalistes qui menacent les infidèles et apostats, réprouvés ou incrédules, au motif de leur assimilation avec des « impurs », et les populations indo-européennes de souche, à qui de pareilles invasions qui se ghettoïsent, d’où une dilution sociale peu miscible et anxiogène, les prédisposent une menace irrationnelle.
Ce dérapage des grands élus portés au pouvoir, lesquels [mé]connaissent les conséquences de leur politique migratoire outrée et incontrôlée, provoque inéluctablement des frictions entre les communautés. De sorte que dans la hâte et la confusion, ces dirigeants promulguent des lois antiracistes qui jadis, n’étaient pas nécessaires pour lisser en harmonie les ethnies et les nationalités dans la concorde. En rupture avec la tradition d’accueil des réfugiés, il s’agit bien d’une terrible erreur que d’engorger le territoire national d’une seule et unique confession cultuelle, alors que c’est précisément la pluralité des différences qui assortit et enrichit un peuple, entre le savoir, les folklores, les coutumes et les religions importées.

À suivre

Daniel Desurvire


Ancien directeur du Centre d’Étude juridique, économique et politique de Paris (CEJEP), correspondant de presse juridique et judiciaire. Daniel Desurvire est l’auteur de : « Le chaos culturel des civilisations » pointant du doigt les risques de fanatisme de certains cultes et de xénophobie de certaines civilisations, auxquels s’ajoutent les dangers du mal-être social, de la régression des valeurs morales et affectives ou de la médiocrité des productions culturelles, dont la polytoxicomanie en constitue l’un des corollaires. L’auteur choisit d’opposer le doute et le questionnement aux dérives dogmatiques et aux croyances délétères » (in, Les cahiers de Junius, tome III, “La culture situationniste et le trombinoscope de quelques intellectuels français” : Édilivre, 2016).


♣ ♣ ♣

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Daniel Desurvire pour Observatoire du MENSONGE


♣ ♣ ♣


➜ Retrouvez le sommaire en cliquant ICI

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager !

Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas Observatoire du MENSONGE 


Si vous ne voulez pas vivre dans une France libanisée en ruines, alors c’est le moment de s’engager et de rejoindre, le seul mouvement d’opposition !


Achetez le livre Et la laïcité ? Bordel !!! en exclusivité sur AMAZON : en cliquant ICI (Disponible aussi en version numérique)


« La religion des quanta et des quasars »
Le nouveau livre de Daniel Desurvire en vente en exclusivité sur AMAZON
Format livre c’est ICI format KINDLE c’est
synopsis : dans une réalité alternative, ce voyage entre la Terre et Sagittarius A, le trou noir de la Voie lactée, met en exergue les conséquences de nos mentalités projetées dans le sombre devenir de la planète. On y découvre l’inexorable destin d’une civilisation insouciante quant aux pollutions anthropiques qui annihilent la planète, ou les dogmes réducteurs que la social-démocratie hésite à repenser sous le sceau de ses labels complaisants…

Vous voulez nous soutenir ? Alors abonnez-vous maintenant !

parution chaque samedi – 12 € par an 

Validation sécurisée du formulaire de paiement en cliquant ICI

En cadeau, pour tout abonnement à Semaine du MENSONGE, vous recevrez mon dernier livre en PDF « à travers mes commentaires »(V2)

*****

NB : vérifiez que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 60 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

Pour vous abonner à notre chaîne YOUTUBE : cliquer ICI 

3 commentaires

  1. « des noms qu’il faut retenir pour la postérité » écrivez-vous à juste titre : il faudra qu’un tribunal juge ces personnes qui ont tout simplement trahi l’Europe. Les Merkel, Hollande, Macron, Junker et autres sont responsables et coupables de notre ruine. Cela rappelle l’emprunt russe.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.