L’heure est grave

« La censure, spectre de la dictature, s’est abattue sur les Français comme un oiseau de proie pour les priver de leur liberté d’expression. » ! Alexandre Goldfarb

L’heure est grave

Par Mickey M.

La censure, soeur de la délation et de la haine, a donc agi en supprimant les comptes du Président en exercice Donald Trump, banni, avec de nombreux soutiens aussi.
C’est du jamais vu, c’est un non respect élémentaire de la liberté d’expression.
Pourtant, à ce jour, de nombreux comptes sur les réseaux sociaux, des personnes diffusent des messages de haine, de racisme affiché ouvertement, d’appel à la violence et même au meurtre.
Ces comptes ne sont jamais bannis ou supprimés.
Mais la haine contre Donald Trump est telle, sans doute parce qu’il a osé soutenir certaines causes, impensables pour la gauche marxisante actuelle, que les réseaux de la bien-pensance hypocrite l’ont viré.

Peu importe que l’on soit anti ou pro Trump, ce qui est en jeu c’est la liberté d’expression.

“Une liberté qui ne s’emploie qu’à nier la liberté doit être niée.”
Simone de Beauvoir

Il est amusant de donner cette citation de Simone de Beauvoir pour défendre la liberté d’expression, laquelle liberté est désormais en danger de disparition.
Ce qui se passe, aujourd’hui dans le monde occidental, est dramatique.
ici, par exemple, en France, le pouvoir exerce une énorme censure sur toutes personnes qui oseraient le contredire.
Mais ce que vient de subir Donald Trump est l’ultime signal d’alarme qui doit résonner partout, avant qu’il ne soit trop tard.
De quel droit, des réseaux sociaux peuvent-ils décider ainsi qui peut écrire ou ne pas écrire ? C’est une grande défaite pour les démocraties qui vient d’arriver pour frapper les peuples. L’ordre nouveau s’installe, fascisant et intolérant, dans un monde dominé par la peur.

Où sont donc passés nos grands intellectuels pour défendre notre liberté d’expression ?
Devrions-nous subir ce »Goulag » de l’écrit sans broncher ? Alors que l’on ne sait que trop bien qu’il précède la dictature pure et dure, déjà en cours d’installation avec des mesures de santé souvent grotesques et anormales.
Nous ne pouvons que constater que la liberté d’expression n’est plus au programme de certains gouvernements, dont les peuples ne veulent pas ou plus, et qui sont prêts à toutes les ignominies pour se maintenir au pouvoir.
Donald Trump a déclaré qu’en conséquence de son bannissement des réseaux sociaux, il envisagerait de créer un nouveau réseau.
Une idée de nom à lui donner ? Oui : « Freedom ». (NDLR qui signifie Liberté en français).

Ce qui est arrivé au Président américain peut vous arriver et vous arrivera bientôt. la censure ne s’arrêtera pas en chemin, sûre de son droit à vous faire taire.

Ne vous y trompez pas :

L’heure est grave

Mickey M.

Bizarrement, les bons sont toujours ceux qui cherchent à détruire notre société.


 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier : Mickey M. pour Observatoire du MENSONGE

#Trump#L’HommeQuiDérange

Quelles règles ? Aucune n’a été enfreinte qui aurait permis de bannir un compte d’un Président en exercice au moment des faits reprochés par la dictature de la pensée

« La censure, spectre de la dictature, s’est abattue sur les Français comme un oiseau de proie pour les priver de leur liberté d’expression. » ! Alexandre Goldfarb

Article à lire :

Il n’est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage.
La première livraison du vaccin, annoncée à un million (Comme le jeu ?) se révèle n’être quelques doses, encore un effet d’annonce bidon !
https://observatoiredumensonge.com/2021/01/02/il-nest-point-de-bonheur-sans-liberte-ni-de-liberte-sans-courage/

✪ ✪ ✪ ✪ ✪

✪ ✪ ✪ ✪ ✪

10 commentaires

  1. Tiens, tiens où sont passés ceux qui crient toujours au fascisme ? Ils se sont évanouis dans la nature et pourtant ce qui se passe contre Trump aurait dû retenir toute leur attention… Deux poids deux mesures et ils osent ensuite nous traiter de racistes.

  2. Pendant ce temps en France, le gouvernement, le 18 décembre 2020 a fait passé discrètement ceci : nos villes et nos villages devront « accueillir » des milliers de migrants qui arrivent en France. En effet, un obscur « Schéma national d’accueil des demandeurs d’asile et d’intégration des réfugiés », publié discrètement le 18 décembre, prévoit de répartir le nombre de migrants arrivés sur notre sol entre les différentes régions de France.

  3. Le précédent qui vient de se dérouler avec la censure contre Trump, c’est la porte qui va permettre de museler tout opposant au moindre mot déplaisant : il est temps de nous lever et d’aller manifester dans les rues sans relâche contre cette dictature.

  4. Les gens sont tellement égoïstes qu’ils ne se rendent même pas compte de la portée de ce qui vient de se passer : pas d’inquiétude cependant, ils vont à leur tour payer au prix fort leur soumission, surtout, ici en France.

  5. Où va-t-on ainsi ? vers le néant c’est sûr et on ouvre la porte au fascisme, au vrai cette fois.

  6. Moi, c’est pareil, mais ce qui vient d’être fait est une atteinte aux libertés gravissime puisque, désormais, il suffira de dire quelque chose pour voir son ou ses comptes non plus suspendus, comme c’est déjà souvent le cas sur Facebook, mais définitivement. C’est le retour de la STASI, du KGB et des Colonels ensembles…

  7. Belle citation de M. Goldfarb pour votre article et magnifique phrase de l’auteur : « Devrions-nous subir ce »Goulag » de l’écrit sans broncher ? » L’appellation, je confirme, est la bonne pour ce qui se passe dans notre monde. Et, je sais ce dont il s’agit.

  8. Je n’aime pas Trump mais ce qui vient d’être fait est pire, scandaleux, anti-démocratique et bien pourri. Nous sommes désormais tous concernés car nous vivons dans des dictatures, certes encore douces, mais elles ne tarderont pas à se transformer en dictatures policières sinon militaires.

Laisser votre commentaire