Les dangers d’un éventuel troisième confinement


Ce grondement sourd, dans les profondeurs du pays, que l’épaisseur des murs des palais dorés empêche d’écouter.

Les dangers d’un éventuel troisième confinement

Par Maxime Tandonnet

Le pouvoir politico-médical tâtonne. Un jour, il est question de « confinement serré », quelques heures après, d’un confinement sans fermeture des écoles… 

Les indicateurs chiffrés sur lesquels il se fonde au quotidien ne disent rien de l’essentiel: ce grondement sourd, dans les profondeurs du pays, que l’épaisseur des murs des palais dorés empêche d’écouter.
De fait, un troisième confinement serait infiniment plus dangereux – explosif – que les précédents. Après le psychodrame des masques, la succession de deux confinements et déconfinements, plusieurs couvre-feu, à 20 puis à 18 heures, le pataquès des vaccins, par-delà tous les sondages truqués, la confiance populaire est brisée. Dans ses profondeurs, le pays pense que ses dirigeants ne savent pas où ils vont.
Surtout, la peur, source de la soumission et de la servilité, a fortement reculé. L’an dernier, l’effet surprise de l’ inconnu a tétanisé la France. Mais les uns et les autres s’habituent à tout, y compris à la mort qui rode sur la planète. Le terreur du virus s’est estompée (à l’exception des personnes à risque) presque par habitude. Même les prédictions apocalyptiques assenées quotidiennement effrayent de moins en moins.
Le courage, face à un risque faible ou mesuré ce qui le différencie de l’inconscience, est de nouveau dans l’air. Avec lui, le goût de la liberté est en train de renaître. Quand elle est présente, nul ne s’en aperçoit. mais quand elle est saccagée, martyrisée, sacrifiée, son absence fait mal; et avec le goût de la liberté, celui de la résistance. La France – comme ailleurs en Europe – est dangereusement déchirée, entre les anciens qui réclament toujours plus de protection et les jeunes jetés dans l’enfer du désœuvrement, de l’exclusion, souvent de la misère et la solitude, qui exigent désormais le droit de vivre.
Cette déchirure est porteuse de tous les dangers. La crise sanitaire et la succession des mesures restrictives a ressuscité la classe des parias. Les petits commerçants, les restaurateurs, les gens de la culture, du sports, des stations de ski, du tourisme, les étudiants dont la formation est dévastée, n’ont plus rien à perdre.
Ruinés, accablés, méprisés, désespérés, privés, non pas seulement de leurs moyens de vivre, mais pire, de leur raison de vivre : combien sont-ils? Des dizaines de millions. Ils forment désormais un lumpenproletariat du covid-19 dont la détresse et le malheur constituent le carburant inflammable d’une révolte.
Enfin, au total, l’absence de toute perspective, l’impression que le jeu des confinements et déconfinements, stérile, inefficace sur le long terme, peut durer encore des années, alimentent un désespoir collectif.
Ce ne sera pas faute de l’avoir dit et d’avoir prévenu: la situation est explosive et il ne manque plus que l’étincelle.

Maxime Tandonnet

max t

Ancien conseiller à la Présidence de la République sous Sarkozy, auteur de plusieurs essais, passionné d’histoire…
Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Maxime Tandonnet pour Maxime Tandonnet – Mon blog personnel

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager ! Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur donc en aucun cas Observatoire du MENSONGE


Copier le lien ci- dessous et le texte puis collez-le dans un mail ou sur un réseau social : Observatoire du MENSONGE Découvrez l’opposition qui s’oppose ouvertement et sans complexe avec plus de 50 auteurs et des informations inédites…

Le lien seul : http://observatoiredumensonge.com

Pour savoir ce qui se passe en 🇫🇷
Lire Observatoire du MENSONGE


Abonnez-vous, c’est gratuit, à notre chaîne

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Pour savoir ce qui se passe en 🇫🇷 Lire Observatoire du MENSONGE

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié(e) par e-mail des nouvelles publications.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Reprenez votre liberté de penser : ne regardez plus les médias !

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Nous vous remercions de nous soutenir par un petit geste financier.

OU sinon

Pour nous aider c’est simple : abonnez-vous à

parution chaque samedi – 12 € par an 

Validation sécurisée du formulaire de paiement en cliquant ICI

*****

NB : vérifiez que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Le livre sur  » L’absurde traitement du Covid-19 » Pourquoi une campagne anxiogène est menée par l’Exécutif, où le virus est devenu l’arme des industriels pharmaceutiques pour effrayer le peuple ? Pourquoi un vaccin ARNm, qui pourrait altérer le génome humain, fut-il imposé sans recul ni randomisation, en foulant les règles de la pharmacovigilance ? Pourquoi les Ehpad sont-ils devenus des laboratoires de cobayes, où il s’y pratique la sédation par le Rivotril® pour libérer des places dans les CHU, là où l’État y a confisqué des milliers de lits en soins intensifs ? Par Daniel Desurvire en exclusivité sur amazon.fr

L’ignorance est la nuit de l’esprit
et cette nuit n’a ni lune ni étoiles.

Un commentaire

  1. D’une manière ou d’une autre, le gouvernement va re confiner. Il n’a pas encore décidé entre confinement national ou local mais ce qui est sûr c’est que ce gouvernement a failli et même gravement failli ! Laisser les Français voyager pour ces vacances d’hiver est la plus grande hérésie qui soit. Tous les Français vont devoir payer pour cette incompétence.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.