Rien ne change….« Dans une France camembert, qui coule ! »

La France était un beau pays où il faisait bon vivre.
Puis, de renoncement en renoncement, tout a dramatiquement changé.

Rien ne change….« Dans une France camembert, qui coule ! »

Par Jeanne Moulin d’Arc

La France était un beau pays où il faisait bon vivre.
Puis, de renoncement en renoncement, tout a dramatiquement changé.
La violence s’est installée un peu partout, même dans les campagnes tandis que les politiques au pouvoir n’ont jamais rien fait de concret pour au moins l’endiguer.
La politique camembert, comme son nom l’indique, coule.
certes, on peut se masquer la face indéfiniment et ne rien voir mais cela ne changera pas le résultat probable de cette politique infâme.

Ce constat terrible et amer est le triste reflet de la réalité.
La France, en tant que terre chrétienne, se meurt, certes d’une mort lente, mais qui finira par la terrasser.
Tous les signaux sont au rouge et, pourtant malgré cela, le pouvoir , non seulement, feint de croire que tout va bien sinon mieux, mais, c’est le pire, accélère le mouvement vers ce destin tragique.
C’est ahurissant !
Le Président ne traite les problèmes que médiatiquement pour mieux les éviter ensuite.
Cela a commencé par « Le Grand Débat National », en janvier 2019, qui n’a finalement servi à rien, s’est poursuivi par « le Ségur de la Santé » en juin 2020 et fin 2020 début 2021, nous avons eu le pompon avec le projet d loi « contre le séparatisme » qui est devenu « loi contre les séparatismes » et n’a donc plus rien à voir avec l’initial qui devait lutter contre « le séparatisme islamique ».
Outre les mots et phrases inappropriés, la gauche utilise avec maestria la langue de bois pour faire croire que, alors qu’il n’y a en fait jamais rien de concret.

Il y a, comme toujours, avec ces technocrates des restrictions ou des exceptions.
C’est pourquoi la France va si mal et ne s’en remettra pas
« tant qu’elle sera gouvernée dans l’irréel contre le réel !« 

Qui veut vivre dans un pays où règne l’insécurité partout ? Qui peut accepter que la violence, souvent gratuite, soit permanente ? Cette société est incapable de faire face parce qu’elle s’est reposée pendant tant d’années sur un État-providence qui lui a fait miroiter que tout irait mieux alors que tout va plus mal.
Le système actuel politico-médiatique est dangereux pour le citoyen car il ne le protègera jamais : les grands discours du ou des pouvoirs en place et les grandes tables rondes ne sont que des leurres ou des attrape-nigauds pour rester polie.
Nous vivons dans un monde complètement factice et laxiste, ce qui donne un résultat pour le citoyen carrément catastrophique.
La dialectique a supplanté la réalité.
Notre société en totale perdition est proche de sa fin.

Ce constat tragique avec ce gouvernement, c’est qu’il ne fait rien contre l’insécurité en France qui désormais touche tout le monde et qui devient le premier de tous les problèmes.
Des années de laxisme en la matière se traduisent par une violence accrue, l’impunité des voyous et toujours le terrorisme religieux que ce gouvernement n’ose même pas nommer.
La France n’attend pas une loi de plus mais des actes !

Jeanne Moulin d’Arc


 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Jeanne Moulin d’Arc pour Observatoire du MENSONGE

Pour ceux qui répètent comme des robots que Macron n’est pas à gauche :


Abonnez-vous, c’est gratuit, à notre chaîne

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Pour savoir ce qui se passe en 🇫🇷 Lire Observatoire du MENSONGE

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

SUIVRE gratuitement Observatoire du MENSONGE

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Reprenez votre liberté de penser : ne regardez plus les médias !

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Nous vous remercions de nous soutenir par un petit geste financier.

OU sinon


Nouvelle formule d’abonnement à 1,50 € par mois

Vous aimez nos articles ? Vous aussi vous voulez vous opposer ?

Soutenez notre travail en vous abonnant à Semaine du MENSONGE pour recevoir chaque samedi par mail le récapitulatif de nos articles.

Tarif 1,50 € par mois – minimum un an

NB : vérifiez que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Le livre sur  » L’absurde traitement du Covid-19 » Pourquoi une campagne anxiogène est menée par l’Exécutif, où le virus est devenu l’arme des industriels pharmaceutiques pour effrayer le peuple ? Pourquoi un vaccin ARNm, qui pourrait altérer le génome humain, fut-il imposé sans recul ni randomisation, en foulant les règles de la pharmacovigilance ? Pourquoi les Ehpad sont-ils devenus des laboratoires de cobayes, où il s’y pratique la sédation par le Rivotril® pour libérer des places dans les CHU, là où l’État y a confisqué des milliers de lits en soins intensifs ? Par Daniel Desurvire en exclusivité sur amazon.fr

« La politique est un spectacle de marionnettes :
le peuple ne voit que les fils du pantin qui gesticule devant lui… »

L’ignorance est la nuit de l’esprit
et cette nuit n’a ni lune ni étoiles.

7 commentaires

  1. Le choix sera simple en : voter absolument pour battre Macron qui est en train de ruiner la France économiquement et moralement. Ceux qui ne voteront pas seront coupables vis-à-vis de leur descendance qui devra payer pour la politique pourrie menée par ce gouvernement.

  2. Vous avez raison de le souligner : la France était un pays où il faisait bon vivre. Aujourd’hui, il s’agit d’y survivre.

    1. C’est à nous de changer cela en votant massivement contre ce pouvoir d’incompétents et de prétentieux… Il faut absolument les virer.

    2. On se fait balader par des médias tous à gauche et plus personne ne ré »agit à part quelques sites comme Observatoire du MENSONGE. C’est à nous de prendre ou d e reprendre notre avenir.

  3. Les Français qui en auront les moyens peuvent quitter cette Europe qui va finir très mal et islamisée. Sinon pour les autres : bonne chance !

  4. Tout a commencé avec la cabale montée contre DSK aux États-Unis. Christine Lagarde, complètement à genoux devant eux et la BCE de Frankfort a pris sa place. Ensuite, nos partis traditionnels se sont effondrés, plus de présidentiables autonomes, ce sont des primaires à la mode américaine qui ont fait la loi. Pour terminer, le faux courant socialiste de Hollande et Macron, parfaite illustration d’une extrême-droite vendue à l’argent, a séduit des foules qui, de toute façon, s’en désintéressaient complètement.
    Personnellement, je plaide coupable. Je n’ai pas vu venir la catastrophe, la politique m’ennuyait. Il faut dire que l’on n’a pas la chance tous les jours de voir son pays basculer dans la dictature et je n’ai pas été la seule à ne pas me rendre compte que s’organisait une toile d’araignée mondiale, tissée par les USA et dorlotée par la France.
    Lorsque le fascisme à éclaté sous nos yeux avec les comportements sadiques des milices policières contre les manifestants de tous bords, lorsque le ridicule des petits Pinochet qui gouvernent s’est révélé dans toutes ces fausses enquêtes pour délits sexuels, par exemple! contre les hommes politiques, etc, etc,… c’était trop tard.
    Ils ont trouvé un virus pour faire semblant de nous dorloter et mieux nous asservir.
    Il ne nous reste plus qu’à voir les choses telles qu’elle sont et, surtout, préserver ce qui peut encore changer la donne: des élections maintenues à leurs dates et non-truquées.

    1. C’est évident que vouloir changer le mode de scrutin permettra de tricher à grande échelle et le gouvernement va, sous le prétexte de la pandémie, proposer un vote à distance électronique. Or ce type de vote n’est quasiment pas contrôlable ! D’où l’intérêt pour la Macronie en perdition.

Laisser un commentaire