Le mensonge en continu

“La justification, c’est le début du mensonge.” Et, dans ce domaine le Président-candidat est un maître.

Le mensonge en continu

Par Amarggedon

Ça craque de partout ! L’envie de vivre, la soif de liberté gagnent toujours !
Le gouvernement aurait du méditer de ses erreurs.
Les médias devraient revenir à l’information et arrêter d’être des propagandistes.
LA réalité est pourtant là et bien là :
La COVID a révélé en pleine lumière toutes les faiblesses de la société française.
Une société où désormais il ne fait pas bon vivre entre le virus, l’insécurité et la crise économique.

Un chiffre évident, peu évoqué, prouve la gabegie du macronisme : en 4 ans de pouvoir, l’électricité a doublé son tarif !
Pendant ce temps, des établissements de santé ont été fermés, des lits d’hôpitaux ont été supprimés.
Ce qui explique la navrante gestion du pouvoir face à la crise sanitaire.

SUIVRE gratuitement Observatoire du MENSONGE

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Un peu plus d’an après la révélation qu’il existait un virus, le Coronavirus, force est de constater qu’il y a un grave décalage entre la parole et les promesses du pouvoir et ce qui est la réalité du terrain.
Non seulement, la capacité d’accueil des hôpitaux n’a pas augmenté mais elle a diminué.
La Direction générale de l’offre de soins (DGOS) comptait, en mars 2020, 5065 lits de réanimation et 7364 lits de soins intensifs. En mars 2021, rien n’a changé sauf à la baisse.
La Santé dite publique sous Macron est devenue une sorte d’hôtellerie pour maladies où seule la rentabilité compte.
Plusieurs grands praticiens ont dénoncé cet état de fait qui a empirer depuis fin 2019 dont Agnès Hartemann :

Pourtant, le pouvoir et ceux d’avant avaient été alerté sur le manque d moyens et surtout sur le manque d personnel qualifié en cas d’épidémie.

« Cela fait quatre ans que nous disons qu’il faut former plus d’internes en médecine intensive. On en a 70 par an, on en demande le double » déclare le professeur Éric Maury, Président de la Société de réanimation de langue française. Et le professeur d’ajouter : «pour 5000 lits on bloque 66 millions de Français»
Il a prêché dans un désert.
Le pouvoir politique préfère le la télévision et le spectacle à l’action.

L’enfumage pourtant continue avec les déclarations du Président, du Premier ministre et du ministre de la Santé qui assurent que tout sera, ils devraient plutôt utiliser le conditionnel, fait pour mieux combattre la Covid. Mais ce ne sont que des paroles ou des promesses jamais tenues. Les journalistes qui sont chargés d’informer ne le faisant plus, cela continue d plus belle dans le déni des faits. Macron et son gouvernement nous offre une partie de bonneteau, le jeu où le client perd toujours.

Petit rappel des promesses :
● Il y a 1 an, Macron promettait déjà 10.000 lits de réanimation, capacité qui devait même être portée au besoin à 14.000 lits.
● Fin août 2020, Véran promettait 12.000 lits de réanimation en moins de 3 mois.
● Fin octobre 2020, Macron promettait à nouveau les 10.000 lits de réanimation…
● Fin mars 2021, Macron refait la promesse des 10.000 lits de réanimation « dans les prochains jours » après avoir dans le même discours (31 mars 2021) dit : « Le nombre de lits en réanimation a déjà été porté à 7000. »

Les mensonges du pouvoir bien qu’énormes commencent à agacer les Français.
Le retour de bâton se prépare.

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier : Observatoire du MENSONGE pour Amargeddon

Quand Macron a parlé le 31 mars 2021, 70% des Français ont salué son discours, moins d’une semaine après, plus de 70% ne lui font pas confiance…

Sondage Le Figaro du 7 avril 2021

🔦 🔦 🔦 🔦 🔦

Abonnez-vous gratuitement à notre chaîne


Pour savoir ce qui se passe en 🇫🇷 Lire Observatoire du MENSONGE


Vous aimez ? Merci de nous aider !

L’ignorance est la nuit de l’esprit
et cette nuit n’a ni lune ni étoiles.

5 commentaires

  1. Macron fait du marketing comme les télévangélistes américains : c’est du vent et rien d’autre mais comme les journalistes e font plus leur beau métier et à force de répéter les mêmes phrases ,cela finit par passer. La France est gravement atteinte d’amnésie et d’endormissement et pas de prince charmant en vue.

  2. Je confirme votre article : c’est bien Macron qui a dépecé l’hôpital public pour le gérer comme une entreprise louant des chambres, ce qui explique la suppression de lits et même d’établissements. Quant aux 10.000 lits c’est une chimère puisque c’est impossible à réaliser en quelques jours comme l’a promis le Président mais si des Français veulent le croire…

    1. Dès son arrivée comme Président, Macron a commencé à supprimer des lits et des établissements. Chaque Président commet les mêmes fautes, chacun à sa manière sauf que, dans le cas présent, ce sont tous les Français qui sont concernés.

Laisser un commentaire