Notre démocratie explose en vol !

Au mépris de nos dirigeants, les Français ont opposé le mépris des urnes. + vidéo

Notre démocratie explose en vol !

Par Nicolas Dupont-Aignan


Notre démocratie explose en vol. Plus de 33 millions d’électeurs ont fait la grève du vote (68% d’abstention) : trop de promesses non tenues, de choix imposés, ont fini par dégoûter le peuple.

Ce désaveu marque bien plus que l’érosion croissante et régulière du taux de participation, il est le résultat d’un État qui n’assure plus correctement la logistique des scrutins, et la conséquence d’un système qui a confisqué le pouvoir des Français !

Entre l’acheminement raté de la propagande électorale, les bureaux de vote parfois fermés, le jeu des sondages quotidiens pour imposer un duel de second tour avant le premier, ce scrutin avait tout pour tourner au fiasco. Nos dirigeants rêvaient de contourner le peuple, dont ils craignent la volonté : les voilà satisfaits, c’est le peuple qui les contourne.

Au mépris de nos dirigeants, les Français ont opposé le mépris des urnes.

Depuis des années, le spectacle que nous offre le système politico-médiatique couve l’exaspération qui s’est exprimée aujourd’hui. Polémiques permanentes, accusation de complotisme dès qu’une proposition s’écarte de la pensée unique convenue, inégalité dans le temps de parole… Notre système institutionnel n’est pas épargné par ce simulacre de vie démocratique : Président qui ne préside plus mais applique une politique décidée à Bruxelles, communication incessante voire ridicule, abaissant la fonction présidentielle à celle de chroniqueur sportif ou conteur d’anecdotes, Parlement qui tourne à vide et n’est réduit qu’à une simple chambre d’enregistrement…

Face à cette débâcle, il y a urgence à remodeler nos institutions et nos pratiques pour sauver une Démocratie dont nos dirigeants se passeraient bien. Plus que jamais, et comme je le répète inlassablement depuis des années, il faut rendre le pouvoir aux Français :

  - Reconnaissance du vote blanc et impossibilité pour les candidats battus par le vote blanc de se représenter.
  - Procédures électorales mises en œuvre : professions de foi distribuées, égalité des temps de parole respectée.
  - Instauration du RIC (NDLR : référendum d'initiative citoyenne)  à partir de 500.000 signatures.
  - Rétablissement de notre souveraineté nationale pour avoir le pouvoir de tenir les engagements.

Nicolas Dupont-Aignan

Président de Debout La France, Député de l’Essonne


Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier : Nicolas Dupont-Aignan pour Le Blog de Nicolas Dupont-Aignan

L’anarchie règne au sein du gouvernement !

C’est parce que « nous sommes en guerre » et que « en même temps » on fait des règlements à la noix et contraignants « quoiqu’il en coute » parce que « c’est notre combat »… Et surtout, c’est qu’ils sont incompétents pour gouverner !

Abonnez-vous, c’est gratuit, à notre chaîne en cliquant sur YOUTUBE


♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Pour soutenir Observatoire du MENSONGE , abonnez-vous annuellement au tarif unique de 2 € par mois***, choisissez votre moyen de paiement sécurisé ci-dessous :


Autre moyen de paiement proposé :

*** En cadeau , vous recevrez chaque samedi, pendant la durée de votre abonnement, Semaine du MENSONGE, et ce gratuitement (Valeur du cadeau = 18€)

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Vous pouvez aussi vous abonner en un seul paiement, au prix exceptionnel et préférentiel de 20€ (au lieu de 24€) et recevoir chaque samedi Semaine du MENSONGE, en choisissant votre mode de paiement ci-dessous :

Abonnement annuel

Soutenir Observatoire du MENSONGE

20,00 €

4 commentaires

  1. La nouvelle mode depuis une vingtaine d’années est de nier la réalité. Ainsi pour les élections, pas assez de votants alors pour les négationnistes de plus en plus actifs, il faudrait reconnaître le vote blanc, même pour certains le non vote des abstentionnistes, etc. Le but est clairement de délégitimer la société. Une sorte de suicide collectif finalement. Certains vont même plus loin en demandant que lorsqu’une élection n’a pas au moins 50% de votes exprimés, elle soit à refaire. Ce sont certainement les mêmes qui sont contre la vaccination ! Tout est bon dans le veau…

  2. L’échec de la droite est lié à sa guerre des petits chefs : si ces gens, qui se réclament de la droite, aimaient la France, ils auraient créé un grand rassemblement et pulvérisé la gauche.
    Si on a eu des présidents comme hollande ou Macron, c’est bien à cause de cela ! Ce qui n’empêchera pas LR de continuer et de faire sa primaire pour perdre à coup sûr les prochaines élections.

  3. La démocratie est à l’image de ses élus : une ratage total et tout continue et continuera en France puisque les politiques n’en n’ont rien à faire des électeurs comme le démontre plusieurs déclarations suite au naufrage de l’élection des régionales. Et que les électeurs sont passifs et indifférents à ce que leur pays s’écroule du moment qu’ils puissent regarder la télé et partir en vacances : les jeux du cirque sont ressuscités !

    1. Commentaire plein de bon sesn auquel je souscris et j’ajoute que Macron au train où vont les choses ne sera même pas au second tour en 2022.

Laisser un commentaire