Les étranges statistiques du chômage

Plus que jamais: on se moque des Français.

Les étranges statistiques du chômage

Par Maxime Tandonnet

Jadis, sous les quinquennats précédents, le chômage était un enjeu politique essentiel. Son augmentation à partir de 2018 fut la cause directe des difficultés de la présidence Sarkozy et de la faillite de la présidence Hollande.

Aujourd’hui, c’est plus simple: le chômage a disparu des écrans radar. Il n’en est plus question. Le chômage – ou la question de l’emploi – est étouffé en tant que sujet de société par la peur de l’épidémie. Sans doute faut-il y voir la conséquence du déclin de la valeur travail comme pilier de la vie sociale.

Mais surtout, la formidable confusion autour des statistiques est à la source d’une perte de repères sur laquelle s’enracine la propagande officielle. Ainsi, l’INSEE, repris par les médias et les journaux parle de 2,4 millions de demandeurs d’emploi selon le mode de calcul du BIT en juillet 2021. Ce chiffre débouche sur un taux de chômage de 8,1%. Il signifie que la crise sanitaire a été surmontée sur le plan de l’emploi et ses conséquences effacées.
Cependant, les statistiques de pôle emploi (DARES, ministère du travail) bien qu’émanant elles aussi de source officielle, sont radicalement différentes. Elles font état, pour la même période, de 3,5 millions de chômeurs inscrits en catégorie A (au sens du BIT), soit un million de plus que l’INSEE. Elles pointent presque 5,7 millions de demandeurs d’emploi au total (toutes catégories A, B et confondues). 

Les chiffres de l’INSEE donnent l’image d’une situation plutôt favorable. Bien au contraire, les statistiques de pôle emploi – établies au plus près par le décompte un à un des demandeurs d’emploi inscrits – décrivent une situation désastreuse et un chômage battant des records historiques en France.
Certes des écarts entre les modes de décompte sont parfois inévitables (et donneront lieu à moult explications techniques) mais rien ne saurait justifier une différence aussi colossale d’un million de chômeurs. Bien entendu, c’est la bonne statistique de l’INSEE qui est considérée comme la vérité officielle par la presse bienpensante. 
Grand silence, absolument personne pour relever l’effarante contradiction. D’ailleurs, entre 2,4 et 5,7 millions, le gouffre du mensonge est impressionnant.
Plus que jamais: on se moque des Français.

Maxime Tandonnet

max t

Ancien conseiller à la Présidence de la République sous Sarkozy, auteur de plusieurs essais, passionné d’histoire…
Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Maxime Tandonnet pour Maxime Tandonnet – Mon blog personnel

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager ! Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur donc en aucun cas Observatoire du MENSONGE


Abonnez-vous, c’est gratuit, à notre chaîne en cliquant sur YOUTUBE


♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Pour soutenir Observatoire du MENSONGE , abonnez-vous annuellement au tarif unique de 2 € par mois***, choisissez votre moyen de paiement sécurisé ci-dessous :

Autre moyen de paiement proposé :

*** En cadeau , vous recevrez chaque samedi, pendant la durée de votre abonnement, Semaine du MENSONGE, et ce gratuitement (Valeur du cadeau = 18€)

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Vous pouvez aussi vous abonner en un seul paiement, au prix exceptionnel et préférentiel de 20€ (au lieu de 24€) et recevoir chaque samedi Semaine du MENSONGE, en choisissant votre mode de paiement ci-dessous :

Abonnement annuel

Soutenir Observatoire du MENSONGE

20,00 €

*** En cadeau, pendant la durée de l’abonnement, vous recevrez gratuitement, chaque samedi, Semaine du MENSONGE,

(Valeur 18 €)

4 commentaires

  1. Et pourtant !! je vis au travers d’une entreprise , et j’entends par ailleurs, le nombre important de personnes qui ne veulent reprendre le travail …Alors je dis attention, vraiment attention ! si les français ne veulent pas aller travailler, puis je dire : c’est leur problème , mais en tous cas il ne faudra pas s’étonner si ils emploient des sans papiers comme ce fut le cas d’ans un Ehpad ..une jeune femme est priée de retourner dans son pays mais ses collègues font le forcing pour qu’elle reste .et je le sais , en effet il n’y a pas de personnel dans les ehpads qui plus est le ménage non plus n’est pas fait pour ces raisons …un ami cherche en vain un plombier pour remplacer une personne qui ne voulait travailler et qui s’est mis en maladie …je connais un homme de 45 ans qui travaillait dans un grande entreprise , qui a donné sa démission et qui attend « le revenu universel  » ..son mode de vie fera qu’il s’en contentera.. sauf que ces personnes ne paieront pas d’impôts et donc il n’y aura pas de redistribution … gros problème ! beaucoup d’entreprises cherche désespérément du personnel ..il y a un problème, le travail n’étant pas valorisé par rapport aux aides …et Macron qui veut verser un RSA aux jeunes !!! c’est une démission car il devrait les envoyer en formation comme la Suisse sait le faire ..

  2. La fameuse assertion comme quoi sans les immigrés ont n’aurait plus rien en France est un mensonge de première mais qui inlassablement répété a fini comme une vérité. Donc, pour les chiffres du chômage, la même méthode est employé en répétant que le chômage baisse chaque mois. Alors qu’il existe deux moyens simples de savoir que c’est faux : le premier c’est de rester quelques minutes devant un bureau Pôle Emploi ou mieux de parler avec des employés du bureau, et le second, c’est de consulter par exemple les chiffres du nombre de faillites en France depuis 2017, parce que chaque faillite apporte son lot de chômeurs.

  3. En cachant les statistiques du chômage, Macron s’assure de sa réélection. Macron ayant habilement remplacé les chiffres désastreux du chômage par ceux du coronavirus. Comme l’avait écrit un vrai président, le général de Gaulle : les français sont des veaux.

  4. Pendant que Macron et les autres ne parlent que du virus, briment les Français pour cela et que Macron est en campagne pour 2022, rien n’est dit le plus grand drame humain qu’est le chômage.

Laisser votre commentaire