woman walking on pathway while strolling luggage

Témoignage de voyageur (sur le passe sanitaire et l’absurdistan français)

Quand la société française ne tourne plus vraiment normalement.

Chère Lectrice, Cher Lecteur,

Vous pouvez participer au juste combat pour la France contre la dictature que nous menons sans relâche.
Nous vous remercions pour votre apport du montant qu’il vous plaira.

Témoignage de voyageur (sur le passe sanitaire et l’absurdistan français)

Par Maxime Tandonnet

Ceci est un témoignage vécu dont je garantis sur mon honneur l’authenticité. Jeudi 30 septembre. Vol de 9H30 Paris-Valence, Vueling VY 8153. Les autorités espagnoles multiplient à juste titre – avant le passage de la frontière – les contrôles du passe sanitaire (qu’il a fallu saisir au préalable sur une application espagnole): au dépôt des bagages puis à l’embarquement.

A l’arrivée à l’aéroport de Valence, troisième contrôle méticuleux avant d’entrer sur le territoire espagnol. C’est absolument normal, rien à dire: qu’un pays se protège en prenant des garanties limitant le risque d’importer une source de contamination avant l’entrée sur son territoire.

A l’intérieur de l’Espagne, en revanche, l’obsession hypocondriaque du passe sanitaire disparaît de la vie quotidienne. Le soir à partir de 19H les places et les rues se couvrent de monde sur les terrasses dans le respect absolu de la liberté et de la dignité des personnes (preuve jointe!). Après un grand bain de liberté, de soleil et de bon sens, retour en France trois jours plus tard. Dimanche 2 octobre 6H45, Vueling 8152, trajet Valence-Paris Orly: de l’embarquement à la sortie de l’aéroport d’Orly, dans le sens Espagne-France, je le promets sur mon honneur, pas un seul contrôle sanitaire. Pas un.
L’enjeu sanitaire n’existe plus: l’entrée sur le territoire français: tout le monde s’en fout.
La protection du pays contre le risque d’importer l’épidémie d’Espagne est inexistante.
La réciprocité avec l’Espagne: aux abonnés absents!
Cependant, le passe sanitaire se retrouve évidemment en interne dans les harcèlements aussi bureaucratiques qu’inutiles des usagers des terrasses de restaurants et de cafés.
Pourquoi cette différence? Contrôler les terrasses des cafés et des restaurants ne sert évidemment et absolument à rien sur le plan sanitaire (en extérieur) mais est probablement censé impressionner le grand troupeau hypocondriaque alors que la maîtrise indispensable de la situation sanitaire au passage de la frontière en aéroport est moins visible, moins payante sur le plan de l’enfumage politicien.
Sans doute aussi que les dirigeants espagnols sont plus responsables et plus concernés par le bien public que les nôtres qui vivent dans la seule obsession de se maintenir 5 ans de plus à n’importe quel prix, et même le prix du pire.

Maxime Tandonnet

max t

Ancien conseiller à la Présidence de la République sous Sarkozy, auteur de plusieurs essais, passionné d’histoire…
Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Maxime Tandonnet pour Maxime Tandonnet – Mon blog personnel

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager ! Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur donc en aucun cas Observatoire du MENSONGE


Abonnez-vous, c’est gratuit, à notre chaîne en cliquant sur YOUTUBE


♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Pour soutenir Observatoire du MENSONGE , abonnez-vous annuellement au tarif unique de 2 € par mois***, choisissez votre moyen de paiement sécurisé ci-dessous :

Autre moyen de paiement proposé :

*** En cadeau , vous recevrez chaque samedi, pendant la durée de votre abonnement, Semaine du MENSONGE, et ce gratuitement (Valeur du cadeau = 18€)

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Vous pouvez aussi vous abonner en un seul paiement, au prix exceptionnel et préférentiel de 20€ (au lieu de 24€) et recevoir chaque samedi Semaine du MENSONGE, en choisissant votre mode de paiement ci-dessous :

Abonnement annuel

Soutenir Observatoire du MENSONGE

20,00 €

*** En cadeau, pendant la durée de l’abonnement, vous recevrez gratuitement, chaque samedi, Semaine du MENSONGE,

(Valeur 18 €)

3 commentaires

  1. On est comme vous l’écrivez dans l’Absurdistan : il faut un pass pour aller en terrasse et rien pour les endroits à risque et les veaux acceptent tout sans rechigner.

  2. Bonjour

    Oui ben moi j’ai le beau-fils de ma compagne et ses parents qui sont allés en Espagne au mois de juillet par avion : à l’ aller et retour aucun contrôle.
    Le même beau-fils repart en Espagne avec sa femme et ses enfants au mois d’août par la route : aucun contrôle non plus ni à l’aller ni au retour.

    Je vous cite : « C’est absolument normal, rien à dire: qu’un pays se protège en prenant des garanties limitant le risque d’importer une source de contamination avant l’entrée sur son territoire. »

    Genre Covid 19 ? Alors vous aussi vous marchez dans le système de la fabrique de la peur ?

    Se protéger de quoi ? D’une grippe chinoise qui fait beaucoup de morts sur BFM WC et consœurs mais pas chez nos amis, voisins, famille… sauf si un médecin qui confond serment d’Hippocrate et serment hypocrite signe un certificat de décès avec la mention (payée) covid ?
    Ce qui est d’ailleurs arrivé avec le collègue de ma fille qui est mort d’un AVC… déclaré covid par un docteur-système. Dois-je ajouter sur mon honneur ?

    pffffftttt

Laisser votre commentaire