Le triste abêtissement de la politique française

Tout n’est plus que gesticulations, frime, coups de menton, sensationnel, naufrage dans la vanité et le narcissisme obsessionnel.

Chère Lectrice, Cher Lecteur,

Vous pouvez participer au juste combat pour la France contre la dictature que nous menons sans relâche.
Nous vous remercions pour votre apport du montant qu’il vous plaira.

Le triste abêtissement de la politique française

Par Maxime Tandonnet


Finalement, quand on parle du déclin de la France, ce qui est le plus grave, à la source de tout le reste, c’est la montée de l’inintelligence politique, de la bêtise pure et simple.

Nous en avons un formidable exemple avec les élections nationales de 2022 qui se profilent.
Il ne vient plus à l’idée de personne de s’interroger sur le bilan de 10 ans de socialisme hollando-macronien (libertés, déficit et dettes publics, sanitaire, sécurité, immigration, chômage, pauvreté, etc.)

La vérité sur la situation actuelle est passée sous silence. Les rares statistiques qui sortent sont de toute évidence faussées (sur le chômage, nul ne relève l’exclusion des chiffres du chômage partiel, ni la vertigineuse distorsion entre les données de l’INSEE et celles de pôle emploi qui vont de 2 à 6 millions hors chômage partiel). Mais cela n’intéresse personne.

La précampagne se présente comme une fuite en avant dans la quête d’un sauveur providentiel, d’un père ou d’un héros national, sans que personne ne relève que cette course est celle qui est imposée par le rythme des apparitions médiatiques.
Tout n’est plus que gesticulations, frime, coups de menton, sensationnel, naufrage dans la vanité et le narcissisme obsessionnel. La politique continue de fuir le monde des réalités, emportée dans une bulle de mystification et d’hystérie. Les renégats et les courtisans se déchaînent dans la plus parfaite indignité à la perspective de la réélection élyséenne, comme rendus fous par l’odeur du pouvoir. Le débat d’idées sur des projets concrets et réalistes est totalement éteint. Il a été remplacé par la course éperdue aux sondages, à la quête du sensationnel, aux batailles de coqs à la télévision. L’avenir de la France dans son contexte européen et international est largement oublié et passé sous silence. Tout ceci, à commencer par l’effondrement du niveau intellectuel des milieux dirigeants ou influents, est sans doute le fruit d’un abêtissement de long terme lié à l’effondrement scolaire : 10,6 fautes pour une dictée en 1987 mais 17, 9 fautes en 2015 à la même dictée (EN). D’après le classement Timss de 2019, les élèves Français se classent derniers de l’Union européenne en mathématique et avant dernier dans l’OCDE (devant le Chili). Les Français ne sont que 23ème en lecture et compréhension de texte (PISA). Le pourcentage des élèves de faible niveau en histoire géographie est passé de 15 à 21% entre 2006 et 2012, et celui des élèves de niveau élevé de 10 à 6% (EN). La honteuse image que donne la politique française aujourd’hui est probablement la conséquence de ce phénoménal déclin intellectuel.

Maxime Tandonnet

max t

Ancien conseiller à la Présidence de la République sous Sarkozy, auteur de plusieurs essais, passionné d’histoire…
Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Maxime Tandonnet pour Maxime Tandonnet – Mon blog personnel

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager ! Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur donc en aucun cas Observatoire du MENSONGE


Abonnez-vous, c’est gratuit, à notre chaîne en cliquant sur YOUTUBE


♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Pour soutenir Observatoire du MENSONGE , abonnez-vous annuellement au tarif unique de 2 € par mois***, choisissez votre moyen de paiement sécurisé ci-dessous :

Autre moyen de paiement proposé :

*** En cadeau , vous recevrez chaque samedi, pendant la durée de votre abonnement, Semaine du MENSONGE, et ce gratuitement (Valeur du cadeau = 18€)

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Vous pouvez aussi vous abonner en un seul paiement, au prix exceptionnel et préférentiel de 20€ (au lieu de 24€) et recevoir chaque samedi Semaine du MENSONGE, en choisissant votre mode de paiement ci-dessous :

Abonnement annuel

Soutenir Observatoire du MENSONGE

20,00 €

*** En cadeau, pendant la durée de l’abonnement, vous recevrez gratuitement, chaque samedi, Semaine du MENSONGE,

(Valeur 18 €)

4 commentaires

  1. Le déclin de la France , en matière d’enseignement, a commencé après 1969.
    En ces temps troublés, par les événements de mai 68, les ministres de l’Éducation nationale avaient réformé l’ apprentissage de la lecture , qui était toujours identique depuis des dizaines d’années , mais jugée trop ancienne , ( elle avait pourtant fait ses preuves , pour apprendre à lire et comprendre ce que nous lisions .
    En effet, je me souviens que , dès la première année scolaire en 1946 , 45 élèves présents dans la classe , dite préparatoire, après six mois de scolarité, tous les élèves savaient lire et écrire …
    Quant à la méthode  » maths dites modernes  » celle-ci a désorienté les parents instruits par l’algèbre , cette méthode avait su démontrer son efficacité par sa simplicité , et sa rigueur :
     » C.Q.F.D. »
    En conséquence, par la méthode globale ( par les es images) , pour apprendre à lire , les réformes successives ont été une catastrophe pour nos enfants , celle-ci a créé le crétinisme et depuis, nous sommes dans un  » cul de sac culturel  » pourvnos enfants et petits enfants , victimes de la bêtise de certaines personnalités politiques au pouvoir , ,depuis 1969 , appelées faussement  » élites » , elles ont ravagé la France et ses Enfants.
    Si notre situation intellectuelle était celle que nous avons vécue durant les années cinquante et soixante, nous ne constesterions point nos politiques aujourd’hui , et la France n ‘ occuperait pas la dernière place ni l’avant-dernière en matière d’enseignement et d’éducation.
    Il est vrai que nos politiques ont préféré la voie du mensonge et du déclin de notre éducation nationale, afin d’éviter que la classe moyenne ne remplace nos fausses élites au pouvoir ?
    Je m’interroge…

  2. Les bien-pensants dictent aux veaux quand ils doivent bouger et surtout se taire. Les veaux fiers de leurs prérogatives acceptent cette esclavage mental sans même s’en rendre compte.
    La télé indique ce qui est mal et ce qui est bien.
    La morale, tout le monde s’en balance.
    Dans cette société de bobos gogos, on ne pense plus, on subit.

  3. La dictature de la médiocrité est totalement installée dans une France moribonde peuplée par des Français plus proches des zombies que des humains.
    Le pire étant que rien ne semble les atteindre tellement ils sont soumis.
    Pas de de Gaulle hélas en vue pour amener la résistance.
    Merci à l’Observatoire du mensonge pour la qualité de ses intervenants, c’est le seul site aujourd’hui à ce haut niveau.

  4. Naufrage de l’éducation nationale ! Pourtant il serait si simple de revenir aux méthodes qui ont fait leurs preuves comme la méthode syllabique pour apprendre correctement à lire et écrire, le calcul mental et l’apprentissage des tables de multiplications qui valent toutes les calculettes électroniques. Sans compter la lecture, l’apprentissage de l’orthographe, de la grammaire et de la ponctuation nécessaires à la compréhension des textes. Quant à « l’Histoire enseignée à nos enfants et étudiants, elle est expurgée de tous ceux qui ont façonné ce pays depuis plus de 1000 ans pour ne garder que les méfaits de l’esclavage et des colonisations montrées, elles, comme des génocides par un président, que dis-je, un jeanfoutre qui n’aime pas son pays et dédaigne le peuple.

Laisser votre commentaire