Par Claude Picard

Il est navrant de noter, depuis l’avènement de Macron et de ses compères à la tête du pays, la baisse du niveau intellectuel de l’Assemblée nationale. Et ce n’est pas l’arrivée des nouveaux députés de LFI qui va changer la donne : c’est pire ! Quant à la tenue vestimentaire complètement débraillée de ces députés, c’est atterrant ! D’autant que ces derniers, dès leur première apparition devant l’Assemblée nationale, ont dansé, en baskets et en tongs, en singeant les Pom-pom girls… Là, on a compris, tout de suite, la tonalité qu’ils allaient donner à leurs interventions dans l’hémicycle. D’autant que tout ce cinéma prouve qu’ils ont une conception représentative du peuple plus que bizarre, plutôt inadéquate, au moment où ce peuple a un besoin urgent d’actes sérieux et efficients. 


Incontestablement, depuis la mise en place de la nouvelle assemblée et principalement sur les bancs des députés de LFI, l’on assiste à une surenchère dans la violence verbale et la vulgarité. Ces députés nous jouent, selon l’humeur, la partition des Gardes rouges, des Guignols de l’info ou des clowns tristes ; en tout cas, même sans nez rouge, ils y ressemblent. C’est surtout affligeant pour la République ! Le registre de leurs interventions, souvent agressives, est lamentable : quand ils ne s’expriment pas dans un français approximatif, ils font des blagues de potaches. Pas de terminale, mais du niveau de CM2 ! Tout cela pour faire de la mousse et prouver qu’ils existent, pas pour être les porte-parole d’une cause. Qu’ils servent très mal ! Quand on prétend servir le peuple, on a de la tenue. Pas seulement vestimentaire ! 

Incapables d’avoir la moindre maturité politique, ils s’enfoncent dans l’insolence enfantine et par là, sans s’en rendre compte, ils rejoignent la Macronie. Qui avait, déjà, suffisamment infantilisé les débats. Tout ce petit monde est désormais majoritaire à l’Assemblée où les plus sérieux se retrouvent bien seuls. Triste spectacle que cet hémicycle qui prend des allures de cour d’école. En culotte courte ! Mais s’il n’y avait que la culotte qui était courte ! Malheureusement, les idées aussi sont courtes. Très courtes ! Et il devient évident que ce n’est pas de ce côté-là, qu’il faut se tourner pour trouver des idées neuves, car les députés de LFI sont toujours fascinés par les vieilles lunes de 1789. N’ont-ils pas commémoré, fin juillet, à Arras, la mort de Robespierre, l’initiateur de la Terreur, en se référant à lui ? On peut être républicain et déplorer, vigoureusement, les violences et les atrocités commises par les premiers révolutionnaires. Doit-on rappeler les massacres de septembre 1792 – prélude de la Terreur – qui fit, à Paris et dans les grandes villes de France, entre 1 100 et 1 400 morts ? Et les 17 000 personnes – durant toute la période révolutionnaire – qui perdirent leur tête ? Par la guillotine, inventée pour la circonstance par des despotes sanguinaires. Qui avaient déjà perdu la tête, au propre, comme au figuré ! Pas de quoi être fier, même s’il faut faire avec, de tant de sang versé pour établir la République. Mais peut-être que la référence à Robespierre n’est qu’une provocation, une de plus, pour faire oublier que l’idéologie des Insoumis est en berne dans le pays réel ? 

D’autre part, ils devraient savoir, ces députés LFI, qu’il est inutile de venir dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale en tenue décontractée ou inconvenante, pour prouver son opposition à la politique d’un gouvernement, quel qu’il soit. Le peuple mérite d’être représenté dignement. C’est la moindre des choses à lui accorder, au peuple. L’habit ne fait pas le moine, mais il contribue au respect des autres et de soi-même. Et il peut souligner la fonction. Quant au langage, l’expression en bon français est primordiale pour se faire entendre et faire passer ses idées. Un concept mal exprimé ou mal dit, n’est pas audible, et mal représenté, il perd de sa valeur. C’est le b.a.-ba de l’orateur. Manifestement, la direction de LFI a oublié la formation qu’elle doit à ses militants et à ses élus… À moins qu’elle ait confondu avec un formatage de bas niveau ?

Claude Picard


 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Claude Picard pour Observatoire du MENSONGE

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager ! Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas Observatoire du MENSONGE 

Abonnez-vous à notre chaîne YOUTUBE, c’est gratuit, en cliquant

Un site comme le notre ne peut pas survivre sans votre aide !
Vous pouvez nous aider de diverses façons : 

  • nous suivre gratuitement, lien disponible sur chaque article,
  • partager nos articles au maximum,
  • acheter des livres que nous publions, c’est ICI

Un site comme le notre ne peut pas survivre sans votre aide !
Vous pouvez nous aider de diverses façons : 

  • nous suivre gratuitement, lien disponible sur chaque article,
  • partager nos articles au maximum,
  • acheter des livres que nous publions, c’est ICI

Ou contribuer du montant de votre choix :

By Observatoire du MENSONGE

Pour une opposition constructive et réelle, le site de l'opposition au marxisme et au fascisme, ni rouge ni noir mais bleu : L'info évitée par les médias est là sur Observatoire du MENSONGE

4 thoughts on “L’Assemblée nationale en culotte courte”
  1. L’illustration de l’article est superbe et ensuite l’article est très réaliste et très réussi. Merci à Claude Picard.

  2. Avec Claude PICARD c’est toujours la classe.
    Chapeau bas.
    En revanche , l’Assemblée Nationale est le reflet d’une representation culturelle composée de 50 % d’électeurs ( 50 % d’abstentionnistes) qui ont élu leurs médiocres  » doubles » , sauf quelques exceptions, le niveau culturel se dégrade à chacune de nos élections.
    Les effets de la décadence de notre civilisation occidentale se font ressentir jusqu’au plus haut niveau de l »etat.
    Suivez mon regard….
    Pas seulement à cause de la totale perte de confiance accordée à nos politiques fragiles et laxistes, peureux , incapables de résoudre nos problèmes essentiels posés, lesquels sont restés ignorés.
    De même suite, Nos institutions qui en ont été sévèrement  » frappées » annonçent la  » CHUTE » intimement liée à la perte de nos valeurs humaines, culturelles au profit dune caste dégénérescente.
    Du Manque de respect, de la dégradation de notre langue française , il en résulte inéluctablement que nos relations humaines en souffrent terriblement provoquant la disparition de nos valeurs républicaines annonçant un nouveau monde qui sera remplacé par le wokisme ( langage de la haine) , ceci ajouté à toutes les autres folies échappées des cerveaux de personnages de dingue, malheureusement au pouvoir.
    Cette dégradation se traduira partout en France et dans le monde grâce à une engeance magnifiée par une idéologie qui nous entraîne volontairement et sciemment vers l’affrontement entre tous les peuples …
    Merci Claude PICARD d’avoir lancé L’ALERTE.

  3. NUPEs est l’exemple de l’effondrement culturel et intellectuel de la France qui en plus s’est choisi un chef ringard et prétentieux.

  4. Article bien tenu lui… À l’opposé de ce qu’il dénonce. Oui, il existe encore une forme d’expression de qualité. Claude Picard en est, invariablement, la représentation. Le nivellement par la base, celui qui commence dès l’école primaire, a encore quelques épines dans le pied !

Ecrire ci-dessous votre commentaire, merci :