… qui galvaude la démocratie, désinscrit les libertés naturelles et viole le droit à une vie privée

Le nouveau livre de Daniel Desurvire (existe aussi en format liseuse) :


Histoire d’un Président qui n’aime pas la France

Par Daniel Desurvire

Chapitre 11

II – La nuit du 4 au 5 août 1789 fait place à celle des 4 au 5 août 2021 :
privilèges vs discriminations

A) Le langage populacier de Macron et les échos béotiens de ses idiots utiles

Cherchant sans doute à porter l’estocade contre les antivax, que l’oligarque de l’Élysée dans l’indignité de sa fonction aura traité d’hurluberlus, ce fut sur des réseaux sociaux qu’Emmanuel Macron s’exprima récemment, tel un prédicateur douteux voulant répandre sa bonne parole auréolée d’épineuses menaces, de propos discriminatoires et injurieux contre ceux qui se refusent à penser comme lui : « Faites-vous vacciner, faites-vous vacciner, faites-vous vacciner … C’est une question de citoyenneté. La liberté ne vaut que si la liberté des autres est préservée… C’est le pacte d’une Nation… Faite-vous vacciner aussi si vous aimez vos proches, vos amis, vos frères, vos sœurs et vos parents » !

De tels propos, qui discriminent sans ambages et culpabilisent ceux qui refusent de prêter leur corps à l’expérimentation des apprentis-sorciers du Big Pharma, ainsi que de servir cette mascarade en se faisant les recéleurs d’une vaste corruption politique et financière, constituent la cible verbale de cet énarque ; à dessein de dresser les personnes, collègues et familles dos à dos. Quel est ce prétendu « pacte d’une Nation » ? De quoi parle-t-il, sinon avec l’accent populiste des césars, comme de faire résonner par échos dans le cortex des jeunes, la voix du maître de séant qui les flattent sur un ton paternaliste. S’il existait un pacte pour réunir le peuple, il faudrait déjà que ce Président cesse de mentir sur ses intentions et promesses qu’il contredit sans complexe, puis sur la réalité d’un virus à ce jour quasiment inerte, si ce n’est qu’il répondrait, dans 1 % des cas, positivement à des tests, lesquels opportunément autorisent l’État-Macron à vendre ses vaccins. Rappelons que l’homme n’inhale pas moins de 200 000 virus à la minute, et que 8 % du génome humain est d’origine virale !

Enfin comment cet « hurluberlu » – puisque c’est ainsi qu’il apostrophe ses opposants – ose-t-il prétendre que de refuser le vaccin, c’est ne pas aimer ses proches, autrement dit vouloir du mal à ses collatéraux et parents, puisque vacciné ou non (voir ci-après) chacun est tout autant contaminant ? Ici, le Président, aussi équivoque qu’arrogant, vient une fois encore de se démasquer en révélant le véritable profil de son personnage cauteleux. En encourageant la délation, en culpabilisant les personnes qui refusent ce vaccin pour préserver leur intégrité et pour des motifs qui ne relèvent que de la liberté de disposer de son corps, de son être et peut-être aussi la santé des enfants à naître, ce droit naturel et imprescriptible s’inscrit aux articles 16, 16-1 et 16-4 du Code civil, et à l’article 1111-4, 2ème alinéa du Code de la Santé publique.

Illustrant les écarts fielleux de langage, le peu d’éducation, d’où la fatuité de ces personnages, Christophe Castaner le 22 juillet 2021, chef de file du groupe LREM fondé par son pâtre de l’Élysée, s’était exclamé à l’Antenne BFMTV à l’adresse des Français qui se refusent à la vaccination anti-Covid : « On va vraiment vous pourrir la vie » ! Comment les Français peuvent-ils accepter traités et dirigés comme des moutons bêlants, par de tels individus au langage âtre et outrageant, au mental suffisant, prêts à tout pour parvenir à leurs fins, jusqu’à circonvenir la jeunesse moins rompue aux duplicités politiques ? Une fois encore je pose la question : quel mobile anime cette engeance politique pour mentir avec un tel affront, et s’exprimer avec autant de discourtoisie à l’égard d’une partie de leurs concitoyens ? Ne serait-ce pas pour des intentions obscures, donc suspectes de malhonnêteté intellectuelle et/ou matérielle, voire pour servir une certaine prévarication. Cette perspective est glaçante, puisqu’elle aura ruiné les finances de la France, les industries et l’économie du pays, entraînant dans cette chute les secteurs sociaux comme l’emploi, les études, la recherche et le pouvoir d’achat.

À SUIVRE

Daniel Desurvire


Ancien directeur du Centre d’Étude juridique, économique et politique de Paris (CEJEP), correspondant de presse juridique et judiciaire. Daniel Desurvire est l’auteur de : « Le chaos culturel des civilisations » pointant du doigt les risques de fanatisme de certains cultes et de xénophobie de certaines civilisations, auxquels s’ajoutent les dangers du mal-être social, de la régression des valeurs morales et affectives ou de la médiocrité des productions culturelles, dont la polytoxicomanie en constitue l’un des corollaires. L’auteur choisit d’opposer le doute et le questionnement aux dérives dogmatiques et aux croyances délétères » (in, Les cahiers de Junius, tome III, “La culture situationniste et le trombinoscope de quelques intellectuels français” : Édilivre, 2016).


♣ ♣ ♣

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Daniel Desurvire pour Observatoire du MENSONGE


♣ ♣ ♣


Vous pouvez acquérir le livre de Daniel Desurvire en cliquant sur l’image :

(existe aussi en format liseuse)

Retrouvez les livres de Daniel Desurvire en cliquant ICI


♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Abonnez-vous à notre chaîne YOUTUBE, c’est gratuit, en cliquant


Un site comme le notre ne peut pas survivre sans votre aide !
Vous pouvez nous aider de diverses façons : 

  • nous suivre gratuitement, lien disponible sur chaque article,
  • partager nos articles au maximum,
  • acheter des livres que nous publions, c’est ICI

Un site comme le notre ne peut pas survivre sans votre aide !
Vous pouvez nous aider de diverses façons : 

  • nous suivre gratuitement, lien disponible sur chaque article,
  • partager nos articles au maximum,
  • acheter des livres que nous publions, c’est ICI

Ou contribuer du montant de votre choix :


« Nous vous remercions d’avoir lu cet article sur Observatoire du MENSONGE.
Vous pouvez le commenter ci-après, soyez courtois, évitez de mettre un lien.
Seul votre nom ou pseudo apparaitra sur votre commentaire une fois publié.

By Observatoire du MENSONGE

Pour une opposition constructive et réelle, le site de l'opposition au marxisme et au fascisme, ni rouge ni noir mais bleu : L'info évitée par les médias est là sur Observatoire du MENSONGE

3 thoughts on “Histoire d’un Président qui n’aime pas la France 11”
  1. Non seulement ce sont des méprisants qui ont été choisis librement par les Français mais le pire, c’est qu’ils sont totalement incompétents. Comme le révèle la phrase de Castaner que vous citez dans votre article.

  2. Un article concis, qui ne mâche pas ses mots et qui se garde de la vulgarité. En ce siècle de médiocrité Il est réconfortant de découvrir l’expression d’un mécontentement couchée aussi justement sur le papier. Si Daniel Desurvire exprimait des propos qui ne rejoignent pas ma pensée, je les lirais tout de même avec attention. La qualité d’écriture suffisant à provoquer mon intérêt…

Ecrire ci-dessous votre commentaire, merci :