Par Jacques Myard

Soutien du site via système de paiement 100% sécurisé : cliquer ICI


La guerre est de retour en Europe, depuis 6 mois l’intervention russe en Ukraine   provoque de multiples réactions et condamnations de la part des opinions publiques européennes et occidentales.

A leurs yeux, Vladimir Poutine est l’agresseur et porte une lourde responsabilité dans ce qui est au regard du droit  international une agression indubitable.

Prima facie cette analyse est largement partagée par les médias français, européens et les opinions publiques dites occidentales.

Toutefois elle n’est pas partagée par de nombreux pays dans le monde qui se sont refusés à condamner la Russie à l’ONU, que ce soit en Afrique ou en Asie, une réalité qui prouve que l’ « Occident » ne tient plus le haut du pavé dans le monde.


De plus, l’OTAN apparaît à nouveau comme une machine américaine qui veut être le gendarme du monde; en termes clairs, nombre de pays sont hostiles à cette stratégie de domination, ce que traduisent les réserves exprimées à l’Assemblée générale des Nations Unies.

La réalité géostratégique mérite une analyse plus fine et il convient de dépasser les évidences :

– Poutine a commis une faute en ouvrant les hostilités, il a violé le droit international, sans oublier les violations identiques des Américains en Irak et ailleurs …

– Ne l’oublions pas, depuis 2014, les États-Unis arment l’Ukraine et lui donnent tous les renseignements utiles pour conduire une guerre moderne avec des livraisons de plus en plus importantes d’armes efficientes. 

Pour Washington, la Russie est l’ennemi idéal pour souder les vassaux européens après la débandade des Américains en Afghanistan, et leur permet de retrouver à peu de frais mais jusqu’au dernier soldat ukrainien une aura perdue.

– Les Russes prétendent qu’ils ont effectué un guerre préemptive pour répondre aux attaques répétées contre les populations du Donbass qui subissent des bombardements incessants perpétrés par Kiev, les Ukrainiens s’étant refusés d’appliquer les Accords de Minsk négociés avec succès par François Hollande.

La France avec Emmanuel Macron tente de préserver  un dialogue avec Vladimir Poutine, notamment pour préserver l’intégrité fonctionnelle de la centrale nucléaire de Zaporijia.

Mais la France s’est totalement engagée en faveur du président Zelensky, lui fournissant des armes prélevées sur les propres moyens des armées françaises, tout en approuvant les nouvelles adhésions de l’OTAN, et enfin en soutenant toutes les sanctions contre la Russie qui en boomerang frappent et vont frapper l’économie française.

Une vraie politique de gribouille ! 

Mais surtout la France s’est rangée derrière la bannière étoilée des États-Unis et des ultras européens,  elle est vassalisée aux yeux de la « communauté internationale ».

Cette vassalisation est dommageable à nos intérêts car de très nombreux pays dans le monde attendent autre chose de la France. 

Il ne s’agit pas pour la France de ne pas continuer à apporter aux populations ukrainiennes et du Donbass , victimes de la guerre une aide humanitaire, c’est là l’honneur de notre pays , mais cette guerre n’est pas la nôtre !

En face de cette coalition dite occidentale, la Russie reçoit le soutien de très nombreux pays africains, asiatiques dont la Chine.

La crédibilité de l’indépendance de la France, maîtresse de ses décisions politiques, diplomatiques et militaires est en conséquence largement discréditée. Elle est inexistante.


Jacques Myard

Jacques Myard, maire de Maisons-Laffitte (Yvelines).
Il fait partie des membres fondateurs de la Droite Populaire, courant situé à l’aile droite de Les Républicains. Président du Cercle Nation et République et Président de l’Académie du Gaullisme.

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Jacques MYARD
http://observatoiredumensonge.com

L’article du moment :

La forêt brûle mais pas que… 



Abonnez-vous à notre chaîne YOUTUBE, c’est gratuit, en cliquant

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Pour savoir ce qui se passe en 🇫🇷 Lire Observatoire du MENSONGE


Un site comme le notre ne peut pas survivre sans votre aide !
Vous pouvez nous aider de diverses façons : 

  • nous suivre gratuitement, lien disponible sur chaque article,
  • partager nos articles au maximum,
  • acheter des livres que nous publions, c’est ICI

Ou contribuer du montant de votre choix :

Soutien du site via système de paiement 100% sécurisé : cliquer ICI


« L’ignorance est la nuit de l’esprit
et cette nuit n’a ni lune ni étoile. »

By Observatoire du MENSONGE

Pour une opposition constructive et réelle, le site de l'opposition au marxisme et au fascisme, ni rouge ni noir mais bleu : L'info évitée par les médias est là sur Observatoire du MENSONGE

2 thoughts on “Guerre en Europe : le périlleux retour des blocs.”
  1. Excellente analyse Jacques Myard, cette guerre n’est pas la nôtre, effectivement .
    Toutefois, on ne peut ignorer que la guerre est très proche de la France, de Nous, nous nous devons d’apporter notre soutien humanitaire, comme vous l’exprimer si justement. Néanmoins, la France est trop vassalisée , trop soumise à des intérêts pas très clairs , que nous devinons, forcément.
    Il nous apparaît , au fil du temps qui s’ est écoulé ,depuis cette guerre fratricide qui dure depuis six mois, et moult souffrances vécues , de part et d’autre, , cette guerre, comme toutes les guerres est absurde et, dans un esprit sain , nous sommes en droit de penser que notre crédibilité est effectivement inexistante.
    La folie des Hommes est incompréhensible,
    elle ne peut apporter que désolation, misère et la MORT de l’Humanité si nous poursuivons à nous combattre les uns
    contre les autres, nous perdrons , pour toujours, toute notre crédibilité de vivre sur notre superbe planète TERRE, déjà très malade, par la faute de  » DINGUES  » qui n’en sont pas dignes.. .

Ecrire ci-dessous votre commentaire, merci :