Par Maxime Tandonnet

Ce genre de décision vise à supprimer l’Histoire de France tout simplement…

Soutien du site via système de paiement 100% sécurisé : cliquer ICI


Quand ce genre d’affaire se présente, la réponse de la justice tient dans l’appréciation du caractère religieux de l’œuvre en question […] En appliquant cette logique dans toute sa rigueur, il faudrait retirer la croix de Lorraine, à Colombey-les-deux Eglises, qui à l’origine est un emblème ou signe religieux (« la croix patriarcale »). La statue de Sainte Jeanne d’Arc à Paris devrait être impérativement déboulonnée. La fontaine Saint Michel qui représente aussi Saint Michel terrassant le démon, monument emblématique d’un quartier parisien aurait toutes les bonnes raisons d’être détruite à son tour. (Et pourquoi le deux poids deux mesures entre Paris et la province ?) Et ne parlons pas des innombrables calvaires sur les routes françaises […]


En mars 2022, le maire des Sables-d’Olonne Yannick Moreau avait organisé un référendum où 94,5 % des 4593 votants avait soutenu le maintien de la statue sur la place […] Le mal Français s’exprime à cette occasion dans toute sa splendeur. Cette affaire reflète le drame du mépris qui imprègne l’idéologie dominante : l’avis des gens n’a aucune importance, aucun intérêt, des « élites » éclairées pensent et décident pour eux et leurs représentants élus. Elle illustre l’idéal de déconstruction ou de la table rase, au centre de la pensée contemporaine : les traces de la tradition chrétienne sont à effacer pour construire un monde meilleur. Ce genre de dossier donne enfin lieu à un sentiment d’acharnement absurde : dès lors que cette statue ne gêne personne localement, en tout cas la quasi-totalité de la population, pourquoi en faire une affaire d’Etat ? A l’origine, le principe de laïcité avait pour objectif de promouvoir la tolérance. Il ne doit pas servir d’alibi à l’intolérance et au mépris. 

Maxime Tandonnet

max t

Ancien conseiller à la Présidence de la République sous Sarkozy, auteur de plusieurs essais, passionné d’histoire…
Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Maxime Tandonnet pour Maxime Tandonnet – Mon blog personnel

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager ! Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur donc en aucun cas Observatoire du MENSONGE

Article pour Figaro Vox- extraits


Abonnez-vous à notre chaîne YOUTUBE, c’est gratuit, en cliquant


♦ ♦ ♦ ♦ ♦

« L’ignorance est la nuit de l’esprit
et cette nuit n’a ni lune ni étoile. »

Un site comme le notre ne peut pas survivre sans votre aide !
Vous pouvez nous aider de diverses façons : 

  • nous suivre gratuitement, lien disponible sur chaque article,
  • partager nos articles au maximum,
  • acheter des livres que nous publions, c’est ICI

Ou contribuer du montant de votre choix :

Soutien du site via système de paiement 100% sécurisé : cliquer ICI


By Observatoire du MENSONGE

Pour une opposition constructive et réelle, le site de l'opposition au marxisme et au fascisme, ni rouge ni noir mais bleu : L'info évitée par les médias est là sur Observatoire du MENSONGE

One thought on “Sur le retrait de la statue de Saint Michel aux Sables-d’Olonne”
  1. Petit àç petit, la France se désagrège en douceur : jusqu’au moment où elle sera définitivement détruite. Et de peur d’être traité de raciste, plus personne ne s’oppose à cette destruction bien engagée.

Ecrire ci-dessous votre commentaire, merci :