Par Richard Hanlet


« Dites-moi ce dont vous avez besoin, on vous expliquera comment vous en passer. » Coluche


L’humoriste Anne Roumanoff nous le répète : « On ne nous dit pas tout ! » Avez-vous entendu parler, par exemple, de l’inquiétude de l’industrie des télécommunications devant l’éventualité de coupures de courant, cet hiver ? Le souci vient d’être révélé par un récent article de l’agence Reuters, institution à laquelle tous les grands médias sont pourtant abonnés. On y apprend qu’en cas de pénurie, Enedis « prévoit des coupures de courant pouvant aller jusqu’à deux heures dans le pire des cas ».

Mais, égalité républicaine obligeant, elles « n’affecteraient que certaines parties du pays à tour de rôle », mais « les services essentiels tels que les hôpitaux, la police, l’armée et le gouvernement ne ser[aient] pas touchés ». Fort bien, mais des services d’urgence avec du réseau si les appelants, eux, n’en ont pas plus que de ligne filaire, ça ne sert pas à grand-chose !


Qu’en serait-il des émetteurs et des centaines de milliers d’antennes-relais en cas de coupures ? Eh bien, ils continueraient à fonctionner grâce à leurs batteries de secours ; seulement celles-ci « durent environ 30 minutes ». Donc un risque possible de coma profond de téléphonie mobile, sans parler d’Internet, pendant une heure et demie. Voire plus, car il ne suffit pas de pousser sur un bouton pour faire redémarrer une antenne entièrement coupée.

Toujours selon Reuters, on sait que dans la chaleur de l’été, le gouvernement, Enedis et la Fédération française des télécoms (Orange, Bouygues, SFR Altice et autres plus modestes) ont gambergé – discrètement, pour ne pas affoler les foules – sur les moyens de pallier le problème et, grand seigneur, le gestionnaire du réseau haute tension a promis de prévenir des coupures 24 heures à l’avance.

Sauf que « la veille à 19 h 30, c’est quand même compliqué de faire venir une batterie de 1,2 tonne sur un toit terrasse », chipote Liza Bellulo, présidente de la FFT au micro de TF1. Et sur quelques milliers plus encore, probablement. Surtout s’il faut les recharger tout en les transportant des Ardennes au Pays basque en 24 heures pour la coupure suivante ! Mais ne craignez rien : « Joint par la rédaction du 20 H de TF1, le gouvernement tient à rassurer. Il affirme qu’il trouvera, avec les opérateurs, comment maintenir une couverture téléphonique minimale. » Si c’est une filiale de Bouygues qui le dit…

Enfin, on découvre l’existence d’un ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications, du nom de Jean-Noël Barrot, qui nous annonce qu’après discussions avec les opérateurs… les box Internet intégreront prochainement un mode permettant une mise en veille la nuit ! Voilà un homme qui connaît son Coluche par cœur : « Dites-moi ce dont vous avez besoin, on vous expliquera comment vous en passer. »

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Boulevard Voltaire

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager ! Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas Observatoire du MENSONGE 

L’article à lire absolument :

La loi du mépris


Abonnez-vous à notre chaîne YOUTUBE, c’est gratuit, en cliquant

La liberté va fondre comme neige au soleil, sinon tout va mieux…

Peu importe les idées que l’on peut avoir, la seule certitude : la passivité ne rapportera jamais rien.

Commencer par réagir ne serait-ce que sur Observatoire du MENSONGE en commentant, en disant ce que vous pensez, en apportant votre contribution, votre aide, des idées, des suggestions, des critiques, des articles mais ne soyez plus passifs !

Pour nous suivre, c’est gratuit, idem pour nos vidéos sur You tube

By Observatoire du MENSONGE

Pour une opposition constructive et réelle, le site de l'opposition au marxisme et au fascisme, ni rouge ni noir mais bleu : L'info évitée par les médias est là sur Observatoire du MENSONGE

4 thoughts on “Coupures de courant : ce qui est prévu…”
  1. EDF n’est-il pas tenu te tenir ses engagements ? Selon un Professionnel il est dit que s’il y à la moindre coupure d’énergie, le prestataire de service à des obligations sur le Contrat de faire livraison d’un produit sans aucune défaillance sinon les clauses du Contrat ne sont pas respectées … Chacun ses problèmes ! Pour la (les) faute (s) commises Article 1112 du Code Civil pour la réparation du préjudice pour compenser la perte des avantages de la livraison du produit … Nous ne sommes pas tenus de payer pour leur erreurs il me semble !

  2. Si ces guignols du gouvernement nous l’eau et la lumière, il faudra se révolter car toutes ces pénuries sont du fait de leur incompétence. On avait avec l’énergie nucléaire, une avance colossale que les socialistes se sont employés à détruire. Ils sont coupables et responsables : réveillez-vous!!!

Ecrire ci-dessous votre commentaire, merci :