Aux larmes citoyens – suite –

Demain, nous pourrons chanter « ne m’appelez plus France parce que la France m’a laissé tomber » (Paroles de la célèbre chanson de Michel Sardou à propos du bateau France).

Ce soir, je suis triste pour la France. Cette France dont l’histoire a basculé chaque jour depuis plus de quarante  ans vers sa propre dénationalisation.

Cette France qui pour ne pas être traitée de raciste a renoncé à sa propre façon de vivre.

Cette France qui accepte que ses enfants et ses soldats soient assassinés.

Cette France compromise par ses décisions d’adouber en son sein l’islamisme.

Cette France qui fait semblant de découvrir que le mal existe sur son territoire mais qui pendant plus de quarante ans l’a laissé se développer à sa guise.

Cette France  a failli  dramatiquement avec ses décisions aberrantes contre les français au profit d’immigrés qui refusent absolument de s’intégrer.

Cette France, enfin qui croyant prendre de bonnes initiatives pour accueillir les immigrés, a en fait laissé s’installer une autre culture et un autre mode vie. Lesquels sont en passe de régner sur tous les français.

Les médias, les associations et les politiques qui aveuglément n’ont jamais voulu reconnaître qu’ils s’étaient trompés sur cette question fondamentale de l’immigration islamiste, ils portent toute la responsabilité de notre non futur en tant que français.

Qu’ils ne se fassent aucune illusion sur l’avenir car ils ont laissé entrer  cette déferlante islamiste sans un seul instant remettre en cause leurs mauvais choix.

Ils n’ont même pas vu le refus et le déni total des islamistes à leur égard qui sont là pour conquérir la France.

Je me souviens en 1980 que Thierry Le Luron disait dans son spectacle : « La France est le seul pays arabe qui n’est pas en guerre contre Israel ». Cette phrase prémonitoire est devenue fausse avec le temps.

La France a abandonné sa propre identité pour ne rien avoir de positif en échange.

C’est d’une rare stupidité.

Pourquoi devrions-nous accepter leur mode de vie et de pensée chez nous ?

Pendant quarante ans, la Gauche, qui se voulait et se veut toujours à l’avant garde de ce mouvement pacifiste, baba cool et antiraciste, la Gauche donc s’est montrée complice et irresponsable.

Elle a adoubé un mouvement sectaire et raciste sur son propre territoire.

Sous le prétexte fallacieux de l’antiracisme à n’importe quel prix, la Gauche a imposé sa vision passéiste à tout le peuple français.

Dans ces conditions donner le droit de vote aux étrangers n’est pas anodin.

Car, contrairement au verbiage à la noix de cette Gauche soi disant antiraciste, le droit de vote qui amène à pouvoir voter pour élire le maire dans sa ville est l’ouverture qui permettra aux islamistes de venir au pouvoir en douceur.

C’est exactement le processus suivi partout dans les pays arabes où Les Frères musulmans s’emparent du pouvoir presque pacifiquement, si on oublie les émeutes sanglantes et les soulèvements ou les guerres civiles du fameux printemps arabe… Ciomme ici nous l’avons fait.

Je considère ahurissant, qu’en France, il soit de bon ton d’être anti-blanc et anti-français!

Je trouve incompréhensible qu’un pays, la France, puisse refuser sa propre Histoire.

Beaucoup d’arabes souffrent en silence de voir les islamistes leur imposer un système archaïque basé sur la violence et la haine, le racket et la peur.

Les derniers événements qui ont été dramatiques sont, osons le dire, le résultat de tout ce laxisme, de toute cette complicité et de tous ces gâchis engendrés par une pensée unique et inique des décideurs. Certes ils ont profité de la grande faiblesse des français qui sont demeurés apathiques et tétanisés.

Ah quand un bon antijuif bien à l’extrême droite dessinait une croix gammée, nous avions immédiatement le droit à la levée des boucliers des pleureuses professionnelles comme ces associations qui aujourd’hui sont étrangement silencieuses.

Comment accepter comme argument que l’on puisse tuer ici sur notre sol des enfants parce qu’ils seraient de par leur origine religieuse complices d’un pays du Moyen-Orient en guerre contre ses voisins arabes.

Est-ce seulement prononçable ?

La Gauche l’a accepté pendant quarante ans et combien de fois j’ai du entendre : « toute cette violence est liée aux territoires occupés ». Combien de juifs de gauche, complices de cette ignominie, aujourd’hui encore, défendent l’indéfendable.

  • NON un enfant assassiné n’appartient plus à aucune cause!

Le silence actuel de nos politiques, de nos médias et des associations soi disant antiracistes est proprement intolérable.

Il ne peut y avoir deux poids et deux mesures.

On nous a bassiné pendant des années que l’immigration, traduisez l’immigration islamiste, était une chance pour la France. Alors si cette chance c’est bientôt de ne plus pouvoir circuler librement en France, il vaut mieux y renoncé définitivement.

LA FRANCE EN 2012.

Nous subissons depuis quarante ans un régime de terreur verbale qui a voulu nous faire croire à ses mensonges.

Nos politiques, nos médias et tous les défenseurs de cette immigration-là sont COUPABLES ET RESPONSABLES.

Ils ont supprimé  l’avenir de nos enfants.

dernier exemple en date: le ministre de l’Intérieur Monsieur Valls inaugure ce 6 juillet une mosquée à Cergy (95) en grandes pompes et déclare que s’attaquer à l’Islam c’est s’attaquer à la République. Il sort de ses prérogatives et surtout il va à l’encontre de nos fameux principes laïcs et républicains. Cela est un véritable déni de la République française et un choix partisan qui a le mérite d’être clair. Ne vous étonnez pas ensuite de vous réveiller un jour en djellaba et babouches avec vos enfants parlant arabe.

C’est dramatique.

Je revendique le droit d’être français en France. Et vous ?

Pour ceux qui ont compris pas besoin d’explications, pour les autres ils ne comprendront plus jamais.

Les médias sont les complices de cette idéologie foireuse.

Alexandre Goldfarb

Merci de faire suivre ce message en indiquant (copiez-le) :

Copyright: Alexandre Goldfarb pour http://observatoiredumensonge.com/

3 commentaires

Laisser un commentaire