Démocratie, crise de nerfs, année zéro?

C’est une campagne très ciblée qui vise à empêcher toute alternance démocratique

Lire la suite

Advertisements

Le roi s’amuse : la France crève !

Un grand merci à vous tous qui avez fait le succès de l’Observatoire du MENSONGE

Le site est lu et suivi dans 132 pays…

Nos articles sont repris dans le monde entier…

De nombreuses personnalités nous lisent…

 

Pour une opposition constructive et réelle, le site de l’opposition au marxisme et au fascisme, ni rouge ni noir mais bleu :

L’info évitée par les médias est là sur Observatoire du MENSONGE

Vous aimez : partagez alors…!

fauteuil du roi

Le roi s’amuse : la France crève !

 

Par Alexandre Goldfarb

« Le socialisme nous prépare aux barbelés de la pensée ©. »

L’UMP que j’ai surnommée Union des Mal Partis est devenue une machine à perdre.

On se croirait dans un monde irréel en France avec des politiques de demeurés pour arriérés mentaux….

Hélas… Pourrait-on dire car cela ne servira à terme qu’à la Gauche. Cette machine à perdre est vraiment infernale.

En effet Marine Le Pen, bien qu’elle essaye de se montrer respectable, est pestiférée par les médias et sans ces médias, il lui sera difficile d’atteindre le sommet : la présidence de la République. D’ailleurs pour chaque élection, la partition des médias et des politiques est prête et bien rodée : c’est celle du Front Républicain qui fonctionne si bien ici.

Mais revenons à nos Mal Partis, soit ils sont stupides, soit ils sont incapables de se remettre en question, soit ils sont tellement prétentieux qu’ils en oublient la France et les français.

En fait ce sont les trois raisons ci-dessus qu’ils trainent comme leur boulet.

Je ne vois pas Copé depuis sa Tour d’ivoire ou courage Fillon, se prononce alors fuyons, être capables d’un virage à 180 degrés pour enfin représenter une vraie opposition qui s’opposerait logiquement à cette Gauche désastreuse et dogmatique.

C’est en plus dramatique pour notre avenir car à force de persister dans cette logique d’une rare stupidité : attendre que le fruit pourri tombe de l’arbre en 2017.

Quelle erreur et quel non sens.

Je l’ai plusieurs fois écrit, ils se feront piégés comme Chirac en 1986 par Mitterrand ou Jospin par Chirac en 1997 par la cohabitation qu’Hollande leur proposera.

Ce sera après les élections municipales de 2014… ce qui n’est pas très loin à seulement neuf mois aujourd’hui et le temps passe vite.

C’est tellement évident que franchement leur fruit pourri, ils ne pourront même plus le cueillir.

Je suis atterré devant ces polititocards©, ils ruinent notre pays et continuent comme si de rien n’était.

J’ai conseillé quelques politiciens et je ne sais même pas pourquoi car ils ont tous le même cheminement hautain et ils n’écoutent pas.

Ils sont comme pétrifiés, incapables d’initiatives et ne savent que complaire à des médias qui n’ont pas à prendre en compte le salut de la France.

Ils ne veulent même pas entendre les idées car pour eux ce n’est jamais le moment : c’est pour plus tard ce qui se traduit par jamais.

Alors que les municipales approchent à grands pas et qu’elles permettront à « Moi Je », s’il ne l’a pas fait avant, de dissoudre l’Assemblée Nationale comme je l’ai écrit à maintes reprises pour ainsi être le recours naturel en 2017.

Ce qui vous paraît improbable ou énorme maintenant sera la triste réalité plus tard.

Les français stoïques et passifs devant leur propre anéantissement pourront toujours disserter sur le prochain match de football ou le temps qu’il fera pour les vacances mais la France, elle, ne sera plus qu’un amas de ruines et de ruinés.

Là où nous devrions nous unir pour reprendre possession de la France, nous avons au contraire la désunion, le qu’en-dira-t-on ou la passivité à la place.

A l’Union des Mal Partis, imperturbables, les dirigeants continuent dans leur déni du citoyen.

Quelque soit l’actualité, ils s’en moquent seulement intéressés par leur poste et pour cela ils savent se battent… Mais pour nous rien ! Que dalle !

Nous sommes les marionnettes du théâtre de Guignol dont ils s’amusent à tirer les ficelles.

Pendant que la Gauche, avec le soutien fidèle des médias, a entrepris une gigantesque chasse aux sorcières qui passe quasiment inaperçue mais la valse des postes est bien réelle. Pendant que la Gauche moralisatrice a montré son vrai visage au travers de nombreuses affaires, celles-là bien réelles et bien prouvées comme la plus fameuse : Cahuzac, la main dans le sac. Pendant que la Gauche continue ses leçons de morale pour demeurés. Que fait l’opposition ?

RIEN DE RIEN !

C’est pourquoi nous ne sommes pas prêts de sortir de la crise avec ces polititocards©

Pourtant, comme si tout allait bien, le roi s’amuse (le roi Hollande) et l’opposition s’endort (mais ce n’est pas La Belle Au Bois dormant), pendant que le chômage gangrène la France partout.

Chômage qui à court terme sera sans aucun doute le déclencheur du pire.

Curieusement les politiques comme les médias s’en balancent royalement.

Nos politiques et nos médias se gobergent du prochain mariage entre homosexuel(le)s, se délectent de l’Affaire Tapie qui n’est pas celle des Poisons et se font peur avec quelques fachos de retour sur le devant de la scène.

Bien entendu, les sondages sont de la partie aussi avec la peur du loup transformée en louve qui devrait faire un tabac aux prochaines européennes tout comme son alter ego de gauche : Marine et Jean-Luc, les meilleurs ennemis du monde.

Et hop le tour est joué comme au bonneteau.

Le public n’y voit que du feu et tout continue comme avant parce que c’est trop tôt !!!

Trop tôt pour agir, trop tôt pour se déclarer et finalement trop tôt pour se lever.

La gauche avait promis du travail et une autre politique que celle de « l’infâme » sortant mais visiblement il y a eu un gros raté qui se transforme en totale déroute.

Dans « promesses et mensonges », document de travail, vous pourrez constater comment « Moi je » n’a quasiment rien tenu de ses engagements de campagne. L’économie, le Roi n’y connait rien.

Tandis que si vous y prêtez attention Sarkozy, un bilan qui dérange, a finalement osé pas mal de réformes qui ont servi à améliorer la France.

Seulement voilà ici la Gauche est plus rusée et machiavélique pour nous imposer un véritable écran de fumée qui cache tous ses méfaits et il en y a un paquet. Pendant que le tour de passe passe permet de poursuivre, comme lorsque la Gauche était dans l’opposition, par tous moyens les « sarkozistes« . La dialectique orchestrée à tous les niveaux et relayée sans broncher par des médias serviles fait le reste. L’illusion est totale et les français tombent dans ce panneau popurtant grossier la tête la première.

Quant à la croissance économique ou arlésienne, elle a disparu en haute mer démontée.

La méthode qui consiste à taxer toujours plus n’a jamais rien apporté.

Serait-ce trop demander à tous ces nantis, les politiques et les médias, de comprendre qu’il faut oser une autre politique que la leur qui est résolument débile ?

Cette caste demeure hautaine, qui n’écoute rien pas même le grondement du pays qui monte et va s’amplifier. La preuve c’est que quand le roi part de son château élyséen pour se rendre chez M6, à moins de deux kilomètres, c’est l’état de siège sur tout son passage.

En plus le roi parle toujours au futur de ce qu’il propose : jamais rien de concret ou d’immédiat et il se comporte comme un éternel candidat. Il serait souhaitable que ses conseillers lui expliquent qu’il n’est plus candidat mais président.

2013-06-16 17.57.30Neuilly-sur-Seine le dimanche 16 juin 2013 en état de siège pour la venue à M6 du roi

C’est portant simple, Mesdames et Messieurs, pour rétablir la solution, il faut laisser les entreprises créer de l’emploi et détaxer le travail.

Car le travail c’est uniquement là que réside la source de croissance.

Equation facile !

Pas pour ces nantis habitués en cas d’incendie à seulement vérifier leur contrat d’assurance pour ne sauver que leurs meubles pas la France. Parce que la France, ils la laissent brûler eux !

Je crois que le moment est venu d’arrêter cette mascarade et de reprendre notre destin en nos mains.

Le roi s’amuse : la France crève !

Nous n’avons rien à perdre et tout à gagner.

Rejoignez-nous…

Chiche !

Parce que ne rien faire, c’est laisser faire…

Les médias sont les complices de cette idéologie foireuse.

HOLLYLAND © ton univers impitoyable…

Avec la Gauche on n’aura plus rien.

C’est ce que je dénonce justement dans le désert des gens qui s’en foutent©…

Alexandre Goldfarb

Président Fondateur de l‘Observatoire du MENSONGE
strong style= »color: #ed272a; »>

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Alexandre Goldfarb pour Observatoire du MENSONGE ou http://observatoiredumensonge.com

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

***Participez :

– en commentant les articles, c’est simple,

– en devenant suiveur du site,

– en faisant un don pour aider le site à se développer clic

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Chaque vendredi une nouvelle question

c’est : Questions pour un sondage

clic rouge

# # # # # # # # #

Le TOP 5 :

  1. La France d’en bas
  2. Les barbelés de la pensée
  3. Sarkozy, un bilan qui dérange
  4. Un printemps de merde
  5. Il était une fois Hollyland

BLOG, mode d’emploi, cliquez ICI

*****

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE: Cliquez ICI

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

logo Ob dum

Fait partie de l’opposition réelle et est sur

Blog des LOGO

Des mots, encore des mots…

 

Pour une opposition constructive et réelle, le site de l’opposition au marxisme et au fascisme, ni rouge ni noir mais bleu :

L’info évitée par les médias est là sur Observatoire du MENSONGE

Vous aimez : alors participez***

manif 26 mai

Des mots, encore des mots…

« Le socialisme nous prépare aux barbelés de la pensée ©. »Alexandre Goldfarb.

OUF ! Nous avons retrouvé la Gauche depuis quelques jours.

Elle a retrouvé ses marques pour fustiger celles et ceux qui ne penseraient comme elle.

Depuis l’arrivée de la Gauche marxiste à tous les pouvoirs, et après un premier bilan calamiteux, les socialistes semblaient errer comme âmes en peine à travers la politique.
Mais c’est fini !
Depuis environ une semaine, la gauche s’est enfin ressaisie.
Elle a retrouvé son texte et les mots dogmatiques historiques autant qu’hystériques.
Heureusement qu’il y a eu aussi ce dimanche 26 mai 2013, une manifestation qui s’est terminée par des heurts entre l’extrême droite et la police.

D’autant que ces heurts avaient été prévus et annoncés toute la semaine. Qui a dit « voulus » ?
Aucun politique et aucun média n’a quand même trouvé bizarre que la police n’a pas procédé avant les heurts à des interpellations pour justement éviter la castagne.
En France, on prévoit, on sait mais on ne fait jamais rien.
Bon si vous avez regardé la télévision ce jour-là, vous avez sans doute vu des reportages insolites.
La télévision a montré l’arrivée de ladite manifestation pas encore arrivée, donc une esplanade des Invalides quasi déserte et la télévision a montré aussi la place Dauphine, un des lieux de départs, mais après le départ donc vide.
Cela c’est de l’Information avec un grand I… Il aura fallu attendre le soir pour voir des images avec des manifestants et ce commentaire du Secrétaire National du Parti Socialiste « il n’y avait personne et c’est un échec populaire ».
Il faut l’excuser car il avait du ne regarder que les images de l’après-midi.

Certes les rues encore une fois étaient pleines de manifestants, des familles de France, qui marchaient joyeusement à travers Paris, ce qui a donné le commentaire suivant « les manifestants sont tendus » ou « on perçoit une tension extrême dans le cortège ».

C’est quand même étrange ce décalage systématique entre ce que l’on voit et le commentaire ?
D’autres socialistes ont été très en colère contre cette manifestation, les mêmes n’avaient strictement rien dit quand des voyous ont tout cassé quelques jours avant pour une fête du football au Trocadéro.
Oui parce qu’il faut que je vous dise qu’il existe deux casseurs bien distincts.
Le premier en général est victime de la panne de l’ascenseur social, habite une cité en banlieue et ne trouve pas de travail qu’il ne cherche d’ailleurs pas. C’est un brave gars qui exprime son mal de vivre et aussi sa tristesse. Ce n’est pas de sa faute mais bien celle des riches, de la société et des colonisateurs blancs, sans oublier les américains, les juifs et les francs maçons… Ce voyou est un modéré en quête de reconnaissance… C’est pourquoi il casse tout sur son passage.

Le second est un jeune des beaux quartiers, d’extrême droite en général (À partir de l’UMP Copé jusqu’à l’extrême droite à l’extrême). En général, il fait des études, il a les cheveux courts, il a même un emploi et il a tort de manifester contre les grands démocrates que sont les socialistes. Ce voyou est un danger pour notre société. Attention danger.

Revenons à nos socialistes qui ont retrouvé enfin leur combativité et leur vocabulaire.
Ils ont comme vous le savez le monopole de la démocratie, de la liberté, de la fraternité mais curieusement pas de l’égalité. Certes ils emploient ce mot, égalité, à tout va, mais bizarrement, ils n’en tiennent jamais compte en réalité.
Tout a commencé après l’adoption du « mariage pour tous », le 23 avril 2013 et validé le 17 mai 2013 par le Conseil Constitutionnel.
Immédiatement après, le « mariage pour tous » (dialectique habile) est devenu le « mariage gay » et plus souvent « le mariage homo ».
Cette adoption d’une loi qui vise à casser la famille et la société a rendu à la Gauche caviar son sens des mots.
Dès lors, la gauche n’a eu de cesse, comme au bon vieux temps, de vilipender la Droite avec des « attention vous faîtes le jeu de l’extrême droite » : du Mitterrand dans le texte ! Ou des « vous êtes contre la démocratie » ce qui signifie que vous avez un comportement fasciste et le traditionnel « vous dépassez les bornes » qui est l’avertissement suprême dans une France couchée et molle.

Pendant ce temps l’opposition avachie a connu quelques soubresauts sporadiques puisque que Copé a été ce dimanche dans la rue pour manifester. Ce qui pour la Gauche bien pensante est un crime de lèse-majesté bien sûr.
Du coup, et c’est il faut l’avouer la grande habileté de la Gauche, certains à droite ont une fois encore montré qu’ils étaient en fait à gauche.
Nous avons eu droit au concert habituel des réprimandes du « tu ne manifesteras pas « à « pas d’alliance avec qui vous savez » et de NKM à Juppé en passant par François Baroin. D’ailleurs ces derniers tiennent un langage identique à celui de la Gauche.
Naïvement je croyais que le rôle de l’opposition était de s’opposer…
Mais la réalité est bien différente car nos élites sont déconnectées de toute réalité et vivent en vase clos.
Les politiques se moquent bien du sort des français.
Piégés à chaque fois par la même dialectique, les soi disant de droite se retrouvent à penser et à réagir comme des de gauche.
D’où le hiatus qui préside ici à la vie politique française, qui demeure ainsi figée et pétrifiée.
La désinformation sévit donc à tous les niveaux et mène la vie politique.
En lisant certains propos, si vous ne voyez pas le nom de leur auteur, je vous mets au défi de dire si l’auteur est au PS ou à l’UMP ou même au FN !
Tiens qui a dit « la récupération politique ne peut bénéficier qu’à « l’extrême droite » ?
Au PS ou pas ?
Vous séchez ? Allez c’est Baroin ce dimanche 26 mai 2013 au JDD.
Une autre pour la route : «Je ne conseille pas de manifester»
Alors ? Qui ?
Bon c’est Juppé à Libération.
La gauche requinquée a retrouvé son langage d’avant le pouvoir.
Elle doit déjà se croire dans l’opposition.
Du coup la Droite est anéantie, se dispute pour des pacotilles, se laisse embourber et ne s’oppose pas.
La Gauche, elle, quand elle se trouvait dans l’opposition n’a jamais été divisée face à la Droite et le contraire n’est hélas pas vrai.
Cette Droite française honteuse et sans saveur ne s’oppose pas car ce n’est pas dans son habitude. Il ne faut surtout pas faire de bruit et dire un mot qui pourrait déplaire à la Gauche et aux médias.
Hier soir au journal télé, j’ai même entendu : « les casseurs criaient même la France aux français ». Cela affirme leur appartenance à l’extrême droite. C’est dire où nous sommes rendus en France avec ce genre de propos.
Tant que dans ce pays le dogme marxiste régnera partout en dictateur absolu de la pensée, nous ne sortirons pas de ce merdier et cela peu importe le choix des élus futurs.
Notre problème réside là dans cet abandon par facilité ou par lâcheté de la contradiction nécessaire.
Nous devons plus que jamais en être conscients.

Bon la Droite ne vit pas dans le domaine du réel et s’est laissée enfermée dans le piège à cons des médias.

Remarquez comment les affaires de Droite se sont vite dégonflées comme Lagarde ou Guéant tandis que les affaires de Gauche sont bien réelles avec pas mal d’élus plus proches de la prison que de l’Assemblée.

REAGIR ! C’est le prix à payer pour sauver la France

Finissons par une histoire qui reflète bien notre époque :

Un éléphant rencontre un boa pour la première fois.

Intrigué, il lui demande :
– « T’es bizarre comme bestiole…
Tu fais comment pour te déplacer ? T’as même pas de jambes!
– Et bien, c’est simple, je me déplace en rampant…
– Ah ok… !

L’éléphant commence à repartir mais encore intrigué il revient et demande au serpent :
– Excuse-moi, mais comment tu fais pour te reproduire ? T’as pas de testicules…
– T’es chiant à la fin ! De quoi tu te mêles, je ponds des œufs et je n’en ai pas besoin…
– Ah ok…

L’éléphant reprend son chemin mais il se retourne à nouveau vient s’asseoir devant le boa et lui dit:
– Je suis désolé de te déranger encore… Mais tu fais comment pour te nourrir ? T’as pas de mains ?
– T’es vraiment chiant toi ! Je m’enroule autour du casse-croute. J’ouvre grand ma gueule comme ça
et j’engloutis ma proie direct !

– Ok … mais … si j’ai bien compris …
Tu rampes…
T’as pas de couilles…
T’as une grande gueule.
Tu ne ferais pas de politique par hasard ?

HOLLYLAND © ton univers impitoyable…

Avec la Gauche on n’aura plus rien.

C’est ce que je dénonce justement dans le désert des gens qui s’en foutent©…

Alexandre Goldfarb

Président Fondateur de l‘Observatoire du MENSONGE

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

***Participez :

– en commentant les articles, c’est simple,

– en devenant suiveur du site,

– en faisant un don pour aider le site à se développer

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

***Participez :

– en commentant les articles, c’est simple,

– en devenant suiveur du site,

– en faisant un don pour aider le site à se développer clic

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Chaque vendredi une nouvelle question

c’est : Questions pour un sondage

clic rouge

# # # # # # # # #

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Alexandre Goldfarb pour Observatoire du MENSONGE ou http://observatoiredumensonge.com

TOP 1, 2, 3 !

  1. Un an : cela suffit déjà !
  2. L’Expert, le Spécialiste, l’Observateur et le Témoin
  3. Le Président de la minorité

BLOG, mode d’emploi, cliquez ICI

*****

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE: Cliquez ICI

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

logo Ob dum

Fait partie de l’opposition réelle et est sur

Blog des LOGO

Qui peut encore croire à la gauche ?

Une majorité de français souhaite – qu’elle que soit leur appartenance politique – avant toute chose vivre dans une France paisible, prospère, unie, fidèle à son histoire, à ses racines, pour le bien et l’avenir de chaque concitoyen.

Une majorité de français veut empêcher la France de sombrer et désire que soient défendues des valeurs telles que l’effort, la liberté, l’incorruptibilité, la moralité, le devoir, l’honnêteté.
C’est pourquoi une poignée d’entre eux a créé une association de militants : 

Union de la France Forte – UFF  

TRIBUNE LIBRE UFF

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

 UFF logo

 Réforme des rythmes scolaires, suppression de la loi de lutte contre l’absentéisme : la gauche porte deux réformes contestées de l’Education nationale. 

1°) Je m’oppose à la réforme des rythmes scolaires en primaire, car ce projet a manqué de concertation, d’ambition et n’est pas financé.

a°) La réforme des rythmes scolaires, qui doit rétablir la semaine de 4,5 jours à la rentrée 2013, a manqué de concertation.

Depuis l’annonce précipitée de cette réforme, le  17 mai 2012 par Vincent Peillon, jusqu’au décret formalisant son entrée en vigueur le 25 janvier 2013, le gouvernement a fait cavalier seul.

Par exemple, il n’a pas tenu compte de l’avis du Conseil supérieur de l’Education (CSE) du 8 janvier 2013, qui a massivement rejeté le projet sur les rythmes scolaires.

Ce refus de dialoguer est symptomatique, de ce gouvernement qui a la tentation de passer en force.

Cette question des rythmes scolaires concerne pourtant plus de 6 millions d’écoliers, leurs parents ainsi que des milliers de professeurs, et son impact va bien au-delà de l’école, car la semaine scolaire détermine le rythme de vie, de travail, de toute la société. C’est pour cela que le gouvernement s’est mis à dos une majorité d’enseignants (par exemple, le 22 janvier, à Paris, il y avait environ 80% des enseignants) et d’élus locaux.

A l’inverse, Luc Chatel avait initié la remise en cause de la semaine de 4 jours, par une circulaire de la rentrée 2010, suite à une grande concertation de 18 mois, et basée sur les résultats de la conférence nationale sur les rythmes scolaires.

Cette méthode de Vincent Peillon est d’autant plus regrettable, qu’il y avait une possibilité d’arriver à un consensus national sur cette question qui n’est ni de droite, ni de gauche. 

Sur le fond, chacun s’accorde à reconnaître, qu’il faut revoir la semaine de 4 jours, qui se justifiait par l’idée généreuse de libérer du temps de soutien, pour les élèves en difficulté, mais ne s’est pas avérée optimale pour les enfants : il y a trop de cours concentrés sur trop peu de jours (avec 6 heures de cours par jour et 144 jours de classe, les élèves français ont les horaires quotidiens les plus lourds d’Europe, où la moyenne est de 180 jours de classe par an).

Il faut que les rythmes scolaires s’adaptent mieux aux capacités des élèves, plutôt qu’aux contraintes des parents.

b°) Faute de vision globale, la réforme des rythmes  scolaires manque d’ambition. Le consensus sur la nécessité de revoir l’organisation du temps scolaire était une opportunité pour penser une réforme globale de l’école.

Mais, Vincent Peillon propose une réforme de façade, qui se limite à rajouter une demi-journée de travail par semaine, le mercredi matin, ce qui ne change pas profondément la donne sur le temps scolaire et n’aide pas véritablement à rendre plus efficaces les enseignements pour les enfants.

Et sans aucune cohérence avec la nécessité « d’étaler » les heures de cours, Vincent Peillon a ajouté 2 jours de vacances à la Toussaint.

La réforme aurait dû s’inscrire dans une réflexion globale sur le temps scolaire en réfléchissant à la durée des vacances scolaires, notamment celles d’été qui pourraient être réduites de 2 semaines.

Cette réforme devrait être conduite, avec un projet éducatif global (activités sportives, étude dirigée obligatoire…) qui semble aussi absent de la réflexion du ministre de l’Education nationale.

Il faudrait enfin donner au chef d’établissement la liberté d’organiser la semaine de cours, dans le cadre du projet pédagogique de l’établissement, pour s’adapter au profil de chaque élève. 

c°) La réforme de Vincent Peillon représente un transfert non financé de charges financières, vers les collectivités locales. 

La réforme impose de renforcer l’offre d’activités  « péri-scolaires », c’est-à-dire en lien avec l’école, mais en dehors des cours, sur le temps libre dégagé par la nouvelle répartition des heures de travail.

La prise en charge de ces activités ne relève pas en théorie des obligations des communes, mais dans les faits, 98%, d’entre elles s’y investissent (selon l’Association des Maires de France)

Le problème est que toutes les communes ne sont pas financièrement, en mesure de faire face à ces coûts nouveaux. Un fonds de soutien doté de 250 millions € a été mis en place, avec des aides pouvant aller jusqu’à 90 €, par élève pour les communes défavorisées.

Mais pour nombre d’élus locaux, le compte n’y est pas, car le coût de la réforme serait d’environ 150 € par élève… Sauf à faire payer les parents d’élèves, les communes ne pourront assurer le financement de la réforme. 50% des communes ne seront d’ailleurs pas en mesure d’appliquer les nouveaux rythmes scolaires dès 2013. 

2°) L’abrogation, le 17 janvier 2013 à l’Assemblée nationale par la gauche, de la loi de suspension des allocations familiales, en cas d’absentéisme scolaire répété est incompréhensible et envoie un inquiétant signal de laxisme aux élèves comme aux parents.

a°) Ce mécanisme ne visait pas à stigmatiser des familles, ni à les pénaliser financièrement, mais à faire prendre conscience aux parents que tolérer l’absentéisme (4 demi-journées « séchées » par mois), c’est nuire à l’éducation de ses enfants, c’est prendre un risque inconsidéré de les priver de perspectives d’avenir.

Ce mécanisme visait, à rappeler les parents à leurs responsabilités.

Il répondait à une exigence, veiller à l’éducation de ses enfants et respecter l’obligation de les scolariser. 

b°) La suppression de ce dispositif est d’autant plus dommageable, que les études montrent qu’il était efficace, en complément des mécanismes de suivi des élèves et d’aide aux parents concernés :

une enquête de la Caisse nationale d’allocations familiales rendue publique en mai 2012, révélait qu’entre janvier 2011 et mars 2012, sur 32 000 convocations de parents par le chef d’établissement, après 4 demi-journées d’absences non justifiées de leur enfant sur un mois, 472 suspensions d’allocations ont été prononcées.

En clair, plus de 98% familles convoquées, par les inspecteurs d’académie ont renvoyé leurs enfants absentéistes en classe de peur de perdre le bénéficie des allocations.

Ce  dispositif atteignait ses buts : il responsabilisait les parents, et remettait la majorité des élèves sur le chemin de l’école.

c°) Bien sûr, à côté de cette loi importante, il faut aussi accompagner les parents et les enfants en difficulté.

La fragilisation des structures familiales rend parfois les parents démunis.

Cela invite à explorer de nouvelles pistes pour accompagner, les familles dans leur mission d’éducation, sans les déresponsabiliser.

Ce volet préventif et de soutien est complémentaire avec celui de suspension des allocations, la sanction ne va pas sans la prévention. 

Hormis, la volonté de défaire ce qui a été fait par la précédente majorité, on comprend donc mal les raisons de la gauche de supprimer cette loi.

D’autant plus que la majorité socialiste n’a présenté aucun mécanisme alternatif crédible pour lutter contre l’absentéisme. 

Faire en sorte, que l’absentéisme demeure impuni, c’est envoyer un message contre productif aux élèves en voie de « décrochage » ainsi qu’à leurs parents.

La gauche ferme ainsi les yeux sur le fléau de l’absentéisme scolaire, plutôt que de conserver une loi qui le sanctionne, car elle refuse l’idée d’autorité ou de sanction.

Ce sont les enfants en difficulté, ces 140 000 décrocheurs, qui quittent chaque année le système éducatif, sans aucun diplôme, qui seront les premières victimes de cette décision idéologique.

Mobilisons-nous, pour l’avenir de nos enfants !!!

Philippe Pierre 
Délégué Régional de l’Union de la France Forte
Délégué du maire d’Étampes
Responsable UMP du canton, Membre du comité départemental 91

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

 Qui veut trouver un nouvel impôt pour les Français ?

Diesel – Le jeu préféré du Gouvernement continue parmi les Ministres : « Qui veut trouver un nouvel impôt pour les Français ? »

Les dimanches passent et… se ressemblent, pour le Gouvernement socialiste avec ses déclarations contradictoires de Ministres, sur le même sujet et au même moment.

Dimanche dernier, c’était au sujet de la réduction des vacances scolaires.

Ce dimanche, c’est au sujet de la fiscalité s’appliquant au diesel.

Alors que Delphine Batho, Ministre de l’écologie, réfléchit à augmenter la fiscalité sur le diesel, Arnaud Montebourg déclarait sur Europe ,  que cela n’était pas à l’ordre du jour et que cela viendrait pénaliser les automobilistes.

Qui croire ?

Alors que fiscaliser un peu plus le diesel, c’est pénaliser une fois de plus les classes moyennes et populaires, nous avons toutes les raisons de croire que le Gouvernement, en mal de solutions, poursuit sa course folle « du Ministre qui inventera un nouvel impôt chaque dimanche ».

Les Français en ont ras-le-bol, cette fuite en avant est en train de ruiner notre pays.

Les affirmations péremptoires et contradictoires de Pierre Moscovici !!

En effet, tombant dans la traditionnelle ritournelle de l’héritage, le ministre de l’économie et des finances impute la situation dans laquelle se trouve notre pays, à la majorité précédente, oubliant la gestion calamiteuse depuis 9 mois des socialistes.

Lorsque, Monsieur Moscovici parle de révolution copernicienne.

* Il doit vouloir évoquer, la découverte par le parti socialiste, de la nécessité pour la France de retrouver de la compétitivité.

* De diminuer ses dépenses publiques.

* De modérer sa fiscalité.

* De réformer son système de retraite.

Autrement dit, de mettre en application toutes les réformes initiées, par Nicolas Sarkozy et sa majorité, et qu’avaient combattu, en son temps la gauche, aujourd’hui au pouvoir.

Pour mettre en œuvre, concrètement ce programme, Monsieur Moscovici devrait revenir sur bon nombre de décisions prises par le gouvernement. Notamment :

* L’augmentation de 33 milliards de prélèvements, sur les entreprises et les ménages.

* L’augmentation du nombre de fonctionnaires.

* L’élargissement inconsidéré de la retraite à 60 ans.

* La suppression de la défiscalisation des heures supplémentaires.

Enfin, à plusieurs reprises, Pierre Moscovici a pointé un doigt accusateur vers l’opposition, lui reprochant de faire du « french bashing », oubliant que critiquer, la politique du gouvernement ne revient pas à critiquer la France, mais a participer, au respect du nécessaire débat démocratique.

Philippe Pierre 
Délégué Régional de l’Union de la France Forte
Délégué du maire d’Étampes
Responsable UMP du canton, Membre du comité départemental 91


 Qui peut croire aux promesses du Premier ministre ?

Jean-Marc Ayrault et le Grand Paris: pas de concertation, peu de moyens, beaucoup de flou et une ferme volonté de confisquer le pouvoir aux communes.

Après, près d’un an de réflexion sans aucune concertation, le Premier ministre nous a fait part de sa réflexion sur le Grand Paris.

Au total, moins de moyens, plus de temps et surtout la volonté de confisquer le pouvoir aux maires.

Alors, que le projet du Grand Paris de Nicolas Sarkozy avait été le fruit d’intenses concertations, Jean-Marc Ayrault a décidé seul, dans le secret de son cabinet et des intérêts du parti socialiste.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Qui peut croire aux promesses du Premier ministre ?

Jugez pourtant :

1) Le Premier ministre, qui ne sait pas comment boucler l’année 2013, fait des plans sur la comète pour 2025,2030 et après…
2) Il confie, un rôle de leadership à Cécile Duflot, qui a voté contre le projet au conseil régional…
3) Il promet, des moyens là où il n’a pas été capable, d’inscrire 1 milliard d’euros sur le budget 2013…
4) Il promet, des transports modernes là où le conseil régional socialiste, depuis 10 ans a laissé pourrir une situation désormais intenable pour les franciliens.
5) Il promet, de travailler avec les communes, mais ne les a pas consultées et met tout en place pour leur confisquer une de leurs prérogatives les plus importantes : le droit des sols…

Sans doute une nouvelle vision de la décentralisation.

Pas de concertation, peu de moyens, une ligne floue et des arrière-pensées politiciennes.

Qui peut croire encore le Premier ministre ?

Moi, NON !!!!

Et VOUS ????????

Philippe Pierre 
Délégué Régional de l’Union de la France Forte
Délégué du maire d’Étampes
Responsable UMP du canton, Membre du comité départemental 91

 UFF logo

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

PARTICIPEZ !

Faire un don pour le blog, c’est ICI

* * * * * * * * * *

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier : UFF – Union de la France Forte pour Observatoire du MENSONGE ou http://observatoiredumensonge.com

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

TOP articles :

  1. Interview Valérie Hoffenberg
  2. Les Fossoyeurs
  3. Un monde meilleur

BLOG, mode d’emploi, cliquez ICI

*****

Devenez partenaires du Blog

Et contactez l’Observatoire du MENSONGE: Cliquez ICI

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Je veux agir et je rejoins La Droite Paritaire

clic

Découvrez

en cliquant sur l’image ci-dessous :
Blog des LOGO

Anecdotes révélatrices

L’info évitée par les médias est là sur Observatoire du MENSONGE

Pour une opposition constructive et réelle, le site de l’opposition au marxisme et au fascisme, ni rouge ni noir mais bleu :

logo new

Stop à la désinformation !

Vous aimez ? Transmettez ! Devenez « suiveur ».

2012-12-30 13.37.00

    Anecdotes révélatrices   

Je mange des bananes mais 

je ne suis pas pour autant un singe…©

(A Goldfarb)

Une vieille dame est à la caisse d’une grande surface, où la caissière est occupée à pointer ses achats.
Derrière elle, un « sale gamin » de 9 ou 10 ans pousse le charriot de sa mère dans les pieds de la vieille dame…
Une fois, deux fois, trois fois… La vieille dame se retourne et demande au gamin d’arrêter.
Le gosse continue volontairement, une fois, deux fois, trois fois…

La vieille dame s’en prend alors à la mère :
“Vous ne pouvez pas lui demander d’arrêter, Madame, s’il vous plaît? Votre fils me fait très mal !”

“Non! dit la mère, ma méthode d’éducation consiste à le laisser faire tout ce qu’il veut, sans interdit, pour qu’il prenne conscience tout seul du tort qu’il fait aux autres. C’est plus efficace !!!”

Derrière la mère et son fils, un jeune homme de dix-neuf ans attend son tour avec quelques courses à la main, dont un pot de confiture de groseilles. Il dévisse calmement le pot de confiture et le déverse sur la tête de la mère du sale gosse. La mère se retourne furieuse!

Le jeune homme la regarde en riant:
“Voilà, dit-il, moi, j’ai été élevé comme votre fils, je me comporte donc comme je veux!”

La vieille dame, à l’avant, se retourne et dit à la caissière: “Le pot de confiture… c’est pour moi !!!”

J’aime beaucoup et vous ?

Et celle-ci :

Pendant que le docteur posait des points de suture sur la main d’un vieux pêcheur qui s’était blessé lors de sa dernière sortie de pêche, il discutait avec lui de choses et d’autres, un peu pour le distraire.

À la longue, la conversation tourna autour de la politique et de la victoire électorale de François Hollande.

Le vieux pêcheur dit : “Ouain, vous savez, Hollande est comme une tortue piquet.”

Pas familier avec le terme, le docteur demanda : “Qu’est-ce qu’une tortue piquet?

Le vieux pêcheur dit :

“Quand vous conduisez sur un chemin de campagne et que vous croisez un piquet de clôture avec une tortue juchée dessus, ça c’est une tortue piquet”.

Le vieux pêcheur remarqua l’air de questionnement du docteur, alors il continua donc son explication :

« On sait qu’elle n’a pas grimpé là toute seule. Elle n’est pas à sa place. Elle n’a pas d’idée de quoi faire pendant qu’elle y est. Elle est au-dessus de sa capacité de fonctionner et vous vous demandez quelle bande d’abrutis l’a placée dans cette position. »

* * * * * * * * * *

Et  pour finir :

Un parachutiste, en tenue,  se promène tranquillement au zoo de Vincennes, lorsque tout à coup il aperçoit une petite fille qui est un peu trop proche de la cage du gros lion d’Afrique. Soudain le lion attrape la robe de la petite et la ramène vers lui afin d’en faire une bouchée, tout ceci sous les yeux de ses parents paniqués.
Le parachutiste sans hésiter une seconde se rue sur le lion et lui assène un terrible coup de poing sur le museau, le lion recule en lâchant prise et se frotte le museau en grognant, pendant que le parachutiste revient avec la petite  dans ses bras vers ses parents qui pleurent de joie et n’arrêtent pas de le remercier.
Un reporter a tout vu et s’approche du parachutiste et lui dit : « Monsieur vous venez d’exécuter un geste extrêmement courageux, je n’ai jamais vu un homme faire un tel geste depuis 40 ans que je fais ce métier. »

Le parachutiste lui répond :  » Mais Monsieur je n’ai rien fait d’extraordinaire !… Le lion était en cage, et j’ai vu le danger que courrait la petite. »
Le reporter répond : ‘Monsieur;  je vous garantis que votre geste courageux ne passera pas inaperçu, je suis journaliste, et dès demain vous serez en première page »…. Juste une petite question :
« Dîtes moi  de quelle région vous êtes originaire, et si vous êtes PS ou UMP ? »
Le parachutiste répond : « je suis fils de Pieds Noirs et j’ai voté Marine »…
Sur ce, le  journaliste s’en va….

Le lendemain le parachutiste achète Le journal en question pour  voir par simple curiosité si son geste au zoo y est mentionné. Il lit alors :

UN RACISTE BLANC D’EXTREME DROITE AGRESSE UN IMMIGRANT AFRICAIN POUR LUI VOLER SON REPAS !

C’est ainsi que nos médias vous transmettent l’information en France aujourd’hui.

HOLLYLAND©, ton univers impitoyable…

Les médias sont les complices de cette idéologie foireuse.

Avec la gauche on n’aura plus rien.

C’est ce que je dénonce justement dans le désert des gens qui s’en foutent©…

La vérité est une délicieuse plante qui ne pousse pas toujours comme on voudrait©.

Hollande, l’homme qui murmurait à l’oreille des veaux©.

Alexandre Goldfarb

Président fondateur de l‘Observatoire du MENSONGE

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Alors diffusons ! Soyons des acteurs concrets ! Que chacun renvoie cet article à au moins cinq personnes, qui le partageront ensuite. Ainsi ce que les médias nous refusent sera une bombe à retardement pour eux. Prenez quelques secondes de votre précieux temps et vous vous sentirez ensuite bien mieux et libérés.
Cela contribuera sûrement à ouvrir les yeux de nos propres gouvernants incapables d’agir et de faire quoique ce soit. Envoyez nos articles à vos élus parce qu’ils le VEAU bien…
N’oubliez pas pas que nous avons le pouvoir ultime avec notre bulletin de vote !

Vous aimez ? Alors suivez l’Observatoire du MENSONGE

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Alexandre Goldfarb pour Observatoiredumensonge ou http://observatoiredumensonge.com

Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.
Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Evitez de mettre des liens car votre commentaire sera supprimé par le système.

L’article à lire absolument : Les limites de la démocratie

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

Premier site d’opposition en France !

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine avec

La Semaine du MENSONGE

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Retrouvez tous nos articles sur Facebook en cliquant ICI

   SUIVEZ ! PARTICIPEZ !   

L’article le plus lu : La connaissance

# # # # # # # # # #

Mode emploi

# # # # # # # # # #

L’Observatoire du MENSONGE est un site d’opposition qui ne perçoit aucune aide. Vous pouvez donc faire un geste pour que l’Observatoire garde son indépendance. Merci !

Cliquez juste sur le logo ci-dessous et laissez-vous guider sur notre plate forme totalement sécurisée

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de

l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays

et suivi par + 150.000 LECTEURS !

Avec 40 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres !

logo Ob dum

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE:

Cliquez ICI

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Nous suivre, service gratuit, vous permet de recevoir par mail chaque article publié.

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Les Fossoyeurs

L’info évitée par les médias est là sur Observatoire du MENSONGE

A découvrir :

en cliquant sur l’image ci-dessous :
Blog des LOGO

*****

Vous aimez : suivez…!

chrysanthemes

    Les Fossoyeurs   

« Tu es libre de croire que tu es con mais tu es con de croire que tu es libre. »

Citation de Lily Pasqualon.

40 ans qu’ils, les Fossoyeurs, creusent la tombe de la France : ce sont  ces polititocards© de gauche comme de droite qui à part TAXER n’ont jamais innové ou imaginer un futur quelconque pour la France. Sans oublier les médias qui ne font plus leur métier d’informer et d’enquêter. Ils ont inventé un truc fabuleux : inviter un ou des experts pour à leur place commenter un fait. C’est tout bénéfice car ainsi ils ne se mouillent même plus et ils font croire que les explications ainsi fournies sont forcément les bonnes. Un véritable tour d’illusionniste !

Les socialistes dont la grande promesse électorale était de faire baisser le chômage en sont totalement incapables : on ne gouverne pas un pays en nommant juste des commissions onéreuses pour chaque problème. On ne gouverne pas un pays en étant dogmatique et en professant une propagande qui a toujours été un grave échec. On ne gouverne pas un pays en ignorant jusqu’à sa réalité…

Les socialistes me font penser à ces bonimenteurs de foire qui arrivent à vous vendre n’importe quoi qui en général ne fonctionne jamais chez vous après.

Ils sont tous là à nous seriner depuis 40 ans les mêmes phrases creuses, les mêmes promesses jamais tenues.

J’ai publié la Liste des méprisants parce qu’en plus ils nous méprisent, ne nous répondent jamais et n’acceptent aucune idée nouvelle. La liste ne mentionne pas la gauche car cela ne servirait à rien mais j’invite « les tu crois », « les t’es sûr » et autres « c’est pas vrai » à aller visiter le siège du Parti Socialiste à Paris, 10 rue de Solferino. Ils seront édifiés sur la mentalité et le snobisme ambiants.

Pour nos polititocards© et nos médias : leur principe de base : ne jamais innover !

Cela me fait bien marrer quand j’entends des politiques annoncer qu’ils doivent écouter les gens. Ils en sont parfaitement incapables.

Un exemple concret : j’ai écrit à 300 politiques classés à droite ou supposés à droite et à 100 médias pour leur dire que j’avais une proposition pour vraiment lutter contre le chômage (Déjà tous ceux de la Liste des méprisants y sont). Résultat magnifique avec zéro contact donc zéro demande. Plus clair sur leur incapacité à quoique ce soit, je ne peux pas faire mieux !!!

NOS POLITIQUES ET NOS MEDIAS, les Fossoyeurs, s’en foutent royalement (et pas seulement Ségolène).

Personne pour, ne serait-ce que par curiosité, savoir de quoi il peut retourner… Personne pour se dire bon après tout une idée nouvelle qui créerait de l’emploi pourquoi pas ?  C’est un véritable néant idéologique et humain qu’ils ont édifié pour mieux nous berner.

Comme je l’ai écrit « un chômeur n’est pas une statistique » mais pour tous ces politiques et ces médias, c’en est malheureusement une.

Je suis littéralement effaré en fait pas cet abandon en masse de la citoyenneté. La politique se définit comme « Polis » « Urbis » littéralement les affaires de la ville et au fil du temps c’est devenu les affaires d’une caste : celle des politiques et des médias.

Ne rien faire et ne rien proposer est la nouvelle devise de notre monde qui meurt.

C’est inadmissible mais compréhensible à partir du moment où tout le monde s’en fout.

Mais à ce jeu-là, la montée du populisme sera inévitable et rasera tout sur son chemin.

Nos élites sont hors de la réalité et ce faisant, elles laissent la porte ouverte à tout moment pour un changement profond espéré et demandé par la majorité pour l’instant dite silencieuse.

Ni la Gauche dogmatique hors du temps ni la Droite enfermée dans sa Tour d’ivoire ne peuvent apporter de solutions aux vrais problèmes. Ils sont ensemble pour le pire et contre nous. Aucune idée, aucune proposition et toujours ce langage de bois pour mieux nous rouler et nous faire payer leur erreurs. C’est leur politique et elle est nulle.

Tant que ce système existera ainsi, la crise sera tragique pour tous.

Une pareille évidence devrait sonner comme un tocsin aux oreilles de nos décideurs et aux oreilles de chacun.

Hé bien NON et NON ! Ils continuent à persister dans leurs comportements hautains et prétentieux. Ils reculent et font reculer la société comme jamais auparavant. Ils ne gouvernent plus, ils naviguent en regardant derrière uniquement.

Ils sont dépassés et du passé.

Avec leur manie de juste augmenter nos charges, taxes et impôts, pour tel un sparadrap, boucher un trou par ci ou par là, comment voulez-vous créer des emplois ?

« Pole Des Emplois ©«  ou Pôle Emploi, la succursale du malheur©  ne sert plus vraiment à grand chose et nous coûte un maximum. Mais ce qui compte uniquement pour nos politiques et nos médias c’est le bien être des employés de Pôle…

Ah ! Et dès que vous l’ouvrez, on vous taxe immédiatement, tiens encore une taxe, de populiste ou de réactionnaire (injures de base) puis si vous prenez de l’importance vous devenez alors un fasciste même un nazi (Loi de Godwin*** merci).

C’est simple et efficace.

Par contre pour la Gauche et la Droite qui ont échoué depuis 40 ans, tout est normal.

Ils continuent à faire semblant de se déchirer puis vont déjeuner ou diner dans les meilleurs restaurants ensuite et rigolent de leurs bons mots qui d’ailleurs n’amusent que ce microcosme.

L’immobilisme dont ils font preuve est  la non assistance à pays en danger.

Le pire c’est quand la droite revient au pouvoir et n’en profite jamais pour au moins enlever les mauvaises décisions prises par la gauche.
Continuons ainsi et nous aurons le résultat le pire qui sera aussi un résultat mérité.

Pour « les tu crois », « t’es sûr » et autres « c’est pas vrai » :

Vous pouvez vous amuser en allant sur les sites nominatifs de ces femmes et ces hommes politiques et comme moi vous ne pourrez que constater leur mépris : quasiment aucun n’offre la possibilité de le contacter via son site… C’est quand même incroyable pour des gens qui à longueur d’antenne et de médias nous assènent les mêmes phrases creuses  comme « il faut rassembler » ou « il faut écouter les français », etc.

Ne rien faire c’est laisser faire.

Les médias sont les complices de cette idéologie foireuse.
Allons-nous encore longtemps permettre à tous ces Fossoyeurs d’enterrer la France ?

Avec la Gauche on n’aura plus rien.

C’est ce que je dénonce justement dans le désert des gens qui s’en foutent©…

Alexandre Goldfarb

Président Fondateur de l‘Observatoire du MENSONGE

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

PARTICIPEZ !

Faire un don pour le blog, c’est ICI

* * * * * * * * * *

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier : Alexandre Goldfarb pour Observatoire du MENSONGE ou http://observatoiredumensonge.com

Les articles les plus lus du moment

  1. Le sondage Observatoire du MENSONGE
  2. Sarkozy, le retour ?
  3. Un monde meilleur

BLOG, mode d’emploi, cliquez ICI

*****

Devenez partenaires du Blog

Contacter l’Observatoire du MENSONGE: Cliquez ICI

Je veux agir et je rejoins La Droite Paritaire

clic

Au royaume des incrédules

Pour « les tu crois », « t’es sûr » et autres « c’est pas vrai » :

L’info évitée par les médias est là sur Observatoire du MENSONGE

Vous aimez : partagez alors…!

escalier

   Au royaume des incrédules   

« Tu es libre de croire que tu es con mais tu es con de croire que tu es libre. » 

Citation de Lily Pasqualon.

La gauche bien pensante et bien prétentieuse est ordre de marche pour ruiner de la France.
Les promesses du candidat Docteur François ont littéralement fondues sous le règne de Mister Hollande.
Un vrai gouffre dans lequel les fameuses promesses se sont ensevelies dans un curieux silence médiatique.
Les socialistes dans un désir presque maladif ont juste accompli quelques mesures bidons et d’autres gravissimes pour notre avenir.
Après leur passage, tel un ouragan, la famille et l’école seront emportés.
Les délinquants seront devenus les nouveaux maîtres du pays avant qu’ils ne soient bientôt eux aussi ratissés par la Jihad qui prévaut dans notre pays.
Nos économies, pour ceux qui en ont, se seront volatilisés dans un abime couleur rose tendance rouge du plus mauvais goût.
J’avais entendu le Président « Moi Je » déclarer en septembre 2012 que pour la hausse des taxes et des impôts, c’était fini.

J’ai dû mal entendre ?
Dormez tranquillement braves gens…
Avec les socialistes le pire est toujours à craindre.
Nous allons donc être servis.
Taxes et impôts entre nouveautés et augmentations ont repris de plus belle.
Tandis que pour apaiser les socialistes, « Moi Je » crée des commissions ou des missions.
Connaissez-vous la différence entre une commission et une mission ?
NON !
La voici : une commission permet de placer plusieurs camardes et une mission un seul camarade.
Leur coût est astronomique de toutes façons. Nous sommes arrivés à plus de cinquante commissions et missions en moins d’un an quand le pestiféré (Sarkozy) en avait créé « seulement » 35 en cinq ans.
Cela va de la commission de moralisation qui a donné un travail à Jospin et à son épouse comme à Bachelot et à son fils, avec voiture de fonction et chauffeur et salaires de PDG, à la commission pour l’environnement en passant par celle pour l’éducation, sans oublier la mission de Miss Aubry en Chine ou de Raffarin en Algérie. Bon me direz-vous cela permet de faire quelques voyages intéressants au frais de la princesse. Seul problème c’est que la princesse c’est nous !
Tiens Raffarin qui vient comme par hasard, mais après Bachelot quand même, de sacquer Sarkozy.
Comme quoi le vieux dicton, l’argent n’a pas d’odeur, se révèle encore vrai.

LE Président « Moi Je » nomme aussi des incompétents à des postes techniques comme Madame Royale qui se retrouve vice-présidente de la BPI ou Banque Pour l’Investissement (de notre argent encore une fois). Je n’ose imaginer cela sous la droite… Madame Royale y retrouvera le grand ami du Président, Jean-Pierre Jouyet comme président de cette banque  et Jean-Paul Huchon comme Administrateur… Un vrai délire qui prouve comment les camarades s’arrangent bien entre eux en toute tranquillité. Voilà à quoi servent nos impôts !

On remarquera au passage le sérieux de Dame Royale qui pour le premier conseil d’administration de la BPI rate son train… Et le conseil avec…

Pendant ce temps la sieste interminable de l’opposition se poursuit.

Entendez-vous ronfler dans nos campagne les Fillon et les Copé ? Pendant que la gauche casse notre société, eux se préparent à leur nouvel affrontement.
Borloo réfléchit à ce qu’il ne fera jamais, Fillon l’imite, Copé se gratte la tête dès fois qu’une idée en sortirait, et les autres planchent sur leur future ex-candidature à je ne sais quel poste.
Le naufrage est donc absolu pour nous les français.
Ce qui reste formidable dans notre pays c’est que personne ne sait jamais rien.

Nous sommes dans une situation tragi-comique.

Tragique parce que c’est la France qui coule à pic et comique parce que tout le monde s’en fout (Tout le monde étant les politiques, les médias, les experts, les spécialistes, les services après-vente et les vacanciers).
Le refus de communiquer des politiques et des médias est à mon sens le problème majeur de notre système devenu obsolète (comme eux).
Nous constatons systématiquement que ces médias et ces politiques qui ne répondent jamais à nos sollicitations sont hors du temps et surtout de la réalité (J’ai reçu quelques centaines de témoignages en ce sens).

Dans notre pays, nous ne pouvons plus faire simple.
Or notre salut ne pourra venir que de la simplicité retrouvée.
Qui n’a pas eu l’occasion de constater à l’occasion d’un quelconque problème que tout est devenu compliqué, fatiguant et vraiment infernal. La moindre panne matérielle nécessite un parcours du combattant et une patience immense. Appeler un service relève de l’exploit et bien souvent la personne en difficulté pourtant, c’est la raison même de son appel, renonce affaiblie et énervée.
Les chiffres nous démontrent que partout c’est une minorité qui bloque tout et qui nous coûte tellement cher.
Un bon exemple de ce dysfonctionnement majeur c’est l’assurance où 5% d’assurés vous obligent à payer tellement cher.
Nous sommes dans un système médiocre dirigé par des gens qui se moquent bien de notre situation. Cette réalité est vérifiable à tout moment.
Une anomalie de base est liée à la représentativité en politique où moins de 50% des voix donnent quasiment tous les élus.
Or cette anomalie gère entièrement notre vie.
Cela explique qu’il n’y a jamais de prises de risques pour évoluer et en économie cela se traduit forcément par la récession.
Nos politiques, dont je rappelle le seul but est de garder leur place et non pas de représenter nos besoins ou nos idées, nos politiques donc ne sont NI RESPONSABLES NI COUPABLES selon la célèbre formule consacrée par la terrible affaire du sang contaminée.
Le manque de communication à sens unique est destructeur car nous voulons communiquer mais les politiques et les médias ne le veulent pas et c’est facile à démontrer.
L’intelligence si j’ose dire de nos médias et de nos politiques est TOUJOURS de nous faire croire qu’ils sont à l’écoute, qu’ils veulent notre participation : TOUT CELA EST FAUX !
Ils n’écoutent jamais rien, ils vivent entre eux et se partagent notre pays comme un vulgaire gâteau.
Nous ne sommes qu’une bande de moutons pour eux et les moutons n’existent que pour être tondus.
C’est vrai que politiques et médias savent s’y prendre pour entretenir cette illusion et nous berner.
Mais je crois que depuis peu, les gens commencent à réaliser cette méthode qui consiste à nous prendre pour des cons.
Nous faire croire à une certaine pluralité médiatique ne prend plus car aujourd’hui nous ne pouvons que constater au contraire l’homogénéité des médias dans leurs travaux de désinformation totale.
Et c’est vraiment partout que cette langue de bois, restons polis, sévit.
D’ailleurs mis à part de temps en temps, rarement quand même, quelques sujets qui fâchent et peuvent faire croire à cette pluralité, ce sont en vrai des médias ternes et homogènes qui nous présentent l’information unique et obligatoire.
Nous sommes dans un système où la télévision joue le rôle de grand maître des cérémonies.
Personne parmi nos politiques et nos médias actuels ne sort du rang pour dire : voilà ce qui est et voici ce que nous pourrions faire autrement.
Et lorsqu’enfin nous avons droit à un référendum et que le NON écrase le OUI malgré une propagande jamais vue à la télévision auparavant (pour le oui bien sûr) que se passe-t-il après le résultat ? Rien ! La vie continue comme si personne n’avait voté et que le OUI avait gagné. D’ailleurs dans les faits il a gagné puisque la loi est passée quand les français en majorité la refusait.
C’est cela qui coule un pays. Ce refus net d’écouter et de tenir compte des avis différents et des propositions nouvelles et souvent novatrices.
Les français pourtant ne sont pas dupes et se méfient en majorité des politiques et des médias mais ils ne franchissent toujours pas le pas pour les rejeter une bonne fois pour toutes.
Deux faits significatifs sont inquiétants : la victoire du Hollande en mai 2012 élu par défaut mais surtout grâce aux voix des nouveaux français donc des immigrés du Maghreb et d’Afrique et la bataille pour la présidence de l’UMP entre deux personnages fades, Fillon et Copé.
Ces faits montrent d’abord qu’une élection se gagne par défaut ou contre quelqu’un et ensuite prouvent que le meilleur ne gagne pas.
La propagande est telle que nous retrouvons tous les ingrédients du national-socialisme.
Je sais que certains me reprochent ce terme mais historiquement je suis désolé et je n’en trouve pas d’autres qui coïncident avec notre situation actuelle.
Qui n’a pas été effaré par les questions que posent des journalistes surpayés ? (CENT MILLE euro par mois pour Apathie, QUATRE VINGT MILLE pour Ferrari, CINQUANTE MILLE pour Pujadas, DEUX CENT MILLE pour Ruquier) C’est proprement parfois ahurissant et souvent très loin du sujet abordé.
Pour avoir il y a peu organisé des conférences de presse avec les plus grands médias français, j’en sui resté coi. Les questions posées relevaient du surnaturel.
La force des politiques et des médias c’est de nous faire croire que nous avons des droits. Le meilleur exemple est la création du CSA (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel) qui à part créer une situation de rentes pour ses membres est une vraie foutaise aux portes cadenassées. Essayez d’écrire à ce CSA pour signaler un problème constaté, c’est du temps, une enveloppe et un timbre de perdus.
L’autre astuce des médias est d’inviter SYSTEMATIQUEMENT des experts et autres spécialistes pour tout sujet traité. Ainsi le média se dédouane quoiqu’il arrive après. Lesdits experts souvent ne connaissent même pas de quoi il retourne que c’en est risible. Sauf que la désinformation est véhiculée encore mieux ainsi.
La police de la pensée existe bel et bien.
Dire autrement est sacrilège.
C’est interdit aux français !
Cette situation dramatique est dangereuse où la parole nous est confisquée, où les idées novatrices sont suspectes et même bannies.
Nous vivons en conséquence dans une société frileuse, repliée sur elle et endormie.
Cela explique sans doute pourquoi l’opposition quand elle est de droite ne s’oppose pas à un gouvernement quand il est de gauche.
Ce n’est pas la solution.
Absolument pas.
Il faut arrêter de tout rendre compliqué et de légiférer pour un oui ou un non. Et surtout stopper cette mode de mettre des quotas pour tout car c’est une hérésie.
Je soutiens au contraire que nous ne pourrons sortir de ce marasme qu’en retrouvant la parole, la simplicité et l’audace.

Les « savants », tous au pays des bobos gogos, qui nous gouvernent sont des véritables rêveurs vivant sur une autre planète, UTOPIE. Inlassablement depuis Giscard, ils ont pour seule mission : détruire notre société… Avec les socialistes, la mission sera enfin accomplie.

C’est le pays bas avec Hollande et son Premier Sinistre, pardon Ministre, Le sombre Ayrault. Nous sommes à HOLLYLAND© terre de l’utopie et des incapables.

HOLLYLAND©, ton univers impitoyable…

Les médias sont les complices de cette idéologie foireuse.

Avec la gauche on n’aura plus rien.

C’est ce que je dénonce justement dans le désert des gens qui s’en foutent©…

Alexandre Goldfarb

Président Fondateur de l’Observatoire du MENSONGE

C’est le combat pour la France Libre et prospère avec

Observatoire du MENSONGE et de la Désinformation

PARTICIPEZ !

#####

BLOG, mode d’emploi, cliquez ICI

#####

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier : Alexandre Goldfarb pour Observatoire du MENSONGE ou http://observatoiredumensonge.com

Le HIT du BLOG :

  1. un chômeur n’est pas une statistique
  2. Le Corbeau et le Renard, version 2013
  3. La Cigale et la Fourmi, version 2012

Hors classement : MON ACTU !
href= »https://observatoiredumensonge.wordpress.com/2012/11/23/la-cigale-et-la-fourmi-version-2012/ »>la Cigale et la Fourmi version 2012 !

*****

Faire un don pour le blog, c’est ICI

*****

Devenez partenaires du Blog

Contacter l’Observatoire du MENSONGE: Cliquez ICI

Je veux agir et je rejoins La Droite Paritaire

clic

Face à la crise

L’info évitée par les médias est là sur Observatoire du MENSONGE

Vous aimez ? Devenez suiveur !

      TRIBUNE LIBRE     

     A Bruno de La Palme

flag of

Face à la crise

En cette fin d’année 2013, je voudrais vous souhaiter tous mes vœux pour cette année nouvelle. Qu’elle soit surtout le signe de l’unité et du rassemblement pour cette année cruciale qui s’annonce pour le pays.  Depuis le 15 mai dernier maintenant le gouvernement socialiste a fait la preuve de son incapacité à gérer la France et à prendre les décisions qui s’imposent alors que la crise s’aggrave et que le chômage va continuer de monter inexorablement.

Que retenir de ces 7 mois de pouvoir de Hollande en 2012 ?

Ce qui frappe surtout  chez  les  socialistes c’est la puissance et la récurrence de leur sectarisme, et ce dans tous les domaines.

Comme je l’ai démontré dans le livre « 100 ans d’erreurs de la gauche française » , cet état d’esprit revanchard est parfaitement dans la ligne de leur idéologie marxiste d’un autre âge, toujours animée par la lutte des classes.

Les entrepreneurs et autres riches sont donc à dénoncer, à clouer au pilori. Cet infantilisme politique, spécifique à la gauche française, les fait hurler avec les loups dès que les conséquences de leurs impôts confiscatoires et punitifs se font sentir.
Plutôt que d’essayer de réfléchir au bien fondé  de  leur politique de gribouille, ils refusent d’en voir les effets directs et immédiats.
On a maintenant un premier chiffre: il y a eu 5000 départs de France de contribuables depuis l’arrivée de Hollande. Depardieu cache la forêt, si l’on peut dire, derrière il y a des Afflelou par centaines…

J’avais à l’avance, avec quelques autres, expliqué que la France était en train de vivre un désastre sous forme d’exode de notre élite comparable à celui consécutif à la révocation de l’Edit de Nantes par Louis XIV. Notre pays avait alors vu fuir une grande partie des cerveaux protestants vers l’Europe. Les médias, bien ancrés à gauche n’en parlent pas ou presque. Il a fallu l’affaire Depardieu pour mettre tout au grand jour. Car le ruffian bourré de talents ( le génial acteur ne m’en voudra pas de qualifier ainsi) ne fait rien dans la discrétion  et Cyrano a donné l’estocade à un autre « minable », un vrai lui, qui a manifestement dépassé le seuil de ses compétences d’ex patron de groupe parlementaire qu’il aurait dû rester pour toujours. On a vu sortir du bois des procureurs socialistes de toutes parts demandant jusqu’à la saisie de ses biens.

Il y a un hiatus irréconciliable entre les créateurs d’entreprises , de richesses et nos socialistes.  Les premiers  se voient reprocher par les seconds leur réussite comme une honte. L’égalitarisme infantile et radical de la gauche ne peut que vider le pays de ses talents. Pour ceux qui n’auraient pas compris ils ont mis les sous titres pour bien les désigner à la vindicte populaire, les stigmatiser. Stigmatiser ! Mot cher à la gauche quand il s’agit des minorités en tous genres, mais nos riches, leurs sociétés et les grands groupes qu’ils ont créés et qui font la gloire du pays ne sont pas pour eux une minorité fréquentable ni respectable. On se souvient encore du surréaliste titre de Libération: « Casse toi riche con! ». Ils ont donc créé leur impôt punitif.

Comment qualifier autrement l’impôt à 75 % décidé d’un seul coup en pleine compagne électorale par François Hollande au motif unique de plaire à l’extrême gauche de Mélenchon qui grimpait alors dans les sondages ? Faux calcul, la baudruche électorale Mélenchon  s’est bien vite dégonflée, mais la bourde sans nom des 75% va rester comme une tache indélébile.

Sur un autre impôt ils ont failli réussir ! La mobilisation des « pigeons » a fait reculer l’équipe Ayrault prête à doubler l’imposition en cas de vente d’une société par ses fondateurs. Les socialistes issus en écrasante majorité des fonctionnaires ne connaissent rien à l’entreprise, et n’y voient qu’exploiteurs et vilains patrons bons à saigner. Symbole pitoyable que la censure récente des 75% par le Conseil Constitutionnel ne fait que mettre un peu plus en lumière. On voit bien aux réactions politiques la gêne provoquée à gauche : ils ont perdu un hochet destiné à leur extrême gauche. Mais le mal est fait, le mauvais signal est donné. On nous dit que l’impôt imbécile n’aurait rapporté que 250 Millions €. Cela fait cher la campagne de contre publicité pour l’attractivité de la maison France.

Une comparaison rapide. On estime le patrimoine moyen des candidats à l’exode pour fuir l’enfer fiscal à un minimum de 10 Millions €. 5000 départs font donc 50 Milliards € qui votent avec leurs pieds si l’on peut dire, mais qui n’enrichiront plus la France, mais nos voisins européens qui les accueillent à bras ouverts… 250 Millions d’un côté de la balance, contre au moins 50 Milliards de perdus…75% ou le répulsif pour tout créateur de richesse qu’il soit Français ou investisseur étranger candidat à venir en France. Voilà où mène leur égalitarisme borné.

Tout cela nous fait nous souvenir du mot de Churchill: Le socialisme est la philosophie de l’échec, le credo des ignorants, le prêche de l’envie, son but, sa mission étant de distribuer la misère en forme égalitaire à tout le peuple. »

Cette approche sectaire et totalement irréelle de l’entreprise qui relève plutôt du psychiatre, est « aussi nuisible à l’économie que l’oxyde de carbone à un être vivant. »
Je cite cette phrase de Paul Reynaud qui qualifiait ainsi la manière du cartel des gauches d’aborder l’économie. En 1926 après moins de deux ans de pouvoir, le cartel tombait, et Raymond Poincaré devait venir au secours du Franc.

Dans mon livre « 100 ans d’erreurs de la gauche française » j’ai montré ce que l’Histoire nous enseigne quand  la gauche est au pouvoir.

Elle met l’économie à la diète ou en ruine et la droite doit ensuite la redresser. Et quand, par chance pour elle, la croissance est là pour masquer et atténuer ses erreurs comme sous Jospin , elle laisse ses marques comme un cancer – les 35 heures – que la droite, bien à tort, n’ose pas défaire.

On va ainsi payer longtemps et cher,  la légèreté de François Mitterrand et de sa retraite à 60 ans . Une mesure démagogique décidée en 1981 à contre-courant de l’Europe qui déjà avait vu le choc démographique se profiler!- et prise par lui  uniquement pour sacrifier au mythe de la gauche et mettre ses pas dans ceux de Blum en 1936…

Mais en dehors des nécessaires et bienvenus congés payés que personne n’a songé à remettre en cause, qui se souvient que le Front populaire s’est soldé par un effondrement de l’économie en 1938 ? Le cocktail hausse brutale des salaires et forte baisse du temps de travail n’a pas créé d’emplois comme l’imaginaient benoîtement Blum et la SFIO mais fait exploser le chômage et effondrer la production…Et pendant ce temps Hitler produisait chars et avions pour nous envahir deux ans plus tard.

Décidément l’économie et le monde de l’entreprise ne sont pas le fort des socialistes.  On a vu les contorsions de Hollande quand il s’est agi de faire quelque chose pour la compétitivité des entreprises. Devant un tel mot qu’ils avaient jusque là refusé avec véhémence, les socialistes se sont retrouvés telle une poule devant un couteau. Que faire avec cette chose ? Que faire du rapport Gallois ? Les aller et retours sémantiques pour ne pas accréditer l’idée de la nécessité de créer un choc de compétitivité mais une simple trajectoire, en seraient risibles s’il n’ y avait pas urgence. Alors on fait à moitié en avançant en crabe, spécialité du nouveau Président, dont le modèle n’est autre que le falot Henri Queuille sous la quatrième République qui ne décidait rien. Un pas en avant, deux pas en arrière. On accorde des milliards aux entreprises en 2014 sur d’hypothétiques crédits d’impôt après les avoir taxées du même montant par idéologie durant les premiers mois du quinquennat.

Face à une telle crise un gouvernement devrait tout faire pour rassembler et non pas diviser le pays déjà affaibli et inquiet. Tout au contraire, la France est désormais dirigée par une équipe nourrie au fiel de la haine recuite.

Beaucoup ont dénoncé un climat de guerre civile voyant là l’ombre de 1789. J’y verrai  plutôt celle de 1793, de l’application brutale de l’égalitarisme qui mène à la Terreur  alors que 1789 envoie d’abord un message de liberté de penser, de voter, d’être représenté et de droit d’entreprendre et de propriété.

Les 10  dernières années d’opposition n’ont en rien  aidé la gauche française à réfléchir sur sa vraie évolution  vers une social démocratie affichée et assumée. Qui l’en a empêché ? Personne.

Il ne tenait qu’à elle-même de le faire avec courage et lucidité. Mais ils ont préféré tout nier : la crise, l’évidence des réformes nécessaires, et mis tout sur le dos d’un diable dont ils ont dénoncé le moindre geste et la moindre parole avec délice, Nicolas Sarkozy.

Après avoir donné  l’autruche comme modèle à des millions de Français ravis d’y croire (comme le ravi de la crèche) , les socialistes aujourd’hui au pouvoir sentent bien que le principe de réalité de l’économie va faire échouer leurs lubies et mettre le pays par terre. Repousser les réformes nécessaires comme les retraites que Nicolas Sarkozy avait entreprises, revient à ne pas s’attaquer de front aux déficits de l’Etat et des régimes sociaux, ils préfèrent céder à leurs vieilles lunes , en engageant des milliers de fonctionnaires. Cocktail détonnant qu’observent pour le moment encore avec patience agences de notation et prêteurs internationaux. Jusqu’à ce qu’ils sifflent la fin de la partie des taux d’intérêt proches de zéro pour la France, qui se rapproche inexorablement.

L’échec socialiste est  programmé : comment la gauche qui a nié la crise pendant des années et dénoncé l’économie de marché pourrait elle prétendre la réformer ? Car l’extrême gauche  constitue une bonne partie du PS avec son esprit  outrancier que les dirigeants comme Hollande ont soigneusement évité de combattre dans des synthèses absurdes dont les socialistes ont le secret.

Alors au gouvernement, la diversion est toute trouvée : on fait dans le sociétal pour montrer à l’extrême gauche et aux Verts que le PS au pouvoir c’est bien la gauche!

C’est ainsi que le mariage homosexuel  voit s’engouffrer les plus délirantes des revendications d’une ultra minorité agissante : la PMA et les locations de ventres pour les femmes dont Pierre Bergé vient de nous expliquer qu’il n’était que l’équivalent ni plus ni moins pour elles que de louer leurs bras dans les usines ! Nos sectaires sont ainsi prêts à ébranler durablement les fondements de la famille en France , pour de basses raisons d’équilibre de leur coalition. Tant pis pour les enfants et la morale. Vive la marchandisation de la procréation ! Pas mal pour des marxistes !

Il est loin le temps où en 1998 la Garde des Sceaux socialiste Elisabeth Guigou affirmait la main sur le cœur face aux craintes de la droite, que jamais la réforme du PACS ne serait une réforme à double fond cachant une deuxième étape, un futur mariage gay et l’adoption par des couples homosexuels. Car disait-elle à l’Assemblée nationale lors du débat du 3 novembre 1998, « Un enfant a droit à un père et une mère, quel que soit le statut juridique du couple de ses parents. (…) Je veux être parfaitement claire : je reconnais totalement le droit de toute personne à avoir la vie sexuelle de son choix. Mais je dis avec la plus grande fermeté que ce droit ne doit pas être confondu avec un hypothétique droit à l’enfant (Applaudissements sur de nombreux bancs du groupe socialiste).Un couple, hétérosexuel ou homosexuel, n’a pas de droit à avoir un enfant en dehors de la procréation naturelle. Les lois récentes sur la procréation médicalement assistée ont tracé les limites du droit à l’enfant comme source de bonheur individuel en indiquant que les procréations médicalement assistées ont pour but de remédier à l’infertilité pathologique d’un couple composé d’un homme et d’une femme. Elles n’ont pas pour but de permettre des procréations de convenance sur la base d’un hypothétique droit à l’enfant. »

Elisabeth Guigou employait mot pour mot les arguments évidents des opposants d’aujourd’hui à cette folle loi. Flagrant délit de mensonge, ou comment les socialistes se font toujours entrainer par leurs extrêmes.

Alors parce que l’Eglise, comme d’ailleurs les autres religions,  est à la pointe du combat contre tout ce qui touche aux fondements de la société et de la famille, la modification en profondeur du mariage et de la procréation , on ressort la vieille ficelle. L’anticléricalisme primaire est ressuscité par une Cecile Duflot béate qui réclame la  réquisition des biens de l’Eglise pour loger les sans logis. Idéal pour remobiliser les troupes, et tant pis si l’Eglise fait plus pour les nécessiteux depuis des siècles que les bavardages de nos bobos.

Et après ? ils s’attaqueront aux « droits » d’une autre minorité pour accorder le droit de vote aux étrangers lors des élections locales. Là la boucle sera bouclée, avec l’avènement du communautarisme, déjà bien réveillé depuis mai dernier. Tout le monde se souvient à la Bastille de ce spectacle  des dizaines de drapeaux de toutes les nations d’Afrique et du Proche Orient, mais où l’on cherchait avec peine quelques drapeaux tricolores.

Pour les Socialistes le vote communautaire et musulman, dont François Hollande a bénéficié, est une aubaine.  C’est avec cette logique que Manuel Vals annonce un net relâchement des strictes conditions de naturalisation imposées par Nicolas Sarkozy: un examen  même rudimentaire avait été mis en place par Claude Guéant pour que les étrangers montrent au minimum leur volonté d’intégration en apprenant des bribes de la langue et de notre histoire. Au Canada, l’examen est autrement plus drastique. Mais c’est trop pour nos socialistes : il est pour eux inconvenant de stigmatiser les étrangers avec notre culture. En revanche il est urgent pour eux de faire rentrer en France des dizaines de milliers d’immigrés supplémentaires sans aucune qualification , dont on est sûr qu’ils ne trouveront aucun emploi mais qui viennent frapper au guichet de l’assistanat de la généreuse France.

Mais que va-t-il rester de notre pays dans 4 ans ? La France va-t-elle résister et supporter cela ?

2013 sera un élément de réponse majeur.

Bruno de La Palme

« 100 ans d’erreurs de la gauche française »
1912-2012, de Jaurès à Hollande – Va-t-elle recommencer ?  

 
Editeur: la Boite à Pandore
Distributeur Hachette Livre N°6562664

100 d'erreurs

Rejoignez l’Observatoire du MENSONGE dans son combat pour la France !
Avec Alexandre Goldfarb
Président Fondateur de l’Observatoire du MENSONGE

Vous aimez ? Vous transmettez !

Le Blog mode d’emploi : cliquez ICI
Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article :
Bruno de La Palme / Observatoire du mensonge

Le HIT du BLOG :

   Observatoire du MENSONGE et de la Désinformation  

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***


Faire un don pour une juste cause : le blog, c’est ICI

*****

COMMENTEZ # PARTICIPEZ !

*****

Visitez nos partenaires : CINEWIN

« 100 ans d’erreurs de la gauche française  »

L’info évitée par les médias est là sur Observatoire du MENSONGE

Vous aimez ? Vous transmettez !

  TRIBUNE LIBRE  

A Bruno de La Palme

pour son livre 100 d’erreurs de la gauche française***.

« 100 ans d’erreurs de la gauche française «  

1912-2012, de Jaurès à Hollande – Va-t-elle recommencer ?  
C’est le livre choc qui devrait faire oublier les querelles fratricides à l’UMP !

L’ouvrage égrène les « perles » cachées de la gauche depuis des décennies. 
ou comment le sectarisme  et l’idéologie ont  hélas  guidé les socialistes . 
Tous les faits sont rigoureusement exacts.

Tous les domaines sont passés en revue : Economie, fiscalité avec l’affaire des pigeons, politique étrangère , immigration et insécurité, il montre comment les socialistes ont abordé dans l’histoire ces problèmes aveuglés par leur idéologie marxiste et donc totalement déconnectés de la réalité. 

Vous découvrirez entres autres que si Jaurès n’avait pas été assassiné le 31 juillet 1914, il aurait été jeté en prison sous 48H car il voulait organiser la  grève générale contre la guerre, ce qui aurait risqué d’entraîner l’effondrement de la France au moment où  les armées de Guillaume II était sur le point de nous attaquer.

Vous verrez aussi comment les socialistes ont tout fait, heureusement sans y parvenir,  pour barrer la route à Clémenceau fin 1917, venu sauver la patrie en danger à l’appel du Président Poincaré.

Vous découvrirez que le mythe de la gauche dans la résistance et de la droite à Vichy est une imposture.

La SFIO était massivement à Vichy C’est la Chambre du Front populaire qui a donné les pleins pouvoirs à Pétain, tandis que les premiers résistants sont bien des nationalistes.

Quant au mythe de la vilaine droite qui colonialise alors que la gauche s’y oppose, cette autre imposture vole en éclats dans le livre car c’est rigoureusement l’inverse.

Vous découvrirez que le magistère moral de la gauche –ils sont très habiles pour cela- a réussi à nous imposer sa vision de l’histoire, une légende qui ne résiste pas à l’examen des faits.

Vont-ils enfin changer à l’épreuve des faits et de la crise ? Il est permis d’en douter après avoir nié cette crise pendant des années.

Comment ceux qui crient leur haine des patrons, des riches et des entreprises depuis des décennies, préférant la création de dizaines de milliers de fonctionnaires -1,5 Million et demi de plus depuis 1981 grâce à Mitterrand et Jospin- pourraient ils comprendre quoi que ce soit à l’économie moderne ?

Et s’ils commencent à apercevoir un coin de vérité, les militants s’empressent de leur faire rectifier le tir. Pas de choc de compétitivité le mot pourrait blesser à gauche, alors on parle de trajectoire.

Leur suffisance est à la hauteur de leur incapacité.

Hollande gère la France comme un congrès du Parti socialiste en arbitrant  entre les différents courants, les encombrants alliés Verts et Mélenchon-Robespierre en embuscade.

Au secours ! Et pendant ce temps la France et son économie vont finir à terre..

« 100 ans d’erreurs de la gauche française «   est sorti mi septembre et est déjà en réimpression.

Le livre, dont aucun média ne parle, se vend par le bouche à oreille…c’est bien la preuve de l’attente du public face à la calamiteuse gestion des socialistes. 
La prise de conscience de la gravité de la situation de notre pays et de l’incapacité d’une gauche idéologique et irréaliste fait le reste…

Les médias boycottent ce livre.
Merci de le soutenir et d’en parler !
Editions: la boîte à Pandore
Distribution Hachette Livre. 
RDV sur la page FB:

https://www.facebook.com/100AnsDerreursDeLaGaucheFrancaise

Bruno de La Palme

Réalisateur

MAB Production / Les Films du Grillon

91 rue du Faubourg St Honoré

75 008 Paris

Tél: 01 82 09 12 86

Email : b.delapalme@filmsdugrillon.com

Site : www.filmsdugrillon.com

« 100 ans d’erreurs de la gauche française ».  

« 100 ans d’erreurs de la gauche française »Editeur: la Boite à PandoreDistributeur Hachette Livre N°6562664

ISBN : 978-2-87557-010-9

Page Facebook : 100 ans d’erreurs de la gauche française. 
Twitter: @bruno_delapalme

Les derniers articles publiés :

(en cliquant sur le titre)

  Articles les plus lus  :  

La cigale et la fourmi version 2012

2034 l’année où…

UN JOUR, LA NUIT ! !

Pour savoir comment le Blog ça marche cliquez ICI

Devenez « suiveur » de

l’Observatoire du MENSONGE et de la Désinformation…

    PARTICIPEZ  

Faîtes un don pour une juste cause (Le Blog) en cliquant ICI

  Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article :
Alexandre Goldfarb pour http://www.observatoiredumensonge.wordpress.com/

*** Ce livre est bien entendu « censuré ».

Docteur François et Mister Hollande

L’info évitée par les médias est là sur Observatoire du MENSONGE

Docteur François et Mister Hollande !

Qui croire ? Docteur François qui le mardi assure à la communauté juive qu’elle sera en sécurité ou Mister Hollande qui part en fin de semaine au Liban puis en Arabie Saoudite pour se prosterner devant les islamistes? Sans oublier son voyage emprunt « de nostalgie » en Algérie maintenant…

Arabie Saoudite  qui est fortement soupçonnée de financer et de diriger le terrorisme anti occidental de par le monde… Arabie Saoudite ou se balader avec une bible est un acte puni par la loi.

Je comprends parfaitement que les juifs français croient plus par peur que pour d’autres raisons toutes les paroles rassurantes.
Mais quand même depuis plus de 30 ans et l’attentat sous Giscard et Barre contre la synagogue de la rue Copernic à Paris, comment pourrait-on croire des politiques qui n’ont jamais rien fait contre le terrorisme antiJuif ?
C’est strictement impossible.
On ne peut pas continuer à se voiler la face ainsi. A vivre dans le déni de la réalité et de la vérité, même si elles vous déplaisent. La désinformation en continu est un crime contre l’humanité qui a déjà eu lieu sous Staline et Hitler, pour ne citer que les deux socialistes les plus connus pour leurs crimes contre l’Humanité.

Le discours du Docteur François à Toulouse est une véritable honte car qu’a fait le nouveau gouvernement depuis l’élection de Mister Hollande ? Du blabla et rien; Les actes antiJuif en France ont depuis cette élection véritablement explosé. Il suffit d’aller regarder le site qui les comptabilise : http://www.sosantisemitisme.org

La peur n’évitera jamais le danger et plus nous continuerons à mentir, à nous mentir, plus la situation sera dramatique. C’est d’une telle évidence et d’une telle banalité que c’en est désespérant.

Le boulet de la gauche française.

De 1939 à juin 1941, la gauche française est pacifiste et collaborationniste de fait, puis l’URSS de Staline entre en guerre contre les allemands et là tout bascule pour la gauche française, y compris bien sûr les communistes.
Cette époque trouble et troublée, la gauche veut l’oublier à tous prix.

C’est son boulet.

Heureusement les gens ne sont pas regardants.
Il a été admis une fois pour toutes que la gauche et principalement les communistes étaient la résistance en France.
Que les autres ne pouvaient pas l’être.
Ce qui est faux est devenu une vérité officielle.
Des années de mensonges et de trahisons en tous genres.

Mais nous avons un bon proverbe français qui dit « chassez le naturel, il revient au galop. »

Les documents prouvent pourtant cette période où la gauche française était pro allemande, pro national-socialiste et du coup pro nazie… Mais qui va les lire ? Qui veut même en entendre parler ?

La France renoue avec son passé le plus triste et le plus pourri : la haine du juif… Cela a commencé par une phrase du Général de Gaulle sur « le Peuple sûr de lui et dominateur » pour s’étendre grâce à la gauche française proudhonienne et marxiste donc antijuive… Mais chut ! Car taxer la gauche de raciste, ce n’est pas bien du tout et interdit.

Qui nous attaque le plus sous le prétexte d’être « sioniste » ?
C’est quand même la gauche. Il faut le dire, le claironner et arrêter de vivre avec une pendule en panne en guise de référence historique.
Une gauche pourtant bien bourgeoise et bien capitaliste avec ses leaders membres de clubs privés et huppés. En disant cela je ne cherche pas à nier la réalité de l’antijuif  provenant de l’extrême droite qui doit à peine représenter 1% en France.
Ce qui me navre quand même le plus c’est parmi ces antijuifs déguisés en antisionistes d’y retrouver quelques juifs dont le rôle de renégats est abject. Quelle honte!
Là-aussi, c’est un tabou que j’ai brisé depuis 1973 et la guerre de Kippour en France.
Pourquoi devrions-nous leur laisser impunément la parole sans répondre ?
Pourquoi ces juifs de la honte pourraient raconter des saloperies et être antijuif pardon antisioniste, quel paradoxe, et nous nous taire ?

Maintenant son Ministre de l’Intérieur que tout le monde encense est le roi des déclarations mais qu’a-t-il fait de concret ?

Le problème de tout ce blabla est OU SONT LES ACTES : il n’y en a pas, il n’y en a jamais !

Se battre pour ce qui est juste vaut tout le reste… »
HOLLYLAND©, ton univers impitoyable…
Les médias sont les complices de cette idéologie foireuse.
Je résiste et vous ?
Alexandre Goldfarb

Pour copier et transmettre ce  texte, indiquez obligatoirement le copyright ci-dessous:
Copyright Alexandre Goldfarb pour https://observatoiredumensonge.wordpress.com/

Un petit don pour aider le Blog alors cliquez ICI

Vous aimez ? Vous transmettez !

OSEZ et devenez « suiveur » de

l’Observatoire du MENSONGE et de la Désinformation – Merci !

Articles recommandés :

Tour d’ivoire

Tour d’ivoire.

 par Alexandre Goldfarb

Ce qui est navrant dans notre système social et économique, c’est qu’il a échoué.

Ce qui est grave dans notre mode pensée, c’est qu’il n’y aucune place pour le changer.

Avec la sempiternelle phrase : » c’est pas mieux ailleurs », la société française n’avance plus, pire elle recule.

On nous dit souvent aussi, genre impuissance totale, « si on pouvait mieux, cela se saurait ».

Ces deux phrases cautionnent l’immobilisme des politiques et le coulage de la France.

Le point commun de tous, je dis bien tous, nos politiques c’est la taxe.

Dès qu’ils le peuvent, ils l’augmentent ici et là.

C’est hérétique. C’est un non sens absolu.

Les deux problèmes identifiés de notre société qui causent tous les autres sont liés : chômage et insécurité.

La droite au pouvoir depuis 11 ans n’a pas compris cela et elle continue à nous regarder depuis sa tour d’ivoire.

Aucun renouveau ne pointe à l’horizon.

J’aurais espéré comme tant de mes compatriotes que la défaite de mai 2012 lui inspire une volonté nouvelle, un nouveau programme et surtout une ouverture d’esprit.

Mais comme sœur Anne, je n’ai rien vu venir.

La droite s’accroche désespérément sur son néant et ses chimères.

Elle ne comprend pas et elle ne cherche surtout pas à comprendre, ce qui rend impossible toute innovation.

Je ne sais pas si Marine Le Pen a fait cette analyse mais elle peut espérer se comparer à Newton attendant que la pomme tombe pour la ramasser. Encore faudrait-il qu’elle y travaille…

Parce que cette UMP, que ce soit avec Copé ou Fillon, est cuite, finie, hors d’âge.

Union Mal Partie, tel est le nom que reflète aujourd’hui l’ex parti majoritaire de France.

Une droite, celle en tous cas que représente aujourd’hui l’UMP, poussive, poussiéreuse et malheureusement imbue.

Les grands virages politiques sont là.

Ni l’UMP ni le PS ne semblent devoir les prendre.

Pourquoi ?

Simplement par habitude de ne pas se remettre en cause, par laxisme et parce que ces partis ne croient pas au changement d’une manière générale.

L’UMP est en voie de disparition pour trois raisons :

1/- elle est incapable de se remettre en cause

2/- ses cadres sont pédants,

3/- elle vit dans sa tour d’ivoire.

Son futur risque d’être pénible car je ne vois pas comment elle peut à ce rythme et sans rien proposer remonter sa pente.

D’ailleurs la preuve en est car Copé, injoignable, qui ne répond jamais, va se prendre une sévère défaite aux élections de l’UMP et va perdre contre le pire des candidats que la droite pouvait avoir : Fillon! Les socialistes peuvent déjà s’en réjouir car cela va leur permettre un second mandat.

Or nous sommes dans un monde qui évolue sans cesse et où les acquis fondent comme neige au soleil.

Vous pouvez toujours leur écrire, ils ne daignent jamais vous répondre. J’ai quand même commis deux lettres ouvertes au Secrétaire Général, envoyées directement sur son mail et pas même un simple accusé de réception par politesse. Alors que Sarkozy m’a toujours répondu.

Ce mouvement, l’UMP, est devenu impersonnel, loin du peuple, snob.

Pour avoir été à plusieurs reprises à son siège, je peux vous confirmer que ce n’est pas qu’une impression mais hélas une certitude.

La gauche ne pose pas tous ses problèmes car elle vit dans son dogme qui l’empêche d’office de gouverner intelligemment.

Là où il fallait avoir le courage de rompre la politique de la droite molle, la gauche l’amplifie.

Il fallait détaxer le travail, seul moyen de créer de l’emploi.

La gauche a préféré le taxer lourdement, empêchant d’office toute relance du pouvoir d’achat en plus.

C’est ainsi.

Imaginez une boutique dans laquelle vous rentrez et où les vendeurs sont si peu à l’écoute, si peu aimables que vous n’avez plus qu’une envie, c’est en sortir.

Vous êtes à l’UMP.

Imaginez une échoppe faite de bric à brac et tenue par des vieux pas plus aimables d’ailleurs que les vendeurs de la boutique.

Vous êtes bien chez les socialistes.

Dans les deux cas, le maître mot c’est l’immobilisme, le refus d’essayer et le manque d’imagination.

La gauche manie mieux les mots que la droite et elle a su emprisonner cette dernière dans des pièges classiques : la peur étant le maître mot.

La gauche n’hésite pas pour sa cause dogmatique et sclérosée a inventer de nouveaux mots comme, celui-là je l’adore, « droitisation ».

La droite, non mais vous vous rendez compte, se « droitise ».

Les médias aux ordres, qui entre parenthèse ne font plus leur métier originel qui consiste à informer, sont les relais des socialistes en toute impartialité.

On sort les gros canons et on envoie du lourd et Oh surprise, cela fonctionne puisque les gogos ont choisi la gauche pour achever la France.

En fait les politiques et les médias et aussi quelques privilégiés vivent en cercle fermé.

Le roi est mort mais la cour est vivante.

Innover est tabou dans ce milieu.

Pour l’élection présidentielle, j’ai lu les professions de foi des 10 candidats, je sais c’est courageux, et aucun n’a fait des propositions contraires à l’habitude…

Tous se servent de l’Etat pour alourdir la taxe.

Leur seul moyen est là.

Nous sommes dans un pays où l’évidence n’est pas un signe de bonne santé mentale.

L’aliénation étant totale, puisque par un décret de la pensée unique, il a été dit et redit qu’il n’existait pas d’autres moyens de nous gouverner.

Alors nos politiques continuent dans une voie sans issue.

Voie fatale puisqu’elle est incapable de créer des emplois et d’assurer la sécurité des personnes et des biens.

Notre société décadente et obsolète va ressembler d’ici peu au Far West. Il faudra sortir avec son colt pour y survivre.

Le monde occidental a déraillé.

Dans leur tour d’ivoire, nos dirigeants font comme si rien n’avait changé.

Ils sont contents de leur politique stupide et catastrophique.

Aucun sauf peut-être, il y a quelques années, Alain Madelin, n’a seulement accepter une autre voie pour gouverner.

Nous, les veaux de France, nous sommes fatalistes et nous attendons gentiment la mise à mort.

Notre amnésie est salutaire pour nos politiques et tant que ce mode de pensée régira la France, la France sera fichue.

L’isolement intellectuel et humain de nos politiques est tel que notre avenir est derrière nous.

A l’horizon, je ne vois rien qui puisse apporter de bonnes nouvelles.

On ne change pas une équipe qui perd en France.

Un sujet tabou le démontre chaque jour : l’Islam.

La France est laïque, c’est même écrit dans sa Constitution.

Mais rien n’est trop beau pour faire plaisir ici aux islamistes.

Ils peuvent imposer leurs règles religieuses, c’est normal.

Nous leurs construisons des mosquées avec des financement publics et quasiment gracieux, c’est normal. En général le terrain est donné pour un Euro symbolique…

D’ailleurs l’Etat laïc c’est la séparation de l’église et de l’état.

Rien n’a été dit sur la séparation de l’Etat et de la mosquée…

Dans des écoles de la République laïque, des vestiaires spécifiques ont été construits, des repas spécifiques sont servis.

Dans des piscines municipales, des horaires sont réservés aux islamistes.

Dans la rue, alors que la burqa, pudiquement appelée ici le voile intégral, rien à voir avec le casque du même nom, a été interdite mais cela n’empêche pas d’en voir plein.

La violence et le racket à l’école dénoncée dès juin 2004 par le rapport OBIN enterré par le ministre de l’époque, un certain François F….., alors que ce rapport dénonçait un état de faits qui n’a cessé d’empirer depuis. Imaginez ce que nous aurions pu éviter si les politiques en charge du pays avaient alors réagi et agi.

A quand en France, la police religieuse pour vérifier que la charia est bien appliquée ?

Le Maire de Paris organise chaque année aux frais de ses administrés, la fête de la fin du Ramadan.

Il ne fait rien pour les autres fêtes religieuses.

Pour Ramadan, nous avons eu droit à un véritable déferlement médiatique .

Cela n’a pas lieu d’être.

Nous ne sommes plus dans un Etat laïc.

La gauche française partisane et dogmatique a empêché pendant presque quarante ans toutes les lois qui auraient permis de lutter contre le terrorisme islamiste. Sous le prétexte de l’antiracisme, la gauche française, fidèle alliée sans scrupules de la cause islamiste, a refusé de voir l’évidence et continue à la nier.

Maintenant qu’elle a tous les pouvoirs, il faut craindre le pire.

Que faudra-t-il donc pour sortir de sa torpeur le peuple français ?

Qu’une université entière saute ? Ou une maternelle ? Ou une salle de spectacles ? Ou un marché ? Ou le tout ?

Cela s’est déjà produit dans d’autres pays.

Avec les mêmes terroristes : les assassins islamistes.

Du même acabit que celui qui a assassiné des enfants et des soldats français à Toulouse.

Les belles paroles des uns et des autres sont dépassées.

La France charitable n’a plus les moyens de l’être et ne veut plus rien dire.

Aucun pays au monde, je dis bien aucun pays, n’a toléré ce que la France a toléré : des étrangers qui viennent cracher tous les jours sur nous les français. Ils n’ont même pas la reconnaissance de ce que la France leur donne.

On lit et on entend un peu partout que le problème islamiste en France serait le fait du conflit israélo-palestinien.

Mais quel est le rapport avec la France ? Je ne vois pas bien.

Ici ce n’est pas Israël ni un pays de juifs, ici c’est la France.

Vous savez une nation qui a une longue et grande histoire.

Je ne vois pas en quoi un conflit lointain pourrait être la cause de l’islamisme en France même en cherchant bien. Cet amalgame typiquement raciste sert d’alibi à toutes les exactions et drames futurs.

Serions-nous aussi stupides pour accepter cette explication ?

Explication 100% de gauche, reprise d’ailleurs dans le dossier du Nouvel Obs sur « l’antisémitisme : ce que l’on ne veut pas dire » du 5 juillet 2012. Pour la gauche, il ne fait aucun doute que la cause de cet antisémitisme islamiste en France est uniquement lié au social et à Israël. Vous savez le fameux ascenseur social laissé en panne sous la droite et que la gauche va réparer…

Dont acte.

Ce qui est tout simplement une excuse alors inacceptable dans une République supposée laïque.

Cerise sur le cake, pour la gauche et je cite « l’antisémitisme de l’extrême droite est plus organisé » et plus loin « celui des banlieues semble plus spontané, non prémédité ». C’est d’ailleurs pourquoi dans les manifestations islamistes en France, les gens crient « mort aux juifs » parce que justement, ils n’ont pas eu le temps de s’organiser.

Je ne savais pas qu’il existait des catégories de racistes avec sans doute aussi des degrés: plus hypocrite, tu meurs.

Parce que, il faut quand même le dire, la gauche antisioniste a souvent dérapé vers l’antijudaïsme.

Je sais que ce sujet est délicat mais il est bien réel.

Certaines déclarations de « Moi Je » depuis 2007 sont clairement antisionistes…

La gauche parée de ses atours antiracistes n’est pas dans cette affaire innocente et son dogmatisme marxiste pue le racisme à plein nez.

Certes le tout est enrobé dans du papier rose apaisant mais cela reste quand même du racisme.

De nos jours tout est possible malheureusement.

Ainsi les européens refusent l’évidence que l’Iran fabrique bel et bien une bombe pour la faire sauter un jour et non pas pour la ranger dans un musée.

Ainsi les européens ne veulent pas voir dans le Hezbollah une organisation terroriste qui a pourtant assassiner des soldats de l’ONU.

Au nom de l’Islam, on tue des bébés, des enfants n’importe où dans le monde et l’Occident hébété, paralysé regarde ces meurtres en direct.

Drôle de monde quand même !

#######################################################

Les médias tronquent la réalité au profit de l’idéologie et je trouve cela proprement scandaleux, surtout au pris où les journalistes sont payés et avec les avantages fiscaux qu’ils ont.

Cela ne peut pas continuer, nos politiciens parlent et parlent mais n’agissent jamais !

Il y a des mots comme cela qui bercent les gogos :

résistant, envahisseur  ou occupant, raciste  solidarité, partage  rassemblement, dans le haut de gamme, vous avez aussi réactionnaire, fasciste, nazi.

Vous êtes sûr qu’ils fonctionnent à cent pour cent. Essayez c’est super simple.

C’est extra chantait Léo Ferré.

C’est extra de nous prendre pour des couillons…

C’est pourquoi j’ai créé LDP – La Droite Paritaire – que je vous invite à soutenir.

 La vérité est une délicieuse plante qui ne pousse pas toujours comme on voudrait©.

La vérité est une délicieuse plante qui ne pousse pas toujours comme on voudrait©. ©Alexandre Goldfarb,  septembre 2001.

A lire :

Liste des méprisants
LDP – La Droite Paritaire
FIL INFO LDP
Ami, entends-tu la droite ?

Aux larmes citoyens – suite –

Demain, nous pourrons chanter « ne m’appelez plus France parce que la France m’a laissé tomber » (Paroles de la célèbre chanson de Michel Sardou à propos du bateau France).

Ce soir, je suis triste pour la France. Cette France dont l’histoire a basculé chaque jour depuis plus de quarante  ans vers sa propre dénationalisation.

Cette France qui pour ne pas être traitée de raciste a renoncé à sa propre façon de vivre.

Cette France qui accepte que ses enfants et ses soldats soient assassinés.

Cette France compromise par ses décisions d’adouber en son sein l’islamisme.

Cette France qui fait semblant de découvrir que le mal existe sur son territoire mais qui pendant plus de quarante ans l’a laissé se développer à sa guise.

Cette France  a failli  dramatiquement avec ses décisions aberrantes contre les français au profit d’immigrés qui refusent absolument de s’intégrer.

Cette France, enfin qui croyant prendre de bonnes initiatives pour accueillir les immigrés, a en fait laissé s’installer une autre culture et un autre mode vie. Lesquels sont en passe de régner sur tous les français.

Les médias, les associations et les politiques qui aveuglément n’ont jamais voulu reconnaître qu’ils s’étaient trompés sur cette question fondamentale de l’immigration islamiste, ils portent toute la responsabilité de notre non futur en tant que français.

Qu’ils ne se fassent aucune illusion sur l’avenir car ils ont laissé entrer  cette déferlante islamiste sans un seul instant remettre en cause leurs mauvais choix.

Ils n’ont même pas vu le refus et le déni total des islamistes à leur égard qui sont là pour conquérir la France.

Je me souviens en 1980 que Thierry Le Luron disait dans son spectacle : « La France est le seul pays arabe qui n’est pas en guerre contre Israel ». Cette phrase prémonitoire est devenue fausse avec le temps.

La France a abandonné sa propre identité pour ne rien avoir de positif en échange.

C’est d’une rare stupidité.

Pourquoi devrions-nous accepter leur mode de vie et de pensée chez nous ?

Pendant quarante ans, la Gauche, qui se voulait et se veut toujours à l’avant garde de ce mouvement pacifiste, baba cool et antiraciste, la Gauche donc s’est montrée complice et irresponsable.

Elle a adoubé un mouvement sectaire et raciste sur son propre territoire.

Sous le prétexte fallacieux de l’antiracisme à n’importe quel prix, la Gauche a imposé sa vision passéiste à tout le peuple français.

Dans ces conditions donner le droit de vote aux étrangers n’est pas anodin.

Car, contrairement au verbiage à la noix de cette Gauche soi disant antiraciste, le droit de vote qui amène à pouvoir voter pour élire le maire dans sa ville est l’ouverture qui permettra aux islamistes de venir au pouvoir en douceur.

C’est exactement le processus suivi partout dans les pays arabes où Les Frères musulmans s’emparent du pouvoir presque pacifiquement, si on oublie les émeutes sanglantes et les soulèvements ou les guerres civiles du fameux printemps arabe… Ciomme ici nous l’avons fait.

Je considère ahurissant, qu’en France, il soit de bon ton d’être anti-blanc et anti-français!

Je trouve incompréhensible qu’un pays, la France, puisse refuser sa propre Histoire.

Beaucoup d’arabes souffrent en silence de voir les islamistes leur imposer un système archaïque basé sur la violence et la haine, le racket et la peur.

Les derniers événements qui ont été dramatiques sont, osons le dire, le résultat de tout ce laxisme, de toute cette complicité et de tous ces gâchis engendrés par une pensée unique et inique des décideurs. Certes ils ont profité de la grande faiblesse des français qui sont demeurés apathiques et tétanisés.

Ah quand un bon antijuif bien à l’extrême droite dessinait une croix gammée, nous avions immédiatement le droit à la levée des boucliers des pleureuses professionnelles comme ces associations qui aujourd’hui sont étrangement silencieuses.

Comment accepter comme argument que l’on puisse tuer ici sur notre sol des enfants parce qu’ils seraient de par leur origine religieuse complices d’un pays du Moyen-Orient en guerre contre ses voisins arabes.

Est-ce seulement prononçable ?

La Gauche l’a accepté pendant quarante ans et combien de fois j’ai du entendre : « toute cette violence est liée aux territoires occupés ». Combien de juifs de gauche, complices de cette ignominie, aujourd’hui encore, défendent l’indéfendable.

  • NON un enfant assassiné n’appartient plus à aucune cause!

Le silence actuel de nos politiques, de nos médias et des associations soi disant antiracistes est proprement intolérable.

Il ne peut y avoir deux poids et deux mesures.

On nous a bassiné pendant des années que l’immigration, traduisez l’immigration islamiste, était une chance pour la France. Alors si cette chance c’est bientôt de ne plus pouvoir circuler librement en France, il vaut mieux y renoncé définitivement.

LA FRANCE EN 2012.

Nous subissons depuis quarante ans un régime de terreur verbale qui a voulu nous faire croire à ses mensonges.

Nos politiques, nos médias et tous les défenseurs de cette immigration-là sont COUPABLES ET RESPONSABLES.

Ils ont supprimé  l’avenir de nos enfants.

dernier exemple en date: le ministre de l’Intérieur Monsieur Valls inaugure ce 6 juillet une mosquée à Cergy (95) en grandes pompes et déclare que s’attaquer à l’Islam c’est s’attaquer à la République. Il sort de ses prérogatives et surtout il va à l’encontre de nos fameux principes laïcs et républicains. Cela est un véritable déni de la République française et un choix partisan qui a le mérite d’être clair. Ne vous étonnez pas ensuite de vous réveiller un jour en djellaba et babouches avec vos enfants parlant arabe.

C’est dramatique.

Je revendique le droit d’être français en France. Et vous ?

Pour ceux qui ont compris pas besoin d’explications, pour les autres ils ne comprendront plus jamais.

Les médias sont les complices de cette idéologie foireuse.

Alexandre Goldfarb

Merci de faire suivre ce message en indiquant (copiez-le) :

Copyright: Alexandre Goldfarb pour https://observatoiredumensonge.wordpress.com/