La désinformation, c’est maintenant!

La désinformation est une gangrène qui tue les démocraties, elle crée les conditions du totalitarisme, de la pensée unique.

L’info évitée par les médias est là sur Observatoire du MENSONGE

Vous aimez ? Vous transmettez !

Un exemple qui illustre le possible

La désinformation, c’est maintenant !

En ce moment, des médias reparlent des fameuses vacances de trois jours prises par Sarkozy sur le bateau de Bolloré. Sans oublier le Fouquet’s qui est un tatouage sur le front de Sarkozy, son étoile de David.

C’est vrai que c’est plus grave que les milliards que sont en train d’engloutir les socialistes pour ne rien sauver du tout.

La fameuse relance est noyée sous un flot de taxes et d’impôts iniques et injustes qui ne servent qu’à permettre aux socialistes de mener grand train, preuves à l’appui. Dès son intronisation, « Moi Je » a fait péter les compteurs, lire ici.

Et puis voici un sondage fabuleux et tellement orienté qu’il fait penser à la propagande allemande durant la Seconde Guerre Mondiale ou à la propagande russe sous Staline. L’Etat PS se met en place doucement mais sûrement.

Dans les deux cas, il s’agit de dictatures totales.

Là où les questions sont posées de façons totalement fermées et visent à obtenir la réponse souhaitée.

Faisons simple pour démontrer cela.
Voici la question : quelle est votre couleur préférée ?
La palette des couleurs est très vaste donc le choix aussi mais alors ce ne serait pas un sondage maison. Donc il faut restreindre au maximum le choix et du coup le sondeur propose deux couleurs, disons le bleu et le rouge.
C’est à peu près le système employé par le sondeur sauf que la question est bien entendu politique.

Et la voici la question du sondage : « pensez-vous que la Droite se droitise ? » « Droitiser «  est un mot absent des dictionnaires français mais que la Gauche a créé pour expliquer que Sarkozy faisait une politique trop à droite, limite extrême droite et qu’il se rapprochait de Le Pen, crime suprême dans notre démocratie de pacotille..

Oui parce que la Gauche, elle, a le droit de pactiser avec des fascistes notoires aux idées staliniennes  mais la droite, elle, n’a pas ce droit quoiqu’il arrive.

La Droite se doit d’être la plus molle possible, la plus centriste aussi et bien sûr doit se comporter comme un bon petit fayot avec les médias.

A ce jeu de dupes, un seul perdant : c’est le français.

Un jour, du moins j’ose le croire, il va se réveiller et s’apercevoir que pendant plus de quarante ans, il s’est fait gruger, voler et prendre pour un demeuré. Depuis Giscard qui a ouvert la voie, puis le Maître de la désinformation, Mitterrand et maintenant son digne successeur « Moi je », la désinformation a été érigée en mode de fonctionnement de tous nos politiques. remarquez comme ils sont tous incapables de répondre directement à une question simple. il faut qu’ils biaisent, qu’ils répondent à côté et jamais sur le sujet. C’est un art, une habitude et même une seconde nature.

Evidemment, mais vous l’avez déjà deviné, le résultat du sondage est sans appel et condamne la « droitisation » de l’UMP.

Comme par enchantement le même sondage adoube les pires mous de la Droite, ceux qui justement ont montré allégeance à la Gauche.

Cela va de Fillon à Juppé. Ceux de la Liste des méprisants. Tout le monde le sait que l’UMP est en pleine dérive et connait un avis de tempête. ce n’est pas le débat en forme de match nul qui redore son blason.

Le premier, Fillon, qui a sabordé discrètement la campagne de la Droite pour assurer la défaite et le second, Juppé, qui trouve bien, même formidable, l’arrivée au pouvoir en Egypte d’un Président Frère Musulman. Ledit Frère Musulman qui annonce la couleur d’entrée en déclarant qu’il souhaite construire une union durable et forte avec l’Iran !

On nage quand même en plein délire en Occident et ici en France dans une euphorie absurde et malsaine.

Je ne sais pas quand le pire arrivera mais ce que je sais c’est qu’il est en route.

Il s’agit d’un problème de civilisation pur et dur.

D’un côté, les occidentaux ou blancs qui ne voient rien, ne comprennent rien et vont être anéantis.Nous ne sommes pas très loin de 2034, l’année où…

D’ailleurs et curieusement la gauche actuelle est antisémite, pardon antisioniste, et aveuglément prend position quoiqu’il arrive contre Israel, la seule démocratie du Moyen-orient. Avouons que cette attitude est étonnante pour des gens soi-disant épris de liberté et de démocratie. Leur mauvaise foi n’a pas d’égal dans cette attitude et les masques sont tombés depuis longtemps sauf, et je peux le comprendre mais pas l’admettre, que de nombreux juifs de gauche n’acceptent toujours pas cette réalité. Pourtant tellement évidente…

De l’autre, une véritable armée en croisade au nom de l’Islam qui avance vite et bien, car il faut reconnaître à ses dirigeants cette capacité et cette force politiques à s’emparer du pouvoir partout sans trop de sang versé ou du moins apparent.

Je crois que nous les occidentaux sommes victimes d’un mirage.

Mirage que nous avons appelé dans notre abrutissement « le Printemps Arabe »! Illusion d’un printemps en fait.

Mirage bourré d’illusions et de conneries.

Les populations sont placées sous le joug de dictatures islamistes et sont condamnées à un méchant retour en arrière. La charia leur est imposée par la force et sans pitié.

Lequel Islam est salué chaleureusement par nos dirigeants occidentaux qui dans leur mollesse et leur renoncement ont cédé sur tout et pour tout. Véritable crime contre l’humanité et aveuglement collectif creusent notre tombe.

Je rappelle à tout hasard un moment de notre Histoire, certes pas très glorieux, quand l’Allemagne d’Hitler a envahi la France, la grande majorité des français et plus encore de la Gauche française étaient pacifistes et ont été du côté d’Hitler en qui ils voyaient  une sérieuse garantie pour ladite paix dans le monde. Cela a quand même duré jusqu’en juin 1941 lorsque l’URSS s’est déclarée en guerre contre l’Allemagne.

On a vu ce que cette illusion foireuse a engendré.

Eternel recommencement hélas que nous sommes en train de revivre en changeant juste les acteurs.

Sincèrement à la lecture des atrocités commises par les nazis, je ne pensais pas possible que le monde puisse d’une manière ou d’une  autre revivre pareil désastre humain.

Aujourd’hui je sais que je me suis trompé.

Aujourd’hui, ce n’est qu’une question de temps.

La dialectique, les mots, est la même qu’il y a 79 ans quand Hitler s’empara légalement du pouvoir en Allemagne en 1933.

J’entends les mêmes phrases stupides que j’ai lu dans les admirables livres écrits par l’historien trop méconnu Philippe Aziz sur la collaboration française entre 1939 et 1945 (Tu trahiras sans vergogne – et – Au service de l’ennemi).

J’ai cette étrange sensation de ne pas être dépaysé, d’attendre une Nuit de Cristal ou le fameux Procès des Blouses Blanches, de savoir que cela est encore possible et réaliste.

Les gens que j’entends sur différents sujets concernant notre société ont les expressions et les certitudes qui ont mené le Monde à la folie la plus meurtrière connue à ce jour.

Mais l’être humain est ainsi fait que pour excuser l’inexcusable, il fait des comparaisons.

Certes toute mort causée par un homme sur un autre homme est regrettable.

Cependant, l’Holocauste est unique.

La solution finale prônée et quasiment achevée par le nazisme n’a pas d’équivalence connue.

Elle est et sera pour toujours inexcusable.

Donc, nous pouvions penser à juste titre qu’elle ne se reproduirait plus. Comme dit souvent « plus jamais », hélas nous nous sommes trompés.

La banalisation des faits est telle que tout devient réalisable y compris et justement le pire.

En écrivant ces lignes testament d’un monde qui se meurt, je sais que j’ennuie ou je choque ou les deux à la fois.

Je ne peux pas faire autrement.

Connaissez-vous la philologie ? C’est l’étude d’une langue, d’une civilisation par l’analyse de ses textes.

Victor Klemperer, Juif Allemand, professeur de philologie, dès l’avènement du nazisme lui a consacré une étude philologique.

Cette étude, tenue comme un journal, a révélé que Hitler serait un dangereux meurtrier et qu’il ferait un massacre des juifs.

Klemperer note jour après jour toutes les manipulations des nazis sur la langue allemande. Cette langue du Troisième Reich, Klemperer l’appelle Lingua Tertii Imperii, qu’il code pour plus de sûreté par les lettres LTI.

Klempfrer remarque que le nazisme crée plein de mots composés par exemple en utilisant le préfixe « Volk » qui signifie Peuple en français. Klemperer note que cela n’est pas innocent comme choix et vise à faire croire que le nazisme veut servir le peuple allemand. Le but est aussi de faire croire que le nazisme existe depuis longtemps. Et bien sûr qu’il défend les valeurs traditionnelles de l’Allemagne avec le fameux « Deutscland über alles » (L’Allemagne au dessus de tout).

On retrouve ici et maintenant des mots créés pour la cause comme « droitiser » et ses dérivés ou encore, j’adore, « franco-français »… Nous sommes dans la pure désinformation et nous tentons comme nous pouvons de la « réinformation« .

En outre Klemperer montre que le nazisme a cherché à asservir la langue allemande pour mieux contrôler la pensée.

D’ailleurs les nazis ont aussi pensé à créer un uniforme calqué sur ce qu’avait fait Mussolini  avec ces « chemises noires » et les nazis vont organiser de grandes réunions publiques dans des stades, les chemises seront brunes et sinistres et la main droite sera tendue en guise de salut et d’approbation.

Il semble en France que ce genre de choses soit l’apanage de Mélenchon et de son Front de Gauche qui ouvertement sur son site appelle à de grandes manifestations avec le rouge pour couleur, chemise, écharpe, polos ou autres vêtements à base de rouge.

Pour revenir à Klemperer et à son journal, il écrira avec lucidité et sans détour, jour après jour, comment le Juif sera privé de son statut d’être humain pour finir dans un four.

Ce sera la parie de son journal  intitulée « Je veux témoigner jusqu’au bout » couvrant les années 1942 à 1945 qui sera la plus bouleversante bien que la partie « mes soldats de papier » couvrant 1933 à 1941 est prémonitoire et d’une remarquable lucidité.

Klemperer se régalerait à étudier le verbiage actuel et il ne serait pas dépaysé.

Voilà j’avais à cœur d’évoquer cette triste réalité que les occidentaux englués dans la société « ultralight ©» ne veulent ni voir ni admettre.

La vérité est une délicieuse plante qui ne pousse pas toujours comme on voudrait.©

HOLLYLAND© ton univers impitoyable…
Les médias sont les complices de cette idéologie foireuse.
Je résiste et vous ?
Alexandre Goldfarb

Tous droits réservés
Merci de faire suivre ce message en indiquant (copiez-le) :
copyright: Alexandre Goldfarb pour http://observatoiredumensonge.com/

Autres copyrights :
Société « ULTRALIGHT© » ©Alexandre Goldfarb, avril 2007.
HOLLYLAND©©Alexandre Goldfarb, mai 2012.
La vérité est une délicieuse plante qui ne pousse pas toujours comme on voudrait©. ©Alexandre Goldfarb,  septembre 2001.

OSEZ et devenez « suiveur »

de l’Observatoire du MENSONGE et de la Désinformation…

  • A lire absolument :  réinformation en cliquant ICI

20 commentaires

  1. On en veux encore !!! par ici je vous place dans mes bookmarks, et vous dit a bientot.

  2. La désinformation, je suis entièrement d’accord avec vous, est une gangrène qui est permanente. Elle se développe parce que nous sommes laxistes. Il est plus facile d’accepter sans rechigner que de se battre. La peur fait le reste… Mais la peur de quoi ? de qui ? Je ne comprend pas la faiblesse humaine car de toutes façons sans se battre, sans dire ce que nous pensons: nous seront quoiqu’il arrive perdants. Alors qu’en nous battant, en nous révoltant, on l’a vu avec la résistance au nazisme, on peut gagner. Je préfères donc gagner…

  3. Hélas la vérité sort souvent du « PEUPLE » mais jamais au grand jamais des gouvernants  » (surtout ceux qui ont été élus par le peuple) Faut quand même croire que ce peuple est masochiste ! Pour ceux qui ne sauraient pas ce que veut dire le mot masochisme  » Comportement d’une personne qui cherche le plaisir dans la douleur »

  4. Une vérité qui ne doit pas vous valoir que des mais mais vous avez raison et je suis sur que de plus en plus de gens vous rejoignent. Vous le savez, je me suis mis à vos côtés dès les premiers jours et j’en suis fier. Bravo pour ce combat qui est celui de tous les français, enfin de ceux qui restent. Ce n’est ni être à gauche ou à droite encore moins au FN que de se dire français!

  5. Vous avez bien raison d’insister sur l’importance des mots. Mais n’oubliez pas d’écrire « nazi », « nazisme » en toutes lettres, soit « national-socialiste », « national-socialisme », ce sera plus clair ainsi dans l’esprit de vos lecteurs!

  6. Très surprenante cette similitude entre deux époques et très inquiétante.
    J’aimerais avoir des témoignages de personnes déjà sondées.
    Je l’ai été plusieurs fois en politique et c’était toujours 100% orienté : impossible de donner sa pensée si par exemple la personne n’était pas citée dans les possibilités. C’est quand même pourri car cela à coup sûr influence les gens.

  7. Je trouve, au contraire, qu’il faut marteler sans cesse ce passé que l’on s’est juré de ne jamais reproduire et que l’on semble si vite avoir oublié…
    Les mêmes causes produisant les mêmes effets, il est très probable que toutes les horreurs passées nous reviendront ,les conditions étant réunies.
    C’est à la population de prendre son destin en mains en ne se laissant pas manipuler comme par le passé. C’est à chacun de nous de nous opposer fermement aux incitations à rejoindre le troupeau du prêt-à-penser.
    Merci Alexandre, pour cette mise-en-garde que j’espère salutaire .

  8. j »apprécie et j’adhère généralement à tout ce que tu écris mais je pense qu’il est inutile et dangereux de rappeler le passé avec de tels textes susceptibles de donner des idées malsaines à de mauvais esprits.
    « Be carefull!!! »

Laisser un commentaire