Quel paradoxe !

L’info évitée par les médias est là sur Observatoire du MENSONGE

Quel paradoxe !

Travailler plus, c’est de la richesse et d’avantage d’emplois et  plus de compétitivité.

Cela semble incroyable mais un gouvernement de gauche va peut-être oser faire ce qu’aucun de droite n’a tenté : remettre la France dans les rails avec à nouveau la semaine de travail à 39 heures…

Là je dirai chapeau et je m’inclinerai.

Ce qui prouve bien que tout n’est qu’une question de volonté.

Volonté que la droite française n’a jamais eue.

Quel paradoxe !

Le chef du gouvernement admet que le retour aux « 39 heures payées 39 » est un thème qui « fera débat ». « Mais pourquoi pas. Il n’y a pas de sujet tabou. Je ne suis pas dogmatique », ajoute-t-il.

Rappelez-vous les 35 heures selon Madame Aubry et le Premier Ministre Jospin devaient être le remède miracle pour l’économie. Cette mesure devait créer de l’emploi… En fait elle a permis à la France de reculer partout économiquement, de créer un marasme total et surtout de développer le chômage à tout va. Je ne parle même pas du coût économique gigantesque pour les français.

Ce devait être la mesure du renouveau et en réalité cela est un gouffre humain et financier.

Je rappelle que lorsque cette brillante mesure intellectuelle a été prise, la crise existait déjà et notre économie était grippée, euphémisme, et engluée dans des problèmes de compétivité. Ce serait une ironie de l’histoire que le retour à la normale soit accompli par un socialiste là où la droite molle n’a jamais eu le courage de casser ces 35 heures sources de déclin. Car les 35 heures avaient condamné l’économie française au désastre annoncé et depuis arrivé.

En plus, soyons honnêtes, cette mesure absurde a généré une nouvelle mentalité chez les travailleurs plus enclins aux loisirs qu’au travail.

Sans oublier le coût de cette mesure qui se chiffre à des dizaines de milliards d’Euro…

Quel paradoxe !

Martine Aubry qui avait fait cette mesure inventée par Dominique Strauss-Kahn doit se dire que l’on n’est jamais trahie que par les siens. Quelle année catastrophe pour celle qui, une fois justement éliminé DSK, se voyait à l’Elysée puis faute du palais à Matignon et qui s’en est retournée penaude à Lille.
La mer politique est bien agitée et les socialistes après avoir asphyxié la France moribonde semblent désormais  prêts à tout pour naviguer sur une mer démontée.

Si Ayrault passe cette mesure, la droite sera dans une situation critique. Ce serait un coup politique de première ampleur.

Quel paradoxe !

Mais rassurez-vous Ayrault en une matinée s’est totalement contredit. Dans Le Parisien, il veut changer mais vu le tollé provoqué par sa déclaration, une heure après  il déclare sur France Info: « pas question de revenir sur les 35 heures parce que ce n’est pas la cause de nos difficultés économiques, il y en a beaucoup d’autres ».

La dernière des médias français : Ayrault est sous la menace du syndrome Cresson… Ce qui une fois traduit signifie qu’il ne devrait pas durer longtemps à Matignon. Décidément en France, personne ne veut dire la vérité notamment que cette politique ringarde se décide non pas à Matignon mais bien à l’Elysée. Ayrault n’est qu’un fusible. Prêt à sauter.

Qui a dit girouette ?

HOLLYLAND©, ton univers impitoyable…
Les médias sont les complices de cette idéologie foireuse.
Je résiste et vous ?
Alexandre Goldfarb

Pour copier et transmettre ce  texte, indiquez obligatoirement le copyright ci-dessous:
Copyright Alexandre Goldfarb pour http://observatoiredumensonge.com/

Vous aimez ? Vous transmettez !

OSEZ et devenez « suiveur »

de l’Observatoire du MENSONGE et de la Désinformation…

A lire aussi :

Le cours de fiscalité
Façon Euro
La leçon d’économie 1931
Le plan de « Moi Je »
Jusqu’où

2 commentaires

  1. Vraiment ces socialistes se croient tout permis. Ils coulent le pays et en plus voudraient qu’on les approuve et puis quoi encore. C’est une bande de nuls incapables de gérer et de relancer l’économie. On avait vu cela déjà avec l’expérience ratée de Mitterrand mais là c’est pire.

Laisser votre commentaire