Une gauche à la dérive

Une majorité de français souhaite – qu’elle que soit leur appartenance politique – avant toute chose vivre dans une France paisible, prospère, unie, fidèle à son histoire, à ses racines, pour le bien et l’avenir de chaque concitoyen.

Une majorité de français veut empêcher la France de sombrer et désire que soient défendues des valeurs telles que l’effort, la liberté, l’incorruptibilité, la moralité, le devoir, l’honnêteté.
C’est pourquoi une poignée d’entre eux a créé une association de militants :Union de la France Forte – UFF

  Tribune libre de l’UFF  

Florange : symptôme d’une gauche à la dérive !!!

L’ahurissant imbroglio gouvernemental sur la question de Florange est avant tout une trahison pour les salariés de ce site, qui vivent un drame humain et qui ont le sentiment légitime d’avoir été trompés.

Mais cette affaire révèle  également trois failles inquiétantes dans la politique du gouvernement de François Hollande :

— l’amateurisme de l’équipe gouvernementale,

— les limites des discours démagogiques face aux réalités de la crise,

— l’absence dramatique de plan et de vision crédibles  pour relancer l’économie de notre pays.

1°) Jean-Marc Ayrault et son gouvernement ont fait preuve d’un amateurisme sidérant dans ce dossier de Florange. Après des semaines d’hésitations, de fausses annonces de reprise ou de nationalisation, de luttes intestines entre Arnaud Montebourg et son Premier ministre, on croyait tenir un accord.

Et voilà qu’à peine, Jean-Marc Ayrault avait-il fini d’expliquer laborieusement devant les Français que le site de Florange était sauvé, qu’on apprenait que Mittal renonçait, au moins temporairement, à un pan entier de l’accord signé avec le gouvernement, le projet Ulcos.

Ce cafouillage n’est pas qu’une erreur de communication, il jette un doute global sur la crédibilité d’un gouvernement qui accumule les « couacs » depuis plus de 6 mois. Les rodomontades d’Arnaud Montebourg et les pantalonnades de Jean-Marc Ayrault ne peuvent tenir lieu de politique industrielle pour notre pays.

2°) La seconde faille révélée par l’affaire de Florange, c’est le double discours permanent de François Hollande. Le 24 février 2012, en campagne électorale, François Hollande se rendait à Florange et disait aux salariés : « je viens devant vous prendre des engagements […], je ne veux pas, moi, me retrouver dans la situation d’être élu sur une promesse et de ne pas revenir parce qu’elle n’aurait pas été tenue […] quand une grande firme ne veut plus d’une unité de production, elle sera obligée de la céder à un repreneur » pour qu’elle ne soit pas « démantelée ».

Cette proposition était démagogique, nous l’avions  dénoncée à l’époque.

Aujourd’hui, elle sonne comme un mensonge car Mittal veut fermer les hauts fourneaux de Florange, et François Hollande vient d’entériner cette décision malgré ses promesses d’il y a 10 mois.  François Hollande est désormais rattrapé par son cynisme de campagne et son autorité morale est discréditée.

3°) Enfin la dernière faille est aussi la plus grave : la gauche n’a pas de plan pour sortir de la crise. C’est la raison de la détresse qui gagne les Français. Les trois textes phares sur le front de l’emploi et de la compétitivité – les emplois d’avenir, qui ne sont que des emplois jeunes « redéguisés », la Banque publique d’investissement, qui est un assemblage de structures préexistantes, et le crédit d’impôt, qui n’efface pas

les hausses de taxes sur les entreprises votées depuis l’été – ne sont que des mesures de marketing qui ne sont pas de nature à inverser la courbe du chômage.

Rien dans la politique de François Hollande, qui se caractérise par l’absence de réformes de structure, ne permet d’espérer un retour de la croissance et donc de l’emploi.

Florange n’est donc pas qu’un échec ponctuel sur un dossier difficile, c’est le symptôme d’une crise beaucoup plus profonde de la politique et de la méthode de François Hollande. C’est le symptôme d’une gauche à la dérive face à laquelle l’UMP doit incarner une opposition sans concession dans l’intérêt supérieur de la France.

Tous ENSEMBLE face a la gauche !!!

    Avec l’UMP et l’UFF !!!!
PIERRE Philippe
Délégué Régional d’IDF de L’UNION DE LA FRANCE FORTEDélégué du maire d’Étampes.
Responsable UMP du canton, Membre du comité départemental 91.

UFF logo__________________________________________________

Le Gouvernement de Jean-Marc Ayrault est à la peine sur la totalité des sujets

Si le bureau politique hebdomadaire de l’UMP a évoqué la vie de notre mouvement et la nécessité d’instaurer en cette fin d’année un temps de pause, pour apaiser les divergences et construire les passerelles indispensables au rassemblement, l’actualité politique a fait également l’objet d’analyses.

Ainsi tous les parlementaires et cadres de notre famille politique participant à ce bureau politique ont appelé à la mobilisation générale, pour transformer en victoire les excellents résultats obtenus par la droite et le centre-droit au premier tour des trois élections législatives partielles et marquées par « la situation de très grande faiblesse du PS » en très net recul sur deux circonscriptions (Hauts-de-Seine et Hérault) et éliminé au premier tour dans le Val-de-Marne.

« C’est l’illustration concrète du rejet massif des électeurs pour la politique gouvernementale », remarque Jean-François Copé qui était assisté lors de ce point presse de Michèle Tabarot, secrétaire générale, et Marc Philippe Daubresse, secrétaire général-adjoint.

Les membres du bureau politique ont également marqué leur volonté de combattre le Gouvernement écolo-socialiste à la peine sur la totalité des sujets.

La catastrophique gestion de la filière acier à Florange, la confusion des genres pour le président de la République et le ministre de l’Intérieur qui s’immiscent dans des affaires privées et font pression sur un juge ou la cohérence du plan de lutte contre la pauvreté sont à nouveau des exemples concrets de l’amateurisme d’un Gouvernement qui navigue à vue.

L’effet d’annonce du plan de lutte contre la pauvreté présenté par Jean-Marc Ayrault « n’a rien à voir avec la réalité », déplore Jean-François Copé. « Ces mesures vont coûter chaque année 2,5 milliards d’euros et il n’y a aucune économie pour compenser cette augmentation très forteNous sommes déjà à 60 milliards de promesse d’économie budgétaire sauf que l’on n’a toujours pas identifié où était l’argent. Sur le fond », poursuit Jean-François Copé, « ces mesures déçoivent car on ne voit pas bien dans les faits comment elles vont apporter la réponse que l’on souhaite si ce n’est un enfermement accru dans l’assistanat des personnes concernées.

Il n’y a pas d’équilibre entre les droits et les devoirs et il n’y de politique active ni pour valoriser le travail ni pour favoriser la croissance », pointe encore Jean-François Copé.

D’autre part, les parlementaires et cadres de notre parti ont marqué leur inquiétude face aux nouvelles atteintes à la sécurité portées par la ministre de la Justice, Christiane Taubira. Elle a en effet annoncé par idéologie la suppression des tribunaux correctionnels pour les mineurs délinquants, ainsi que les peines plancher alors que le Conseil Constitutionnel avait jugé parfaitement constitutionnel ces deux dispositifs mis en place lors du quinquennat de Nicolas Sarkozy soucieux de lutter efficacement contre la délinquance. « Il y a de quoi s’inquiéter d’autant que les chiffres de la délinquance ne cessent de progresser », s’alarme Jean-François Copé.

Enfin, le président de notre famille politique a confirmé que l’UMP participerait le 13 janvier 2013 à la manifestation contre le texte de loi sur le mariage homosexuel et l’adoption, qui n’a fait l’objet d’aucune concertation digne de ce nom 

Plus qu’avant !!! Mobilisons-nous !!!!!!!!!!

PIERRE Philippe
Délégué Régional d’IDF de L’Union de la France ForteDélégué du maire d’Étampes.
Responsable UMP du canton, Membre du comité départemental 91.

 

  Les 10 articles les plus lus  :  

Le HIT du BLOG

  Observatoire du MENSONGE et de la Désinformation   

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Vos commentaires sont les bienvenus

Visitez nos partenaires : cinewin

   Faire un don pour une juste cause : le blog, c’est ICI   

  SUIVEZ ! PARTICIPEZ !  

Laisser votre commentaire