Passage en force

L’info évitée par les médias est là sur Observatoire du MENSONGE

Une majorité de français souhaite – qu’elle que soit leur appartenance politique – avant toute chose vivre dans une France paisible, prospère, unie, fidèle à son histoire, à ses racines, pour le bien et l’avenir de chaque concitoyen.
Une majorité de français veut empêcher la France de sombrer et désire que soient défendues des valeurs telles que l’effort, la liberté, l’incorruptibilité, la moralité, le devoir, l’honnêteté.
C’est pourquoi une poignée d’entre eux a créé une association de militants : 

Union de la France Forte – UFF  

   TRIBUNE LIBRE   

UFF logo
L’assistanat n’est pas la solution, c’est le problème !

Je suis très déçu du plan quinquennal contre l’exclusion présenté par Jean-Marc Ayrault, qui ne fait que reprendre les vieilles recettes inefficaces socialistes

A savoir saupoudrer une augmentation des allocations sans se préoccuper de la réinsertion des personnes

Notre devoir est de dire la vérité : l’assistanat n’est pas la solution, c’est le problème.

Quand on parle d’assistanat, nous ne visons pas les personnes concernées mais un système qui préfère l’indemnisation passive à l’aide active à l’insertion.

Les mesures annoncées entretiennent ce système alors qu’il faut rompre avec cette logique. 

La solution pour les 9 millions de personnes qui vivent en-dessous du seuil de pauvreté ce n’est pas l’augmentation des aides sociales sans contrepartie. 

A fortiori quand cette politique est financée par de la dette et des impôts supplémentaires puisque à la clef c’est moins de croissance et donc plus de pauvreté. 

Les mesures annoncées vont coûter 2,5 milliards d’euros chaque année.

C’est une augmentation de 0,4% de nos dépenses sociales.

Jean-Marc Ayrault nous explique qu’il veut faire des économies supplémentaires, mais on en est déjà à 60 milliards de promesses d’économies dont pas une seule n’est précisée, François Hollande doit nous dire dans quelle poche il compte trouver l’argent ! 

Il ne suffit pas de rajouter quelques millions d’euros, il faut réformer en profondeur notre modèle de protection sociale :

  • Parce que son financement n’est pas garanti à long terme
  • Parce qu’il ne repose pas assez sur l’équilibre droits-devoirs
  • Parce qu’il n’ouvre pas assez d’opportunités pour les « outsiders » : face à un PS qui agite l’égalité réelle, qui est en fait le faux nez de l’égalitarisme, on propose l’égalité réelle des chances. C’est-à-dire permettre à tous ceux qui « en veulent » de s’élever tout au long de la vie (éducation, entreprise, formation)
  • Parce que le premier moteur de la justice sociale c’est la croissance : avec 1% de croissance le revenu des Français double tous les 72 ans, avec 4%, il double tous les 18 ans
  • Parce que la légitimité de notre système est remise en cause par des fraudes ou des abus : les chiffres sont difficiles à établir mais des estimations plutôt basses parlent de 10 mds de fraude aux cotisations sociales et de 5 à 6 mds pour les fraudes aux prestations.

C’est inacceptable !!!!!!!!

Philippe Pierre 
Délégué Régional de l’Union de la France Forte
Délégué du maire d’Étampes
Responsable UMP du canton, Membre du comité départemental 91

__________________________________________________________________

UFF logo
La réforme des rythmes scolaires, mais ou vont nos enfants !!!!!!!

Alors que d’ici fin mars, les communes vont devoir se prononcer sur une réforme des rythmes scolaires.

Je regrette que les élus locaux n’aient été ni informés ni consultés.

Ce projet a été mal préparé et ses contours sont encore trop flous, son impact financier n’a absolument pas été évalué et a été sévèrement rétorqué par toutes les instances de concertation (comité technique ministériel, conseil supérieur de l’éducation).

Comme beaucoup d’entre vous, je m’inquiète de la faisabilité du projet en l’état, alors que nous sommes déjà pris à la gorge par la baisse annoncée des dotations de l’Etat, on peut s’interroger :

* Que se passera-t-il lorsque l’aide exceptionnelle promise pour 2013 disparaîtra ?

* Sous quelle responsabilité seront placés les enfants entre 15h30 et 16h30 ?

* Aura-t-on partout en ville comme en milieu rural, les moyens de recruter des personnels qualifiés pour les activités culturelles ou sportives annoncées ?

Le Gouvernement risque ainsi de creuser des inégalités entre les territoires au détriment du bien-être et de l’intérêt de l’enfant et un passage en force contre-productif.

Je regrette la méthode employée sur un sujet aussi fondamental.

A la précipitation, il faut privilégier l’expérimentation, la souplesse qui permet des adaptations et des choix pertinents selon les situations.

Il est fondamental que le Gouvernement s’engage à plus de concertation.

Pour réformer il faut échanger, avec l’ensemble des partenaires de l’école, mais surtout avec les représentants des collectivités qui assumeront en premier lieu la mise en œuvre.

Aujourd’hui c’est le règne de la confusion. Ce n’est pas le mois de réflexion supplémentaire accordé aux communes qui permettra de résoudre les problèmes.

L’éducation doit être la priorité et ne doit pas faire l’objet de propositions dogmatiques.

Je suis favorable à une véritable réflexion de fonds sur les rythmes scolaires. Cette question doit être partagée par tous et donner lieu à une véritable réflexion collective des enseignants, des parents, des associations, des partenaires institutionnels.

En période de crise, les communes ne peuvent supporter des transferts de charges sans compensation et ne peuvent reporter ce surcoût sur les parents.

Le projet est inachevé et ne définit pas les contenus des 45 mn par jour.Les communes risquent d’avoir un problème d’encadrement si les enseignants ne veulent pas assurer ces 45 minutes supplémentaires.

La réforme des rythmes scolaires, ce qui change pour les municipalités :

  •  Prise en charge des 45 mn supplémentaires par jour
  • ½ journée supplémentaire de cours le mercredi (ou samedi) à articuler avec le périscolaire

Bonne réflexion !!!!!!!!

Philippe Pierre
Délégué Régional de l’Union de la France Forte
Délégué du maire d’Étampes
Responsable UMP du canton, Membre du comité départemental 91
________________________________________________________________________

UFF logo Passage en force du gouvernement socialiste sur la question de la gestation pour autrui (GPA) et aussi concernant la circulaire Taubira !!!!

Le double discours est définitivement le sport favori du Gouvernement et de F. Hollande, y compris sur des questions éthiques et sociales fondamentales !

Alors même, qu’il essaie de passer sur le mariage homosexuel en ignorant les demandes d’expression publique et les Français qui protestent.

Après, avoir fait mine de noyer le débat en laissant le sujet de la procréation médicalement assistée (PMA) au Conseil National d’éthique.

Voilà que la Garde des Sceaux fait passer, dans le plus grand secret, une circulaire reconnaissant la GPA en France !

Pire, par ses consignes, Madame Taubira organise de façon méticuleuse la marchandisation transfrontalière des individus au plus grand mépris des Droits des enfants et des individus !

En plein débat parlementaire sur la loi Taubira, qui doute encore de la suite logique entre mariage pour les couples de même sexe, PMA et GPA ?

La consigne de François Hollande est bien claire : Silence radio.

* Ne rien dire aux Français.

* Ne pas débattre des sujets qui vont profondément changer notre société.

* Agir en catimini ! Avec le talent d’esquive qu’on lui reconnaît, le président de la République fait du passage en force sans concertation une façon de gouverner.

Dans une logique pseudo-progressiste devenue folle, la marchandisation du corps des femmes est en marche !

concernant la circulaire Taubira sur la GPA

Le retrait immédiat de la circulaire Taubira, qui facilite l’accès à la nationalité française pour des enfants nés à l’étranger de mère porteuse.

En effet cette circulaire outre le fait qu’elle est contraire à la jurisprudence constante de la Cour de Cassation vise à entériner la marchandisation du corps des femmes et à accepter un droit à enfant éthiquement et moralement inacceptable.

A l’heure où le gouvernement instrumentalise le mot égalité, avec cette circulaire il va légaliser une inégalité, une forme d’esclavage moderne : celui des femmes pauvres qui vendront leur ventre !A l’heure où le gouvernement indique ne pas vouloir aller au-delà du mariage concernant les couples de même sexe, cette circulaire fait éclater l’intention réelle du texte et l’hypocrisie de ses auteurs.

Les Français doivent savoir la vérité. Pierre Bergé éminent financeur du PS et instigateur du mariage pour tous avait levé le voile de l’intention en indiquant qu’il ne voyait pas « la différence entre louer ses bras et louer son ventre » !

Marre de ce double discours et de cette hypocrisie !!!!!!!!

Philippe Pierre 
Délégué Régional de l’Union de la France Forte
Délégué du maire d’Étampes
Responsable UMP du canton, Membre du comité départemental 91

 

SUIVEZ PARTICIPEZ

    Observatoire du MENSONGE et de la Désinformation   

Rejoignez l’Observatoire du MENSONGE dans son combat contre la désinformation et pour la France !

Devenez SUIVEUR, participez, commentez, écrivez mais engagez-vous…

Vous aimez : alors partagez !

#####

    BLOG, mode d’emploi, cliquez ICI   

#####

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article :  UFF – Union de la France Forte –

Le HIT du BLOG :

  1. 2034 l’année où
  2. LA CIGALE ET LA FOURMI VERSION 2012
  3. La télé pour couillons
  4. Vos gueules, les surfeurs !
  5. Lettre d’un indigné


    Réveillez-vous maintenant !    

*****

  Faire un don pour une juste cause : le blog, c’est ICI  

*****

  COMMENTEZ # PARTICIPEZ !  

*****

   Devenez partenaires du Blog   

Contacter l’Observatoire du MENSONGE: Cliquez ICI

Laisser votre commentaire