Les Etats n’ont plus d’autre ressource…

L’info évitée par les médias est là sur Observatoire du MENSONGE

A l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier.

  TRIBUNE LIBRE   


Capture d’écran 2013-04-02 à 09.25.33

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

33ruedelarepublique est un blog d’actualité qui fait une revue de presse. A des thèmes de prédilection comme la politique, la situation économique en France, en Europe et à l’international.

Les Etats n’ont plus d’autre ressource…

Titre original : Les États n’ont plus d’autre ressource que de créer de la monnaie (et donc de la dette) pour financer leurs déficits

michel santi

« Splendeurs et misères du libéralisme » de Michel Santi*

Michel Santi est l’auteur de « Splendeurs et misères du libéralisme », ouvrage dans lequel il s’interroge sur les raisons de la crise qui secoue l’Europe.

Le capitalisme est devenu pathétique

S’il est contestable de parler de “guerre des monnaies”, l’emploi de cette expression et l’usage de cette terminologie révèlent néanmoins une prise de conscience généralisée selon laquelle la dynamique du capitalisme est aujourd’hui sérieusement grippée. La parenthèse de coopération – et d’harmonie – globales est effectivement bel et bien fermée. Elle cède désormais la place à une période de fortes tensions marquée par le retour d’une compétition féroce entre nations. Et pour cause : comme la source de prospérité globale est sur le point de se tarir, les convives commencent à s’entre déchirer pour s’accaparer les dernières parts du gâteau.

La mondialisation appartient désormais au passé

La conjugaison de ces deux aubaines – délocalisations et financiarisation – permit le décrochage total des bourses. Car les flambées boursières révélèrent dès lors un univers en totale déconnexion avec l’économie réelle telle que reflétée par les statistiques officielles comme le P.I.B. ou le taux de chômage. Cet enrichissement global – et cette mondialisation heureuse – appartiennent pourtant au passé.

La quasi-totalité des nations confrontées à des dettes pharaoniques

Les ravages de la financiarisation et de ses effets les plus visibles (subprimes, crise du crédit, crise de la dette souveraine en Europe périphérique, implosion de la bulle immobilière espagnole, faillites bancaires en Irlande et en Islande, etc…) ayant par ailleurs achevé de transformer notre monde en un environnement – hostile pour le capitalisme – où la notion de profit facile est désormais à jamais éradiquée. La compétition pour attirer les capitaux se transforme donc en une guerre des tranchées, où même les États n’ont plus d’autre ressource que de créer de la monnaie (et donc de la dette) pour financer leurs déficits. L’autre bouée de sauvetage à leur disposition étant de remonter leurs taux d’intérêt afin d’attirer ces liquidités, au risque de délabrer davantage des économies mal en point et d’aggraver leurs déficits par un service de la dette ascendant.

Comme la quasi-totalité des nations de ce monde se retrouve aujourd’hui confrontée à ces dettes pharaoniques, leur unique issue consiste donc à générer des liquidités « fraîches » grâce au levier des exportations. D’où les dévaluations qui ne sont en réalité que la réponse – ou la réaction pavlovienne – à des profits et à des dettes évoluant en sens inverse. Voilà pourquoi cette « guerre des monnaies » – qui a quelque chose de pathétique et de désespéré – est appelée à perdurer, voire à s’amplifier. Voilà aussi pourquoi nous devons anticiper une situation conflictuelle à l’échelle mondiale. Même s’il est désormais évident que nos nations ont épuisé le filon de la création monétaire et de l’enrichissement par l’exportation.

*Michel Santi est un économiste franco-suisse qui conseille des banques centrales de pays émergents. Il est membre du World Economic Forum, de l’IFRI et est membre de l’O.N.G. « Finance Watch ». Il est l’auteur de l’ouvrage « Splendeurs et misères du libéralisme ».

GD/Copyright Reuters photos/

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

A suivre… En devenant « suiveur » de mon Blog.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Le sondage clic rouge

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

COMMENTEZ mieux PARTICIPEZ !

Pourquoi faire un don ? C’est ICI

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Alexandre Goldfarb pour l’Observatoiredumensonge ou http://observatoiredumensonge.com

TOP articles :

  1. Fanfan La Tulipe, le retour
  2. A quoi sert votre argent ?
  3. L’affaire Sarkozy

BLOG, mode d’emploi, cliquez ICI

*****

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE: Cliquez ICI

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

logo L D P

clic

Découvrez :

en cliquant sur l’image ci-dessous :
Blog des LOGO

11 commentaires

  1. Excellent article et bravo à cet Observ attire qui mérite le détour. Je soutiens modestement faute de moyens mais je soutiens quand même…

  2. Très bonne tribune libre comme toujours sur l’Observatoire du Mensonge : grand site que je soutiens avec plaisir et dont je partage les articles.

Laisser votre commentaire