« M’en tire »©


Un grand merci à vous tous qui avez fait le succès de l’Observatoire du MENSONGE

Le site est lu et suivi dans 132 pays…

Nos articles sont repris dans le monde entier…

De nombreuses personnalités nous lisent…

Pour une opposition constructive et réelle, le site de l’opposition au marxisme et au fascisme, ni rouge ni noir mais bleu :

L’info évitée par les médias est là sur Observatoire du MENSONGE

Vous aimez :

suivez, commentez ou souscrivez…!

guignol

  « M’en tire »©  

Par Alexandre Goldfarb

« Nous sommes à l’ère avancée du règne des « polititocards » (© Alexandre Goldfarb – 2010) et des « médiapeople© ». Un savant mélange sans autre intérêt que de nous prendre pour des cons. »

L’autre jour je rêvassais  à une affaire Cahuzac de droite.

La vérité ce n’était pas un rêve mais un cauchemar.

Nous étions sous le règne de Nicolas 1er et un de ses barons, le sieur de Guéant de Boulogne fut pris dans une tourmente à propos de sommes cachées à l’étranger. Nous étions proches de Noel et déjà les rues étaient enguirlandées.

Les médias, ces manants, vociféraient et ouvraient leurs grands titres à cette affaire. Des bruits résonnaient dans toutes les rédactions.

Vous pensez : un baron tricheur et dissimulateur à Droite, quelle aubaine.

L’opposition par la voix du Comte de Tulle, un certain François Du Pays Bas, agitait les mouchoirs rouges à l’Assemblée Nationale démontée.

Je l’entendais crier, hurler même « Nicolas savait, savait, savait… »

La Bastille bruissait des clameurs vengeresses du bon peuple parisien et les panneaux brandis comme des épées pour pourfendre les mécréants. On pouvait y lire « Nicolas démission » ou « Nicolas menteur » ou « il savait »…

Même les quelques journalistes supposés pencher à droite écrivaient qu’il fallait nettoyer les écuries de l’Elysée.

Puis Nicolas 1er s’adressa solennellement à la nation hébétée par tant d’outrages et dit en substance : « les yeux dans les yeux (c’est paraît-il la nouvelle mode pour se parler dans les salons et aussi la dernière publicité de chez Touflou) mes chers compatriotes, je vous le dis sans détour, je n’étais pas informé de cette pénible affaire qui si elle se vérifie sera traitée sans aucune faiblesse… ».

Ouf ! Les inconditionnels du petit Nicolas respiraient et répétaient partout en ville, même au Fouquet’s, généralement fréquenté par des socialistes (mais chut ! pas des vagues mêmes si un certain François M. y avait une table réservée en permanence) donc ils répétaient « nous vous l’avions bien dit que Nicolas n’était pas au courant ». Sauf qu’un Président qui ne sait jamais rien ce n’est pas vraiment positif. Affirmatif !

Les médias, eux, campaient cependant sur leur position : à savoir qu’ils considéraient mieux ils affirmaient que Nicolas forcément savait.

Le pouvoir vacillait sous les coups de boutoirs conjugués de la Gauche bien pensante à vie et des médias « je sais tout mais je ne prouve jamais rien ».

Ségolène de la Rochelle du pont de son bateau retrouvait des accents à la Robespierre et se dressait en procureur à charge contre Nicolas. Sa voix était ferme et forte pour balancer quelques banalités et heureusement le baronnet du Harlem de Désir avait retrouvé les accents de sa prime jeunesse et accusait férocement, comme s’il était logé sur place à l’Elysée, Nicolas.

Les magazines les plus connus déversaient chaque jour une information accusatrice et jouaient le rôle de l’avocat général. A croire que certains journalistes écrivaient leurs articles cachés sous le lit de Nicolas…

La Saint Nicolas, variante de la Saint Barthélemy, se préparait.

Puis ce fut le coup de tonnerre lorsque de Guéant prit la parole en ce jour sombre d’avril, un deux précisément lendemain du fameux poisson d’avril.

Il dit qu’il reconnaissait posséder  un compte caché à l’étranger… De l’argent dissimulé quoi ! Il venait de craquer et au vu des preuves apportées sur plateau devant lui par les juges, je crois qu’il ne pouvait pas faire autrement.

Le ciel noir recouvrait Paris et surtout l’Assemblée Nationale et le Palais de l’Elysée.

Les médias triomphants, sans aucune modestie, reconnaissaient à de Guéant son courage mais c’était pour juste enfoncer les clous sur la croix dévolue qu’ils préparaient depuis longtemps pour Nicolas. Ils auraient leur crucifixion, ouf !

Le Comte de Tulle, celui qui avait dit en 2010 qu’il fallait contester une mauvaise loi, jubilait genre « je vous l’avais bien dit ».

La Gauche adoptait une nouvelle ligne de conduite qui consistait à ne plus viser que Nicolas comme suprême et ultime coupable.

Le mauvais temps d’ailleurs semblait prouver qu’ils n’avaient pas tort.

L’hallali se montait depuis les grands restaurants parisiens où nos socialistes avaient leurs habitudes et où l’addition frôlait pour deux personnes un smic à chaque fois : c’est dire la ripaille et le prix des bouteilles. Mais le bon peuple ne s’intéressait pas aux excès de la Gauche mais seulement à ceux de la Droite. Le caviar n’a pas le même goût ni la même valeur selon qui le mange…

La France retenait son souffle.

Les manifestants de plus en plus nombreux avaient de nouvelles pancartes où l’on pouvait lire « Le président est corrompu et menteur » «dehors le menteur » «Nicolas le peuple aura ta peau » etc…

Que d’amabilités relayées jour et nuit par des médias enfin heureux et fiers de participer à cette curée.

Des témoins, des experts etc., lire mon texte « L’Expert… », occupaient les écrans pour dénoncer le vrai et le seul coupable : NICOLAS !!! La pluie et le mauvais temps c’était Nicolas, sorte de deus ex machina dans l’ombre et considéré comme le diable par les intellectuels en mouvement, c’est-à-dire assis.

reveil

D’un coup la sonnerie ou un bruit me réveilla.

J’étais hébété en ce lundi 17 juin 2013 où je venais d’apprendre que dans la vraie histoire, celle de Cahuzac la main dans le sac,  Alain Zabulon, le Directeur Adjoint du Cabinet du Président Hollande, venait de reconnaître officiellement que le Président Hollande savait pour Cahuzac depuis le 15 décembre 2012.

Ce que nous révélions bien avant dans « Hollande baba ».

Mais contrairement à mon rêve, rien ne se produisit.

Les médias ne reprenaient pas ou peu cette information.

L’opposition vaquait à ses problèmes internes et ni Fifi ni Coco ne vinrent dénoncer le scandale.

La Bastille restait désespérément vide au grand désespoir des fabricants de pancartes..

L’Assemblée Nationale gardait un calme serein où seuls des ronflements pouvaient se faire entendre.

Les  spécialistes du procès d’intention étaient ailleurs ou peut-être déjà en vacances.

Les grands magazines avaient bouclé leurs éditions respectives jusqu’à la Toussaint. Donc ils ne pouvaient pas écrire sur ce sujet.

En plus avec l’affaire Tapie, leurs agendas à tous étaient bourrés…

RIEN DE RIEN, LE SILENCE REGNE SUR L’INFORMATION.

Sous le règne non éclairé de la Gauche, il ne saurait être question de déranger le Président pour cela.

La mise en place « des barbelés de la pensée » pour « la France d’en bas » étaient en cours pendant que « le roi s’amuse : la France crève ! ».

La morale est que MENTIR s’écrit donc pour la Gauche « m’en tire »© et le tour est joué.

Ah si Cahuzac avait été un ministre de Droite, quel bonheur alors et là nous aurions eu droit à l’artillerie lourde. A la fête de la Droite tous les jours. A des experts et autres spécialistes et à la chasse à mort. Danton et Robespierre ressuscités par Hollande et Ayrault, la comédie française dans toute sa splendeur partisane.

Quand aux médias, ils ne relayent même plus l’information surtout si elle peut déranger François… Dimanche plusieurs milliers de personnes ont manifesté à l’arrivée du Président Hollande à la télévision M6 et pas un mot, pas une image… Sauf trois jours après quand un jeune est mis en prison pour port de teeshirt interdit… En route pour la dictature.

Pauvre France !

Dormez tranquillement, avec la Gauche vous n’aurez plus rien !!

Les médias sont les complices de cette idéologie foireuse.

HOLLYLAND © ton univers impitoyable…

 Alexandre Goldfarb

Président Fondateur de l‘Observatoire du MENSONGE

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Alexandre Goldfarb pour Observatoire du MENSONGE ou http://observatoiredumensonge.com
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © : vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.

Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.

souscri

* * * * *

* * * * *

Le TOP de

l’Observatoire du MENSONGE

  1. La France n’existe plus !
  2. Festival du MENSONGE
  3. Les barbelés de la pensée
  4. La Cigale et la Fourmi, version moderne
  5. Y a-t-il encore un Président en France ?
  6. Sarkozy un bilan qui dérange
  7. Les polititocards
  8. Quand les gros maigrissent…
  9. L’Expert, le Spécialiste, l’Observateur et le Témoin
  10. De A à Z

* * * * *

Sondage

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Plus de 50 vidéos à regarder dont certaines jamais montrées sur nos médias et c’est sur TV-MENSONGE par Observatoire du MENSONGE : un grand merci aux contributeurs !!!

TV MENSONGE

*

logo new

mode d’emploi, cliquez ICI

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE: Cliquez ICI

Pour une opposition constructive et réelle, le site de l’opposition au marxisme et au fascisme, ni rouge ni noir mais bleu :

logo Ob dum

L’info évitée par les médias est là sur Observatoire du MENSONGE

Un grand merci à vous tous qui avez fait le succès de l’Observatoire du MENSONGE

Le site est lu et suivi dans 132 pays…

Plus de CENT MILLE LECTEURS !

Nos articles sont repris dans le monde entier…

De nombreuses personnalités nous lisent…

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

logo Ob dum

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE: Cliquez ICI

21 commentaires

  1. Encore une fois l’Observatoire du mensonge tape dans le mille. J’ai transmis bien entendu. Car vous le valez bien…

    J'aime

  2. Chapeau pour votre article : j’ai vraiment adoré… Vous savez qui je suis et cela vient du coeur. Continuez votre juste cause, elle sera récompensée.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.