Les nouvelles mésaventures de la rose IV


Partagez l’information autrement avec

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

Jean-Marie Pieri est de retour plus en forme que jamais : découvrez ici en exclusivité Les nouvelles mésaventures de la rose… Un conte qui n’est pas fantastique mais bien actuel.
A l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier.

 TRIBUNE LIBRE 

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

pieri

   Les nouvelles mésaventures de la rose   

Par Jean-Marie Pieri

         CHAPITRE IV

DANSE AVEC LES BUFLES.

Par une belle journée d’hiver, le maître et son jeune disciple s’entretenaient tout en marchant dans les allées du palais.

⁃  Le maître: Inutile, mon ami, d’aller chercher bien loin dans la pampa argentine un combat de buffles, l’affaire est pliée, jamais deux sans trois, Jupiter amoureux nous a habitué à tant de frasques, de péripéties et de dénouements ahurissants que les simples mortels que nous sommes en restent marris oserai-je, mais pas pour tous!

⁃  Le jeune disciple: Avons-nous cette liberté de tout faire, de tout entreprendre, les questions, maître, me brûlent les lèvres…

⁃  Le maître: Hollywood servi en plateau repas dans chaque chaumière se renouvelle jour après jour, péripétie après péripétie, drôles et impudentes saillies des journalistes, qui savent tout et ne disent rien!

⁃  Le jeune disciple: Est-ce bien moral, maître, cette poursuite effrénée de la jouissance et des plaisirs?

⁃  Le maître sourit devant tant de naïveté et effleura l’épaule du jeune disciple.

⁃  Le maître: Les dieux de l’Olympe descendus au coeur de la cité s’encanaillent aux sein des mortelles bien fécondes!

⁃  Le jeune disciple: Et le mensonge, la dissimulation ne portent-ils pas les ferments de la haine et de la discorde?

⁃  Le maître: Certes, tôt ou tard la vérité explose et le masque fer, pardon le casque de fer tombe en plein jour, patatras, je ne suis pas fan des « DAF punk » mais j’avoue être épaté par ces dérapages!

⁃  Le jeune disciple: Je n’arrive pas à vous suivre, est-ce bien digne des dieux de se fourvoyer dans l’enfer des sens, n’est-ce pas un mauvais exemple donné au peuple?

⁃  Le maître: Mon pauvre ami!

⁃  Le jeune disciple: Admettons… la reine est morte vive la reine! Allez passons à autre chose, tournons la page au plus vite, l’affaire, drôle d’affaire est close!

⁃  Le maître: Tout à fait, pourquoi gloser à l’infini sur le sexe des anges: l’amour, la passion toujours qui n’a pas de nom, ni de limites, qui ne s’explique pas, ni propre, ni sale, tout simplement il est!

⁃  Le jeune disciple: Et la fidélité, l’attachement à la parole donnée, la confiance, l’honneur et la fierté, tout ça ne compte pas?

⁃  Le maître: La politique a ses raisons, que la raison ignore!

⁃  Le jeune disciple: Mais c’est infâme, la trahison avilit l’homme… la perversion corrompt l’âme.

⁃  Le maître:(sourire attristé) Gardons-nous bien de porter le moindre jugement préconçu sur une « love affair » depuis Romeo et Juliette l’espace des sentiments fait salle comble, pire que dans le métro aux heures de pointe.

⁃  Le jeune disciple: (avec indignation) Le sage doit-il rester indifférent à la tragédie, au malheur, au mouvement de l’âme qui combat le mal?

⁃  Le maître: Dualité éternelle qu’il convient de surmonter. L’insoutenable légèreté de l’être nous mène aux confins de l’enfer et du paradis!

⁃  Le jeune disciple: Ne pas réagir, c’est subir!

⁃  Le maître: Observe et analyse avec ton cerveau, bride ton coeur, libère-le de toute pensée fragile. Toute passion non contrôlée devient mortelle pour l’esprit!

⁃  Le jeune disciple: Que de sueur et de sang versé, que de larmes et d’encre sur le papier glacé des torchons médiatiques!

⁃  Le maître durcit le ton, puis avec un large sourire.

⁃  Le maître: Nous assistons à un vaudeville grotesque, certes, une situation inédite qui voit les cartes du château rebattues, absurdes et nunuches aventures dignes de figurer au palmarès du livre des records diront les esprits sots et malveillants dont je ne suis pas, laissons ces humbles mortels vivre leur vie si besogneuse et si courte!

⁃  Le jeune disciple: Je sens ici beaucoup de mépris et de colère rentrée!

⁃  Le maître: (il éclate de rire) Mais non, mon jeune ami, tu fais une erreur d’appréciation grossière, ta perception est totalement faussée par ton rapport à la morale! Le problème n’est pas de juger, c’est inutile, dangereux et stérile, mais d’apporter une analyse lucide et impartiale au problème posé!

⁃  Le jeune disciple: Le sage est-il condamné à vivre en dehors de la politique et à se méfier comme de la peste du politique?

⁃  Le maître: En effet, la créature reste par vocation superficielle, inconsistante et versatile.

⁃  Le jeune disciple: Est-ce bien normal? Je n’y vois qu’un asservissement dans cette normalité de pacotille!

⁃  Le maître: Tu as raison en plus d’une faiblesse contagieuse, c’est une maladie nécessaire et suffisante de l’humain qu’il convient de surmonter et qui permet au sage de savourer la liberté!

A suivre…

Jean-Marie Pieri

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur*** 

les autres chapitres  en cliquant sur leur numéro I II III

Retrouvez Les contes de la Rose en cliquant sur le numéro du chapitre :

1234 5678 9101112

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Jean-Marie Pieri pour Observatoire du MENSONGE ou http://observatoiredumensonge.com
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © : vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.
Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.

  L’article du moment : La démocrasseuse 

*** Vous aimez ? Alors partagez !!! ***

Devenez suiveur en un clic (sur le mot suivre en haut à droite ou en bas de l’écran) avec une simple adresse mail et c’est gratuit bien sûr…

Et aussi vous pouvez nous soutenir, cela fait toujours plaisir :

souscri

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de

l’Observatoire du MENSONGE

Le site est lu dans 163 pays…

Plus de CENT MILLE LECTEURS !

Des tribunes libres vraiment libres !

De nombreuses personnalités nous lisent.

mode d’emploi : cliquez ICI

logo Ob dum

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE: Cliquez ICI

Publicités

8 commentaires

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.