Les nouvelles mésaventures de la rose V


Partagez l’information autrement avec

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

Jean-Marie Pieri est de retour plus en forme que jamais : découvrez ici en exclusivité Les nouvelles mésaventures de la rose… Un conte qui n’est pas fantastique mais bien actuel.
A l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier.

 TRIBUNE LIBRE 

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

pieri

   Les nouvelles mésaventures de la rose   

Par Jean-Marie Pieri

                          CHAPITRE V                     

LES FANTASSINS DE L’INUTILE.

Le roi allongé sur son divan en cuir riait à gorge déployée en lisant le livre d’un auteur à la mode, « Les fantassins de l’inutile », quelle trouvaille, la presse piétinée dans un accès de colère jonchait le sol. Il posa le roman sur la petite table à damiers, incrustée de lamelles de nacre.

Je me suis accordé 20 minutes de détente et je n’ai pas vu le temps passer! Echapper au stress, à la solitude, à la meute des chiens!
Faire le vide, laisser cicatriser les blessures!

Le roi tout guilleret se leva pour exécuter un pas de danse, il fredonnait un passage des Noces de Figaro « non più andrai, farfallone amoroso », il tourbillonnait sur le parquet les yeux clos, « notte e giorno d’intorno girando » bras tendus pour ne pas tomber, « delle belle turbando » se jettait en avant comme pour saisir un ballon ovale « Narcisetto, Adoncino d’amor, Delle belle turbando » et il lâcha un pet d’extase.

Quelle analyse des arcanes du pouvoir, la reconquête ainsi décrite me convient, tout faire pour laminer cette opposition (pensif il scrutait la cour du palais) … Un agglomérat de petits barons sans envergure, jaloux de leurs prérogatives et bouffis d’orgueil, mais c’est vrai les miens ne valent pas mieux, avec duplicité et servilité en plus!

Par qui remplacer Premier! Un vrai casse-tête! Il faut m’en séparer, car il n’a pas le look et me porte la poisse. Le toréro m’agace, les têtes d’oeuf n’ont pas découvert l’Amérique, son petit rire grinçant le fit tousser, il adorait ses petites blagues.
Passer la vitesse supérieure, rebondir et surprendre tout le monde et aucun de ces benêts ne me convient.

Le roi perplexe se gratta le sommet du crâne, zut mes implants ne tiennent plus.

Ah, la garce… un tsunami avait dévasté son bureau: service doré, pendules, statuettes de bronze estropiées s’amoncelaient, une lampe esseulée gisait sur ce champ de bataille, victime de l’insolence d’une furie, maudite presse à scandale, il cita par ennui  » les animaux malades de la peste voulurent élire un roi » euh… oui la fiction me passionne, Machiavel est égalé! L’auteur promet… Plus facile de séduire que d’éconduire!
Décision à prendre et depuis longtemps en dépit des dangers… Son front protubérant se plissa, la colère revenait par vagues, la rage étouffait le petit homme, étirements, massages rien n’y faisait… c’était si simple, ma vie se déroulait comme sur un nuage rose, il y a eu cet incident regrettable… cette trahison impardonnable!
L’info- caniveau au concert des ânes à droite comme à gauche m’ennuie à mourir, c’est une perte de temps, assez de ragots, de rumeurs insupportables, assez de boue, je suis comme le pêcheur qui espère toujours remonter dans ses filets un trésor immense, l’idée lumineuse qui va tout changer et puis rien, le vide, la nullité affolante qui peuple mes nuits de monstres grotesques.

Impossible d’être heureux!

Hélas je ne retrouve dans ces feuilles de chou que déchets, abomination et immondices d’une vulgarité au quotidien, la trahison se vend bien au royaume de l’illusion, dans ce cloaque de l’imbécillité ordinaire!
Le déclin inéluctable d’un pays qui fut grand et considéré autrefois!
Le monstre du Loch Ness se mord la queue pour finir dans l’aquarium avec les poissons rouges- roses…
Le roi s’esclaffa de ce bon mot, s’ils savaient ces médiocres à quel point je me moque de leur idéologie surannée: éléphants, dromadaires et buffles qui me font des courbettes tout en me poignardant du regard!

La barbe, tous ces évènements m’indisposent, ma vie privée ne regarde que moi et il n’est pas question de céder, c’est une question de principe!
Nous frisons une forme de chantage de mauvais goût, le roi n’a de compte à rendre à personne, tous ces faquins, ces paltoquets et ces larbins sont à mon service!
Non mais imaginez une seconde que je réponde, ce serait me justifier et prêter le flanc à toute attaque sournoise et malveillante!

Besoin de clarification certes, toutes mes tentatives se heurtent à un mur de réprobation et il faut que cela cesse!

Stop n’y pensons plus je vais me faire du mal inutilement, envoyons au casse-pipe mes plus fidèles fantassins de la presse, militants, idéologues encartés, toujours disponibles pour rendre service au maître quelqu’il soit et surtout gagnons du temps, car l’autre l’adversaire revient et reconstitue ses réseaux d’influence!
Que faire pour le contrer, guetter l’erreur fatale pour le clouer au pilori?
Trop tôt, attendre, voir venir, savoir attendre! Tout est stratégie et l’adversaire est coriace.
Brûler mes cartouches je n’en manque pas et après changer de direction par une ouverture brutale, peut-être même dissoudre, mettre cette opposition terne dans l’embarras!

L’avenir m’appartient! Au diable les gêneurs, les fâcheux, les rigides qui nous empêchent de vivre!
Le roi souffla sur des fantômes imaginaires!
« Non più andrai, farfallone amoroso »…

Le roi: Impayable, je suis comme le pécheur qui remonte ses filets

A suivre…

Jean-Marie Pieri

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur*** 

les autres chapitres  en cliquant sur leur numéro I II IIIIV

Retrouvez Les contes de la Rose en cliquant sur le numéro du chapitre :

1234 5678 9101112

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Jean-Marie Pieri pour Observatoire du MENSONGE ou http://observatoiredumensonge.com
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © : vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Retrouvez tous nos articles sur Face Book en cliquant ICI

Vous aussi engagez-vous, c’est sans risque et gratuit !

Suivez l’Observatoire du MENSONGE

Mieux soutenez l’Observatoire du MENSONGE :

souscri

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.

L’article du moment :

Ecran de fumée

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de

l’Observatoire du MENSONGE

Le site est lu dans 163 pays…

Plus de CENT MILLE LECTEURS !

Des tribunes libres vraiment libres !

De nombreuses personnalités nous lisent.

Mode emploi Obs

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE: Cliquez ICI

10 commentaires

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.