Notre démocratie bordélique

Partagez l’information autrement avec

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

Après La démocratie confisquée, nous publions à nouveau Pierre Arrault qui évoque notre démocratie « bordélique ». A lire et à transmettre.
Ici à l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier.

  TRIBUNE LIBRE  

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

democratie france

  Notre Démocratie bordélique  

Par Pierre Arrault 

ESSAI

PROLOGUE

Croyez-vous notre Démocratie bien organisée ?

Croyez-vous démocratique notre représentation politique ?

Croyez-vous notre République bien démocratique ?

OUI ?                NON ?

         Quelle que soit votre réponse, ces quelques pages, présentées dans un ensemble de chapitres sans ordre logique vous permettront de vous rendre compte du gouffre des réformes urgentes, voire révolutionnaires, qui sont nécessaires pour retrouver notre chère France, fière de son drapeau, de son histoire, de sa langue et de sa culture dans un véritable état démocratique.

Le sommaire est présenté par ordre alphabétique des chapitres. 

Le titre de ce deuxième essai, après ‘la Démocratie Confisquée’ mérite sans doute une explication pour montrer qu’il n’y a rien de grossier dans le mot ‘’bordélique’’.

Cet adjectif est accepté comme terme plutôt familier par le petit Larousse, également par le Petit Robert,… et nous pensons qu’il décrit fort bien l’état actuel de notre société dite démocratique :

Bordélique : fortement désorganisé.

Si la démocratie représentative est la forme de l’exercice de notre souveraineté nationale, il importe que la représentation des citoyens soit fortement et justement organisée, à tous les niveaux, et que l’ensemble des organismes qui participent à son fonctionnement le soient aussi.

Nous aurons vite fait de constater de nombreuses anomalies, pérennisées depuis des décennies, accentuées depuis la mise en place de la 5ème République et  les gouvernements de gauche et aggravées encore depuis l’élection de François Hollande.

Ainsi l’ossature de notre Démocratie ‘’Bordélique’’ est simplement une suite presque ‘’bordélique’’ (elle-aussi)  de la description de nombre de ses défauts caractérisant sa forte désorganisation et ses calamiteuses conséquences. Mais cela est présenté selon l’ordre alphabétique des sujets traités. Il y aura donc des redites voulues selon les chapitres.

Ces défauts décrivent, hélas, ceux qui nous ont gouvernés depuis des lustres et, très spécifiquement, ceux qui nous gouvernent actuellement, avec parfois des idées correctives. Ainsi le terme ‘démocratie’ pourrait être très souvent remplacé par ‘’gouvernement’’

SOMMAIRE ALPHABETIQUE

1 – DEMOCRATIE ANARCHIQUE

Manque d’un pouvoir exécutif charismatique.

2 – DEMOCRATIE ‘’A-NATIONALE’’L’Internationale vaut mieux qu’un nationalisme rétro
3  – DEMOCRATIE ANTIRACISTE ?Est raciste celui qui n’est pas politiquement correct !
4 – DEMOCRATIE ‘’A-PEDAGOGIQUE’’
Instruction publique ou prétendue  Education Nationale
5 – DEMOCRATIE BROUILLONNEN’importe quoi, n’importe comment !
6 – DEMOCRATIE BUREAUCRATIQUE  Le pouvoir de la pointe BIC !
7 – DEMOCRATIE CACOPHONIQUE § CAFOUILLEUSE
Les couacs ministériels et des partis politiquesDeux pas en avant, trois ou quatre en arrière !

8 – DEMOCRATIE CHARIVARIAssourdissante pour des riens, Muette sur  les problèmes important
9 – DEMOCRATIE CLIENTELISTEJe ne favorise que ceux qui ont voté pour moi ! 10- DEMOCRATIE COMPLEXE ET ADMINISTRATIVEGrande stratification des échelons territoriauxOù Fonctionnaires et Formulaires sont rois
11 – DEMOCRATIE COMPROMISSIONAlliances, parfois illégitimes, avec des partis adverses
12- DEMOCRATIE DEPENSIERE ET GASPILLEUSEDe toute façon le ‘CON’-tribuable paiera2ème Partie
13 – DEMOCRATIE DEREGLEEPlus on modifie les règles, plus le citoyen n’y verra que du feu !
14 – DEMOCRATIE DESARMANTEBudget des Armées en déclin mais Marlborough va-t-en guerre !
15 – DEMOCRATIE DESORGANISEEQui fait quoi ? Où ? Quand ? Comment ?
16 – DEMOCRATIE  ETAT PROVIDENCELaissez-nous faire, l’ETAT résoudra vos problèmes
17 – DEMOCRATIE EMBROUILLAMINI
  Des milliers de lois, décrets, directives, règlements,… et plus de 60 codes !
Un ‘pet’ de travers et on sort une nouvelle loi !
18 – DEMOCRATIE  EXEMPLAIRE ?Beaucoup trop de politiciens ont eu affaire à la Justice !
19 – DEMOCRATIE FOIRE AUX SUBVENTIONSUn moyen efficace de ratisser des électeurs !
20 – DEMOCRATIE GABEGIEGaspillage des fonds publics21 – DEMOCRATIE HYPOCRITEDissimulation des véritables objectifs
22 – DEMOCRATIE IMMIGRATIONNISTEPortes grandes ouvertes ‘’ à la misère du monde ‘’
23 – DEMOCRATIE IMPREVOYANTELes générations futures paieront !
24 – DEMOCRATIE INCOHERENTE
Hollande va-t-en guerre3ème Partie
25 – DEMOCRATIE INCONSEQUENTELa presbytie empêche de voir à long terme
26- DEMOCRATIE INCONSTANTEOn décide puis on revient sur la décision
27 – DEMOCRATIE INCONTROLABLEMême les organes de contrôle y perdent leur latin
         28- DEMOCRATIE INJUSTEMêmes les plus pauvres doivent payer !
29 – DEMOCRATIE JUNGLE D’IMPÔTS et TAXESUn Capharnaüm de textes sans cesse modifiés  30 – DEMOCRATIE LAÏQUE, SECTAIRE ? ANTI RELIGIEUSELa Laïcité une religion ? L’Islam, une religion laïque ?    31 – DEMOCRATIE : LIBERTE D’EXPRESSION ?Comment osez-vous dire ‘censure’ ?
     32 – DEMOCRATIE MEDIA-MERDIATIQUE
 Clichés médiatico-politiques – Soumission médiatique et désinformation33 – DEMOCRATIE MENTEUSELangue de bois34 – DEMOCRATIE NEPOTIQUETant qu’à faire, que la famille en profit35 – DEMOCRATIE PAGAILLEUSEOn réforme toujours, mais cela ne fait que compliquer36 – DEMOCRATIE PAPERASSIERESuivez strictement le formulaire4ème Partie

   

37 – DEMOCRATIE POLITICIENNE ‘’PARTIS ET REVENUS’’

Les enfants prodigues de la République : le retour des castes

Politicien : vocation, métier : incompétence et baratin

Quelle est bonne la soupe !

38 – DEMOCRATIE PRODIGUE

Promotions, nominations et récompenses juteuses

39 – DEMOCRATIE PROMETTEUSE

(DEMAIN ON RASE GRATIS !)

40 – DEMOCRATIE REPRESENTATIVE ?

Voter est un devoir avant d’être un droit

La proportionnelle : une garantie constitutionnelle ?

41 – DEMOCRATIE RUINEUSE

Rien que 50 milliards d’intérêts sur la dette !

42- DEMOCRATIE  ‘’SOCIALISSIME’’

On est vraiment dans un régime national-socialiste

43 – DEMOCRATIE SOUMISE

Au syndiktat-lisme, à la repentance

44 – DEMOCRATIE TRUQUEUSE

Magouillage des circonscriptions électorales

         45 – DEMOCRATIE UTOPISTE

Incroyable mais vrai, vous aurez la Lune

 

  

1 – DEMOCRATIE ANARCHIQUE

Manque d’un pouvoir exécutif charismatique.
La démocratie représentative, telle que pratiquée en France depuis Septembre 1792 (1ère République) à notre 21ème siècle, malgré plusieurs interruptions, impériales, royales et  vichyste, a nécessité et nécessite encore plus de nos jours un pouvoir exécutif fort, charismatique et  exemplaire.
De mémoire, on n’a connu qu’un chef d’Etat Français ayant eu ce charisme : Charles De Gaulle. Des souvenirs scolaires, on ne retiendra que deux autres grands personnages de notre République : Adolphe Thiers, organisateur de la 3ème République et Georges Clémenceau : le ‘’Tigre’’.
Avoir le charisme d’un chef de démocratie ne veut pas dire :
N’avoir aucun défaut
Ne prendre que de bonnes décisions
Satisfaire tout ce que souhaite le peuple
Avoir le charisme d’un chef d’une démocratie nécessite :
Autorité naturelle,
Vie publique exemplaire, vie privée aussi car inconnue,
Compétences multiples pour négocier et convaincre,
Assumer directement ses grandes responsabilités,
Savoir déléguer, sans ingérence, à ses subordonnés,
Une franchise sans faille et sans ombre d’hypocrisie,
Absence de prise de décision clientéliste politique,
Expérience des affaires publiques ou privées,
Une communication personnelle directe et franche.

Chacun peut moduler cette description des qualités du chef de l’exécutif selon sa propre appréciation, mais nous pensons que celles-là sont essentielles. En l’absence de ces qualités, il n’y a plus de chef,  c’est l’ANARCHIE, (du grec : absence de chef).
La 4ème République française s’est caractérisée par cette anarchie en changeant trop fréquemment de gouvernement (28 gouvernements en une douzaine d’années !).
Pour la 5ème République et remédier au moins en partie à cette anarchie le Général de Gaulle a voulu une République Présidentielle, c’est à dire où le pouvoir exécutif est détenu par le président de la république qui nomme son chef de gouvernement.
Hélas dès le départ de son fondateur, la 5ème république est rapidement devenue un champ de bataille pour la conquête du pouvoir et non pour l’amélioration des conditions de vie de la population. L’accès à la représentation nationale majoritaire est le seul objectif des partis politiques qui font du clientélisme et de la magouille outrancière dans leurs actions et leurs promesses. L’héritage du gaullisme s’est pratiquement éteint avec Georges Pompidou.
Après l’absence de chefs charismatiques s’est faite sentir par les changements fréquents de premier ministre et les cohabitations.

Actuellement après un essai de reprise, tambour battant, d’un exécutif bouillonnant mais trop personnel, les médias ont convaincu le peuple de changer de chef. Nous avons hérité du ‘’soliveau’‘ de La Fontaine. N’attendons pas que la grue (l’Islam djihadiste) nous réduise à néant. Changeons de république le plus tôt possible.

Notre président, élu par défaut contre son prédécesseur et surtout, grâce aux mensonges des médias et des partis de gauche, ainsi que de ses propres mensonges et promesses délirantes, ne nous paraît pas avoir les compétences, le charisme, l’exemplarité et l’étoffe d’un chef d’état. Il se comporte effectivement comme un soliveau, chargeant les partenaires sociaux de discuter et de décider à sa place. Il est prisonnier des ‘’Syndiktat-listes’’, cancer social de notre économie ! C’est le premier pilier chancelant  de l’anarchie de notre ‘démocratie bordélique’.

Le deuxième pilier aussi peu fiable est constitué par le gouvernement ‘’exemplaire’’, désigné par le chef de l’état, en égalité numérique hommes-femmes qui n’est certes pas un critère de compétences.  Plusieurs ministres, dont le premier lui-même a eu des démêlés avec la Justice. Bel exemple d’honnêteté, garantie avec l’affaire Cahuzac qui n’a même pas été traduit devant un tribunal pour ses mensonges éhontés devant la représentation nationale !.

L’union ‘sacrée’ annoncée entre ses membres s’est vite fissurée, malgré les dénégations des intéressés (Valls – Taubira, par exemple). Il ne faut pas non plus oublier tous les couacs faits par ces ministres incompétents, désavoués du bout des lèvres, mais toujours en place.
Cécile Duflot et la dépénalisation du cannabis, puis le rappel à l’ordre de Vincent Peillon sur le même sujet,
Le nucléaire  ‘’filière d’avenir’’ de Montebourg,
Le positionnement de M. Valls sur la non opportunité du vote des étrangers non communautaires, sans compter ses voltes faces sur le problème des Roms, mais aussi son assouplissement des règles de nationalisation et des visas,
Le premier ministre, lui-même, qui annonce avant le Conseil Constitutionnel la censure de la loi sur le logement social,
L’éventuelle remise en cause des 35 heures imprudemment évoquée par J.M  Ayrault,
L’abandon du projet de récépissé lors de contrôles policiers,
La publicité à la Télévision (Cahuzac-Filipetti),
La polémique entre C. Duflot et M. Valls sur les Roms,…
On pourrait continuer encore les exemples de ce type, et ce n’est certainement pas terminé à l’approche des élections à venir. On aura sans doute l’occasion de revenir sur ce sujet.

Autre signe flagrant de cette anarchie démocratique, mais qui date de plusieurs décennies, c’est la confusion des pouvoirs : exécutif, législatif et judiciaire. Nous avons déjà étudié et dénoncé ce grave défaut permanent des pouvoirs républicains dans notre premier essai ‘’la Démocratie confisquée).
L’apparition de pseudo-pouvoirs (‘Médiacratie’, ‘Syndicratie’ notamment de la CGT)  qui interfèrent dans le bon fonctionnement d’un pouvoir déjà chancelant, ne fait qu’accroître l’anarchie du système.
On peut remarquer que notre pouvoir exécutif s’est entouré, de nombre de conseils et conseillers (les derniers probablement pour profiter du Fromage de HOLLANDE). Mais comment accepter, par exemple, en plus du CESE (Conseil Economique Social et Environnemental) avec autant de CESE Régionaux, que ce président, par défaut, réunisse en plus les partenaires sociaux pour traiter des problèmes de la compétence de cet organisme, grassement rémunéré par nos impôts.

Enfin la décentralisation administrative qui donne aux barons locaux des partis des pouvoirs exorbitants sur les mille-feuilles des collectivités territoriales de plus en plus gourmandes en croissance d’effectifs et donc fiscalement pour des réalisations somptueuses et inutiles, ne fait que confirmer cette anarchie de l’exécutif dans laquelle les citoyens sont perdus mais que les contribuables financent. Il est plus facile de proposer de réduire tel ou tel échelon des structures territoriales (les régions ou les départements), sans diminuer le nombre d’élus, voire l’augmenter, que de réduire le chômage ou aider la compétitivité des entreprises.

Alors que faire ?

Nous allons illustrer notre propos par une parabole et faire

Une COMPARAISON ou un PARALLELLE
Les héros de l’indépendance française sont trop peu nombreux dans notre histoire. Je n’en citerai que trois en exemple :
Charles  Martel contre les hordes sarrasines,
Jeanne d’Arc pour bouter les anglais hors de France,
Jean Moulin pour résister à l’invasion nazie.

Depuis près de quarante ans, la France fait l’objet d’une nouvelle invasion islamiste dévastatrice dont le premier acte correspond à la décision de Giscard d’Estaing d’accorder le droit au regroupement familial. Cette invasion islamiste, assez modérée au départ, est devenue de plus en plus insupportable grâce à la démission incompréhensible, trahison nationale, de nos gouvernants qui n’ont fait qu’ouvrir la pompe aspirante de l’immigration incontrôlée, en réinstaurant le droit du sol, en accordant de plus en plus de droits aux immigrés réguliers ou clandestins et en les abreuvant  d’une manne financière énorme et indécente payée par les impôts du contribuable. Pour exemples, l’AME, l’ATA, la CMU, la retraite sans avoir jamais cotisé, etc.

Aurons-nous le plaisir d’avoir un Jean Moulin du 21ème siècle ?
Nous avons besoin en effet d’un CNRI :
Conseil National de la Résistance contre l’Islamisme
Les islamistes eux-mêmes, tout en déclarant que l’islam est une religion de paix et d’amour, proclament le Djihad : guerre sainte que doit faire tout bon musulman contre les ‘’incroyants’’.
Nous sommes donc revenus, nous les français incroyants, à une lutte contre un envahisseur de moins en moins rampant et de plus en plus agressif. Or nous avons en France de hauts responsables politiques qui sont prêts à prostituer notre patrie pour quelques voix électorales.

Combattre l’islam et ses adeptes extrémistes n’est certes pas du racisme, puisque c’est une religion, pas une race,  qui sert de paravent à une invasion programmée et proclamée. C’est faire preuve de courage et de patriotisme !
Si, selon l’adage : comparaison n’est pas raison, on peut quand même faire un parallèle entre certaines actions ou comportements de nos dirigeants et des événements de la dernière guerre mondiale.
Le gouvernement de Vichy était un gouvernement de collaborateurs et l’on connaît le sort qui leur a été réservé à la LIBERATION. L’entrevue de Montoire-sur-le-Loir entre Pétain et Hitler, en particulier, est à rapprocher des poignées de mains et des visites à Alger de notre président ‘par défaut’ au Président BOUTEFLIKA qui réclame la repentance de la France et vient ensuite se faire soigner au Val de Grâce. L’Algérie doit 6 milliards d’euros à notre Sécurité sociale, chiffre non démenti par la ministre concernée !

Bien qu’il n’ait pas prononcé le mot repentance, F. Hollande s’est clairement excusé pour la rafle du ‘’Vel d’Hiv’’ et la manifestation sanglante du 17/10/1961, relayant ainsi, sur des sujets historiques sensibles, des déclarations antérieures de Chirac et de Sarkozy pour des raisons électoralistes.
Mais ce qui est encore plus navrant, c’est que notre président se soit entouré de nombreux conseillers d’origine maghrébine, ce qui n’est pas un défaut en soi, mais il n’y avait probablement pas de français ‘souchiens’ compétents, pendant sa campagne électorale puis après son élection. Il en a même pris trois comme ministres :
Porte-parole du gouvernement et Ministre des droits de la Femme : madame Najat Vallaud-Belkacem qui possède la double nationalité française et marocaine (ou l’inverse). C’est formidable pour le poste de porte-parole du gouvernement ! (voir chapitre Démocratie A-nationale)
Ministre de la Francophonie et Ministre des Anciens Combattants
Enfin pour des raisons purement électoralistes, notre président veut donner le droit de vote aux étrangers non communautaires ainsi Ceci équivaut à l’islamisation rapide de notre pays et sa démolition ! Briguerait-il un titre d’Emir ?
Mais il semble qu’il souhaiterait aussi accorder le droit de vote aux mineurs de plus de 16 ans. Ainsi ces jeunes pourraient voter, mais resteraient mineurs pénalement : belle source de nouveaux conflits !
De même que le gouvernement applique la rétroactivité pour imposer, au taux de 2013,  les intérêts de certains capitaux depuis 1997, il faudrait appliquer cette rétroactivité à la loi du sang, au lieu de la loi du sol, pour tous les enfants nés en France de parents étrangers, qui n’ont pas atteint l’âge de la majorité.
Enfin, sans être exhaustif, il faut supprimer le versement de toutes ces allocations qui servent d’aspirateur à l’immigration et à cette polygamie non déclarée mais réelle qui permet de vivre largement sans travailler (exemple : prestations familiales pour des enfants vivant à l’étranger si le père travaille en France: c’est la  »légalisation » implicite de la polygamie !).
A la cantine de l’école, des parents d’élèves musulmans exigent la suppression de viande porcine. La présence à la cantine scolaire n’est pas une obligation dans notre république. Les musulmans n’ont qu’à aller rechercher leurs progénitures pour les repas. Nous n’avons pas à subir leurs exigences religieuses.

Notre république se déclare laïque, comment se fait-il alors que notre président, notre premier ministre et notre ministre des cultes (ou de l’Intérieur) n’interviennent pas quand certaines municipalités, dont Paris, financent la fête de la fin du ramadan ou autorisent et favorisent financièrement la construction de mosquées ! (voir Strasbourg par exemple)
Ignorent-ils ou veulent-ils ignorer (mensonge par omission, donc bravo aux services de renseignements de M. VALLS)  que les imams, désignés et nommés sans aucun contrôle de connaissances religieuses ou linguistiques, collectent une dime perçue sur chaque kilo de bétail tué pour faire de la viande halal, et que cette dime sert d’une part à financer les mosquées mais aussi à payer quelques dizaines d’euros par mois chaque femme pour qu’elle porte le voile intégral ou leurs vêtements d’origine. Rien ne les empêche d’aller s’habiller ainsi dans leur ancien pays. C’est fou l’augmentation de femmes voilées de la tête aux pieds depuis que Marine Le Pen a dénoncé les abattoirs halals.

Enfin il serait temps, pour le président «exemplaire» que nous avons, de défendre la France, les trois couleurs de notre drapeau, de les remettre sur le site de l’Elysée, de faire intervenir les forces de l’ordre contre la présence de drapeaux algériens ou d’autres nationalités dans les manifestation publiques, contre les prières dans la rue et non pas contre les manifestants pacifiques qui n’admettent pas le mariage pour tous. Certains réclament même des droits pour les clandestins, ceux-ci n’en ont qu’un ‘repartir’.
Ce n’est pas à la France d’intégrer les étrangers, quelle que soit leur religion, c’est aux étrangers qu’il appartient de s’intégrer en acceptant notre mode de vie, notre culture, notre histoire, sinon qu’ils repartent, au lieu de nous traiter de racistes et de sales blancs.
Notre exécutif actuel n’a aucune autorité, même pour arrêter cette invasion sournoise et redresser le pays. Il est seulement le chef de l’Anarchie et déclare le 7/02/2014. que la démocratie n’est pas incompatible avec L »Islam ! (ou l’inverse). Il préfère enfumer les citoyens en voulant soi-disant réduire le nombre de régions ou de départements plutôt que de réduire réellement le chômage ou favoriser la compétitivité de nos entreprises et employeurs (gros mot socialiste). Il nous faut donc un héros du 21ème siècle qui organisera la 6ème République.

OUI, un nouveau Jean MOULIN sera le bienvenu !
à suivre

Pierre Arrault

arrault

Né en 1938 – Ancien élève de, puis professeur de ‘communication » et relations humaines à l’Ecole de l’Air – 15 ans d’armée comme officier-
Pendant 10 ans, responsable de gestion du personnel et chef des affaires sociales et ressources humaines  chez Thomson-CSF et filiale.
Ingénieur-Conseil en Recrutement et Ressources Humaines quelques années, puis Professeur de Gestion des Ressources humaines à Paris 13 et autres IUT en région parisienne pendant 10 ans, jusqu’à 65 ans.

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Pierre Arrault pour Observatoire du MENSONGE ou http://observatoiredumensonge.com
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © : vous devez également citer le copyright correspondant.

Retrouvez tous nos articles sur Face Book en cliquant ICI

Vous aussi engagez-vous en devenant Suiveur de l’Observatoire du MENSONGE

Mieux soutenez l’Observatoire du MENSONGE :

clic ici

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.

Mode emploi Obs

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de

l’Observatoire du MENSONGE lu dans 163 pays !

Par plus de CENT MILLE LECTEURS !

Des tribunes libres vraiment libres !

De nombreuses personnalités nous suivent !

logo Ob dum

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE: Cliquez ICI

* * * * * * * * * * *

PETITION NATIONALE

à Monsieur le PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Monsieur le Président,

En étroite relation avec les articles parus, et à paraître, sur le net, intitulés :

« La Démocratie confisquée » la conclusion suivante s’impose.

Dans votre programme de candidat, il y a deux formules qui ont fortement interpelé les citoyens,

« Le changement c’est maintenant ! »

et « Moi, Président je……. »

Après plus de 18 mois de présidence, le changement maintenant c’est

La 6ème REPUBLIQUE

et

Moi, Président, je démissionne maintenant avec tout mon gouvernement.

Un ou plusieurs référendums populaires  seront alors organisés pour mettre en place les nouvelles structures institutionnelles, politiques et sociales, respectant à la fois la devise républicaine « Liberté, Egalité, Fraternité » ainsi qu’une véritable séparation des pouvoirs « Exécutifs, Législatifs et Judiciaires ».

Par cette pétition nationale nous vous demandons d’officialiser votre démission sur les chaînes de télévision nationales et privées dans les délais les plus brefs.

Recevez, monsieur le Président, l’expression de nos sentiments républicains et patriotiques.

*   *   *   *   *   *

Cette pétition se trouve dans La Démocratie ‘’Confisquée’’ aux Editions EDILIVRE
ID de Pétition: Lapinar
Cette pétition est hébergée sur: http://www.petitionpublique.fr/?pi=Lapinar (catégorie politique)

10 commentaires

  1. Excellente analyse de Pierre Arrault qui a bien compris la déroute de nos institutions trop complexes. les idées sont bonnes et simples. Pourquoi ne pas s’en inspirer ?

  2. J’ai bien aimé ce texte et j’ai fait un don sur le site pour l’obtenir : c’est franchement intéressant et offre plein de pistes politiques.

  3. Bordel organisé par Valls et ses complices qui adorent maintenir les citoyen dans le chaos et la crainte pour régner selon Machiavel. Pour se maintenir au pouvoir on doit user de la terreur !!

  4. A Lejosne :
    En septembre 1941, Jean Moulin rejoint la France libre à Londres en passant par l’Espagne et le Portugal. Il est reçu par Charles de Gaulle à qui il fait un compte rendu de l’état de la Résistance en France et de ses besoins, notamment financiers et en armement.

    À l’issue de quelques entretiens, il est envoyé à Lyon par Charles de Gaulle pour unifier les mouvements de la Résistance, où il est arrêté le 21 juin 1943 et conduit au siège de la Gestapo. Il meurt dans le train qui le transporte en Allemagne peu avant le passage de la frontière, le 8 juillet 1943. Son décès est enregistré en gare de Metz.

    Jean Moulin a également créé le fameux Conseil National de la Résistance…
    Il n’a jamais été communiste mais radical socialiste ou comme on appelait alors rad-soc.
    Il a reçu à titre posthume les hommages de de Gaulle et de Malraux…

  5. Où avez-vous vu, entendu et observé des résultats positifs à partir du communisme ?
    Merci de trouver un autre exemple que celui de Jean Moulin.

    1. Je ne peux que citer pour répondre à l’allégation erronée que Jean Moulin aurait été communiste :
      Grand commis de l’État, Jean Moulin a bien été le Préfet de la Résistance. Ardent défenseur de la République, il a lutté pour préserver ses idéaux jusqu’à la mort. Homme d’État et de devoir, il avait ainsi posé le problème très simplement le 8 mai 1939 à l’ouverture de la cession ordinaire du Conseil général :

       » Il est des heures où servir son pays à quelque poste que ce soit, a un tel caractère d’impérieuse obligation que c’est tout naturellement et avec enthousiasme que les hommes de bonne volonté trouvent les forces nécessaires à l’accomplissement de leur tâche « .

      Christine Levisse-Touzé
      Directeur du Mémorial du Maréchal Leclerc de Hauteclocque
      et de la Libération de Paris et Musée Jean Moulin
      Directeur de recherche associé à l’Université Paul Valéry

Laisser un commentaire