Le Roi et sa suite 10


Le roi affame son peuple.

Capture d’écran 2014-06-20 à 00.40.11 *** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur ***

Ici à l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier.

Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

Jean-Marie Pieri nous revient en grande forme avec son texte Le Roi et sa suite où vous retrouverez l’actualité telle qu’elle est dans les secrets du Palais…

pieri

   Le roi et sa suite.  

Par Jean-Marie Pieri

/Chapitre 10/ 

AU ROYAUME DE FARFELU.

Il était une fois… un roi insipide et transparent arrivé au pouvoir sans fleurs, ni couronnes… ni royaume!
D’ailleurs ce pays n’existait pas, car la planète rose reste introuvable à ce jour, la réalité de ce cauchemar n’a rien à voir avec la planète rouge de notre galaxie, sinon en pire!

Bref ce roi sans reine, ni petit prince, affamait cruellement son peuple et l’écrasait de taxes les plus étonnantes. C’est pourquoi le bon peuple qui n’en pouvait plus, suffoquait de rage et de colère.

Du lever au coucher du soleil il fallait payer sa dîme pour l’air que l’on respire aux ayatollahs de la « vertitude », circuler sur les routes devenait difficile à cause des prix du carburant et de lourds péages.

Ah c’est pas facile, gémissait-il à longueur de journée! Protocole, commémorations, défilés, pluie c’était assommant, plus le temps de conter fleurette… fillette, fillette…

Tout était prétexte pour tondre, prélever, soustraire, diviser, catégoriser, réduire, semer zizanie et conflits, dresser catégorie contre catégorie, humilier et anesthésier le troupeau à coups de trompettes et de promesses, ministres y compris tout le monde participait à la sarabande des mensonges, des déclarations contradictoires…

Les impôts se multipliaient pour satisfaire les goûts de luxe du potentat Oscar 1er, ses caprices les plus farfelus et ceux de sa cour assoiffée de plaisirs, de bonne chère et autres festivités mondaines pendant que le peuple se serrait la ceinture.

L’économie plongeait, avec elle le chômage, la misère s’installaient dans un pays autrefois prospère, Oscar un peu dégarni sur le devant et grassouillet à souhait pouvait se faire des cheveux, fronde, insolences et trahisons récurrentes chez ses partisans, sa côte de popularité s’effondrait: heureusement il avait le soutien de la sorcière des profondeurs sous-marines, car un pacte les liait depuis l’époque de Dieu, d’autre part l’opposition la plus bête du monde se déchirait de plus belle…

Le roi en fin politique adorait les contes et il étira ses petites jambes sur le divan en cuir.

⁃ Ces ânes n’ont tiré aucune leçon de leur échec et tentent de torpiller à nouveau le retour du seul adversaire qui est dangereux. (il rit à gorge déployée)

La grande pendule du palais sonna quinze heures.

Le roi reprit sa lecture.

… Parler de vie privée était fortement déconseillé dans ce royaume et passible d’un procès, personne ne devait s’attaquer à la vérité, car toute vérité n’est pas bonne à dire.

Pourtant un courageux essaya de dénoncer l’imposture, l’injustice, la filouterie et les mensonges du système dans un livre qui fit sensation, mais nul n’est prophète en son pays et la chasse à l’homme fût savamment orchestrée par les imbéciles « utiles » du régime!
L’affaire était chaude, car l’adversaire avait du talent!
Le roi fit la grimace.

… Oscar 1er entouré d’une horde de plumitifs à sa solde et de conseillers grassement rétribués peinait à maintenir la cohésion dans sa boutique. Une seule stratégie payante: diviser pour régner!

Le roi opina du chef, il approuvait.

… Les journaux inféodés, la télé asservie ne valaient pas grand chose et surtout le peuple n’en voulait plus, donc ils étaient gratuits, mais la presse périclitait.
Que penser d’une telle gabegie? Le désordre et l’anarchie menaçaient, l’institution, l’esprit civique se délitaient, peut-on demander au peuple de faire des sacrifices quand on ne montre pas soi-même l’exemple?

Premier se démenait comme un beau diable pour contenir l’ordre public, effets de manche, coups de menton, postures-impostures rien n’y faisait, le mur de la majorité se fissurait prêt à imploser au premier grain, élection perdues, reculades et danse de Saint-Guy, le peuple était déboussolé! Les purges ministérielles n’y suffisaient plus!

Le conseiller « brillant » lui avait suggéré une mesure de diversion qui pourrait s’avérer utile.

⁃ Une petite guerre extérieure rien de mieux pour détourner l’attention du peuple en jouant la fibre patriotique et la fierté nationale, dit-il en nasillant!

⁃ Tu crois, grinça incrédule le roi Oscar 1er en bombant le torse, il agitait un sabre de bois imaginaire. J’en ai déjà deux sur les bras et les militaires grondent!

⁃ On va gagner un temps précieux, vous verrez, il se gratta la nuque nerveux.
⁃ Il faut que je consulte…
⁃ Il a raison pensa le roi à voix haute, pas de précipitation… quoi encore!

L’huissier, costume noir et gants blancs s’approcha et lui glissa à l’oreille.

⁃ Madame Mère, sollicite un entretien privé, c’était prévu, dois-je l’annoncer?

Le roi maussade se recroquevilla, pâlit et soupira.

⁃ Fais entrer!
 *** A suivre*** 

Jean-Marie Pieri

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur*** 

 

3 façons d’aider Observatoire du MENSONGE :

Partager, Suivre ou Faire un don

(les 3 : c’est sympa)

Retrouvez tous nos articles sur Facebook en cliquant ICI

L’Observatoire du MENSONGE est un site d’opposition qui ne perçoit aucune aide. Vous pouvez donc faire un geste pour que l’Observatoire garde son indépendance. Merci !

Pour aider l’Observatoire :

Offrez-vous Le Best de l’Observatoire en cliquant ci-dessous :
bouton Paypal donLe don est de 9,90 !!! Téléchargement inclus du livre (105 pages).

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

# # # # # # # # # #

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Alexandre Goldfarb pour Observatoiredumensonge ou http://observatoiredumensonge.com
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © : vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.

Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.

L’article le plus lu : CHICHE !!!

# # # # # # # # # #

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine dans

La semaine de l’Observatoire

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Mode emploi

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de

l’Observatoire du MENSONGE présent dans 163 pays

et suivi par + 120.000 LECTEURS !

+ 40 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres !

logo Ob dum

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE:

Cliquez ICI

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

logo bon sens

Découvrez La Théorie du Bon Sens en cliquant ICI

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.