2017, la mauvaise farce

Le mauvais avenir de la France

+ 120.000 lecteurs, vu dans 178 pays, 40 écrivains et de nombreuses personnalités qui suivent l’information autrement

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

Premier site d’opposition en France

TRIBUNE - copie *** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur ***

Ici à l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier.

Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

Capture d’écran 2015-03-05 à 09.39.30

  2017, la mauvaise farce   

Par Maxime Tandonnet

Quitte à passer pour immodeste, je sais avoir raison, sans le moindre doute possible.
Peu m’importe d’être totalement incompris et de donner le sentiment d’être à côté de la plaque.
La France d’en haut – ses intellectuels ou pseudo intellectuels, ses politiques, hommes de médias, ses leaders dans tous les domaines – avance dans la mauvaise direction.
Elle a les yeux tournés vers la prochaine élection présidentielle et s’interroge sur l’identité du futur occupant de l’Elysée, Hollande renouvelé, Valls, le Pen, Sarkozy, Juppé, Mélenchon, etc…
Cette élection présidentielle – je n’en n’ai pas le moindre doute – n’est qu’une mauvaise farce.
La présidence de la République est définitivement morte, tuée par la médiocrité ambiante.
Elle n’a plus rien à voir avec la présidence souveraine du général de Gaulle, guide de la France, digne, au-dessus des partis, prêt à démissionner si le peuple n’en veut plus.
L’idée de « primaires » auxquelles pourraient se présenter des candidats ayant accepté les « 14 points du parti » est misérable, signifiant que le futur chef de l’Etat sera l’otage du parti au pouvoir, ou une sorte d’annexe de celui-ci, exactement le contraire de l’esprit initial de la Vème République.
L’image, le prestige de la fonction sont définitivement ruinés.
Il faut me croire, la France n’a plus de présidence de la République.
D’ailleurs, la vie politique tout entière a sombré dans le chaos, elle n’est plus qu’insultes grossières (« crapules », « crétin » « tract ambulant »), invectives, scènes d’hystérie, histoires de famille, fayotage, délation, postures, pitreries, comédies, carriérisme, prétentions mégalomaniaques, tout cela sur fond de néant idéologique et de conformisme absolu. Elle est ridicule. Hier soir, découvrant le panneau des cantonales devant l’école de ma banlieue, tous ces petits couples hétéros, BCBG, bien alignés, j’avoue avoir été pris de fou rire…
Et puis le vide sidéral: pas une idée, pas un projet, pas un débat de fond alors que le pays souffre et se voit au bord du gouffre sur tous les plans. Quelle issue? Dans les temps de chaos total, comme celui que nous connaissons, le salut ne vient pas de lui-même, spontanément. Il part toujours d’un petit groupe d’hommes nouveaux, nouveaux, qui portent une part de légitimité en eux.
Je verrais bien – dans mes rêves – une vingtaine de députés de tous bords sortir du lot, un peu comme lors de la chute de l’Empire de Napoléon III et signer une pétition qui dirait : « élus de la Nation, nous incarnons la légitimité nationale. Nous exigeons l’arrêt de la chute sans fin de la vie publique française dans le néant. Nous demandons l’ouverture d’une convention nationale sur la refondation des institutions et de la vie politique française. »
Cela ne serait qu’un début évidemment, le début d’une prise de conscience, mais dans le climat actuel, tout commencement, toute lueur d’espérance vaut la peine d’être tentée.
Mais je sais, je rêve…

  Maxime TandonnetMaxime Tandonnet

    Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d’histoire…     *** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur ***

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

L’article à lire absolument : Au nom du consensus – mou – et aussi : Un jeu de cons

notre site est gratuit mais nécessite certaines dépenses… Nous ne pouvons survivre que par vos dons. Si chacun de vous donnait au moins 5 € maintenant, et ensuite chaque mois, nous serions non seulement tranquilles mais encore plus forts.

Cliquez juste sur le logo dessous et laissez-vous guider sur notre plate forme totalement sécurisée.

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

Premier site d’opposition en France

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Un grand merci à celles et à ceux qui nous suivent, commentent et participent.

Nous suivre, service gratuit, vous permet de recevoir par mail chaque article publié.

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine dans

La semaine de l’Observatoire

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Retrouvez tous nos articles sur Facebook en cliquant ICI

   SUIVEZ ! PARTICIPEZ !   

L’article le plus lu : La connaissance

# # # # # # # # # #

Offrez-vous Le Best de l’Observatoire bouton Paypal don → Le don est de 9,90 !!! Téléchargement inclus du livre (105 pages).

Paiement sécurisé !

# # # # # # # # # #

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier : Maxime Tandonnet pour https://maximetandonnet.wordpress.com Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © : vous devez également citer le copyright ci-dessus défini. Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision. Evitez de mettre des liens car votre commentaire sera supprimé par le système.

Mode emploi

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de

l’Observatoire du MENSONGE présent dans 163 pays

et suivi par + 120.000 LECTEURS !

+ 40 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres !

logo Ob dum

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE:

Cliquez ICI

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

3 façons d’aider Observatoire du MENSONGE : Partager, Suivre et/ou Faire un don

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

10 commentaires

  1. Juste un petit renseignement: Charles de Gaulle est bien celui qui avait dit: » je vous ai compris; de ,Dunkerque à Tamanrasset, c’est la France, » celui qui aurait du être poursuivi pour crime contre l’humanité ???? est-ce le spécimen qu’il nous faudrait et pourquoi pas !!!!

    1. Si je peux me permettre, plutôt que de vous focaliser sur ce qu’on peut lui reprocher, ne serait-ce pas plus honnête que de tenir compte surtout de ce qu’il a fait de bien ?
      Quelle prétention !
      Parce que, si l’on va par là, aucun de nos dirigeants ne lui arrivent à la ceinture et la France pendant ses mandats n’a jamais été aussi rayonnante, alors que, de nos jours, elle n’est même plus l’ombre du grand pays qu’elle a été.
      Mais sans doute avez-vous plus d’estime pour nos dirigeants actuels…

        1. Vous allez croire que je cherche la polémique, il n’en est rien.
          Vous parlez de ne pas soutenir un gouvernement socialiste et que vous êtes leur opposant à 100%.
          Outre le fait qu’il est nettement préférable de soutenir un parti par ce qu’il propose, plutôt que par rejet d’un autre parti, je vous renvoie à ce que je disais dans mon premier commentaire que vous n’avez pas relevé : nos dirigeants ne dirigent plus rien, ils font de la figuration. Il n’y a aujourd’hui plus aucune différence, excepté à la marge entre ce que fait le « gouvernement » « socialiste » et ce qu’a fait le gouvernement « de droite » sous Sarkozy, dans la mesure où les vraies décisions sont prises à Bruxelles et dictées par les traités en vigueur.
          D’ailleurs, on en est arrivé à des situations stupides où les tenants d’un camp s’opposent d’office les décisions de l’autre pendant que la population, les électeurs, se retrouvent dans les deux cas, déçus et victimes frustrées de ces décisions…
          Donc être opposé farouchement à l’un pour défendre l’autre n’a aucun sens.
          Sauf si vous aimez les querelles idéologiques stériles…
          La solution serait plutôt de se battre pour que l’État retrouve sa souveraineté et que le mot gouverner retrouve son vrai sens.
          Mais bien sûr, vous avez pu vous habituer à cette situation et la trouver normale.

          1. Quand la gauche pendant les années Chirac et Sarkozy a systématiquement attaqué toutes propositions, personne n’a trouvé cela indigeste et incorrect… Donc j’ai créé ce site pour une droite sans complexe qui s’oppose vraiment sans états d’âmes. Je suis fier d’avoir été rejoint par des écrivains de talents, d’être suivi par des milliers de gens et dans 178 pays. What else ?

    2. Il n’y a pas que lui qui pourrait être poursuivi pour « crimes contre l’humanité ».

      Un général Étatsuniens l’a dit à la fin de la dernière guerre en se rendant copte du résultat des bombardements sur les villes, aussi bien en Europe qu’en Asie.

  2. Le constat, là encore, est limpide…
    Cependant, une fois de plus, il manque la cause, l’explication. Je suis personnellement resté longtemps avant de la dénicher.
    La première chose à dire, c’est que nos « dirigeants » ne dirigent absolument plus rien.
    Ils font de la figuration. Ils sont là pour donner l’illusion qu’il y a encore en France un État qui gouverne. Ce n’est plus le cas. C’est pourquoi cette comédie ou cette pitrerie devient aussi affligeante. La France, ou plutôt les « dirigeants » précédents ont accepté pendant des décennies une lente dilution de leur pouvoir dans la construction européenne.
    Aujourd’hui, la souveraineté de la France n’existe plus. Elle est, comme la Grèce, sous tutelle de Bruxelles, parce qu’ils lui ont donné les clés de la maison France.
    C’est pour cette raison d’ailleurs, que les Français, dans un sursaut de lucidité, avaient voté NON au projet de traité de « constitution européenne » en 2005.
    Dans une démocratie, avec de vrais dirigeants, la France aurait dû rejeter ce traité et demander à sortir de « l’Union ». Ce qui est prévu et possible légalement en appliquant l’article 50 du Traité de l’UE.
    Au lien de ça, on a débaptisé ce traité pour le renommer traité de Lisbonne et Sarkozy, en véritable traître à son pays (désolé Katlen…) l’a fait ratifier par la voie parlementaire et pire, nous a remis sous commandement intégré de l’OTAN. Aujourd’hui, le Charles de Gaulle est commandé par un américain. Le grand Charles doit se transformer en toupie dans sa tombe !
    Donc, pour poursuivre le constat de Maxime Tandonnet, il faut juste savoir que, pour que la politique retrouve ses lettres de noblesse, son sens et son pouvoir, il faudrait commencer par restaurer la souveraineté de l’État.
    Lui rendre le pouvoir sur sa monnaie (perdu), sur ses frontières (perdu) et sur son armée (perdu), bref, lui faire retrouver le statut d’indépendance, comme pour la grande majorité des pays dans le monde qui ne sont pas sous tutelle d’une « Union » qui les entrave. Regardez seulement comment l’Islande, très récemment, a annoncé sans aucune ambiguïté qu’elle mettait fin au processus d’adhésion à l’UE, car il n’est pas bénéfique pour le pays. L’Islande est un petit pays et elle est capable de faire ça mais la France ne le pourrait pas ?
    C’est donc possible, comme dit précédemment, en vertu de l’article 50 du TUE.
    C’est ce que propose l’UPR – Union populaire républicaine – qui a été créée dans cet objectif et qui se bat maintenant depuis 8 ans pour y parvenir.

  3. Allez je vais vous laisser mon ti message de condoleance, Franchement je n ais vraiment plus le gout de dire ce que mon coeur me souffle sur mon Pays…Pour moi Sarkozyste et Fiere de l etre..Maintenant je m attristerais que mon PAYS sois ravage , par la Haine, la Violence,la guerre civil,l extreme pauvrete et cet injustice qui regne en FRANCE, pour avoir ecouter des Menteurs,des corrompus….

Laisser votre commentaire