Le Valet des coeurs 3

Par Jean-Marie PIERI

+ 120.000 lecteurs, vu dans 178 pays, 40 écrivains et de nombreuses personnalités qui suivent l’information autrement

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

Premier site d’opposition en France

TRIBUNE - copie *** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur ***

Ici à l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier.

Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

pieri

  LE VALET DES COEURS 3  

Par Jean-Marie Pieri

Chapitre 3
Un air de déjà vu!
Le roi se creusait les méninges, il fallait bien inventer quelque chose pour revenir au plus vite sur le devant de la scène.
Amuser le peuple avec des petites blagues ne suffisait plus! Les voyages organisés par la royale agence de service du palais ne donnaient plus satisfaction, partisans et militants de province se faisaient rares, la populace manifestait à tout crin son aversion: quolibets et sifflets se multipliaient, rien à faire! Et les services de sécurité restaient sur les dents!

La situation dans le monde se dégradait: les guerres se multipliaient N-S, E-O la boussole devenait folle.
Les armées du monarque s’enlisaient dans des conflits interminables et nos courageuses compagnies républicaines (CCR) s’épuisaient à maintenir l’ordre, le plan anti-intrusion fonctionnait à plein régime.

Le temps pressait. Premier II peinait à la tâche, devenait nerveux, aussi impopulaire que lui!

⁃ Saperlipopette, fit le roi exaspéré. Va-t-il m’entraîner dans sa chute ce présomptueux, non je ne le permettrai pas!

L’opposition s’enhardissait, l’adversaire, tant décrié par les médias qui lui obéissaient au doigt et à l’oeil, revenait en force et le roi manquait d’idées!

⁃ Ca va mal!

Oscar se sentait angoissé, jambes raides et articulations nouées, sa gymnastique quotidienne ne soulageait plus ses douleurs articulaires, maux de ventre, problèmes urinaires et maux de tête traversaient ses nuits.

⁃ Je dois couver quelque chose, la grippe, peut-être, je me sens tout fièvreux ce matin (il s’étira en gémissant) non ça ne va pas, je vais annuler mon escapade privée de l’après-midi, trop fatigué pour la bagatelle, je me sens vieux et usé, dommage l’occasion est ratée, mais je vais la décommander, elle attendra (il écrivit quelques mots sur son portable… » à bientôt ») il faut savoir se faire désirer.

Le roi se dressa sur ses ergots, comme un petit coq en bataille, son visage frippé et grognon se détendit et il arbora un large sourire face au miroir du salon.

⁃ Tenir la marque, ne pas changer de cap, j’ai encore quelques belles années devant moi, laissons-les gronder ces chacals, ces serpents sifflent sous les fenêtres du palais, grand bien leur fasse, j’y suis, j’y reste!
⁃ (il toisait avec mépris le personnage qui accompagnait sa solitude du pouvoir, l’ombre d’un rival narquois glissa sur le miroir, elle le poursuivait, le dévisageait en permanence, guettant le moindre de ses faux-pas. Oscar se prenait au jeu de ce double imaginaire et menait des conciliabules passionnés avec lui)
⁃ Si tu crois m’impressionner avec tes manières et ton culot tu te trompes, je t’ai bien chassé et expulsé de ma vie, tu as été vaincu par plus fort et plus intelligent que toi et tes manigances restent inefficaces, la politique cela ne se commande pas, le peuple ne t’aime pas… d’abord tu n’existes pas!

Le roi plongea tête en avant au risque d’encorner le miroir doré à la feuille d’or, l’ombre le fixait narquoise, elle le défiait sans façon…

⁃ Je sais, je ne suis pas au mieux de ma forme physique, je ne me pavane pas comme toi à la moindre occasion pour exhiber mes pectoraux sur les circuits touristiques, quelle arrogance, mais je fais plus jeune que mon âge et toi tu vieillis..
⁃ (le roi vexé rougit)… quoi ma chevelure, qu’est-ce qu’elle a ma chevelure et mes costumes maintenant, mon embonpoint, et alors j’ai grossi, mes fréquentations, tu peux parler toi, c’est l’hospice qui se moque de la charité… (le roi rougit de plus belle) les scandales dans mon parti, dans mon gouvernement … et les tiens… et ça continue, l’argent tu parles, quel excité, quoi je suis laid, fourbe et grossier, allez stop (il tapa du pied, signe de colère), quoi mon image, mes discours ne te conviennent pas, on se fiche de moi partout dans le monde, je ridiculise mon pays, partir, démissionner, là tu y vas un peu fort, même pas en rêve… la dette augmente, le chômage, la crise … ma déclaration d’impôt tu délires… incompétent, mon train de vie, mes gaspillages… comment oses-tu, le roi c’est moi… mes couacs, mes frondeurs, ça va bien je suis intouchable je te dis, pas pour longtemps, quelle mauvaise foi… brisons là!
⁃ Tu m’agaces à la fin!

Furieux le roi tourna les talons et disparut dans ses appartements privés.

⁃ Elle est bien bonne celle-là!

Jean-Marie Pieri

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur*** 

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

L’article à lire absolumentLa Cigale et la Fourmi, revue et corrigée

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

Premier site d’opposition en France !

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine avec

La semaine de l’Observatoire

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Retrouvez tous nos articles sur Facebook en cliquant ICI

  SUIVEZ ! PARTICIPEZ !  

L’article le plus lu : La connaissance

# # # # # # # # # #

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier : Jean-Marie Pieri pour Observatoiredumensonge ou http://observatoiredumensonge.com Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © vous devez également citer le copyright ci-dessus défini. Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision. Evitez de mettre des liens car votre commentaire sera supprimé par le système.

Mode emploi

# # # # # # # # # #

L’Observatoire du MENSONGE est un site d’opposition qui ne perçoit aucune aide. Vous pouvez donc faire un geste pour que l’Observatoire garde son indépendance. Merci !

Cliquez juste sur le logo ci-dessous et laissez-vous guider sur notre plate forme totalement sécurisée

OU

Offrez-vous Le Best de l’Observatoire bouton Paypal don → Le don est de 9,90 !!! Téléchargement inclus du livre (105 pages).

Paiement sécurisé !

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de

l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays

et suivi par + 120.000 LECTEURS !

Avec 40 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres !

logo Ob dum

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE:

Cliquez ICI

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Un grand merci à celles et à ceux qui nous suivent, commentent et participent.

Nous suivre, service gratuit, vous permet de recevoir par mail chaque article publié.

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

3 commentaires

  1. Et oui, la France n’est plus la France de mon enfance; ce titre qui mérite d’être lu et relu!!!

  2. Et oui un message aux Francais, que nous devons dechiffrer dans les mots..Que sera la Fin de cet episode nefaste a L embellie de la France…

Laisser votre commentaire