Un mensonge médiatique permanent


Par Vincent Godefroy

logo partager OBs

Premier site d’opposition en France

TRIBUNE - copie
*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur ***

Ici à l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier.

Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

AFH

   Un mensonge médiatique permanent     

Par Vincent Godefroy

Les Médias …. et l’ Immigration !
———————————

J’ai déjà beaucoup écrit sur l’immense DANGER que représente dans un pays, le monopole des médias sur l’information, la manipulation facile du peuple par les journaux, radios et surtout la télévision.
Nous sommes arrivés en France (et dans bien d’autres pays occidentaux) à bafouer la Démocratie. N’ayons pas peur des mots nous sommes dans un pays totalitaire, de régime presque Stalinien : LA PENSEE UNIQUE.
Vous ne pouvez plus exprimer vos idées, autres que celles dictées par les médias « politico-bobo-gauchos ».
Fini les opinions divergentes, les débats télévisés impartiaux, les interviews objectives, la neutralité des journalistes … non tout est censuré, fermé, trié, pour que les citoyens n’en retiennent que ce qui va dans le sens de la pensée «universelle (?)», celle de gauche !
Mais je ne vais pas m’éterniser sur ce grave problème, car tous les lecteurs de « l’Observatoire du Mensonge », ou de « Valeurs Actuelles » par exemple, sont parfaitement au courant de cela, approuvent, et crient leur désespoir.

Je voudrais poser une question à nos lecteurs, et qu’ils s’expriment sur le sujet :

« Comment peut-on renverser la situation, comment peut-on revenir à une vraie Démocratie dans ce pays, quand le Pouvoir, la Justice, la Fonction Publique, le Corps Enseignant, les Associations (défense de ….mais anti-françaises), et surtout les MEDIAS, sont tous du même bord, de gauche ? »

Pour moi, c’est impossible !

Une révolution ? Je n’y crois plus, car le peuple français est un peuple désormais soumis, inerte, égoïste, qui a oublié son histoire, les leçons du passé, et qui baisse la tête tels … des moutons. Je pense à cette chanson de Jacques Brel « Les moutons », qui s’applique tellement bien à nous aujourd’hui, ou à une grande partie de la population.

Le problème de l’immigration en France aujourd’hui est un problème très grave et … irréversible. D’ailleurs, nous ne devrions plus dire immigration, mais INVASION. Mais je ne vais pas m’attarder sur le sujet, car tant de gens en parle, le dénonce et nous alertent sur la catastrophe future du « grand remplacement » de M. Valls : lire G. Faye et bien d’autres.
Les médias nous trompent (comme toujours) en vantant l’accueil des immigrés en Allemagne, avec de gros investissements pour des centres d’hébergements (sous-entendu que la France doit en faire autant), mais le problème est différent chez nous : chômage trois fois supérieur à l’Allemagne, économie française en déclin, l’Allemagne a besoin de main d’œuvre (la France, non) avec une industrie qui se porte bien, taux de natalité insuffisant en Allemagne, et enfin en France nous avons énormément d’Africains (non comptabilisés comme immigrés) qui arrivent en masse via nos départements d’Outremer.
On se demande si Mme Merkel n’a pas une petite idée en tête, pour affaiblir encore un peu plus la France, dirigée par ce bêta de Hollande qu’elle ne peut pas saquer.

Je propose un grand Référendum en France, non pas un référendum anonyme mais NOMINATIF !
Un Référendum où chaque personne se disant POUR l’immigration à outrance, devra accueillir au moins une famille de migrants chez elle, en fonction de la place dont elle dispose, ou dans sa résidence secondaire. Car tous ces bobos-gauchos qui hurlent pour la défense de ces pauvres immigrés, ne vivent pas dans nos quartiers populaires, mais dans les quartiers chics des villes ou dans de grandes villas, avec souvent plusieurs résidences secondaires … sur la côte ! Je pense notamment aux stars du cinéma, du théâtre, de la chanson, du sport, aux hommes politiques, aux médias, présentateurs et animateurs …
Il est facile pour eux de dire « Venez en France, pauvres gens, vous serez bien accueillis, chouchoutés, logés … mais pas dans nos quartiers, allez rejoindre la populace ! ».

Je viens de prendre connaissance de la création du mouvement « Les valeurs d’abord », auquel j’adhère pleinement, mais comment diffuser, faire connaître au plus grand nombre de citoyens cette association ? Il le faut pourtant, et que ce mouvement reste apolitique.

Une chose est certaine en tout cas, il faut ABSOLUMENT boycotter les Médias.
Ne plus jamais regarder les actualités sur nos chaînes de télévision (toutes les chaînes : mensonges, enfumages, manipulations), ni les émissions pseudo-politiques (toujours orientées vers la pensée unique). Si l’on veut se tenir au courant de l’actualité française et internationale, il y a suffisamment de sites sur Internet.

Vincent Godefroy

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur*** 

BONUS pour les moutons !

Vous avez le droit de soutenir l’Observatoire du MENSONGE en devenant suiveur. C’est un service gratuit en plus…! Mode d’emploi cliquez ICI

Retrouvez La Cigale et la Fourmi revue et corrigée,

une fable à lire absolument !

♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Vincent Godefroy pour Observatoiredumensonge ou http://observatoiredumensonge.com
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.

Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Evitez de mettre des liens car votre commentaire sera supprimé par le système.

Obs 1er

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine avec

La Semaine du MENSONGE

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

group-413973_640 - copie 3

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

Premier site d’opposition en France

Alors diffusons ! Soyons des acteurs concrets ! Que chacun renvoie cet article à au moins cinq personnes, qui le partageront ensuite. Ainsi ce que les médias nous refusent sera une bombe à retardement pour eux. Prenez quelques secondes de votre précieux temps et vous vous sentirez ensuite bien mieux et libérés.
Cela contribuera sûrement à ouvrir les yeux de nos propres gouvernants incapables d’agir et de faire quoique ce soit. Envoyez nos articles à vos élus parce qu’ils le VEAU bien…
N’oubliez pas pas que nous avons le pouvoir ultime avec notre bulletin de vote !

Vous aimez ?

Alors suivez l’Observatoire du MENSONGE

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Retrouvez tous nos articles sur Facebook en cliquant ICI

L’article à lire absolument : Les contes de l’étable

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Mode emploi

SUIVEZ ! PARTICIPEZ !

L’article le plus lu : La connaissance

L’Observatoire du MENSONGE est un site d’opposition qui ne perçoit aucune aide. Vous pouvez donc faire un geste pour que l’Observatoire garde son indépendance. Merci !

Cliquez juste sur le logo ci-dessous et laissez-vous guider sur notre plate forme totalement sécurisée

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de

l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays

et suivi par + 150.000 LECTEURS !

Avec 40 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres !

logo Ob dum

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE:

Cliquez ICI

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Nous suivre, service gratuit, vous permet de recevoir par mail chaque article publié.

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Publicités

8 comments

  1. Le constat est sans appel : nous assistons, impuissants, à l’abandon progressif de notre souveraineté nationale au profit de l’islamisme. C’est sans doute pour ces raisons que le drapeaux breton, basque, et même corse ne flottent pas sur les bâtiments publics..

    «  » »Je vois venir aussi l’affrontement de trois jeunesses. D’une part la jeunesse des grandes écoles, supérieures, faite des bons petits soldats de la mondialisation, élevés dans le multiculturalisme chic et la théorie du genre au point qu’ils ne se rendent pas compte combien tout cela est factice. D’autre part la jeunesse populaire, délaissée, « périphérique » pour reprendre l’expression de Christophe Guilluy. Enfin la jeunesse immigrée. Ces trois jeunesses sont étrangères les unes aux autres, elles finiront par s’affronter. » » »
    Eric ZEMMOUR

    J'aime

  2. Lu sur Atlantico… On est très mal… Rien de sérieux véritablement est fait au sujet de la lutte contre le terrorisme…
    Le « tout mou » disait lors de sa dernière conférence de presse sur les clandestins qui envahissent la France (je ne l’ai pas écouté, j’ai juste regardé un court résumé qui a été fait), à la question sur le terrorisme avec toute cette invasion… il a osé répondre que tout était sous contrôle et qu’il n’y aurait pas d’attentats… Lisez l’article ci-dessous, ne serait-ce que pour savoir où nous en sommes à ce niveau-là, REELLEMENT…!

    Article publié le 15 septembre : «  » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » »Lutte contre le terrorisme. le coup de gueule des syndicats de police adressé à M. Cazeneuve.
    Le ministre de l’Intérieur ne tiendrait pas suffisamment compte des desiderata et avis des policiers en matière de lutte contre le terrorisme. C’est ce que vient de faire savoir, dans une lettre très critique, l’UNSA-FASMI, qui regroupe le syndicat des commissaires de la police nationale (très majoritaire), les officiers ainsi que les gradés et gardiens de la paix, à Bernard Cazeneuve. Le torchon brûlerait-il entre policiers et la place Beauvau ? Dossier – sensible – à suivre.
    Les pouvoirs publics emploient-ils vraiment tous les moyens pour lutter contre le terrorisme ? La question peut paraître à la fois brutale et incongrue. Et pourtant, à lire la lettre de deux pages – dont Atlantico a eu connaissance- adressée le 8 septembre par la Fédération autonome des syndicats du Ministère de l’Intérieur (UNSA-FASMI) – qui regroupe le syndicat des commissaires de la police nationale (très majoritaire), les officiers ainsi que les gradés et les gardiens de la paix- au ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, la question est parfaitement légitime.

    D’emblée, évoquant les différents chantiers, notamment de la sécurité, qui font l’objet de concertation avec les syndicats de police, les auteurs de la lettre écrivent : « Nous relevons avec étonnement l’absence de la problématique qui sévit durablement au cœur de notre société, faisant peser une menace grave sur les citoyens en général, et les effectifs de police en particulier »… Une phrase lourde de sens qui fait allusion au lourd tribut payé par les policiers lors des attentats de janvier 2015 qui firent deux morts parmi les fonctionnaires de police ainsi qu’une policière municipale.

    Puis, la missive adressée au Ministre, après avoir regretté que pas le moindre arbitrage n’ai été rendu sur l’adoption d’une arme puissante « capable de rivaliser avec les armes de guerre dont sont porteurs les terroristes » en vient au sujet épineux, celui qui fâche : la question de la légitime défense. A chaque fait divers sanglant qui voit un policier riposter et tuer un individu potentiellement dangereux, la question, tel un serpent de mer, resurgit. Eric Ciotti, député UMP des Alpes-Maritimes a déposé, en février 2015, une proposition de loi qui a pour objectif d’aligner le système de légitime défense pour les policiers à celui dont bénéficient les gendarmes. En effet le Code de la défense protège le gendarme qui peut tirer après sommation, alors que la loi en matière de légitime défense s’applique aussi bien pour le policier que pour le citoyen. A savoir que ce dernier ne peut tirer sur son agresseur qu’en cas de nécessité absolue et à condition que sa riposte soit proportionnelle à la dite attaque. Le député des Alpes-Maritimes souhaite, dans sa proposition de loi, que le policier puisse tirer sur un individu « en cas de danger imminent » ou encore lorsque le fonctionnaire subit des « violences graves. »

    Rappelons qu’en un peu moins de dix ans, 36 policiers ont trouvé la mort en mission et 112 en service. Des statistiques qui ne peuvent laisser indifférents. A la notion de « danger imminent », l’UNSA- FASMI, dont le secrétaire général est Philippe Capon propose, avec sagesse, toujours dans sa lettre adressée à Cazeneuve d’aménager les règles de la légitime défense en leur donnant pour cadre « les périodes de danger absolu. » Pour ce faire, la fédération aurait souhaité que les équipages de policiers soient entrainés aux tirs et aux techniques de sécurité… Hélas, cette suggestion n’a pas été retenue. Décidément remontés contre le ministre de l’Intérieur, les rédacteurs de la missive poursuivent : « Ce décalage entre le temps administratif et l’intensité de la préoccupation de nos collègues est particulièrement délétère au vu de l’importance des enjeux. S’y ajoute le paradoxe consistant à encourager le dépôt de l’arme de service dans des casiers individuels [mesure destinée à lutter contre les suicides, véritable fléau] et à retirer leur titre de circulation aux policiers parisiens au moment où il paraitrait indiqué de rechercher la présence en tous lieux – et particulièrement les transports en commun- des personnes formées à l’intervention, fussent-elles hors service. »

    Conclusion, guère surprenante : « Il en résulte pour nos collègues un fort sentiment d’incompréhension. » Qui peut nier que le gouvernement Valls a pris la dimension du terrorisme djihadiste qui menace le pays ?

    Témoin, par exemple, le plan Vigipirate placé au plus haut niveau et les 10 000 militaires mobilisés sur l’ensemble du territoire national. N’en déplaise à certains esprits un peu trop angéliques, l’arsenal juridique voté il y a quelques mois pour éradiquer le terrorisme était nécessaire.

    L’attentat déjoué le 26 août dans le Thalys- Amsterdam-Paris qui aurait pu être un carnage sans l’intervention de quelques héros qui ont réussi à neutraliser Ayoub El Khazzani, un marocain de 26 ans, démontre aussi que la loi peut être encore renforcée. Désormais, l’opinion l’a compris : nous sommes en guerre contre le terrorisme. Une guerre qui n’est pas prête de se terminer. Sauf que, c’est l’ultime reproche adressé au ministre de l’Intérieur, l’UNSA-FASMI a du mal à comprendre l’intérêt à créer des strates successives pour lutter contre le terrorisme. Récemment, Bernard Cazeneuve a mis sur pied cet été, dans l’urgence, un Etat-major opérationnel pour la prévention du terrorisme (EMOPT). Or existe déjà depuis 1984, l’Unité de coordination de lutte contre le terrorisme (UCLAT) qui a largement fait ses preuves. Dès lors, comment en pratique, vont fonctionner ses deux structures, d’autant que la DGSI a elle aussi comme mission d’éradiquer le terrorisme ? N’y aura-t-il pas une concurrence absurde pouvant nuire à l’efficacité ? L’UCLAT dépend du directeur général de la police nationale, tandis que l’EMOPT qui doit veiller notamment à ce que les suspects terroristes ne passent pas à travers les mailles du filet policier dépend exclusivement de Bernard Cazeneuve. C’est même son bébé. Tout est dit… «  » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » »

    Mais très sincèrement, comment les Français ont pu élire un énergumène pareil, qui a fait un gouvernement semblable et qui met en danger de mort toute la population de ce pays !!!
    ça fait peur !
    Bien à vous.

    J'aime

  3. Je viens de lire, une fois de plus très édifiant sur ce gouvernement de fantoches…!
    Lors de sa dernière conférence de presse au sujet de l’invasion de la France par les clandestins , notre « tout-mou » national avait déclaré qu’il n’y aurait pas d’attentats, tout est sous contrôle…, pour ma part, si c’était sous contrôle ne serait-ce qu’un petit peu, il aurait pu arrêter les terroristes avant qu’ils passent à l’acte avec notamment celui du Thalys… d’autant que ce type était apparemment surveillé… si c’était le cas, on peut se rendre compte que les citoyens Français sont de loin beaucoup mieux surveillés que les terroristes…:

    A LIRE, LES POLICIERS SONT CONSCIENTS QUE LE GOUVERNEMENT SE MOQUE D’EUX… dit autrement…!

    «  » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » »Lutte contre le terrorisme : le coup de gueule des syndicats de police adressé à M. Cazeneuve.
    Le ministre de l’Intérieur ne tiendrait pas suffisamment compte des desiderata et avis des policiers en matière de lutte contre le terrorisme. C’est ce que vient de faire savoir, dans une lettre très critique, l’UNSA-FASMI, qui regroupe le syndicat des commissaires de la police nationale (très majoritaire), les officiers ainsi que les gradés et gardiens de la paix, à Bernard Cazeneuve. Le torchon brûlerait-il entre policiers et la place Beauvau ? Dossier – sensible – à suivre.
    Les pouvoirs publics emploient-ils vraiment tous les moyens pour lutter contre le terrorisme ? La question peut paraître à la fois brutale et incongrue. Et pourtant, à lire la lettre de deux pages – dont Atlantico a eu connaissance- adressée le 8 septembre par la Fédération autonome des syndicats du Ministère de l’Intérieur (UNSA-FASMI) – qui regroupe le syndicat des commissaires de la police nationale (très majoritaire), les officiers ainsi que les gradés et les gardiens de la paix- au ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, la question est parfaitement légitime.
    D’emblée, évoquant les différents chantiers, notamment de la sécurité, qui font l’objet de concertation avec les syndicats de police, les auteurs de la lettre écrivent : « Nous relevons avec étonnement l’absence de la problématique qui sévit durablement au cœur de notre société, faisant peser une menace grave sur les citoyens en général, et les effectifs de police en particulier »… Une phrase lourde de sens qui fait allusion au lourd tribut payé par les policiers lors des attentats de janvier 2015 qui firent deux morts parmi les fonctionnaires de police ainsi qu’une policière municipale.
    Puis, la missive adressée au Ministre, après avoir regretté que pas le moindre arbitrage n’ai été rendu sur l’adoption d’une arme puissante « capable de rivaliser avec les armes de guerre dont sont porteurs les terroristes » en vient au sujet épineux, celui qui fâche : la question de la légitime défense. A chaque fait divers sanglant qui voit un policier riposter et tuer un individu potentiellement dangereux, la question, tel un serpent de mer, resurgit. Eric Ciotti, député UMP des Alpes-Maritimes a déposé, en février 2015, une proposition de loi qui a pour objectif d’aligner le système de légitime défense pour les policiers à celui dont bénéficient les gendarmes. En effet le Code de la défense protège le gendarme qui peut tirer après sommation, alors que la loi en matière de légitime défense s’applique aussi bien pour le policier que pour le citoyen. A savoir que ce dernier ne peut tirer sur son agresseur qu’en cas de nécessité absolue et à condition que sa riposte soit proportionnelle à la dite attaque. Le député des Alpes-Maritimes souhaite, dans sa proposition de loi, que le policier puisse tirer sur un individu « en cas de danger imminent » ou encore lorsque le fonctionnaire subit des « violences graves. »
    Rappelons qu’en un peu moins de dix ans, 36 policiers ont trouvé la mort en mission et 112 en service. Des statistiques qui ne peuvent laisser indifférents. A la notion de « danger imminent », l’UNSA- FASMI, dont le secrétaire général est Philippe Capon propose, avec sagesse, toujours dans sa lettre adressée à Cazeneuve d’aménager les règles de la légitime défense en leur donnant pour cadre « les périodes de danger absolu. » Pour ce faire, la fédération aurait souhaité que les équipages de policiers soient entrainés aux tirs et aux techniques de sécurité… Hélas, cette suggestion n’a pas été retenue. Décidément remontés contre le ministre de l’Intérieur, les rédacteurs de la missive poursuivent : « Ce décalage entre le temps administratif et l’intensité de la préoccupation de nos collègues est particulièrement délétère au vu de l’importance des enjeux. S’y ajoute le paradoxe consistant à encourager le dépôt de l’arme de service dans des casiers individuels [mesure destinée à lutter contre les suicides, véritable fléau] et à retirer leur titre de circulation aux policiers parisiens au moment où il paraitrait indiqué de rechercher la présence en tous lieux – et particulièrement les transports en commun- des personnes formées à l’intervention, fussent-elles hors service. »

    Conclusion, guère surprenante : « Il en résulte pour nos collègues un fort sentiment d’incompréhension. » Qui peut nier que le gouvernement Valls a pris la dimension du terrorisme djihadiste qui menace le pays ?

    Témoin, par exemple, le plan Vigipirate placé au plus haut niveau et les 10 000 militaires mobilisés sur l’ensemble du territoire national. N’en déplaise à certains esprits un peu trop angéliques, l’arsenal juridique voté il y a quelques mois pour éradiquer le terrorisme était nécessaire.

    L’attentat déjoué le 26 août dans le Thalys- Amsterdam-Paris qui aurait pu être un carnage sans l’intervention de quelques héros qui ont réussi à neutraliser Ayoub El Khazzani, un marocain de 26 ans, démontre aussi que la loi peut être encore renforcée. Désormais, l’opinion l’a compris : nous sommes en guerre contre le terrorisme. Une guerre qui n’est pas prête de se terminer. Sauf que, c’est l’ultime reproche adressé au ministre de l’Intérieur, l’UNSA-FASMI a du mal à comprendre l’intérêt à créer des strates successives pour lutter contre le terrorisme. Récemment, Bernard Cazeneuve a mis sur pied cet été, dans l’urgence, un Etat-major opérationnel pour la prévention du terrorisme (EMOPT). Or existe déjà depuis 1984, l’Unité de coordination de lutte contre le terrorisme (UCLAT) qui a largement fait ses preuves. Dès lors, comment en pratique, vont fonctionner ses deux structures, d’autant que la DGSI a elle aussi comme mission d’éradiquer le terrorisme ? N’y aura-t-il pas une concurrence absurde pouvant nuire à l’efficacité ? L’UCLAT dépend du directeur général de la police nationale, tandis que l’EMOPT qui doit veiller notamment à ce que les suspects terroristes ne passent pas à travers les mailles du filet policier dépend exclusivement de Bernard Cazeneuve. C’est même son bébé. Tout est dit… «  » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » »

    J'aime

  4. Eh oui, la vérité est ici sur ce site et sur quelques autres sites, mais pour y participer, on ne peut passer que par l’inscription à twiter ou facebook.
    Ici, c’est encore la liberté que nous avons perdu partout dans notre pays !

    Il y a déjà longtemps que l’information est sous contrôle, et la manipulation pour qui gobe tout ce que ces merdias racontent est un danger permanent pour nous tous.
    La démocratie est un mot employé pour noyer le poisson à chaque fois que nos « dirigeants » en ont besoin. Ils critiquent en permanence l’URSS, la SYRIE, mais en fait, ils en sont arrivés au même point et peut être pire, car ayant eu dans mon travail, deux doctorants Syriens et cela ne remontent pas à 20 ans en arrière, même pas à 10 ans, car en fait cela fait 2 ans et demi que l’un est rentré en Syrie avec sa femme, sa petite fille et son fils (deux tout jeunes enfants) et ces gens-là vivaient ici, ils étaient musulmans : la femme était institutrice en Syrie et avait bénéficié d’un congé pour que son mari puisse faire son doctorat en France. Elle était habillée à la Française, (aucun foulard sur les cheveux) et ils vivaient comme nous Français.
    Je parle d’eux, malheureusement au passé, car je n’ai plus aucune nouvelles depuis 1 an et demi environ.
    Ils étaient heureux de vivre en Syrie et malgré les événements qui avaient lieu à ce moment-là chez eux, ils ne voulaient pas rester en France, ils avaient leur famille en Syrie et m’avaient dit qu’ils avaient confiance en Bachar El Asaad.
    Alors quand j’entends Hollande et tous les hommes politiques menteurs de gauche comme de droite, je me dis que, si le peuple Syrien appréciait leur Président, malgré tout ce que l’on nous a raconté, cela signifie que vis à vis de son peuple, il n’était pas si mal que l’on veut nous le faire croire ! D’ailleurs au sujet des événements qui ont eu lieu en Syrie lorsque ça a commencé, leurs familles leur avaient dit que les perturbateurs n’étaient pas des Syriens, car ils parlaient trop bien la langue anglaise et pour une immense majorité d’entre eux, ils n’avaient aucune connaissance de la langue en Syrie…!!!

    Ceci est une mise au point sur la vérité qui a lieu sur le terrain et la désinformation pratiquée par les merdias au bénéfice de nos gouvernements…!
    Alors la pensée universelle… ça n’a jamais existée pour moi, on ne m’achètera jamais même avec des menaces. Mes valeurs, ne sont pas les leurs, mais je tiens à mes valeurs et je n’en changerai jamais!

    Revenir à une vraie DEMOCRATIE…???????!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    C’est impossible pour moi également, car la seule et unique façon de pouvoir revenir à notre chère « Liberté – Egalité – Fraternité » une révolution Française n’y suffirait plus, même si 90% du peuple était uni dans ce pays !
    Il faudrait que tous les peuples d’Europe soient en phase…! Eh oui, nous ne sommes plus seuls à avoir le droit de décider car imaginer que la France se révolte…
    Que croyez-vous que les dirigeants de cette désunion Européenne feront ?
    Ils seront capables de déclencher l’OTAN sur la France, et ça, je les crois parfaitement capables, de plus avec l’immigration de ces 40 dernières années et l’invasion actuelle, croyez-vous que ces gens-là veulent perdre la poule aux oeufs d’or ???!!!!! Oui, je suis d’accord, c’est un sujet extrêmement grave et préoccupant, mais… pour le peuple, car nos gouvernements qui obéissent aux ordres du Nouvel Ordre Mondial, et à la lettre… ne semblent pas être soucieux…

    Le grand remplacement, est ce qui est écrit dans le plan KALERGI pour arriver à « fabriquer une race » facilement manipulable,… En mélangeant les Européens, les noirs et les arabes…!!!!
    De beaux spécimens de futurs esclaves…!

    Personnellement, je ne me pose même plus la question de savoir qu’est-ce que « Merkel » a comme idée derrière la tête, car elle a eu le prix Coudenhove… Kalergi en 2012, décerné par le parlement Européen en remerciement du plan Kalergi qu’elle suit à la lettre…!
    Son problème, si pour elle, c’est un problème, c’est de faire en sorte que la France devienne un sous-pays… et retour en 1940… et alors… obtenir de Bruxelles que la France soit sous-tutelle Allemande???! les ambitions Allemandes au sujet de la France ne se sont pas taries avec la fin de la dernière guerre… ne nous y trompons pas !!!

    De même, j’en ai marre d’entendre ces « artistes » vouloir donner des leçons au peuple, ce qui est très facile quand soi-même on ne fait rien, ça ressemble à des riches qui s’adressent à leurs esclaves…!
    Qu’ils donnent l’exemple, de même que tous les hommes politiques… On risque d’attendre longtemps…!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    L’idée du Référendum nominatif : EXCELLENT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    On ne me manipulera jamais !
    Les deux jeunes enfants de la famille qui sont morts noyés ainsi que leur mère… connaissez-vous la vérité ???
    La voilà la vérité sur cette affaire qui a transformé une partie des Français récalcitrants en moutons de Panurge :
    Le père est en fait « un PASSEUR » qui avait un gilet de sauvetage contrairement à sa femme et à se deux fils. L’embarcation avait été achetée par lui avec de l’argent que sa soeur lui avait envoyé du Canada.
    Il a été dénoncé par un couple qui a perdu ses deux enfants dans ce naufrage et qui avait payé leurs passages au père des deux enfants sur lesquels la terre entière s’est apitoyée, au lieu de s’apitoyer sur les autres.
    De plus ce type était en Turquie depuis 3 ans donc à l’abri…
    En tant que réfugié, il se fait plaindre, mais en tant que passeur…!

    Et tout est du même tonneau…!
    Bien à vous…!

    J'aime

  5. Et oui, votre commentaire est tres bien analyser de ce qui se passe en France mais aussi en Eurtope…Tromper le monde est devenu pour les bobos une facilite.. la question OU sont passer tout ces Francais qui etait contre le mariage pour tous, en l espace d une Bonne Annee ils se sont volatiliser..Plus personne ose reagir..OU les medias bouche cousue c est a dire en clair interdiction d en parler…La France est bien en Dictature, ce qui est plus grave , est que les citoyens ne sont plus informer , mais tromper…

    J'aime

  6. Je partage l’avis de Bonnie :c’est très souvent que la propagande se niche dans des séries ou des télé-films. Souvent c’est tellement grotesque et lamentable car sans rapport avec l’histoire. TF1 et CANAL + sont les maîtres incontestés du genre.

    J'aime

  7. Tellement vrai! Je n’ai pas attendu 2015 pour boycotter les merdia, j’ai commencé à le faire bien avant les élections présidentielles de 2012 et j’aurais du le faire bien avant encore…
    Mais il faut prendre les media au sens large et pas seulement informatif, car il y a aussi tous les petits téléfilms, les séries, les films de cinoche, qui sont financés par la télévision et donc l’intelligentsia gôôchiste et dans chacun il y a son petit lot de messages subliminaux: « alex hugo », « candice renoir », « caïn » etc… les séries américaines n’étant pas en reste non plus; mais le pire étant quand même ARTE, qui elle ne fait même pas dans le subliminal, c’est de la propagande pure, dure et simple…
    Mais tout ça ce n’est pas compter dans le temps de parole pour les élections!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s