L’horreur présidentialiste


Par Maxime Tandonnet

TRIBUNE - copie

Ici à l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier. Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

Premier site d’opposition en France

chause

   L’horreur présidentialiste  

Par Maxime Tandonnet

Mercredi soir, j’ai discuté avec un ténor des Républicains, l’un des plus cinq ou six plus importants de ces dix dernières années, dont je ne donnerai pas le nom…
Nous étions bien d’accord sur presque tout: la déliquescence de la politique, sa fuite dans la communication et la manipulation, le renoncement face au réel, la démence narcissique, l’obsession électoraliste, la dictature des annonces, des postures, des leurres…
En revanche nous divergions sur l’essentiel: lui pense qu’il suffit de changer la personne du président de la République et tout ira mieux. Sous-entendu: moi à sa place, plus rien ne sera pareil.
Là, je suis en désaccord total.
C’est le système présidentialiste qui est devenu fou, qui a plongé dans la démence. Confondre l’intérêt d’un pays avec celui d’un homme est une pure aberration.
Le modèle français de l’actuelle VIème République, ou Vème bis, mélange le sort de la Nation avec les soubresauts personnels d’un homme, quel qu’il soit. Se considérant comme l’incarnation du pays, celui-ci est obsédé de sa popularité, soit pour la protéger, soit pour la reconquérir, le cas échéant dans la perspective d’une réélection. Il entraîne l’ensemble des pouvoirs publics dans le culte de sa personnalité.
La vie publique déserte le monde des réalités, glisse dans l’obsession de la communication, de la mise en scène, de la manipulation médiatique. La « trace dans l’histoire » tourne à la névrose. Et c’est ainsi que peu à peu, la France s’enfonce dans l’abîme pendant que les autres pays Européens travaillent et se réforment. La seule solution est de sortir une fois pour toute de cette logique mortelle en réhabilitant la démocratie, autour d’un chef de l’Etat non rééligible, qui préside dans la discrétion et la modestie, s’adresse au peuple une fois par an ou dans les périodes de crise, puis disparaît pour faire son boulot, et un Premier ministre qui gouverne sous le contrôle du Parlement, sur la base d’un programme précis, d’objectifs, d’engagements chiffrés et d’une obligation de résultats.
Refaire de la France une démocratie: cela paraît tout simple mais dans leur crise de démence narcissique, ils ne voudront jamais!
Quand l’ivresse de soi a tourné au coma éthylique…

 Maxime Tandonnet
max t

    Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d’histoire…

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur ***

BONUS :

images10

Recomposition ou décomposition?

Hélas, le mythe de la recomposition politique n’est rien d’autre que le masque d’une nouvelle vague d’hypocrisie et de calculs politiciens. Les uns s’achètent une sainteté idéologique dans l’espoir de s’attirer les faveurs du monde médiatique. Les autres veulent noyer dans un grand magma central les déceptions, les échecs, les mauvais sondages. L’obsession élyséenne est en ligne de mire de ces grandes manoeuvres souterraines. Que recèlent les annonces, coups de menton, retournement de veste? Rien: le néant d’idées, de projet, de volonté. La notion de bien commun achève de se désintégrer dans un grand courant de folie mégalomaniaque qui s’est emparée d’une partie de la classe politique nationale, de l’extrême droite à l’extrême gauche. Les questions de fond sur l’avenir de la France, en matière d’industrie, d’emploi, d’Europe, de sécurité, disparaissent dans le puits sans fond de la vague narcissique. Une immense tartufferie s’est développée autour de la poussée du parti lepéniste. Présentée comme un drame national, elle donne lieu à une extraordinaire récupération politicienne. En érigeant cette formation en ennemi public numéro un, le monde politique et médiatique ne fait que la renforcer en permanence. Il se donne un prétexte pour fuir les réalités, le chômage massif, la violence, le déclin européen et international. Avec, en toile de fond, une seule perspective, une seule ambition, un seul horizon: être le prochain à pavoiser sous les ors de l’Elysée. La politique française a basculé dans une sorte de névrose obsessionnelle, la névrose élyséenne, qui l’entraîne toujours plus loin du monde réel et des préoccupations des Français.

 Maxime Tandonnet
*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur ***

♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

Vous pouvez acheter notre livre « Les contes de l’étable » pour 4,50 €
20 chapitres sans concession et sans langue de bois !

Paiement sécurisé via PAYPAL

barn-776414_640

pour le recevoir le livre avec un simple lien sécurisé cliquez exclusivement sur l’image ci-dessous :

"Buy

  SUIVEZ ! PARTAGEZ !  

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Maxime Tandonnet pour https://maximetandonnet.wordpress.com
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.

Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Evitez de mettre des liens car votre commentaire sera supprimé par le système.

Vous avez le droit de soutenir l’Observatoire du MENSONGE en devenant suiveur. C’est un service gratuit en plus…! Mode d’emploi cliquez ICI

LOGO OBS

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine avec

La Semaine du MENSONGE

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

Retrouvez tous nos articles sur Facebook en cliquant ICI

♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

L’article à lire absolument :

La connaissance

L’Observatoire du MENSONGE est un site d’opposition qui ne perçoit aucune aide. Vous pouvez donc faire un geste pour que l’Observatoire garde son indépendance. Merci !

Cliquez juste sur le logo ci-dessous et laissez-vous guider sur notre plate forme totalement sécurisée

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de

l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays

et suivi par + 150.000 LECTEURS !

Avec 40 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres !

logo Ob dum

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE:

Cliquez ICI

♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

 

     Suivez Observatoire du MENSONGE !
Publicités

6 comments

  1. Je viens de recevoir une pétition à signer, à lire attentivement, c’est très intéressant parce qu’il s’agit d’une indemnité parlementaire, frais de mandat, IRFM, ne fait l’objet d’aucun contrôle…elle est mensuelle qui, si elle n’était pas versé en plus de tout le reste à nos parlementaires, cela permettrait de financer la lutte contre le terrorisme…!!!! il y a des liens… mais comme nous ne pouvons les coller, je vous colle tout le reste.
    Cela fait des décennies que nous payons la somme de 7100,15 € brut par mois à 925 parlementaires…! en plus de tout ce qu’ils touchent par ailleurs!!!!!!
    Ces gens-là sont extrêmement bien payés pour quel travail ? pour démolir la France, car ça c’est prouvé!!!

    «  » » » » » » » » » »
    Supprimer l’indemnité parlementaire IRFM pour financer la lutte contre le #terrorisme

    Robert ANDRIS
    France

    Signez la pétition

    Le manque de moyens et de préparation de nos forces de police, de défense et de justice est imputable à l’ensemble de nos parlementaires toute tendances confondues, (droite, gauche etc) , car ils n’ont pas fait voter et adopter les mesures qui s’imposaient déjà hier sous d’autres législatures.
    Leurs successeurs, députés élus depuis 2012 ou sénateurs élus depuis 2014, qu’ils soient de la majorité ou de l’opposition n’ont pas mieux fait que leurs prédécesseurs.
    En conséquence il serait « honnête et citoyen » que nos députés et sénateurs participent à hauteur de leur « responsabilité » au financement de la lutte contre le terrorisme car ils ont faillis à leur tâche.
    Pour ce faire, la suppression de l’indemnité Représentative de Frais de Mandat appelée IRFM et qui s’élève à 7100,15 € brut par mois permettrait une économie financière de 6 567 500 $ par mois (6 millions et demi d’euros)
    Le calcul est le suivant : 348 sénateurs + 577 députés font un total de 925 parlementaires
    925 x x 7100 euros = 6 567 500 $ par mois
    Ce sont près de 80 millions d’euros par an qui pourraient être redistribués aux 3 ministères directement concernés par la lutte contre le terrorisme : Défense, Intérieur et Justice
    Certes, ceci n’est qu’une solution parmi d’autre pour financer le surcoût fiscal annoncé par le Président de la République surcoût engendré par cette « guerre » contre le terrorisme.
    Mais ce serait aussi un moyen pour notre représentativité nationale, députés et sénateurs, d’exprimer concrètement leur solidarité envers la nation et ses concitoyens.

    Pour information, cette Indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) est perçue par tous nos parlementaires, elle ne fait l’objet d’aucun contrôle y compris par la cour des comptes, et elle n’est pas imposable. Elle peut servir à couvrir tout type de dépense : habillement, restauration, achat immobilier, voyage…y compris à un enrichissement personnel de l’élu.
    En 2002, un amendement voté au Sénat a interdit le contrôle par l’administration fiscale de l’utilisation de l’IRFM et, tout contribuable peut bien légitiment se demander pourquoi ? » » » » » » » » » » »

    Et si seulement nous étions au courant de tout!!!!!!
    Bien à vous.

    J'aime

  2. Très bon commentaire qui reflète ce que bon nombre de personnes pensent jusqu’à la réflexion finale…

    Ce Ténor des Républicains confond la démocratie et la dictature.
    il pense «  » »changer la personne du président de la République et tout ira mieux » » »
    Depuis plus de 40 ans ces gens-là font la pluie et… le beau temps, qui à présent n’est « que le mauvais temps, le beau temps n’existe plus pour une grande majorité du peuple.
    Ces hommes politiques sont tous plein de bonneS volontéS en paroles, en grandes promesses, mais en actions, ils sont tous égales aux autres…, ils ne sont pas capables de tenir une promesse, alors ce ne sont que des mensonges, et il faut avoir fait pour cela, de longues études pour apprendre à manipuler, magouiller et trahir le peuple, en se servant de la démocratie, (vote par le peuple) et ensuite ils nous la transforme en dictature sans en avoir l’air, mine de rien, en nous prenant pour des demeurés!!!….

    Vous dîtes :
    «  » » » » » » » » » » » » » » » »Confondre l’intérêt d’un pays avec celui d’un homme est une pure aberration.
    Le modèle français de l’actuelle VIème République, ou Vème bis, mélange le sort de la Nation avec les soubresauts personnels d’un homme, quel qu’il soit. Se considérant comme l’incarnation du pays, celui-ci est obsédé de sa popularité, soit pour la protéger, soit pour la reconquérir, le cas échéant dans la perspective d’une réélection. Il entraîne l’ensemble des pouvoirs publics dans le culte de sa personnalité. » » » » » » » » » » » » » » » » » » »
    Vous avez parfaitement raison…
    Eh là, très sincèrement…, ça me fait rigoler!
    Pourquoi ?
    J’ai le souvenir de certains pays « communistes totalitaires et dictatoriaux » très célèbres qui étaient critiqués «  » » »par les gouvernements Français » » » », justement à cause du culte de la personnalité de leur ou de leurs dirigeants…! pour n’en citer qu’un, juste pour le plaisir : la Chine et son Mao Tsé Toung!!!!
    Alors très franchement, quelle tristestesse de constater que même sur ce sujet, notre pays à fait un bon en arrière, mais pire, car nous ne sommes pas un pays déclaré « communiste »et pourtant, nous ne pouvons que constater la réalité des faits!

    La vie publique, est totalement en dehors des réalités.
    Ils dépensent l’argent du peuple comme s’il en pleuvait pour des sondages manipulés pour tenter de redorer leur blason, qui n’existe pas et n’a jamais existé, mais surtout ces gens-là montrent chaque jour, par leurs faits, gestes, décisions, qu’ils se moquent complètement du peuple, que ce soit à gauche, ou à droite, le peuple n’existe que et uniquement que pour une seule et simple chose : payer à tout prix en se servant des impôts et des taxes, en ayant fait au préalable des promesses de ne rien augmenter, tout de suite après, ils annoncent les augmentations… mais pas des salaires (sauf le SMIC à un taux ridiculement grotesque) quand aux retraites, après presque 3 ans sans aucune augmentation, nous avons eu droit le mois dernier à 0,01€, de quoi s’acheter 1 baguette de pain, par mois!!!!

    La Presse sous la coupe du «  »POUVOIR PRESIDENTIEL » » ne dit jamais la vérité et ne parle que de ce qui n’intéresse personne, d’une part et quand au reste, ce ne sont que des mensonges. La Presse est manipulée par ledit «  »POUVOIR PRESIDENTIEL » », dont elle touche de substantielles somme octroyées par ce Pouvoir du diable pour ne raconter que ce que ce Pouvoir veut que l’on raconte au peuple, et le pire, depuis le temps, il y en a qui font semblant d’y croire… là… j’hallucine!!!

    Pour ma part, les chefs d’Etat sont tous issus de la même caste manipulatrice.
    (Ce que je vais dire là, va faire bondir certaines personnes, car c’est exactement le contraire de ce qui se passe…!)
    La fonction d’un chef d’Etat devrait être payée au SMIC, d’autant qu’ils sont logés, nourris, ils profitent de tout l’arsenal qui existe en France en profits de tout genre. De plus ces gens-là sont bien eux qui augmentent misérablement ce SMIC…!
    (((((Avant c’était le Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti. Comme c’est toujours SGDG (le gouvernement n’est plus capable de garantir quoi que ce soit dans ce pays), Mitterrand a fait transformer le G en C….  » »voilà comment baisser le pouvoir d’achat des Français » » » et après on nous parle de la non-croissance…!!!!))))

    Revenons à nos « moutons' » : la fonction d’un chef d’Etat : la preuve, nos « très chers, financièrement parlant, hommes politiques » et plus particulièrement les anciens président et celui en poste : « Moi Président ou Président Normal » ont un patrimoine qu’ils ne déclarent pas, car celui-ci est en SCI. Lorsqu’ils ont voté cette SCI pour eux, ils savaient très bien ce qu’ils faisaient.
    Par conséquent, ils s’enrichissent sur le dos du peuple par des biais contournés de partout et ils sont tous riches, ils ont tous fait « fortune » dans la politique, mais en mettant leurs biens en SCI, ce qui est la spoliation du peuple, en faisant payer le peuple, par des biais détournés, ce que eux… devraient payer!!!

    Très franchement, vous n’en avez pas marre d’être pris pour des gogols???? (et encore…j’essaies de rester polie…!
    Moi si!!!!!!!!!!!

    Réhabiliter la démocratie ? Ce serait une excellent idée mais les hommes politiques devraient être choisis dans le peuple, par le peuple, et non des gens qui se présentent après avoir été élus par une poignée de servants à leur service pour mettre en place toujours les mêmes règles…ces gens-là, ne veulent surtout pas que l’on touche à tous leurs privilèges, ils sont pires que les monarques!!!! et vous le dîtes vous-même Monsieur Tandonnet :
    «  »Refaire de la France une démocratie: cela paraît tout simple mais dans leur crise de démence narcissique, ils ne voudront jamais! » » » »

    Alors si le peuple veut changer la donne pour ne pas dire « LES », si le peuple veut reprendre le « POUVOIR PAR LE PEUPLE » le pouvoir qui leur a été volé par cette caste… il n’y a pas 36 000 moyens, il n’y en a qu’un seul.
    Bien à vous.

    J'aime

    1. JANINE..!! Il faut le dire ..Un seul mot…REVOLUTION !! C’set dur, c’est malheureux, on va souffrir, mais pour moi, c’est le seul moyen de se débarrasser de cette caste qui nous étouffe depuis plus de 30 ans !!! Et il faut s’en débarrasser D E F I N I T I V E M E N T …!!!!
      Bien à vous JANINE !

      J'aime

  3. Démocratie ? Vous parlez de démocratie, s’agit d’une démocratie de gauche ? Ou une démocratie de Droite ???
    C’est évident que l’une ou l’autre sont différente, c’est selon !!!!

    Le mot démocratie est partout. Le mot est tellement utilisé qu’il est difficile de lui trouver un sens unifié. Certains États se prétendent « démocratiques ». Il est rare que toute la population soit d’accord là dessus. On accuse parfois des « démocratie » de ne pas agir… démocratiquement. On dit souvent que ces pays ne méritent pas leur appellation de « démocratie ».
    Le mot démocratie n’a pas de sens univoque. Sa signification n’est pas claire. Le mot est surchargé de connotations. Il est couramment instrumentalisé. On parle de démocratie pour légitimer son action, ou à l’inverse pour délégitimer ses adversaires. L’usage polémique du mot est constante.

    Affirmer « Sous [choisir son président préféré], la France n’était plus une démocratie » a un sens. En même temps, il est très étrange de dire cela. Jusqu’à preuve du contraire, le président est élu. Il est dépositaire de la souveraineté que lui a confié le peuple. La démocratie n’a pas disparue. Et pourtant…

    La « démocratie » ne désigne pas un régime particulier ou une forme de gouvernement donnée. Dire que la démocratie représente le « régime politique idéal, indépendamment de ses caractères précis » n’est pas totalement erroné.
    Au sens courant, le mot est très difficile à délimiter. L’écart se creuse entre :
    • la démocratie grecque historique, qui sert de modèle à la définition de « démocratie »
    • la démocratie définie théoriquement, qui correspond au sens (1) précédent
    • les régimes contemporains dits démocratiques (ex: USA, France, Canada)
    • la démocratie comme idéal ou valeur, qui peut s’écarter de la définition théorique
    Pourtant, les dictionnaires de philosophie admettent unanimement un seul sens à « démocratie ». Selon eux, la démocratie est uniquement la démocratie au sens théorique. Il n’y a pas de sens distinct pour désigner les États démocratiques, ni pour désigner la démocratie comme idéal.

    Le Dictionnaire des concepts philosophiques note toutefois deux sens pour « démocratie ». Le sens classique et le suivant, qui n’est pas une vraie définition :
    La signification actuelle ne saurait se réduire à la désignation d’institutions spécifiques, le terme étant employé dans les champs les plus divers, le plus souvent à titre de légitimation de pratiques ou d’institutions.
    À la suite des dictionnaires, je n’éclate trop pas le sens de « démocratie ». Toutefois il me semble crucial de reconnaître au moins deux sens au mot. Le sens théorique central en philosophie, et celui vague, flou et incertain qui est notre pain quotidien.

    « Depuis quarante ans, la gauche et la droite ont mené à peu près, hélas, la même politique qui nous a conduits là où nous en sommes et vous pensez qu’en mettant ensemble les idées et les mesures qui nous ont conduits à cette explosion du chômage de masse, nous allons faire reculer le chômage ? » a dit le député( LR) des Yvelines, invité de l’émission « Questions d’info » sur LCP en partenariat avec Le Monde, France Info et l’AFP….

    A votre avis ???

    » La démocratie : ce n’est pas confisquer la voix du Peuple ©. »
    citation d’Alexandre Goldfarb.

    J'aime

  4. Deux citations remplaçeront un écrit:

    « On a la preuve que se met en place un État policier ! »
    Avocat, écrivain et homme politique

    « Nous sommes rongés de l’intérieur (et) on voudrait que l’on n’ait pas envie de vomir », a ajouté l’ancien journaliste, en se moquant de ceux qui « se contentent d’aller résister en buvant un café à la terrasse d’un bistrot ou en faisant des concours de bougies ». Et de poursuivre: « Aucune de ces réactions collectives n’a été ou n’est à la hauteur, (…) imaginons les Français de 1916 se promenant avec un papier ‘je suis Verdun' ».
    Robert Ménard

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s