Un thé amer


Par Maxime Tandonnet

TRIBUNE - copie

Ici à l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier. Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

Premier site d’opposition en France

  Un thé amer  

Par Maxime Tandonnet

a the

Hier, j’ai pris le thé avec un ancien ministre de Nicolas Sarkozy qui voulait me parler en tant qu’ex-conseiller à l’Elysée.
Lui s’attend à une atomisation générale au Moyen-Orient qui dépasse la question de l’Etat islamique daesh, puis une déstabilisation du Maghreb et du Sahel, sous la pression démographique, la misère, le désœuvrement, une poussée vertigineuse de l’idéologie islamiste radicale auprès des jeunesses en perdition.
En raison de la hausse continue des phénomènes migratoires, le mouvement ne peut que se répandre en Europe et particulièrement en France, à travers la ghettoïsation croissante des banlieues.
Selon lui, la vague terroriste n’en est qu’à ses débuts et une guerre civile possible à l’horizon de plusieurs décennies.
Ce n’était pas des paroles en l’air mais le constat d’un homme qui a voyagé, écouté, réfléchi.
Sans doute est-il trop facile d’occulter les menaces qui pèsent sur l’avenir en les évacuant d’une pirouette idéologique: « droitisation », « lepénisation », « ligne Buisson »…
L’angélisme et l’aveuglement volontaire seraient-ils les gages d’une pensée correcte?
Déjà, dans les années 1920, les visionnaires qui annonçaient le retour des haines et une future déflagration européenne étaient traités de réactionnaires.
Cet ancien ministre voulait parler avec moi des solutions possibles. Les remèdes miracles n’existent pas. Les formules ou les annonces ne servent qu’à masquer le vide sidéral de toute vision de l’avenir.
« Déchéance de nationalité », « sortie de l’Europe », « référendum »: partout, de l’extrême droite à l’extrême gauche, les slogans jaillissent comme des leurres destinés à répandre les illusions et à attirer les électeurs.
Le salut passe par un retour à la volonté politique sur le long terme, le travail, la constance dans l’effort pour restaurer l’autorité de l’Etat, la puissance publique, le respect du bien commun, de l’intérêt général et de la notion de vérité. Je crois à « l’Europe puissance », unifiée sur la base d’une volonté politique, la mise en commun de ses forces militaires et économiques afin de reprendre la maîtrise de son destin, et non au repli nationaliste qui me semble suicidaire.
Aucun pays isolé n’a les moyens de prendre en main l’essentiel, les questions à la source, la stabilisation et le développement des régions d’origine.
La force d’un continent rassemblé, de nations soudées entre elles, peut y contribuer. Rien n’est simple évidemment.
Que dire d’autre?

Primaires, degré zéro de la politique

Par Maxime Tandonnet

sans-titre4
L’année politique 2016 commence avec les sondages sur les primaires. Le raisonnement est simple: dans le contexte d’une alternance probable en 2017, le vainqueur des primaires de la « droite et du centre » se présente comme le futur chef de l’Etat. M. Alain Juppé, neuf mois à l’avance, aurait pris une sérieuse option pour la victoire finale. Tous les termes de la manipulation sont en place. Les Français sont invités à se prononcer pour des images, des marques de fabrique, des stéréotypes forgés par les médias et les sondages: Juppé « la sagesse », Sarkozy « la droitisation », Fillon « le sérieux », le Maire « la jeunesse ». Que proposent-ils sur l’essentiel, l’avenir de la démocratie en France, la réforme des institutions, la refondation de l’Europe, l’autorité de l’Etat, la sécurité intérieure et extérieure? En quoi se distinguent-ils sur le fond? Personne n’en a la moindre idée. Ces primaires, comme la « présidentialisation » du régime autour de l’idée mensongère et grotesque qu’un homme (ou une femme) fait à lui seul la pluie et le beau temps de tout un peuple, marquent une nouvelle étape dans la dégradation de l’esprit public. J’y vois une imposture, atteinte à l’intelligence populaire. Si rien ne change en profondeur, une transformation radicale du mode d’exercice du pouvoir – dans le sens de la discrétion, de la volonté générale et du bien commun – j’ai la vague intuition que le sort du prochain président sera infiniment pire que celui de l’actuel, qu’il ne finira peut-être pas son mandat et que tout s’achèvera dans la tragédie…

NDLR : Sur cette primaire « ouverte » je vous conseille de lire l’excellent Un jeu de cons en cliquant ICI

Les Misérables

images2

Voilà qui m’avait échappé à la fin de l’année dernière. Une proposition de loi socialiste a été déposée le 16 décembre dernier à l’Assemblée Nationale afin de modifier les règles du temps d’apparition médiatique des candidats à l’élection présidentielle dans la période charnière de trois semaines entre la clôture des dépôts de candidature et l’ouverture officielle de la campagne. La logique de « l‘égalité » du temps de parole serait remplacée par celle d’une prétendue « équité » . Le temps d’apparition à la télévision ou de parole sur les radios serait dès lors calculé sur la base des sondages récents et des résultats des dernières élections. Cette formule est destinée à conforter les trois grands partis du système, lepéniste, républicain et socialiste, au détriment des autres formations et de leurs candidats. Il faut y voir une volonté de confiscation de la représentation, de monopole de la nomenklatura, d’une petite caste déjà outrageusement privilégiée par les médias, qui ne vise qu’à se partager les mandats, les fonctions, les émoluments, les honneurs, les privilèges. Je ne sais pas si cette loi sera adoptée.
Le seul fait qu’elle ait pu germer dans un esprit politicien, socialiste plus précisément, fait froid dans le dos.
Elle témoigne une fois de plus d’un mépris absolu de la démocratie.

 Maxime Tandonnet

max tAncien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d’histoire…

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur ***

    SUIVEZ ! PARTAGEZ !  

LOGO OBS

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine avec

La Semaine du MENSONGE


NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…
OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

Soutenir l’Observatoire du MENSONGE ce n’est pas cher, cela ne rapporte rien… Sauf le plaisir de l’avoir fait et de nous lire !

Vous pouvez acheter le livre « Les contes de l’étable » sur AMAZON

Cliquez sur le nom AMAZON ou ICI

L’article à lire absolument :

Franc-maçon

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Alexandre Goldfarb pour Observatoiredumensonge ou http://observatoiredumensonge.com
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.

Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Evitez de mettre des liens car votre commentaire sera supprimé par le système.

Retrouvez tous nos articles sur Facebook en cliquant ICI

L’Observatoire du MENSONGE est un site d’opposition qui ne perçoit aucune aide. Vous pouvez donc faire un geste pour que l’Observatoire garde son indépendance. Merci !

Cliquez juste sur le logo ci-dessous et laissez-vous guider sur notre plate forme totalement sécurisée

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de

l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays

et suivi par + 150.000 LECTEURS !

Avec + 40 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres !

logo Ob dum

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE:

Cliquez ICI

Publicités

11 comments

  1. La Bêtise humaine surtout la française est incommensurable, comme disait le Général : Ce sont des veaux !
    Après plus de 3 générations sans peine ni guerre, ils vont à vau l’eau !
    Juppé de la génération Chirac qui avaient tous deux favorisé le retour du PS, s’apprête à nouveau à ce jeu !
    Il est certain que Juppé au deuxième tour avec le vote des veaux et des musulmans, passera haut la main devant Marine le Pen !
    Nous ne sommes pas sorti de l’Auberge : Pauvre de nous !!!

    J'aime

  2. Alors là Gérard, j’adore et j’adhère totalement avec ce que vous avez publié, et ce que vous avez commenté.

    La lettre du Général Martinez à Juppé, mise en ligne par Gérard … (dommage qu’il n’y ait pas d’émoticônes, j’aurai mis le pouce en haut…).
    Merci monsieur Martinez, même si cela ne portera pas les effets escomptés, car Alain Juppé fait parti de cette caste qui méprise le peuple et qui se sert du peuple à ses seules fins de carrière, mais je vous remercie pour avoir écrit tout cela, qui n’est que la « plus » stricte vérité…!. Excellent!!!

    J’avais lu de lui, en son temps (1995…) qu’il était extrêmement doué, et l’avait été notamment concernant ses études, effectuées avec un brio total…, avec un Quotient intellectuel, très au-dessus de la moyenne… dommage, car…, il ne semble pas s’en être servi pour la bonne cause depuis…

    Pour sortir la France de cette « impasse mortelle », il faut des gens du peuple motivés pour y arriver, car la France ne sera bientôt plus qu’un doux souvenir…, ce qui est déjà le cas actuellement, car ceux qui ont connu la France d’avant tout ça… savent de quoi je parle. Les hommes politiques actuels n’ont comme motivation que et uniquement que : « le Pouvoir et l’Argent »… et ça, c’est la mort de notre pays!!!!

    Pour Gérard,
    Je suis en adéquation totale avec ce que vous avez écrit. Juppé est pire que la peste pour la France. Ce type n’a aucune conscience morale.
    Seule une personne ayant de « très hautes valeurs morales » pourra sortir ce pays, du bourbier dans lequel il se trouve!!!! Je n’en connais aucun…! et ça c’est terrifiant!!!!
    Il serait effectivement un excellent candidat pour la gauche, car il ferait péricliter la France et les Français plus rapidement que le minable gouvernement actuel en dirigeant la France vers un effondrement total, et pour dire cela, je me base sur ce qu’il fait à Bordeaux. Si quelqu’un veut gratter une allumette, ce sera fini de cette ville.

    Et quand vous écrivez :
    «  » » » » » »le sort du prochain président sera infiniment pire que celui de l’actuel, qu’il ne finira peut-être pas son mandat et que tout s’achèvera dans la tragédie…
    Question ? sera-t-il candidat pour la droite ? ou bien pour la gauche ? » » » » » » »
    Je le crois également, car aucun n’a la mesure de la catastrophe qui s’annonce puisqu’ils ne voient le « Pouvoir » que comme un aboutissement personnel, alors que ce qui se passe et se passera en France, déterminera la vie ou la mort de ce pays et de son peuple…!!!!!!
    Bien à vous.

    J'aime

      1. Merci de ce rappel, car j’avais l’impression de l’avoir déjà lu, mais je ne savais plus où… Il n’y a qu’ici qu’on peut lire ce type de lettres…!!!
        Merci encore!

        J'aime

    1. Merci Monsieur Tandonnet, je crains que cette caste destructrice ne sera malheureusement jamais à la hauteur de la situation actuelle et que son but n’est sans doute pas de sortir la France du bourbier dans lequel cette caste l’a mise sciemment…!
      Le plan Kalergi : génocide des peuples Européens, en est le parfait reflet!
      Le train a quitté la gare depuis un long moment, il file de plus en plus à vive allure, jusqu’à la fin programmée dont, malheureusement, peu de personnes s’en rendent compte!
      Merci encore,
      Bien à vous.

      J'aime

  3. Suite a mon commentaire ci-dessus:
    Lettre ouverte à Monsieur Alain Juppé
    en réponse à son appel aux Français du 4 février 2015
    Monsieur le Premier ministre,
    Dans un texte rendu public le 4 février, vous appelez les Français à vous rejoindre en s’engageant directement en particulier sur les réseaux sociaux ou en vous donnant les moyens matériels de votre action par un soutien financier afin d’élaborer  » le projet pour l’avenir de la France « .
    Il semble que vous preniez enfin conscience – il aura fallu que les événements tragiques que la France vient de vivre crée un électrochoc – de l’état de la fracture identitaire qui conduit notre pays au désastre et vous considérez  » qu’il est temps que les Français réfléchissent et travaillent ensemble à leur avenir  » car il faut  » préparer la France à affronter les défis du monde d’aujourd’hui et de demain « .
    Vous permettrez à un citoyen qui a servi l’État et la Nation sous l’uniforme et qui n’a pas attendu votre appel pour se sentir concerné par l’avenir de notre pays de considérer votre démarche d’aujourd’hui inopportune et inconvenante.
    Elle est, en effet, inopportune car, pour le citoyen ne militant dans aucun parti politique mais observateur attentif de la vie politique que je suis, votre démarche ne trompe personne.
    Il est clair qu’elle est la traduction d’une ambition présidentielle dévorante qui vous pousse à agir contre l’intérêt même de votre
    propre parti. Car votre appel n’intervient pas à n’importe quel moment. Le rattacher aux événements dramatiques du début janvier ne relève que d’une opération tactique politicienne à laquelle nos responsables politiques – toutes tendances confondues d’ailleurs – ont habitué nos concitoyens depuis longtemps.
    A la vérité, votre appel intervient au lendemain d’une réunion du bureau politique de votre parti qui a mis en évidence d’importantes dissensions sur l’attitude à adopter pour le second tour de l’élection législative partielle du Doubs et a provoqué, en fin de compte, la mise en minorité de son président, ancien Chef de l’État.
    Vous espérez ainsi accentuer la mise en difficulté de votre adversaire direct pour la candidature à l’accession de la magistrature suprême.
    Cela dit, par votre aveuglement, vous risquez de provoquer la fracture, voire l’explosion de votre propre parti.
    Mais plus que inopportune, votre démarche est surtout inconvenante à plusieurs titres.
    Tout d’abord, vous affirmez que  » les terribles événements de ce début d’année nous montrent qu’il est temps que les Français réfléchissent et travaillent ensemble à leur avenir … car les solutions à nos difficultés ne viendront pas des seules élites qui n’ont pas toujours perçu les évolutions de notre société et de nos besoins ».
    Quelle inconscience ou quelle arrogance ! De ces deux termes, lequel est le plus approprié ?
    J’aurais tendance à privilégier le second car c’est prendre les citoyens pour des demeurés.
    En effet, ne pensez-vous pas qu’il serait plutôt temps que ce soit nos  » élites  » qui se décident enfin à réfléchir et à travailler ensemble à l’avenir de la France au lieu de se battre pour gagner le pouvoir et s’y accrocher sans se soucier du bien commun ? Ne pensez-vous pas que pendant ces quarante dernières années nos élites politiques ont failli à leur mission première qui consiste à maintenir et à défendre l’unité et la sécurité de la nation car elles ont renoncé à nos valeurs et à nos principes républicains par laxisme, déni des réalités, démagogie, clientélisme, manque de courage et absence de vision ?
    Peut-être ne le savez-vous pas, mais les Français passionnés et soucieux pour l’avenir de leur pays – mais à qui on ne demande jamais leur avis n’ont pas attendu votre appel pour prendre conscience et débattre de ce que vous ne voulez pas nommer, c’est-à-dire les conséquences désastreuses provoquées par une immigration massive et incontrôlée, de surcroît hostile à nos valeurs.
    On en voit les résultats avec les événements dramatiques du début de l’année. Ils ne vous ont pas attendu pour réfléchir et déterminer la cause de leur malheur, c’est à dire le laxisme, l’absence de clairvoyance et le manque de courage de nos  » élites « . Écoutez-les au lieu de les solliciter parce que vous avez besoin de leurs suffrages. Je fais partie de ces Français fidèles à leur héritage historique, culturel et spirituel et déterminés à le défendre et j’essaie, pour ma part et à mon humble niveau, d’apporter ma contribution à un débat que nos  » élites  » tentent d’étouffer depuis de trop nombreuses années mais que vous ne pourrez plus éluder très longtemps, tant la situation de notre pays devient explosive.
    On ne peut être que consterné devant un tel manque de clairvoyance et une telle mauvaise foi de la part d’un homme politique qui a pourtant exercé de très hautes fonctions et n’est donc pas un novice. Car vous le reconnaissez à demi mot, et encore, en restant très flou lorsque vous admettez que  » les solutions à nos difficultés ne viendront pas des seules élites qui n’ont pas toujours perçu les évolutions de notre société et de nos besoins « .
    Vous prenez bien garde de ne pas expliciter de quelles évolutions il s’agit car vous en êtes, avec d’autres, pleinement responsable. Et vous n’êtes donc pas crédible lorsque vous dites que les élites n’ont pas toujours perçu les évolutions de notre société. Bien sûr que si, vous les avez perçues depuis longtemps ou alors il faut vraiment être idiot ce qui n’est pas concevable chez un professionnel de la politique. Vous les avez même favorisées ces évolutions. Cela fait au moins trente ans que certains essaient d’alerter sur les dangers qui menacent à terme notre nation. Mais il est plus facile de nier l’évidence et de vilipender et d’ostraciser les sonneurs de tocsin. Jusqu’au jour où l’incendie n’est plus maîtrisable. Alors, si vous voulez élaborer un projet cohérent pour la France, il faut au préalable faire le bon diagnostic et pour cela déterminer les causes de nos problèmes et les traiter, car sans traitement des causes, point de salut.
    Mais ne nous y trompons pas. Ce n’est pas la situation économique de notre pays, certes préoccupante, qui pousse une partie de l’électorat de plus en plus importante vers un parti dont tous les sondages indiquent que sa candidate sera présente au second tour de l’élection présidentielle de 2017. La raison vous ne pouvez pas ne pas la connaître : c’est le laxisme de nos élites politiques oubliant ou renonçant lâchement à l’intérêt de la nation qui a conduit pendant une quarantaine d’années à l’arrivée continue sur notre sol, sans que cela soit justifié, sans que cela soit corrigé, d’une immigration de peuplement de culture totalement différente de la nôtre devenue aujourd’hui, pour une partie, non seulement inassimilable mais dont le nombre invalide tout espoir d’intégration à notre société.
    Vous avez donc, avec d’autres, renoncé à ces valeurs et à ces principes qui ont fait la France et sa richesse jusqu’à la fin des années 1970, grâce à l’assimilation, seul principe qui rend la diversité vivable car elle permet précisément l’avènement d’un fort sentiment d’appartenance à une nation et d’une volonté affirmée d’unité nationale.
    Alors, non Monsieur Juppé, l’assimilation n’est pas un non-sens comme vous le prétendez. Non, nous ne voulons pas de votre  » identité heureuse  » que vous prônez par lâcheté et dont on ne perçoit d’ailleurs pas en quoi elle pourrait être heureuse car elle donnerait naissance à une société biculturelle du fait de
    l’instauration du communautarisme que vous favorisez en courtisant l’islam. Il s’agit plutôt d’une identité malheureuse qui conduira – l’actualité nous le démontre chaque jour – à la violence et à l’affrontement. Il faut bien rappeler, puisque vous semblez l’oublier, ce qu’est l’identité d’un peuple – quel qu’il soit d’ailleurs – mais en l’occurrence la nôtre à laquelle nous sommes attachés. Ce concept repose en fait sur un socle
    comprenant trois volets : une Histoire, une culture avec sa langue, le français, et un mode de vie. Et c’est l’adhésion à ce socle, à cet héritage, à cette mémoire qui crée les conditions du vouloir vivre-ensemble et garantit notre unité pour former des projets communs. Or, force est de constater qu’une partie importante de cette immigration extra-européenne refuse l’adhésion à ce socle et cherche à imposer sa vision du monde.
    Elle n’a donc pas sa place chez nous. Vous conviendrez, dans ces conditions, qu’il y a un réel problème qui nécessite de la part de nos élites politiques un minimum de clairvoyance et de fermeté car il est de leur devoir de défendre notre héritage, de le faire fructifier et de le transmettre à nos descendants et non pas de le sacrifier sur l’autel de leurs propres intérêts électoraux.
    Je ne répondrai donc pas – mais vous l’aurez compris – à votre appel et à votre demande de soutien pour l’élaboration de votre projet pour l’avenir de notre pays car il ne peut qu’aggraver une situation déjà bien compromise de cette France que nous aimons mais que nous ne reconnaissons plus. Seuls le rétablissement de l’autorité de l’État avec l’application ferme de la loi républicaine sur tout le territoire sans exception, la refondation complète de notre politique d’immigration, la réforme de notre code de la nationalité, le rétablissement des missions fondamentales de l’école de la République, l’incitation au retour, voire le renvoi dans leur pays d’origine de tous ceux qui refusent nos valeurs et principes de vie pourraient favoriser une inversion du cours néfaste des choses et doivent donc être envisagés. Mais je ne pense pas que ce soit la voie que vous retenez pour votre projet. J’ajouterai, enfin, que rien ne sert de jeter l’anathème sur un parti politique qui ne cesse de gagner des voix aux différentes élections si vous ne vous posez pas la seule question
    qui vaille : pourquoi ?
    Je vous prie d’agréer, Monsieur le Premier ministre, l’expression de ma haute considération.
    Le 06 février 2015 Général (2s) Antoine MARTINEZ

    Avec respect mon Général…

    J'aime

      1. Désolé Alexandre de ne pas l’avoir trouvé sur le site, ou alors j’ai dû mal m’orienter…Heureux de revoir le chemin ressorti… Amitiés.

        J'aime

  4. Juppé « la sagesse » Juppé : « meilleur d’entre nous » ou « plus à gauche d’entre nous » ?
    j’y mettrais beaucoup de points d’interrogation :
    – D’abord, La presse est en train de nous fabriquer le futur « leader incontournable » de 2017. La France aurait besoin d’autre chose, aujourd’hui, que de parler des élections futures, pourtant on ne parle que de cela.
    – Ensuite,
    • Comment Alain Juppé peut il porter les VALEURS DE LA DROITE ?
    • Comment Alain JUPPE peut il prétendre incarner l’opposition au gouvernement socialiste ?
    • Comment Alain JUPPE peut il conduire le rassemblement de droite en 2017 ?
    • Comment Alain JUPPE peut il décemment postuler pour les primaires ?
    • Comment Alain JUPPE peut il être d’accord sans ambiguité être favorable à l’adoption de couples homosexuels
    • Comment Alain JUPPE peut il se présenter à la Présidence de la République puisqu’il n’a pas été capable de remporter les élections Régionale ?
    • Comment Alain JUPPE peut il prétendre concourir aux primaires de la droite malgré son échec personnel aux régionales ?
    • Comment Alain JUPPE peut il accepter que M’hammed Henniche confirme à propos de la « position anti-islamophobie » Alain Juppé : « nous lui avons demandé d’intensifier ses positions sur la question et nous l’avons rassuré sur le vote musulman ». ?
    • Comment Alain JUPPE peut il être aux petits soins pour les Frères musulmans ?
    • Comment Alain JUPPE peut il dire : » Oui, l’islam est compatible avec la République » ! Juppé le dit et le répète! Très islamophile, ce grand copain des Frères musulmans et du frère de Tariq Ramadan… N’a jamais lu le Coran! Il vient de l’avouer sur le plateau du Grand journal de Canal+. ?
    • Comment Alain JUPPE peut il menacer les électeurs et prévient : si les Français ne l’élisent pas, « ils se démerderont avec les retraites?.
    • Comment Alain JUPPE a-t-il put confier à un cabinet d’architecte portugais, afin de construire le vaste centre islamique voulu PAR ALAIN JUPPE dans le quartier de la Bastide. … ?
    • Comment Alain Juppé a-t-il put mettre à disposition de l’imam un vaste terrain acquis à cet effet par la mairie de Bordeaux. D’après Público, cette mosquée avoisinerait un coût de plus de 24 millions d’euros,
    pour une surface de 12 000 mètres carrés ! L’espace dédié au culte pourra accueillir plus de 4000 fidèles, soit le plus vaste local religieux de toute la région. ?
    • Comment et pourquoi Alain Juppé construit des maisons à Bordeaux pour migrants. Les SDF eux dormiront dehors ?
    • Comment se fait-il que Alain JUPPE ne prends aucune dispositions pour défendre nos églises vandalisés , nos cimetières éventrés, nos drapeaux brûlés , nos enfants agressés , nos policiers tues , cela ne vous désole pas monsieur Juppé honte a vous ???
    • Comment et pourquoi Le candidat à la primaire pour 2017 se désole de l’explosion du nombre d’actes anti-musulmans et des courriers racistes adressés à sa mairie de Bordeaux. ???
    • Comment se fait il que Alain Juppé va faire son entrée parmi l’élite mondiale de la finance, de l’économie, de la politique et des médias. Cette année, le groupe Bilderberg l’a en effet convié à son huis clos ultra sélect. ???
    Ou serait-ce encore une entourloupe sondagière afin de laisser accroire que « LE » candidat des médias, juppé pour ne pas le nommer, serait toujours dans la course à la présidentielle, malgré son échec personnel aux régionales ?
    Car il s’agit bien d’un échec personnel, quoi qu’en pensent ou en disent, voire écrivent les mêmes médias !

    Depuis quelques mois déjà, Alain Juppé domine de façon écrasante sondages et études d’opinion, quelles que soient les questions et leurs formulations. Popularité? Juppé. Crédibilité? Juppé. Confiance? Juppé. Vainqueur de la primaire de la droite? Juppé. Meilleur score de la droite républicaine au premier tour d’une élection présidentielle? Juppé. Qui écraserait Marine Le Pen au second tour de cette présidentielle? Juppé. Toujours et encore, Juppé! La mode Juppé. La vogue Juppé. L’envie Juppé. D’autant plus que les mêmes, de sondage en sondage (toujours les sondages !)
    Enfin,
    J’y vois une imposture, atteinte à l’intelligence populaire. Si rien ne change en profondeur, une transformation radicale du mode d’exercice du pouvoir – dans le sens de la discrétion, de la volonté générale et du bien commun – j’ai la vague intuition que le sort du prochain président sera infiniment pire que celui de l’actuel, qu’il ne finira peut-être pas son mandat et que tout s’achèvera dans la tragédie…
    Question ? sera-t-il candidat pour la droite ? ou bien pour la gauche ?
    Voter Juppé c’est voter à gauche http://wp.me/p2qpcs-759

    je vous revois REPONSE A ALAIN JUPPE (suite à son appel aux Français). Par le général Antoine Martinez
    Publié le 9 février 2015 par Marc Le Stahler
    Commentaire suivant ….

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s