Sanctions contre la Russie


Par Guillaume Faye

TRIBUNE - copie
Ici à l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier. Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

Premier site d’opposition en France

   Sanctions contre la Russie  

Par Guillaume Faye

Sanctions contre la Russie : boomerang contre la France

Les sanctions économiques contre la Russie et les mesures de rétorsion russes qui ont logiquement suivi sont désastreuses pour l’économie française. À la suite de la crise ukrainienne, le gouvernement français, oubliant le principe de souveraineté nationale, a choisi une stratégie anti-russe, dictée par Washington et adoptée par les autres pays de l’UE. Cette position est catastrophique pour les intérêts français – mais aussi européens.
L’avertissement de l’ambassadeur de Russie
La dégradation de la relation franco-russe, création d’une inimitié factice, nuit plus à la France qu’à la Russie. La politique étrangère française commet une grosse erreur d’analyse, sur les plans politique comme stratégique. M. Alexandre Orlov, ambassadeur de la Fédération de Russie en France, déplore cette situation dans ses vœux : « je suis obligé de constater avec regret que la France, tout comme un certain nombre d’autres pays de l’UE, suit les règles d’un jeu qui n’est pas le sien en s’enfonçant dans une confrontation absolument inutile, insensée et dangereuse avec la Russie que J–P. Chevènement a qualifié de ”spirale de la folie” ».
Et il donne des statistiques inquiétantes : en 2014, déjà, le chiffre d’affaires des échanges et coopérations franco-russes avait chuté de 17,6%. Mais, en 2015, en milieu d’année (dernières statistiques connues), il s’est effondré de 44% ! Les sanctions contre la Russie de l’UE risquent de coûter 0,5% de PIB à la France et lui faire perdre 165.000 emplois. Sans compter les perspectives d’investissements, d’exportations futures compromises, les projets économiques annulés. Il ne s’agit pas seulement des programmes d’investissements français en Russie mais aussi des plans d’investissements russes en France.
De plus, nombre d’exportateurs français ne peuvent plus avoir la Russie comme client, notamment dans la filière agricole, à cause de l’embargo. Cela a les mêmes effets que si les Russes boycottaient les produits français. On se tire vraiment une balle dans le pied ! Il paraît (dixit M. Macron) que les sanctions pourraient être levées pendant l’été 2016 ; mais le mal est fait, même s’il dit la vérité.
Le mécanisme russophobe de soumission de l’Europe à Washington
Le gouvernement français a commis une bévue majeure. Et en parallèle, il s’apprête à valider le traité de libre échange transatlantique, imposé à l’administration de l’Union européenne très attentive aux lobbies industriels américains.
Comme l’écrit Yves de Kerdrel : « les princes qui nous gouvernent […] n’ont pas encore compris que l’Amérique se fiche des Européens comme d’une guigne et que nous ne l’intéressons qu’en étant ses affidés dans l’Otan ou comme signataires d’un traité transatlantique qui donne tous les droits aux États–Unis. Ils ne veulent pas voir que notre intérêt à long terme est de nous rapprocher de la Russie plutôt que de lui appliquer des sanctions ridicules » (Valeurs actuelles, 21/12/2015 – 06/01/2016).
Donc, d’un côté, l’Union européenne obéit à Washington pour prononcer des sanctions économiques contre la Russie qui nuisent aux économies européenne et russe, mais qui n’affectent en rien l’économie américaine, cette dernière ayant peu d’échanges avec la Russie ; et de l’autre, elle signe un traité commercial de soumission aux USA, qui est l’exacte réplique des fameux ”traités inégaux” et coloniaux imposés à la Chine au XIXe siècle !
On repère ici un double mécanisme très logique : le but de Washington est de rompre à son profit les liens économiques UE–Russie dans le but d’affaiblir et l’UE et la Russie. Bien joué. On ne doit pas du tout en vouloir aux stratèges de l’État US. Bon coup de poker. En revanche, on doit se demander si certains dirigeants de l’UE, qu’ils soient élus nationaux ou parlementaires et fonctionnaires européens, ne sont pas achetés, donc corrompus par les lobbies américains. (1)
Du fait de l’énorme baisse du prix international à l’export du pétrole (chute de 75% en dix–huit mois), la Russie, dont une trop grande partie de la balance commerciale et donc du PNB dépendent de ces exportations d’hydrocarbures) (2), se trouve dans une situation difficile. Les sanctions européennes, dictées par les USA, aggravent la situation russe. C’est le but.

Capitulation française
La politique étrangère de l’Etat français contredit complètement les intérêts nationaux sur plusieurs points : hostilité à la Russie, obéissance à Washington, coopération soumise avec les monarchies sunnites dictatoriales du Golfe, notamment Arabie saoudite et Qatar.
L’annulation (illégale au regard du droit commercial international) de la vente des navires militaires de la classe ”Mistral” à la marine russe, revendus à l’Égypte et payés par l’Arabie, a été une erreur géopolitique majeure. Une capitulation honteuse. On a vendu à de faux alliés des armes dangereuses destinées à de vrais alliés. Malheureusement pour nous, les Russes se souviendront de cette trahison. Comme ils se souviendront des sanctions économiques. Et bien d’autres pays se diront que la France n’est pas fiable dans ses contrats internationaux.
Du temps de De Gaulle, la France était beaucoup plus sympathique avec l’Union soviétique que la France d’aujourd’hui avec la Russie qui est pourtant plus démocratique que la défunte URSS. Pourquoi ? Parce qu’à l’époque, la France était un pays indépendant . Plus maintenant. L’hostilité des pouvoirs français et européens envers la Russie n’est pas seulement provoquée par le fait que certains dirigeants français et européens sont personnellement tenus par les lobbies d’outre–Atlantique ; mais aussi en raison d’une russophobie aux racines idéologiques.
La cause idéologique et morale de la russophobie
En effet la seconde cause de la russophobie de nos dirigeants ne s’explique pas du tout par la crainte d’ une prétendue ”menace russe” ou par le caractère ”dictatorial” du gouvernement de M. Poutine, affabulations auxquelles même les journalistes qui en font la propagande ne croient pas. Elle est que la Russie actuelle présidée par M. Poutine entreprend une révolution conservatrice ; c’est–à – dire un retour à des normes et des valeurs détestées par les oligarchies françaises et européennes.
La Russie, beaucoup plus que l’URSS de jadis, heurte l’Occident. L’Occident et l’URSS s’entendaient bien, finalement. Avec la nouvelle Russie de M. Poutine, le courant passe moins. La raison est que cette dernière défend une vision du monde, politique et éthique, qui est à l’opposé de celle du nihilisme occidental.
Patriotisme, natalisme, défense des traditions religieuses et familiales, enracinement dans l’Histoire, restauration de la puissance et de l’indépendance, etc. Toutes ces valeurs – qui sont pourtant les mêmes que celle que De Gaulle avait essayé de restaurer en France – sont détestées par les oligarchies européennes actuelles et par l’idéologie dominante, mais minoritaire. (3)
Nous sommes là dans un champ encore plus important que la géopolitique : celui de l’idéologie et de l’éthique. Nos dirigeants voient dans la nouvelle Russie poutinienne une énorme menace d’attraction, le danger d’un exemple pour les peuples européens. Ils nomment cela le ”populisme”. Tout ce est qui pro–russe est dangereux parce que cela menace le simulacre de la démocratie occidentale. Leur cauchemar : que la nouvelle Russie de Poutine
Quoi qu’il en soit, notre intérêt serait, non pas un ”pacte transatlantique ” ni un mondialisme suicidaire mais un ”pacte euro–russe”. La France devrait montrer l’exemple. Cette position n’est pas du tout fondée sur l’anti-américanisme mais sur la réalité géopolitique fondamentale. La Fédération de Russie est notre alliée naturelle dans la ”maison commune”.
(1) Incroyable humiliation : l’actrice américaine bimbo et bas de gamme Pamela Anderson, par ailleurs femme d’affaire millionnaire et avisée, a été autorisée à faire devant l’Assemblée nationale française ( !) un discours contre le gavage des canards et des oies pour la fabrication du foie gras, spécialité française mondiale. Le lobbying est clair : casser une filière artisanale française au profit de l’industrie agroalimentaire US. Ceux qui ont autorisé le discours de cette actrice américaine de séries B devant les député(e)s – du jamais vu – peuvent légitimement être soupçonnés de connivences…Vous avez compris ce que ce mot sous-entend. Un mélange d’humiliation assumée, de corruption probable et de bêtise.
(2) Le principal défi économique de la Russie est de diversifier ses recettes extérieures par des exportations industrielles et de services hors matières première (pétrole et gaz). La Russie a donc besoin d’investissements européens. D’où la nécessité d’un bloc économique de libre échange euro-russe et non pas euro-américain.
(3) Les dirigeants ”démocratiques” de l’Europe actuelle font des politiques et développent des idéologies qui ne sont pas approuvées par la majorité de la population. En revanche, la politique de M. Poutine est approuvée par une majorité des Russes. Cherchez l’erreur.

Guillaume Faye

Capture d’écran 2014-07-28 à 12.07.33

 

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur ***

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

L’article à lire absolument2034 l’année où

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Guillaume Faye pour J’ai tout compris
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.
Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision. Evitez de mettre des liens car votre commentaire sera supprimé par le système.

   SUIVEZ ! PARTAGEZ !   

LOGO OBS

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine avec

La Semaine du MENSONGE


NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…
OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

Soutenir l’Observatoire du MENSONGE ce n’est pas cher, cela ne rapporte rien… Sauf le plaisir de l’avoir fait et de nous lire !

Vous pouvez acheter le livre « Les contes de l’étable » sur AMAZON

Cliquez sur le nom AMAZON ou ICI

L’article à lire absolument :

Franc-maçon

Retrouvez tous nos articles sur Facebook en cliquant ICI

L’Observatoire du MENSONGE est un site d’opposition qui ne perçoit aucune aide. Vous pouvez donc faire un geste pour que l’Observatoire garde son indépendance. Merci !

Cliquez juste sur le logo ci-dessous et laissez-vous guider sur notre plate forme totalement sécurisée

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de

l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays

et suivi par + 150.000 LECTEURS !

Avec + 40 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres !

logo Ob dum

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE:

Cliquez ICI

Publicités

6 comments

  1. LA BLAGUE DU JOUR. George Soros: « Poutine est une plus Grande Menace pour l’Existence de l’Europe que Daesh
    Par Alain Jules
    Print Friendly and PDF

    Mentez mentez il restera toujours quelque chose!!

    Hier, dans une tribune libre du journal britannique The Guardian, Gregor Peter Schmitz (dit George Soros) le multimilliardaire dont l’argent ne sert qu’à la guerre, s’est lâché. Honteusement, pitoyablement, follement.

    Notamment, en affirmant que « Poutine est une plus grande menace pour l’existence de l’Europe que Daesh ». Pour lui, pince-sans-rire, les dirigeants des États-Unis et de l’Union européenne font une erreur grave en pensant que la Russie du président Vladimir Poutine est un allié potentiel dans la lutte contre Daesh

    Engagé contre Poutine et la Russie, le richissime magnat du mal a poursuivi en indiquant qu’il y a des preuves que les dirigeants cités se trompent lourdement. Jouant les devins du diable, il a indiqué que l’objectif de Poutine est de favoriser la désintégration de l’Union européenne et, que, la meilleure façon de le faire est d’inonder l’Europe des réfugiés syriens. Une contrevérité parmi tant d’autres qui prouve que ces gens-là, provocateurs des guerres, n’assument jamais leurs responsabilités, depuis l’Irak, la Libye et aujourd’hui la Syrie. Fichtre.

    Pour Soros, les avions russes ont bombardé la population civile dans le sud de la Syrie les forçant à fuir vers la Jordanie et le Liban. Il y a maintenant, dit-il, 20.000 réfugiés syriens qui campent dans le désert en attendant d’être admis en Jordanie. Il indique ensuite qu’un plus petit nombre est en attente d’entrer au Liban.

    Soros poursuit dans sa prose morbide et mortifère et sans preuve en indiquant que la Russie a lancé une attaque aérienne à grande échelle contre des civils dans le nord de la Syrie. Elle a été suivie par un assaut terrestre de l’ »armée du président syrien Bachar al-Assad contre Alep. Un refus caractéristique de parler de l’arme arabe syrienne et le mensonge qui va avec. Il suffit de visionner la vidéo en dessous (Alep revit) pour prouver qu’il ment. En effet, la plupart des personnes en fuite sont le terroristes et leurs familles. Personne ne veut les accueillir, ils veulent qu’ils continuent à détruire la Syrie.

    Le criminel en col blanc, l’un des hommes à l’origine des troubles en Ukraine affirme ensuite que les familles qui se déplacent vers la Turquie ne s’y établiront pas. Une peur justifiée car, ce n’est pas en Turquie que ces gens resteront, malgré l’argent que l’Occident offre à la Turquie pour les bloquer. Soros indique que Vladimir Poutine est un fin tacticien, un homme de talent mais, pas un penseur stratégique. Il précise qu’il n’y a aucune raison de croire qu’il est intervenu en Syrie afin d’aggraver la crise des réfugiés. Une contradiction selon le début de son texte initial. Soros s’en mêle donc les pinceaux et poursuit que l’intervention de la Russie a été une erreur stratégique car, aujourd’hui, Poutine est en proie à un conflit avec le président de la Turquie Recep Tayyip Erdoğan, comme s’il était possible de comparer la Turquie et la Russie…

    Dans cette tribune à charge, Soros déclare que Poutine a vu l’occasion d’accélérer la désintégration de l’Union européenne et, en Syrie, il a saisi l’occasion. Il a saisi l’opportunité, dit-il, de dire qu’il mène une action pour s’en prendre à un ennemi commun en l’occurrence Daesh. Pour lui, Poutine a eu une approche similaire en Ukraine avec la signature de l’accord de Minsk mais, au lieu de mener à bien ce processus, il a changé les dispositions.

    Courroucé, Soros assène qu’il est difficile de comprendre pourquoi les dirigeants américains et européens prennent Poutine au mot plutôt que de le juger par son comportement, ses actes. « La seule explication que je peux trouver est que les démocrates cherchent à rassurer leurs peuples en peignant un tableau plus que favorable qui justifie la réalité », affirme l’idiot utile d’un système aux abois… Il conclut son propos sarcastique en précisant que la Russie de Poutine et l’UE sont engagés dans une course contre le temps et que la question est de savoir qui va s’effondrer en premier.

    J'aime

  2. [[ M. Alexandre Orlov, ambassadeur de la Fédération de Russie en France, déplore cette situation dans ses vœux : « je suis obligé de constater avec regret que la France, tout comme un certain nombre d’autres pays de l’UE, suit les règles d’un jeu qui n’est pas le sien en s’enfonçant dans une confrontation absolument inutile, insensée et dangereuse avec la Russie que J–P. Chevènement a qualifié de ”spirale de la folie” ».]]

    Guillaume Faye vous venez de dire une certaine exactitude de la situation de « merde », et j’adhère bien entendu a votre écrit. En attendant c’est bien Barack Obama qui pousse les Européens à prendre des sanctions économiques, des sanctions diplomatiques, mais aussi militaires… les Mistrals en sont l’exemple, mais voilà les Allemands eux, ne veulent pas mettre en danger leurs approvisionnements énergétiques, les Britanniques cherchent à préserver la place financière de la City, les Français leurs intérêts économiques.
    L’autorité russe de sécurité alimentaire a décidé de stopper les importations de fruits et légumes et de tout autres produits en provenance de L’Europe, la France compris…
    Ce qui nous amène à dire que la France est bien le vassal des USA… de même qu’en Syrie: « Hollande rabaisse la France au rang de vassal »… l’ingérence continuelle de Washington dans la politique intérieure française devient insupportable pour les Français, qui ne manquera pas de nous attirer dans une guerre que nous ne voulons pas…cette situation risque de perdurer!!!

    « La France doit donc refuser de se laisser entraîner dans une guerre qui ne serait pas « sa guerre ». Pour cela, elle doit immédiatement quitter l’OTAN qui, depuis la fin de la « guerre froide » n’a plus de justification défensive. Et la France doit tout faire pour empêcher cette guerre en Europe. »
    Didier Tauzin Général de Division de l’Armée de Terre

    NOUS AVONS LA CLASSE POLITIQUE LA PLUS PERFIDE, LA PLUS TRAITRE, LA MIEUX REMUNEREE, DE TOUTE L’HISTOIRE… EN DESSOUS, NOUS AVONS LE PEUPLE LE PLUS IDIOT, LE PLUS INDIVIDUALISTE, LE PLUS DIVISE, LE PLUS ALIENE DE TOUTE L’HISTOIRE DE FRANCE…

    J'aime

  3. Excellente analyse qui met en lumière les problèmes des agriculteurs mais surtout des éleveurs de porcs dont le marché avec la Russie était florissant. Sans parler des producteurs de fruits. Ce gouvernement de tarés dont le dirigeant, au demeurant président de 15% des Français sont responsables des suicides d’agriculteurs (182 bon an mal an).
    Mais restons calmes, l’embargo sera levé si tout va bien quand les poules qui n’ont toujours pas de dents seront toutes mortes et les éleveurs avec.

    J'aime

  4. On ne parle plus guère de la Crimée et de l’Ukraine…Tout va se calmer, mais il faut être vigilent quant à nos fréquentations USA et Russie…!

    J'aime

  5. Merci Monsieur Faye, j’approuve totalement cet article !

    «  » » »En revanche, on doit se demander si certains dirigeants de l’UE, qu’ils soient élus nationaux ou parlementaires et fonctionnaires européens, ne sont pas achetés, donc corrompus par les lobbies américains. (1) » » » »
    Avec cette phrase, vous avez tout dit!!!

    La France n’est plus du tout indépendante, et quant à la démocratie, on l’appellera « la démocratie à la française » (avec un petit f, voulu…)!
    De gaule avait refusé ce fameux traité transatlantique!
    Nos gouvernants actuels, vendus et avides de Pouvoir et de Fric, ont vendu la France et les Français, contre des gros sous… et devinez où sont placés ces sous??? dans la banque du Vatican!!!
    Cherchez l’erreur!!!!

    Les dirigeants Européens actuels sont à vomir!!!
    Qui nous sortira de cette Europe pourrie????
    Cela devient une urgence première!
    bien à vous

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s