Deauville 1944


Par Tintin Lahurlette


TRIBUNE

juin 44

DEAUVILLE 1944…

C’est l’histoire d’une petite Plaquette…
De nos jours… Deauville, élégante et luxueuse station balnéaire normande, bijou de la côte fleurie, ses palaces, son festival du film américain, ses cabines de bains au nom de stars hollywoodiennes et ses mythiques planches qui nous promènent le long de la plage… Chabadabada… Chabadabada… On est bien, on rêvasse…
Et soudain, un drapeau français attire notre attention.
Il semble veiller sur une stèle où 6 noms sont inscrits. Gravés pour mémoire. Résistants, Morts pour la France, fusillés, là, sur la plage de Deauville le 25 juillet 1944. Emile Louvel, Emile Dupont, Pierre Brière, Léon Tellier, Fernand Lagnel, Stanislas Kukula.
Juillet 44… Depuis le 6 juin, date du débarquement, Trouville-Deauville n’étaient pas encore libérées.
Les résistants locaux devaient continuer d’agir contre l’ennemi: sabotages, renseignements et même une filière clandestine d’évasion de polonais, engagés de force dans l’armée du Reich, avait été mise en place.
Cette filière était prudemment mise en sommeil depuis le 6 juin afin d’éviter tous risques éventuels. MAIS…
Un polonais, agent infiltré qui surveillait les batteries allemandes au sommet du Mont Canisy, prit contact avec son compatriote Stanislas Kukula, ouvrier à Deauville, et lui fit croire qu’il voulait déserter et rejoindre le maquis de l’Eure.
Il fût mis en contact avec Louvel et Dupont, et malgré les consignes, il fût décidé que Pierre Brière le guiderait de nuit et le ferait passer.
Ce fût leur perte.
Malheureusement, un barrage de Feldgendarmes les stoppèrent.
On devine la suite aisément: l’agent polonais infiltré se fait connaitre, il fait arrêter Brière et il donne les 5 autres résistants.
La gestapo embarque les 6 jeunes gens, tous dans la vingtaine, direction la Kommandantur de Deauville. Interrogés sous la torture pendant plusieurs jours, ils ne parleront pas.
Ils seront amenés sur la plage, creuseront leurs propres tombes et tomberont, fusillés.
Après cet évènement tragique, une Plaquette du Souvenir fût rédigée.
C’est le document d’époque que vous pouvez voir, photographié ci-joint. Ma grand-mère en obtînt une. Ces jeunes étaient du voisinage. Ma mère, gamine de 12 ans, voyait souvent le discret Monsieur Kukula sur son vélo…
Aujourd’hui, 6 juin 2016, 72 ans après le D-Day, j’ai voulu vous faire partager l’histoire de la Plage des Fusillés.
Et si vous vous promenez un jour sur les planches de Deauville, arrêtez-vous devant la stèle… Juste comme ça, tranquillement…
En paix, grâce à tous ces soldats, en uniforme ou non, qui se sont sacrifiés.

Tintin Lahurlette

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur ***
A Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier. Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

resistant

Pour ouvrir cette image cliquez dessus…

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

  SUIVEZ ! PARTAGEZ !  

LOGO OBS

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine avec

La Semaine du MENSONGE


NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie
Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
TINTIN LAHURLETTE pour Observatoire du MENSONGE ou http://observatoiredumensonge.com
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.
Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Evitez de mettre des liens car votre commentaire sera supprimé par le système.

Observatoire du MENSONGE est un site d’opposition qui ne perçoit aucune aide. Vous voulez soutenir notre action ? C’est simple devenez gratuitement SUIVEUR du site : pour cela cliquez en haut à droite du site sur la case SUIVRE et laissez-vous guider…
Vous pouvez aussi nous aider en faisant un don : cliquez juste sur le coeur ci-dessous (notre plate forme est totalement sécurisée). MERCI !

LOGO OBS

♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays et suivi par + 180.000 LECTEURS ! + 40 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres !

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE: Cliquez ICI

Publicités

3 comments

  1. Merci pour cette triste page d’Histoire (de France) que l’éducation nationale fait tout pour qu’elle disparaisse avec le reste au profit de l »histoire de l’esclavage et de la repentance.

    J'aime

  2. Triste fait historique ! Je ne manquerai pas si je me déplace un jour du coté de Deauville , de faire une halte en mémoire de ces six jeunes combattants .
    Merci pour votre commentaire.

    J'aime

  3. Journée tragique que cette histoire de la Plage des Fusillés…Hélas combien sont tombés sous le feu de l’ennemi dans les mêmes conditions ??? Nous ne pouvons plus rien pour eux si ce n’est que de garder en mémoire ces faits dramatiques de cette affreuse guerre …
    Actuellement en 2016, la France est en ETAT D’URGENCE, avec pour cause un statut de VIGIPIRATE ALERTE ATTENTAT, et fusillade en plein paris?! L’information a été traitée par les médias comme un simple fait divers, et pourtant : la question de l’efficacité des mesures sécuritaires liées au plan Vigipirate alerte-attentat (son plus haut niveau) et de l’état d’urgence est passée sous silence ! Les faits remontent au dimanche 29 mai : à la sortie d’une discothèque située rue de Ponthieu à Paris 8e, à quelques encablures du palais de l’Élysée, un individu armé d’une arme de poing a réglé un différend en faisant feu sur un homme de 32 ans, le blessant grièvement, puis sur un fonctionnaire de police de la brigade anti-criminalité (BAC), le blessant légèrement. L’auteur a réussi à prendre la fuite.Il faut aussi savoir que les persécutions des chrétiens français ont déjà commencé! Eh OUI….A Houilles, dans les Yvelines, les scouts de France ne peuvent plus porter leur uniforme car ils sont victimes d’insultes, de provocations et de menaces christianophobes! Le silence assourdissant entourant le racisme anti-blanc et les persécutions anti-chrétiennes, à l’instar de celui concernant les saccages et profanations d’églises quotidiens, est plus qu’inquiétant… prouvant ainsi qu’en France, s’installent d’autres formes de terrorisme …

    « Il y a aujourd’hui, on le sait, une centaine de quartiers en France qui présentent des similitudes potentielles avec ce qui s’est passé à Molenbeek »
    Patrick Kanner

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s