La politique : une histoire de mous


Par Claude Picard

TRIBUNE

La politique : une histoire de mous

bisounoursLa politique sentimentale
Si dans les relations humaines les sentiments et une part d’émotion sont souvent indispensables, en politique, il vaut mieux les éviter. Car ils sont de très mauvais conseillers. Ils peuvent même détruire une carrière. Beaucoup de politiciens, qui n’y ont pas pris garde, y ont laissé des plumes. Si l’émotion ne peut s’exclure du champ politique (qu’il ne faut pas confondre, dans ce cas, avec le lyrisme) la réflexion et le discernement restent primordiaux pour assumer n’importe quelle fonction élective. Tous ceux, les plus imminents, qui resteront dans l’histoire ou qui y sont déjà, n’ont soutenu, avec bonheur, les plus lourdes responsabilités qu’en sachant prendre de la hauteur. Le charisme faisant le reste, bien entendu ! On l’a ou pas ! Cela ne s’apprend pas, mais celui-ci n’est rien sans une parfaite maîtrise de soi. Tous les prétendants le savent, beaucoup l’oublient.
L’idéologie qui nous domine, depuis plus de quarante ans, a fait son beurre sur la compassion.
Tout notre petit monde politico-médiatique, voulant être dans le vent, a cru que le moment était venu de se laisser aller. Et même d’en rajouter pour la forme ou pour faire le buzz.
Cela a marché un temps, mais maintenant plus du tout : les Français en ont soupé de cette exaltation à deux balles, pour tout et n’importe quoi, qui pollue leur quotidien. Et qui fait oublier l’essentiel, en faisant passer par pertes et profits, la rigueur politique que l’on aurait dû apporter si l’on avait été un responsable cohérent. Là est bien le problème : l’impéritie des élus ! Trop laissent faire et disent ou font n’importe quoi sans réfléchir à deux fois des issues et des aboutissants. Pourtant, on apprend tous, depuis notre plus jeune âge, que gouverner, c’est prévoir.
La gauche est championne, toutes catégories, pour « faire pleurer Margot en nous parlant de démocratie » (Benjamin Stora). Elle nous sort constamment de son chapeau, des idées saugrenues, des actions et des propositions qui n’intéressent que quelques cinglés en perpétuelle pâmoison, alors que le peuple, lui, est au bord de la crise de nerfs.
Mais la gauche peut-elle encore comprendre le peuple ?
Pas plus que la droite, qui n’est pas en reste : l’affect ne la quitte plus.
Et on ne sait plus qui est la plus sentimentale des deux. Aussi bien l’une que l’autre, pour pleurnicher sur leurs insuffisances à propos de tout et de rien, ça, elles savent le faire !
Paradoxalement, s’il est vrai que les politiciens doivent toujours garder la tête froide, on sait bien qu’ils ne sont pas pour autant des robots. Ils sont plutôt majoritairement très sensibles. Cela pourrait expliquer ceci : enclins à l’émotion, ils ont couru, tête baissée, dans le piège de l’idéologie compatissante.
Grave erreur ! Car, on ne peut faire de la politique sans une attention de tous les instants et une concentration particulière pour évaluer les problèmes et pour y apporter des solutions. Cette vérité de La Palice est difficilement admise par la majorité de notre classe politique. Il y a encore trop d’élus ou de prétendants politiques qui se comportent comme des enfants en pleurant devant le moindre joujou cassé. Qu’ils ont cassé !
La politique doit rester politique, c’est-à-dire une méthode, la plus lucide et la plus consciente possible, pour organiser raisonnablement la société, notre patrie. Qui pour l’instant est bloquée par l’inconséquence d’un gouvernement déficient. Et le spectacle offert par la gauche, en coma dépassé, et par la droite, dans les choux, n’est pas là pour nous rassurer. Non seulement le pays est en plein marasme, mais nos gouvernants et nos élus, abrutis par quarante ans de gauchisme, continuent leur dérive émotionnelle insensée qui nous emmène dans le mur.
Il serait peut-être temps de les recadrer ?
La politique : une histoire de mous.

Claude PICARD

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Ici à l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier. Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

160603-loi-travail-cgt-valls-euro-foot-cambon

Image de couverture par CAMBON pour URTIKAN

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

  SUIVEZ ! PARTAGEZ !  

LOGO OBS

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine avec

La Semaine du MENSONGE


NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie
Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Claude Picard pour Observatoiredumensonge ou http://observatoiredumensonge.com
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.
Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Evitez de mettre des liens car votre commentaire sera supprimé par le système.

L’Observatoire du MENSONGE est un site d’opposition qui ne perçoit aucune aide. Vous voulez soutenir notre action ? C’est simple devenez gratuitement SUIVEUR du site : pour cela cliquez en haut à droite du site sur la case SUIVRE et laissez-vous guider…
Vous pouvez aussi nous aider en faisant un don : cliquez juste sur le coeur ci-dessous (notre plate forme est totalement sécurisée). MERCI !

LOGO OBS

♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays et suivi par + 180.000 LECTEURS ! + 40 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres !

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE: Cliquez ICI

Publicités

3 comments

  1. En France, heureusement que nos militaires sont là. Pour que certains officiers supérieurs et généraux à la retraite se mettent à « l’ouvrir » pour recadrer certains discours, c’est que la coupe tend à être plus que pleine. Ce qu’il convient de noter, c’est que ceux qui parlent, le font en connaissance de cause, même s’ils ne savent pas tout, en fonction des postes qu’ils ont occupés. D’autre part, ils s’expriment avec le sentiment d’un assentiment général de la part de leurs amis et collègues dont certains sont encore en activité au sein de la grande muette, et dont ils sont, quelque part, les porte-paroles. Nous sommes donc très loin des petites considérations journalistiques de complotisme, conspirationnisme, etc. Nous aurions plutôt affaire à des lanceurs d’alerte.
    C’est un peu le monde à l’envers ! Nos militaires deviennent quelquefois plus cultivés et plus réfléchis que nos politiques. Qui s’en plaindra ?
    Le général Didier Tauzin : le candidat du bon sens
    Le général Didier Tauzin nous présente son dernier ouvrage “Rebâtir la France : Le Projet présidentiel”. A travers ce livre, le général, désormais candidat à l’élection présidentielle, dessine les contours de son projet. Economie, éducation, famille, immigration, politique internationale, tous les grands sujets sont abordés avec comme point central le besoin de redonner de la hauteur à la fonction présidentielle.
    Fort de son expérience militaire et notamment de son travail pour le Service Militaire Adapté permettant l’insertion des jeunes ultramarins défavorisés, le général Didier Tauzin propose un changement de cap pour la France et veut incarner une candidature contre les partis et pour le bon sens.

    J'aime

  2. Si nous en sommes là c’est bien parce que tous ces politiciens sont des mous et que le FN a servi de repoussoir pour faire élire la gauche et en 207 je crains bien qu’Hollande puisse être réélu selon ce processus constaté plusieurs fois où le FN est le partenaire pour faire gagner la gauche. Nous ne sommes plus à une catastrophe près.

    J'aime

  3. ne vous faites pas TROP DE SOUCIS..se ne sont pas les politiciens qui font tourner le pays , Mais ,nous ,les PRIVER ,qui remplisse les caisses ,que ses politiciens incapables ,dépense sans compter ,et emprunte sans penser a ceux qui, un jours réglerons cette dette ,2100 Milliard et plus de 50 D.INTERET ,qui vont OU ? se soucis t » il des petit retraiter ,qui SURVIVES avec moins de 800 euro ,ou les 10 Millions de travailleurs a 1400 euro ,des Millions mange chez COLUCHE ,3.6 Millions sont mal loger ,les étrangers arrives pars centaines de Milliers ,sans papiers ,bien sur..L.ASTUCE..vite faire un petit FRANCAIS ,AU FAIT. Baroin était pour supprimer le droit du SOL. Pour L. OUTRE – MER ,et désormais MAYOTTE , autre scandale du SARKOZY ,les VEAUX vont t »il ENFIN se réveiller…..?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s