L’Armée de l’ombre


Par François CELIER

TRIBUNE

L’ARMÉE DE L’OMBRE

François Celier. Pasteur iconoclaste – Général Antoine Martinez. Insoumis

L’observation lucide de la réalité montre la nécessité de rechercher des hommes et des femmes de courage, de détermination et de foi, aptes à préserver la France, sa culture greco-latino-judéo-chrétienne et d’assurer l’avenir de notre civilisation. Malheureusement, la démocratie, qui fait long feu, est devenue « le mal vivre ensemble ».
Ni le Capital, ni les principes Orweliens ou Goebbeliens, ni l’islamisme, ni l’omerta ni un fallacieux Gouvernement Mondial, ni quelconques tyrannies politiciennes ne doivent au grand jamais nous diriger.
L’insoumission devient une vertu admirable.
La civilisation occidentale est en péril d’effondrement au profit d’une religion islamique moyenâgeuse.
Seuls des hommes « justes en vérité » pourraient la sauvegarder.
Sans être VIP de quoique ce soit, tout citoyen de bon sens sait que son pays doit recouvrer sa souveraineté, la sécurité de ses frontières et une politique sociale, culturelle et familiale typiquement française.
Or, ses dirigeants continuent de mentir sans vergogne. Non sans frénésie ils répandent leurs incompétences avant de disparaître. Parachutes dorés et fortune faite.
Indigne de diriger la France, La démission de ce gouvernement, en banqueroute latente, ne suffirait pas à racheter les conséquences de son infamie.
L’Europe et sa civilisation sont en sérieux péril d’implosion.
Si les mêmes classes dirigeantes des 28 nations, agrégées de bric et de broc, se maintiennent au pouvoir, des conflits croissants en puissance vont proliférer jusqu’à ce qu’advienne la guerre totale contre les hordes d’envahisseurs musulmans.
Aussi, la première action salutaire serait de mobiliser toutes les forces armées en leurs assignant la mission d’anéantir la barbarie jihadiste. Ce qui ne se fait pas !
Un référendum de la dernière chance de vaincre s’impose.
Il doit être organisé en urgence dans toute l’Union Européenne.
D’autre part, l’état de guerre étant déclaré, il faut déroger aux atavismes historiques et choisir dans chaque pays d’Occident un chef militaire, libre de parole et de parti… associé à un civil de foi réellement chrétienne, apte à discerner les ruses islamistes, inspirées par des entités irrationnelles telles que le culte de la mort et la mise en scène d’inhumaines cruautés chargées de répandre l’omniprésence de la peur.
Comme au temps biblique des « guerres de l’Eternel », cette association d’un Général de type Churchillien mâtiné de Gaullisme et d’un homme de foi, initié au monde transcendantal, serait providentielle.
Certes, ces termes employés feront hurler de rire les moqueurs impénitents et les « intelligents » de la bien pensance Hénarco-AFPéenne mais feront surtout « grincer les dents » des islamistes qui eux, savent le pouvoir des djinns et du grand Shaytan.
Bien qu’ils clament ne pas craindre pas la mort, face aux manifestations de la puissance de l’Eternel, ils s’enfuiront épouvantés.
Il y a des précédents historiques, tel que celui de « la guerre des 6 jours »…
En prévision des confrontations avec l’envahisseur Moyen-Oriental, une remise au bon sens du fonctionnement des 28 Etats doit se faire, de même qu’un audit de leurs gabegies, leurs restructurations Fédérale, le démantèlement des complicités pillardes des USA, de l’OTAN, de l’ONU, du FMI, OMC, UNESCO et leurs milliers de fonctionnaires grassement payés et parfaitement parasitaires.
Dans le même esprit, l’Europe doit revoir son dogme de laïcité républicaine qui jusqu’à ce jour, inverse des valeurs de bon sens et d’éthique, ce qui les rend foncièrement destructrices.
Elle doit entreprendre un profond réarmement moral et philosophique.
Vu du bas de l’échelle sociale, les citoyens voient combien la classe des politiciens n’est rien moins que trahison et pillage de leurs derniers deniers.
Maîtres en enfumage, ils dénaturent le bien public et le pillent sans vergogne.
Beaucoup d’entre-eux devraient être passibles de destitution immédiates.
Pr ailleurs, étant donné les méfaits de la classe dirigeante, les français angoissent de plus en plus. Des tensions sociales de type pré-révolutionnaires montent…
Les élites financières, les élus étatiques et dirigeants en économie et culture s’agrippent comme des teignes à leurs juteuses positions et privilèges.
L’exploitation de l’ignorance des citoyens pourvoyeurs les excite autant que jadis les Seigneurs saignaient leurs plèbes analphabètes et corvéables à l’infini.
Le champ de bataille de la guerre religieuse qui se répand en Europe à encore peu d’incidence sur les peuples, tant ils sont anesthésiée par des programmes TV de fadaises, jeux du cirque et futilités, accompagnés d’une désinformation continuelle.
A quand le recours d’un gouvernement de Salut Public ?
Le scénario d’une Armée de l’Ombre supplétive qu’il m’arrive d’écrire, serait de bon alois et apte à assumer une auto-défense nationale. Néanmoins, celle-ci nécessite l’autorité d’un Général libre et insoumis (1), dont la carrière militaire serait analogue au sacerdoce d’un Pasteur libre et iconoclaste.
Dès lors, tout citoyen conscrit volontaire qui s’y engagerait, aurait pour mission de protéger son quartier, son village, sa ville, sa région, son beau pays de France.
Il doit être homme a risquer sa vie pour une contre-Croisade islamique; qui ne ferme pas sa bouche quand l’existence de ses compatriotes est en danger.
Un homme ayant l’esprit d’un citoyen-soldat a surmonté ses peurs inhérentes.
L’engagement d’un Général-conscrit envers son pays lui donne la légitimité d’exprimer son point de vue sur des questions existentielles: sécurité des frontières, des villes, des régions, autrement dit l’avenir de la France et de sa civilisation.
Dans l’état de la gouvernance du pays, il serait opportun que cet ancien Général ait l’humilité d’agir dans l’ombre et s’entourant de gens loyaux et compétents.
Assurément, le danger est réel…

general + pasteur

« C’est avec surprise et un immense plaisir que j’ai pris connaissance récemment d’une tribune publiée sur le site de l’Observatoire du mensonge et rédigée par François CELIER, pasteur iconoclaste comme il se définit lui-même, dans laquelle il indique que parmi les nombreux partisans déterminés à réagir à la situation préoccupante de notre pays il a remarqué une certaine complémentarité de pensée avec moi, un général en 2ème section insoumis comme il me qualifie fraternellement. Ce constat l’a incité à écrire cette tribune qu’il a intitulée « Le général et le pasteur » dans laquelle il expose avec talent ce qui nous rassemble dans ce combat qui doit être mené aujourd’hui avec conviction contre un ennemi qui doit être nommé : l’islam conquérant.
Son présent article « L’armée de l’ombre » est une suite logique du précédent qui martèle sa foi en la nécessité, devant le drame qui se prépare et que ne veulent pas voir nos élites politiques, de rassembler des hommes et des femmes déterminés à défendre la France et sa culture greco-latino-judéo-chrétienne en péril face à un islam barbare. Cette communauté de pensée et d’engagement entre « un général et un pasteur », entre un soldat et un homme de foi résonne comme un symbole et un appel au rassemblement de volontaires pour la France. Face à la désespérance qui règne dans les esprits aujourd’hui, il faut redonner espoir au peuple qui doit se lever et s’exprimer. Il doit faire sien, nous devons faire nôtre, cette pensée de Saint-Augustin : « l’espérance a deux fille superbes, la colère et le courage. La colère pour que ce qui ne doit pas être ne soit pas, le courage pour que ce qui doit être soit ».Insouciants de mourir par fanatisme militairement programmé, les jihadistes représentent une menace kamikaze indécelable et grandement mortifère ». Général 2s Antoine Martinez.

Ces paroles de bravoure fraternelle du Général me réchauffent le coeur. Combien d’autres oseront nous suivre dans voie nouvelle ? Seul Dieu le sait.
D’où la nécessité de discernement spirituel d’un homme de foi biblique.
Dans une armée de résistants, que deviendrait le devoir de leurs conscriptions ?
Elles se multiplieraient dans l’ombre de chaque région, communes, et villages.
De même, des centaines de recrues, formées discrètement selon leurs capacités opérationnelles, se répartiraient sur des côtes maritimes, d’autres en unités aériennes (gyrocoptères, drones, avions), d’autres administratives, de médecine d’urgence, etc.
Les officiers de réserve seront instruits au réarmement de l’honneur et à résister opportunément par des moyens inattendus. Certaine recrues suivront un entraînement spécial pour opérer en milieux hostiles, aux combats rapprochés ou distants.
Leurs qualités de réussite seront la conjugaison de leurs capacités physiques et mentales associées à la pertinence des armes et des renseignements collectés assistés par une cyber-technologie efficiente.
Par ailleurs, cette armée du silence devra être imperméable aux d’infiltrations de tout ennemie potentiel. Elle se déplacera furtivement, encadrés par des hommes de terrains familiers. Un QG mobile, les suivrait sur des écrans de contrôle.
Certaines recrues devront s’inspirer des expériences vécues par les commandos d’élites existant à ce jour. Ces unités spéciales devront filer et surprendre des jihadistes sortants des mosquées et autres lieux imaginables qui les cachent.
Les agents collecteurs d’informations seront attentifs aux détails, prêt à s’immerger dans les environnements, aussi sombre qu’ils apparaissent.
Capables d’opérer dans l’obscurité, les clairs-obscur, les quartiers suspects, le silence absolu ou le tintamarre, ils devrons aussi user de tromperies et de ruses en milieux sophistiqués ou événementiels, nécessitant une intervention rapide et précise.
Tout scénario « impossible » doit être considérés.
Le centre de commandement doit tenir compte de la géopolitique ayant une incidence sur les situations locales. Il doit synchroniser la stratégie appliquée, la gestion des renseignements, la logistique, les moyens armés, les finances, la mobilité des actions. De même, il doit analyser les rapports des combats et s’adapter incessamment.
Les activités de l’Armée de l’Ombre supplétive doivent étudier chaque attentat meurtrier des jihadistes. L’horreur et la terreur qu’ils suscitent sont la grande force des islamistes qui leur permettent d’imposer leur impérialisme religieux.
Qu’est-ce qui distingue leurs mobiles des nôtres ?
La foi en leur mystique mahométane et une idéologique de martyrologie hors de sens.
En rejetant Dieu et ses valeurs, l’homme occidental a perdu sa foi et son honneur.
Pour dissimuler sa peur des barbares, le politique désigne soit l’extrême gauchisme, soit l’extrême droitisme plutôt que franchement la folie meurtrière de l’islam.
L’irrationalité de cet antagonisme religieux dépasse toutes facultés d’entendement.
En effet, qu’est-ce qui défini un guerrier de Mahomet et un disciple de Jésus?
Ou même d’un homme « juste » occidental ?
Le premier voue un culte à la mort, pour un infantile paradis charnel.
Le disciple de Jésus voue un hymne à la Vie présente et à la vie Eternelle.
Quant à l’homme « juste des nations », il compte sur son intelligence et la science, étant donné son impuissance à imaginer ce qu’il en est de la transcendance.
Or, en tant que « juste en vérité», il est encore à son insu, prédestiné au salut.
Pourquoi les musulmans abhorrent-ils les juifs ? Est-ce dû à la prééminence ancestrale de Jacob devançant Ismaël ? De même, pourquoi haïssent-ils ce christianisme greffé à l’arbre de la Tora. Est-ce à cause de la médiation sacrificielle de Jésus-le-juif ? Alors que leur propre prophète ne fut qu’un mortel jouisseur ?
Après 44 ans de ministère au service de l’Eternel, je comprends le rejet d’un athée (ce que je fus) ou d’un agnostique, de même que la répulsion viscérale d’un islamiste.
Mais je sais qu’IL est juste et aimant. Néanmoins, je reconnais que le christianisme n’est pas sans faille, loin s’en faut. Il s’est déconsidéré au fil du temps en se transformant en « autre chose » que ce que dit la Tora, les prophètes hébreux et Jésus lui-même. (2)
Quant au plagiat de la Tora et de la Bible qui constitue le substrat du Coran, ce dernier conditionne le mental de ses croyants par incantations répétitives, et cela de l’enfance à la tombe. Conséquence, l’Islam se revendique illusoirement comme fils d’Abraham, rival congénital de Jacob, en lui opposant un autre Dieu, un autre prophète. Sa rage mahométane est vieille de 14 siècle…
Depuis lors, il exhorte à tuer les juifs et les chrétiens, témoins gênants et ulcérant de la réalité existentielle de L’Eternel, depuis 3500 ans pour les juifs et 2000 ans pour les chrétiens.
Tout ce que cette tragédie trans-historique signifie ne fut que harmonie primordiale, mensonge, meurtre, errance, razzia, désespoir, fatalisme, puis soudain, à Golgotha, la réalité inimaginable et providentielle du salut par la foi en Jésus-le-juif.

François CELIER

Pasteur iconoclaste

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur ***
A Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier. Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

(1) CCe légitime « devoir de réserve » ne doit pas devenir une sorte d’omerta ou de dysphasie, car il concerne 5500 officiers généraux en réserve de 2ème section, et 663 généraux d’active. Des citations telles que celles du Général Didier TAUZIN qui prit la décision de faire acte de candidature à l’Élysée sont édifiantes: «Je crois que le général Piquemal n’est pas le seul en cause : depuis le début de ce quinquennat, il y a beaucoup de généraux qui sont sortis de leur droit de réserve. Le Général Christian Piquemal lui-même: « Je vous remercie de votre soutien massif, je ne lâche rien. Fraternellement. Serrons les rangs, restons DEBOUT, afin que VIVE la France ! Le Général de corps d’armée Bertrand Soubelet (numéro 3 de la gendarmerie nationale) disant: « Le 18 décembre 2013, ma vie a basculé. J’ai été écarté pour avoir dit la vérité : la sécurité dans notre pays n’est pas assurée comme elle le devrait ». Et d’autres comme les Généraux cinq-étoiles: Pierre de Villiers, frère du créateur du Puy du Fou, chef d’état-major des armées; Bertrand Ract-Madoux, Chef d’état-major de l’armée de Terre; l’Amiral Bernard Rogel, patron de la Marine, Denis Mercier, Chef d’état-major de l’armée de l’Air qui contestèrent auprès du Président le financement constamment abaissées des armée, etc.
(2)  Jésus n’a pas demandé à ses disciples d’édifier de puissants systèmes d’églises multi-confessionnelles. Nullement. Il leur enjoignit simplement d’allez de part le monde et de faire disciples, des hommes de foi semblables à eux-mêmes, des hommes fraternels envers quiconque, dans la foi en l’Eternel des Armées Célestes (autre nom du Créateur).

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

SUIVEZ ! PARTAGEZ !

LOGO OBS

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine avec

La Semaine du MENSONGE


NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie
Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
François CELIER pour Observatoiredumensonge ou http://observatoiredumensonge.com
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.
Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Evitez de mettre des liens car votre commentaire sera supprimé par le système.

L’Observatoire du MENSONGE est un site d’opposition qui ne perçoit aucune aide. Vous voulez soutenir notre action ? C’est simple devenez gratuitement SUIVEUR du site : pour cela cliquez en haut à droite du site sur la case SUIVRE et laissez-vous guider…
Vous pouvez aussi nous aider en faisant un don : cliquez juste sur le coeur ci-dessous (notre plate forme est totalement sécurisée). MERCI !

LOGO OBS

♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays et suivi par + 180.000 LECTEURS ! + 40 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres !

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE: Cliquez ICI

 

Advertisements

7 réflexions sur “L’Armée de l’ombre

  1. Ping : L’Armée de l’ombre, part II – Observatoire du MENSONGE

  2. Ping : Grande est la colère du peuple – Observatoire du MENSONGE

  3. JEAN PN

    Alors, général MARTINEZ, on la fait cette Armée de l’Ombre ???…
    Peut-être faudrait-il passer à l’action avant qu’il ne soit trop tard ………

  4. Janine

    Il va falloir se bouger avant qu’il ne soit trop tard et qu’on ne puisse rien faire.
    Aujourd’hui l’Angleterre a voter son Brexit!
    En France nous voudrions notre Frexit… mais…, on peut toujours l’attendre, car ce pays est une dictature et chaque jour cette dictature nous montre son nouveau visage!!!

    Vous êtes tous deux fait pour justement faire quelque chose de royal pour la France. Ce sont des hommes tels que vous qu’ils faut dans ce pays, un rassemblement de tous les patriotes et compatriotes doit être fait au plus vite, avant que nous ne puissions plus rien faire…!

    Comme l’écrit si bien Candide : «  » » »Un Patriote, prêt à se sacrifier pour assurer un avenir convenable pour ses enfants et petits enfants. » » » » »
    Bien à vous

  5. maury

    Désordre partout, responsabilité nulle part?
    Attentats, casseurs, hooligans…

    Thierry Lentz
    est historien spécialiste du Consulat et du Premier Empire, et auteur de nombreux livres sur ces périodes. Il est également directeur de la fondation Napoléon.

    Publié le 22 juin 2016 / Politique

    Mots-clés : Bernard Cazeneuve, Euro 2016, loi travail, Magnanville, Nuit debout

    Bernard Cazeneuve, Manuel Valls et François Hollande lors des obsèques de Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider, les deux policiers assassinés à Magnanville (Photo : SIPA.00760758_000001)

    Pas besoin d’aller chercher bien loin les fameuses « valeurs de la République » : elles sont tout entières (et pas ailleurs) dans nos textes fondamentaux, la Constitution et les déclarations des droits. Les termes de l’article 15 de celle de 1789, dont on ne me dira pas qu’elle peut être prise à la légère, sont clairs : « La Société a le droit de demander compte à tout Agent public de son administration ». Cette disposition s’applique donc au ministre de l’Intérieur et aux préfets sur lesquels il exerce son autorité hiérarchique.

    Jusqu’ici, en conséquence des nombreux malheurs qui nous assaillent, le ministre et ses hommes ont échappé à toute mise en cause au nom de l’équation qu’ils ont tricoté : qui critique notre politique critique la police et se met de lui-même hors-jeu. Et, de fait, au nom d’un consensus frileux et de « l’union nationale », peu de comptes leur ont demandés. Et gare à ceux qui estiment que les catastrophes de Charlie Hebdo, de l’Hyper Cacher et du 13 novembre n’étaient pas exclusivement dues à la baraka des pieds-nickelés massacreurs. On est même priés de voir dans la mort des trois policiers de janvier 2015, dans les assauts réussis des unités d’élite et la courageuse initiative d’un commissaire et de son chauffeur au Bataclan les preuves d’une sorte de réussite (un brin tardive cependant) de ceux qui sont en charge au plus haut niveau de l’Etat de notre sécurité.

    Dans cette logique, questionner s’apparente à une « manœuvre politicienne » (car M. Cazeneuve, lui, ne fait pas de politique). Donc, par exemple : défense de demander pourquoi les menaces sur Charlie ou le Bataclan n’avaient pas été davantage prises au sérieux, pourquoi la patrouille Vigipirate en faction près du Bataclan le 13 novembre n’est pas intervenue (cette information glace le sang) ou encore s’il y a eu des rivalités entre les différentes équipes d’intervention le soir de la tuerie de novembre et quelles en furent les conséquences. Que le pays se le tienne pour dit : il a la chance d’être entre les mains de ces hommes-là, à savoir un ministre à sang-froid, un président qui sait ce qu’il fait et un Premier ministre combatif. Voici tout le monde, ancien juge antiterroriste, experts en terrorisme, journalistes spécialisés, syndicats de police et citoyens, renvoyé au sens de la « responsabilité ».

    La responsabilité, parlons-en. Elle est justement l’objet de l’article 15 de la Grande Déclaration de 1789 qui autorise et même oblige à se demander, après une telle accumulation d’échecs et de vies brisées, si la police – au sens générique du terme – est bien faite dans notre pays et si son bras armé est bien commandé.
    Une exigence démocratique

    Dans cet exigence démocratique (tiens, voilà que « leurs » mots ont une utilité), le préfet de police de Paris mérite une mention spéciale. Il avait déjà démontré son savoir-faire lors des graves incidents du Trocadéro en mai 2013 : le quartier avait été dévasté sans que les coupables soient dérangés par un insuffisant service d’ordre. A l’époque, la question de sa responsabilité n’avait pas été soulevée. Pas plus que son ministre, il n’a non plus envisagé de démissionner après le 13 novembre, quitte d’ailleurs à ce qu’on refuse sa démission, comme cela s’est passé en Belgique après les attentats de Bruxelles. Est arrivé le printemps 2016 : dégradations quotidiennes de Nuit debout, casseurs en liberté dans Paris, installations de camps de clandestins sous les voies du métro aérien, bagarres à Stalingrad et ailleurs, etc. Chaque incident a été suivi d’une conférence de presse où il a été affirmé que tout le monde avait tout prévu et que tout avait été bien fait. Et au passage, on n’a bien sûr pas oublié d’ouvrir une enquête sur chaque baffe abusive d’un policier. Il est loin le temps où le préfet de Police de Paris était craint et parfois même détesté. Il est devenu aujourd’hui le gentil organisateur du désordre contenu, avec le soutien inébranlable de son supérieur hiérarchique, le ministre de l’Intérieur.

    Le pire est qu’il fait des émules. A Marseille, les autorités en charge de la sécurité des personnes et des biens se sont montrées incapables, avec des effectifs supérieurs, de contenir les agissements – sur moins d’un km2 – de 600 à 800 hooligans (provoqués au départ par les jeunes désœuvrés des quartiers nord, on ne l’a pas assez dit) ou le préfet des Alpes-Maritimes incapable d’empêcher que les supporteurs de l’OGC Nice viennent faire le coup de poing contre des Irlandais avinés mais pacifiques. Que croyez-vous qu’il se passa après ces fiascos ? Tout simplement rien. Le maire de Marseille a même eu le culot de déclarer que le dispositif mis en place le jour des incidents était « parfaitement organisé ». Quant au commissaire en charge du hooliganisme au niveau national, il a sans rire rejeté « tout constat d’échec », nous révélant au passage « qu’un problème de suralcoolisation entraîne, in fine, un phénomène de violences » (sans blague ?). Et que nous dit-on lorsque les fastidieuses fouilles à l’entrée des stades ne permettent pas de saisir les fumigènes et même les bombes agricoles ? Que c’est de la faute de l’UEFA, en charge de la sécurité dans les stades. Sauf qu’avant d’entrer dans les stades, comme disait l’autre, on est dehors, là où les responsables de l’Etat sont responsables de tout.

    Il est temps de mettre fin au consensus et de parler clair. Qu’il s’agisse des attentats, des meurtres isolés, de l’organisation de l’Euro, des casseurs ou des zadistes, la défense de l’ordre public et de la sécurité des citoyens est en échec sans que les « agents » à qui la nation confie ces tâches acceptent ne serait-ce que l’idée de rendre compte de leur travail. Il est temps que le Parlement, la presse et tous ceux qui pensent que la liberté ne va pas sans l’ordre s’ébrouent, jouent leur rôle et exigent que les responsables de ce gâchis assument leurs… responsabilités.

  6. Je suis en accord avec votre analyse , vous parler aussi de ces etats , l «««« ONU et les autres , c est la question que je me pose souvent lorsque cava mal aussi, vous parlez de General, la aussi Tout homme , tout humain peut etre MANIPULE ., et devenir ce qui arrive de nos jours et meme pire…Alors quel est le meilleur Choix…C est selon chacun de nous…

  7. Candide

    Excellent article, où est décrit la stricte vérité de la situation non seulement en France mais dans toute l’Europe. Il est évident que sans qu’il soit vraiment trop tard, il ne faut plus trop attendre pour éradiquer ce fléau qu’est l’invasion islamique. Messieurs les Généraux, Colonels, Officiers et Sous Officiers, majoritairement pour que notre pays ne succombe pas devant l’ennemi, la balle est dans votre camp!! Vous allez prochainement participer à un grand rassemblement Militaires où seront également réunis une bonne partie des traîtres à la Nation autour de leur leader de l’Élysée. A vous d’agir en sauveurs de la Patrie. Comme je l’ai déjà écrit à plusieurs reprises sur ce site, les vrais Patriotes seront derrière vous dès que le signal du départ aura été donné. Un Patriote, prêt à se sacrifier pour assurer un avenir convenable pour ses enfants et petits enfants.

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s