François, Manu, Emmanuel et les autres…

Que c’est beau un psychodrame à gauche destiné à occuper les bobos et les gogos.

Lire la suite