La maladie de Valls


Elle frappe, elle frappe, la maladie de Valls.
Elle va se propageant du Nord jusqu’au Midi…

pamphlet

La maladie de Valls

Par Pierre Galliez

Sur l’air de La maladie d’amour par Michel Sardou

Elle frappe, elle frappe, la maladie de Valls
Elle va se propageant du Nord jusqu’au Midi
Elle frappe, elle frappe la maladie de Valls
Se répandant en France une véritable épidémie

Elle fait tous ses ravages
Elle est pire que la rage
Elle frappe gens de tout âge
Et dans les rues se propage
A coups de matraque on la soigne
Ou bien avec des gaz lacrymogènes
Les soignants eux sont bien protégés
Avec leurs boucliers et bien casqués

Elle frappe, elle frappe , la maladie de Valls
Ouvriers et salariés de seize à soixante dix sept ans
Elle frappe, elle frappe la maladie de Valls
Supprime des libertés conquises avec le sang

A la tête de l’état on enrage
On se fiche pas mal du chômage
Les répressions on envisage
Réduire le peuple en esclavage
Par le biais de mesures sauvages
Par des textes de verrouillage
On opte pour le camouflage
L’Etat choisit le magouillage

Elle frappe, elle frappe, la maladie de Valls
C’est la schizophrénie frappant tous les opposants
Elle frappe, elle frappe, la maladie de Valls
C’est une vraie tragédie sur un peuple s’abattant

Elle fait tomber les hommes
Elle fait pleurer les femmes
Quand ils se font violenter
Au lieu de se faire soigner
Les matraques qui blessent
Les corps qui s’affaissent
Ce sont les remèdes prescrits
Par quelques ministres abrutis

Elle frappe, elle frappe, la maladie de Valls
Chez tous les opposants, de sept à soixante dix sept ans
Elle frappe, elle frappe, la maladie de Valls
Chez tous les manifestants, même défilant en chantant

Pierre Galliez

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur ***

Ici à l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier. Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Le BONUS:

LE MACRON NON SOCIALISTE

D’après: Je ne suis pas parisienne-Marie-Paule Belle

Lorsque j’étais dans le gros capital
Le fric c’était mon boniment, mon arme fatale
Puis je suis entré au gouvernement
Mais je n’en fais qu’ à ma tête, c’est toujours ma fête
Aussi j’ai voulu créer mon propre mouvement !

Je ne suis pas socialiste
Ça n’m’gène pas , ça m’gène pas
Je ne suis pas communiste
J’en pleure pas, j’en pleure pas
Je ne suis pas d’ces partis
Ça m’réjouit, ça m’réjouit
Pas la moindre cotisation
Je ne leur donne aucun rond
Je ne suis pas sarkoziste
Je ne suis pas Le peniste
J’ai pas d’peine , j’ai pas d’peine
Je ne suis qu’unp’tit politique
Une façon d’gagner du fric
Je ne suis même pas député
Je m’en fous car je suis fortuné !

Depuis j’ai fait la connaissance d’amis
Vivant en communauté et sans autre parti
Comme je n’étais ni carté ni inscrit
Et je n’avais aucun complexe
Je crois qu’ils en sont tous restés perplexes

Je ne suis pas socialiste
On me blame, on me blâme
Je ne suis pas communiste
C’est pas ma flamme pas ma flamme
Je suis un Macron qui nie
Et je nie, et je nie
Les socialistes je renie
Pour moi c’est pas du pain béni !
Je ne suis pas un phénomène
Ça me gène, ça me gène
Je ne suis pas histérique
Ça s’complique, ça s’complique
Oh, dit le premier ministre
Que c’est triste , que c’est triste
Je lui dis j’espère qu’un jour
Ce sera bien à mon tour
D’être le roi au Palais et à la Cour

Mais si, en allant au Puy du Fou
J’ai rencontré là-bas un joli coucou
Si vous m’avez entendu et puis bien vu
Avec de ce parc le beau roudoudou
Sûr que ça a provoqué des remous

Depuis que j’suis aux finances
Pour la France je dépense
Dans les foires et inaugurations
Que c’est bon, oh que c’est bon
Je fais partie de l’élite
Ça va vite , ça va vite
Et je me donne avec joie
Mon job de faiseur de lois
Je vois des ministres au Conseil
Je conseille, je conseille
Mais on ne m’écoute guère
C’est la guerre, c’est la guerre
Ces élus qui me détestent
Sont des pestes, sont des pestes
Me sachant un original
Je cavale, je cavale
J’assume tous mes propos
Même si j’me trompe de mot
Depuis que je suis au gouvernement
Je parle, j’invente et je mens
Et je connais pas la détresse
Ni le cafard , ni le stress
En fin à l’économie
Je m’initie, je m’initie
Je fais partie de commissions
Ça m’aide à compter mes ronds
Je vais compter tous mes ronds
Et empocher mes commissions
Car je suis un « mec à ronds »
Bien trop loin d’la population
La populace qui vit sans ronds
Moi je saurais pas vivre sans ronds

Pierre Galliez

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur ***

Ici à l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier. Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

SUIVEZ ! PARTAGEZ !

LOGO OBS

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine avec

La Semaine du MENSONGE


NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

LOGO OBSVous avez le droit de nous aider soit en nous suivant, en plus c’est gratuit, soit en faisant un don dès 1€ car Observatoire du MENSONGE est indépendant et a besoin de VOUS ! Cliquez juste sur le coeur :

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie
Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Pierre Galliez pour Observatoiredumensonge ou http://observatoiredumensonge.com
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.
Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Evitez de mettre des liens car votre commentaire sera supprimé par le système.

LOGO OBS

♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays et suivi par + 200.000 LECTEURS ! + 50 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres !

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE: Cliquez ICI

Publicités

Une réflexion sur “La maladie de Valls

  1. Ping : La maladie de Valls | actualités

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s