La main dans le sac


Plus de droite, plus de gauche, confusion et chaos dominent

TRIBUNE

LES CHEVAUX DE TROIE #13

Par Jean-Marie Pieri

cheval de troie
Chapitre 13

La main dans le sac

Le jeu politique nous réserve bien des suprises et Marine Le Pen au premier chef (garde-à-vous!), vient de dodeliner du chef à pleins tubes cathodiques dans la galaxie du vieux chêne breton et la compagnie des bads boys se contorsionne avec ces déclarations emberlificotées au vu et au su de tout le monde, presque honteuses à propos de l’Islam et des musulmans, ce qui augure mal de l’avenir, mais ne me surprend pas! Il fallait s’attendre à ce dernier ravalement de façade! Courte honte vite bue lol!
L’abandon du sigle FN (rompez!) en rase campagne, ouf c’est fou non, dans cette campagne présidentielle, plutôt cocasse semblerait-il être encore un pas en avant vers un cercle le plus vertueux des cercles de l’enfer, qui tenterait encore de nous faire croire au progrès inévitable de l’humanité? Ne riez pas, c’est l’objectif que l’on veut nous vendre!
La politique à la petite semaine au comptoir des nullités vol-up-tueuses! Quel retournement inattendu et bien loin des diatribes du père assassiné, matelot m’a tué, elle se range, elle se venge du passé (non mais allo!) j’hallucine, y croire ou pas, mais quel festival ahurissant mon cher Darwin, le poumon vous dis-je, mon bon Molière, pourtant la saison théâtrale des présidentielles ne fait que commencer au royaume des ombres, des illusionnistes et des comiques durs à cuire.
Mon royaume pour un cheval (un bourrin fera l’affaire), ou l’Elysée vaut-elle bien une messe a-t-on envie de murmurer, mon cher Ravaillac, dans les couloirs de la décrépitude, ah je t’invoque divine vestale, pur produit de la sagesse antique, gardienne de la pensée, conforme au bon sens, de la pensée unique du politiquement correct, que je ris de me voir si belle en ce miroir! Et Jehanne dans tout ça qu’en pense-t-elle? Cela fait désordre dans la confrérie!
Enfin si tu le veux bien, trève de mesquinerie, les veaux seront bien gardés en cette périodes de l’aïd, étendard sanglant élevé, l’effroi de la solitude te tenaille peut-être dans cette bataille sordide!
Plus de droite, plus de gauche, à l’horizon la confusion et le chaos dominent, le petit politique perfide et rondelet s’évertue à défendre son pré carré, ses avantages triviaux (ou tribaux), ses combines électorales indécentes, en un mot après moi le déluge, veulerie et soumission au vent mauvais qui pue pleins gaz, pas écolo du tout, « pourvou qué ça doure »disait Laetitia, la gauche prend de l’em-bon-point et des rondeurs ineffables dans les gargottes à bobos, inflexibles, mais ce n’est pas la bonne courbe que le pays attend, pendant que les jeunes loups affamés de la droite et de l’extrême gauche aiguisent leurs crocs sur l’asphalte vers une alternance possible dans ce foutoir délirant plus qu’aléatoire!
Tel le Saint-Empire germanique avec son corps chétif et sa capitale démesurée qui lui sert de tête, l’entreprise familiale perd la tête et les jambes, à trop vouloir faire de la stratégie en dentelle de Calais, à vouloir satisfaire tout le monde et son contraire on se prend les pieds dans le tapis et le peuple n’aime pas la fragilité des imposteurs, l’impuissance des pleutres, ni le double langage de la caste abêtie et de l’oligarchie lâche et croupissante!
L’horreur du vide paralyse les cerveaux, ce cancer apocalyptique ronge la poussièreuse nomenklatura et les nantis bien engraissés sous les harnais de la république, le peuple contre toute attente ne s’en laisse pas compter par les malfrats qui dégoulinent de bonnes intentions jamais réalisées, le peuple reste lucide lui, il a faim de justice sociale et d’équité, d’une justice saine et non de cette idéologie nauséabonde, d’une caste hideuse qui pervertit l’institution!
Il est temps d’en finir avec la République des vieux, des pillards du système, des vieillards cacochymes qui limacent dans les couloirs des palais, il est temps de donner du sang neuf, halte aux remugles et à la puanteur du passé, place aux jeunes!
La fin des escargots baveux sortis d’un tableau de Goya ou de Jérome Bosch, la cinquième république doit se réformer ou disparaître, se purger de toutes ces commissions (compromissions) et de ces appareils d’état vermoulus qui ne font rien, qui ne servent à rien, toujours inefficaces, ces chancres gangrènent le système!
Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement, assez de demi-mesures de fausses réformes en trompe-l’oeil, de faux-semblants, d’infectes arguties juriques byzantines, de mensonges pieux ou cyniques, parler pour ne rien dire, mais surtout parler pour ne rien faire!
Plus de promesses honteuses, ni de postures virtuelles et nauséabondes, mais des actes profonds de refondation!
A suivre

Jean-Marie Pieri

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Ici à l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier. Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

  SUIVEZ ! PARTAGEZ !  

LOGO OBS

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine avec

La Semaine du MENSONGE


NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

LOGO OBSVous avez le droit de nous aider soit en nous suivant, en plus c’est gratuit, soit en faisant un don dès 1€ car Observatoire du MENSONGE est indépendant et a besoin de VOUS ! Cliquez juste sur le coeur :

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Jean-Marie Pieri pour Observatoiredumensonge ou http://observatoiredumensonge.com
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.
Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Evitez de mettre des liens car votre commentaire sera supprimé par le système.

LOGO OBS

♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays et suivi par + 180.000 LECTEURS ! + 40 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres !

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE: Cliquez ICI

Publicités

3 comments

  1. pauvre SARKOZY , qui ne connais RIEN , a la petite entreprise , comme toujours, il ne répond ,pas a la questions de se chef d’entreprise , 2017 , nous allons vers un tsunami, électoral ,si la droite idiote, qui a fait élire HOLLANDE, de l’Union de la gauche ,s’entretue ,avec des phases assassines ,se serait ,un suicide assurer et les électeurs voteront pour la vrais droite national

    J'aime

  2. Je pense que vouloir traiter les futurs terroristes comme de simples droits communs est une hérésie et surtout n’empêchera rien ce que l’on a vu avec les fichés S.
    Les hommes politiques persistent dans l’erreur face à cet islamisme barbare et dangereux car au lieu de nous faire croire qu’il s’agit d’un problème politique, ce qui est faux, les politiques devraient appeler un chat un chat.
    Sinon l’article de Coutant est très intéressant et instructif. Merci.

    J'aime

  3. Ce qu’il faut retenir de l’Emission politique avec Nicolas Sarkozy jeudi soir sur France 2.
    Sur le statut des travailleurs détachés, Sarkozy s’attaque à Le Pen
    Nicolas Sarkozy a affirmé qu’il ferait « changer les règles européennes » concernant les travailleurs détachés. Interrogé par un entrepreneur, responsable du Front National du Val d’Oise, Mikaël Sala, sur ce point, l’ex-Président a répondu : « Le statut des travailleurs détachés, je le refuse. » « Il fallait voir à l’expérience si ça allait marcher. Ça n’a pas marché, ça a créé de la concurrence déloyale. Je ferai changer les règles européennes », a-t-il promis, en cas de réélection en 2017. Mais « pour faire changer les règles européennes, il faut avoir de l’expérience », a-t-il fait valoir. « Mme (Marine) Le Pen (présidente du FN) n’a aucune expérience, n’a aucun allié. Il suffira qu’elle demande quelque chose pour que la totalité des autres le refusent », a-t-il ajouté. « M. Sala, un jour on se retrouvera », a-t-il encore dit à l’entrepreneur, qui avait voté pour lui en 2007. « Marine Le Pen, c’est l’isolement de la France. »
    Oui Jean-Marie Pieri vous formulez avec beaucoup de virilité et j’approuve pleinement votre écrit surtout lorsque vous dites : « Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement, assez de demi-mesures de fausses réformes en trompe-l’oeil, de faux-semblants, d’infectes arguties juriques byzantines, de mensonges pieux ou cyniques, parler pour ne rien dire, mais surtout parler pour ne rien faire! ».
    En attendant l’État a décidé de répartir autoritairement les « migrants » de Calais à travers toute la France, excepté en Corse. Ivan Rioufol, « auteur de La guerre civile qui vient », met en garde.
    « Dans ce contexte de tension, l’État se comporte en pyromane ! »

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s