Hollande n’est pas un homme Etat


Le roi du double langage ne devrait pas dire cela…

TRIBUNE

Hollande n’est pas un homme Etat

Par Thierry Get

Hollande lucide tardif a abjuré des années de nigauderies destinées à émouvoir les paroissiennes de gauche. Mais ce n’est pas un homme d’Etat. Explications.
Une fois n’est pas coutume, il convient de féliciter F. Hollande pour sa lucidité tardive. Dans un livre de confidences, Un président ne devrait pas dire ça… publié en octobre 2016, F Hollande déclare «Je pense qu’il y a trop d’arrivées, d’immigration qui ne devrait pas être là.»
« Donc, il faut à un moment que ça s’arrête.» L’islam? « Qu’il y ait un problème avec l’islam, c’est vrai. Nul n’en doute.» Le voile? « Un asservissement. »
« La sécession des territoires? « Comment peut-on éviter la partition? Car c’est quand même ça qui est en train de se produire: la partition.»
Ainsi F.Hollande entre dans la fachosphère comme écrit Bruno Rayski dans Causeurs d’octobre « La fachosphère est un espace singulier. Contrairement à la nation dessinée par ceux qui l’aiment, cette contrée peu recommandable est dessinée par ceux qui la détestent. Ses frontières sont mouvantes au gré des ressentiments deLibération, du Monde, des Inrocks, du PS, de l’Elysée, de SOS Racisme, du MRAP. Ils ont assigné à résidence des individus comme Zemmour, Sarkozy, Houellebecq, M. Le Pen, (…) Finkielkraut, E.Lévy, Malika Sorel, M. Tribalat… C’est l’enfer. C’est pourquoi on y trouve plein de jolies filles car elles pèchent beaucoup plus que les moches. L’enfer a du bon.
Depuis son élection en 2012, François Hollande donnait le « la » au requiem accompagnant les réprouvés condamnés à habiter la fachosphère. Le padamalgam, les heures les plus sombres de notre histoire, l’apport généreux et bénéfique de l’immigration à la richesse spirituelle de la France, l’islam de France si beau et si doux : tout cela procédait de lui. C’était niais et consternant. Mais Hollande en parlait avec une telle émotion que cette profession de foi semblait sincère. Et puis un jour, son règne finissant, le président de la République en a eu marre qu’on le prenne pour un idiot bien-pensant. Et dans un livre de confidences, Un président ne devrait pas dire ça… il a brûlé ce qu’il avait adoré et abjuré cinq ans de nigauderies destinées à émouvoir les paroissiennes de gauche. »
Mais Hollande ajoute «Ma vie, elle a déjà été réussie.». Comme si sa vie pouvait être réussie alors que la France part en morceaux. Hollande n’est pas un homme d’Etat. Malgré sa victoire sur l’Allemagne Nazie, un prix Nobel de littérature, Churchill considérait sa vie ratée car il n’avait su préserver l’Empire Britannique. Churchill était un Homme d’Etat.
A propos d’Histoire, remémorons nous aussi des déclarations scandaleuses de F.Hollande sur la seconde guerre mondiale.
F.Hollande, en évoquant, le débarquement de 1944 en Méditerranée le 15 août 2014. Nous citons ses propos (sic) « C’est du Sud, oui du sud, que l’Europe doit son salut et elle ne doit jamais l’oublier», a-t-il insisté face à une quinzaine de chefs d’Etat et de gouvernement, africains pour la plupart, et à des dizaines de vétérans de «l’Armée d’Afrique», Algériens, Marocains ou Tunisiens (source : Le Point du 15 août 2014).
F. Hollande, en affirmant que l’Europe doit son salut au « sud », fait sans doute référence, de manière ambiguë, aux 30 000 combattants des territoires français d’Afrique intégrés aux forces de la France Libre. S’il convient de rendre hommage à tout les combattants, c’est tout de même minorer l’importance de la dizaine de millions de combattants américains, les 5 millions de soldats du Royaume Uni, la dizaine de millions de combattants russes, les milliers de navires et chasseurs britanniques et américains …
Ainsi, il y a deux ans, F.Hollande flattait un certain électorat en revisitant l’Histoire et dans le même temps, il déplorait l’islamisation auprès de journaliste du Monde. C’est le roi du double langage. Surement pas un homme d’Etat.

Thierry Get

membre du bureau de la Droite Libre
*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Ici à l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier. Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

Retrouvez Les casseroles de Juppé en cliquant ICI et Les casseroles chez Juppé cela continue… en cliquant LA

  SUIVEZ ! PARTAGEZ !  

LOGO OBS

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine avec

La Semaine du MENSONGE


NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

LOGO OBSVous avez le droit de nous aider soit en nous suivant, en plus c’est gratuit, soit en faisant un don dès 1€ car Observatoire du MENSONGE est indépendant et a besoin de VOUS ! Cliquez juste sur le coeur :

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie
Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Thierry Get pour https://www.facebook.com/groups/ladroitelibre/?__mref=message_bubble
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.
Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Evitez de mettre des liens car votre commentaire sera supprimé par le système.

LOGO OBS

♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays et suivi par + 200.000 LECTEURS ! + 50 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres !

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE: Cliquez ICI

Publicités

2 réflexions sur “Hollande n’est pas un homme Etat

  1. Gambade

    Monsieur Get,
    Je savais que les Français étaient nuls en histoire, mais alors vous ! Pour éviter toute polémique, je ne ferai que citer Philippe Lamarque dans son livre « Le débarquement en Provence » page 197, éditions du cherche midi :
    « Mobilisation : Le Gouvernement provisoire d’Alger, dont les textes de droit sont dirigés par René Cassin, décide d’appliquer la conscription en Algérie et en Corse, à l’exception de la métropole. Il s’agit du taux historique le plus fort du monde, supérieur à à celui des pays baltes à la même époque. En 1914-1918, l’effort en France s’élève à 12.5%, tandis qu’en Algérie en 1943, il monte à 16.4% de la population. Il couvre vingt classes, de 1924 à 1944. Les recrues sont très motivées par leur patriotisme, mais ces classes sont marquées par une pénurie de gradés et de spécialistes. L’enrôlement massif de tous les hommes valides déstabilise l’économie algérienne pour de longues années. Cela concerne les villes avec leurs artisans, leurs commerçants et leurs ouvriers, mais aussi les campagnes avec les colons du bled. Les instituteurs et les colons, souvent bilingues en arabe et connaisseurs de l’âme musulmane, sont affectés aux tirailleurs. Cette levée en masse faisant l’unanimité auprès de la population, les unités féminines recrutent des Rochambelles et des Merlinettes, surnom des ambulancières et des radios. la population toute entière observe le secret face aux commissions d’armistice germano-italiennes avant 1942. Au-delà de la classe 1924, la loi permet le rappel des gradés réservistes, y compris des vétérans de la Grande Guerre. L’élite du pays (professions libérales, chefs d’entreprise, talents divers) se retrouve entièrement mobilisée. En chiffres, cela représente une population de 950000 Français d’Algérie, qui fournit 200 000 appelés et volontaires, dont 10 000 femmes (états-majors, services de santé, transmissions), puis qui déplore 24 000 morts. Algériens, Marocains et Tunisiens indigènes, pour une population totale de 14 700 000 habitants, fournissent 233 000 mobilisés, soit 1.6% de la population. Si la conscription avait été appliquée à la métropole de 45 000 000 d’habitants, il eût pu y avoir une armée de 9 millions de soldats, dont le ratio de pertes eût pu s’élever à 1 150 000 morts. »

    J’ajouterai que le nombre de morts indigènes a été de 22 000 morts, et que malgré l’entreprise de débauchage systématique pratiquée par les séides de de gaulle, il n’y eut jamais plus de 20 000 soldats qui s’intitulaient Français « libres » ; quid de l’Armée d’Afrique, européens et indigènes confondus, qui n’étaient donc « libres » que de se faire trouer la peau ? Quid de tous les indigènes, nos frères d’arme, massacrés dès le 1er novembre 1954 par le FLN, parce qu’ils aimaient trop la France ? Que le petit homme pour lequel les Français ont voté en 2012 passe sous silence le sacrifice de mes parents, c’est normal, il est vendu à l’Islamisation. Mais qu’un homme de la droite forte (?) travestisse notre histoire, ça, je ne le permets pas.
    Un pied noir révolté, qui lui n’a pas oublié le sacrifice de ses parents, qui se sont battus pour redonner sa dignité à la France.

    J'aime

Laisser votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s